Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

814 articles avec le web en parle..

Retro de Juillet Aôut et Septembre 2019

Publié le par Ricard Bruno

Retro de Juillet Aôut et Septembre 2019

Partager cet article

Repost0

Brigitte Bardot actrice chanteuse star et puis recluse

Publié le par Ricard Bruno

En 1973, à 38 ans et au zénith de sa carrière, elle abandonne le cinéma pour se consacrer à la cause animale. Brigitte Bardot est depuis « la recluse » de Saint-Tropez dont Michel Goujon livre le portrait complexe alors qu’un coffret rend hommage à l’actrice et à la chanteuse.
Brigitte Bardot, beauté lumineuse, en 1963, dans un studio d’enregistrement

Brigitte Bardot, beauté lumineuse, en 1963, dans un studio d’enregistrement

S’il ne fallait retenir que deux films de sa carrière, ce serait bien ces deux-là.

D’abord celui par lequel, sous la caméra éblouie de son mari, Roger Vadim, elle s’impose dans toute la charge érotique d’une jeune femme à la plastique somptueuse. Une Vénus lumineuse, tournant la page grise de l’après-guerre, pour se diriger vers une société à l’esprit moins corseté, déjà portée par la croissance des Trente Glorieuses et le désir de croquer la vie à pleines dents.

On est en 1956, et avec Et Dieu créa la femme , le public pressentait que sur grand écran plus rien ne serait jamais comme avant. Sur grand écran, mais aussi dans le monde dont le cinéma n’est jamais que le reflet tiraillé entre réalité et poésie.

Et vint le temps du Mépris…

Devenue une star devant laquelle s’agenouillaient tous les producteurs de la galaxie, Brigitte Bardot répondait, sept ans plus tard, à Jean-Luc Godard, engagé dans l’adaptation d’un roman d’Alberto Moravia, Le Mépris. Avec en introduction du film, des mots devenus culte : « Le cinéma, disait André Bazin, substitue à notre regard un monde qui s’accorde à nos désirs. Le Mépris est l’histoire de ce monde » - sauf que la citation n’est pas de Bazin, mais, légèrement déformée, de Michel Mourlot.

On a beau être le pape de la Nouvelle Vague, on peut se planter. Et avoir même à batailler avec des producteurs américains, plus businessmen que cinéphiles, exigeant de voir les fesses de la divine Brigitte Bardot ! Il n’en signera pas moins

l’un des films les plus remarquables sur la mort programmée d’un couple et la lâcheté d’un homme dans sa relation amoureuse.

Les deux films accompagnent la copieuse anthologie (2 CDs) de Brigitte Bardot chanteuse que publie aujourd’hui Universal/Mercury dans sa collection Ciné-Musique. Les musiques de ses principaux films constituent également un CD supplémentaire.

Venue du mambo, du cha-cha-cha et de la bossa-nova, BB rencontrera un certain Serge Gainsbourg avec lequel elle filera un temps le parfait amour mais livrera aussi quelques petites perles dont un Je t’aime moi non plus dont la sortie sera bloquée à la demande de l’actrice/chanteuse. Il s’agissait de ménager son mari, le richissime et ombrageux Gunter Sachs, en rage à l’idée de faire connaître par un tube planétaire l’infidélité de sa femme. On sait que ce sera la version de Jane Birkin, tout juste tombée dans les filets de Gainsbourg, qui connaîtra le succès - et se révéla finalement bien plus torride que celle de BB…

Quand Cocteau célèbre BB…

Enfant de Saint-Tropez, Michel Goujon était prédestiné à vouer un culte à la propriétaire de la Madrague. Il lui consacre une biographie plus qu’empathique, évoquant à peine les sujets qui fâchent, comme les prises de position de la star sur l’islam en France ou l’immigration qui déboucheront à plusieurs reprises sur des condamnations pour incitations à la haine raciale. Le livre n’en est pas moins passionnant parce qu’il raconte le cinéma des années 50/80, la société française qui bascule de l’économie de pénurie de l’après-guerre au boom de la consommation qu’accompagne une jeunesse désireuse d’en finir avec l’ancien monde - Brigitte Bardot, la recluse , chez Plon, 429 pages, 21 €.

C’est aussi bien plus l’icône incarnant l’émancipation de la femme et la liberté sexuelle ainsi que la militante des droits des animaux, abandonnant à 38 ans les mirages du cinéma pour se consacrer totalement à cette nouvelle tâche que Michel Goujon préfère mettre en lumière.

Il en dresse un portrait attachant, celui d’une femme-enfant faisant tourner en bourrique nombre d’hommes, mais également fragile, confrontée au défi de surmonter la pression médiatique exercée sur elle et qui tentera de mettre fin à ses jours pour échapper à ce harcèlement - un film, Vie privée (1962), de Louis Malle, s’en fera l’écho.

Entre le mythe et la réalité, la plume de Michel Goujon hésite. Mais comment lui en vouloir ? Cocteau lui-même écrivait au sujet de BB : « Le destin l’a mise à la place exacte où le rêve et la réalité se confondent. Sa beauté, son talent sont incontestables, mais elle possède autre chose d’inconnu qui attire les idolâtres d’un âge privé des dieux. » Soulignant cette contradiction qui la résume : « Elle vit comme tout le monde en n’étant comme personne.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

Il ne manque plus qu'une autoroute Le nouveau coup de gueule de Brigitte Bardot contre les plages de Pampelonne

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot en 1975

Brigitte Bardot en 1975

Dans un entretien à l’hebdomadaire Marianne, Brigitte Bardot a tiré à boulets rouges sur l'état actuel des plages de Pampelonnes, dénaturées selon elles par "le lobby des milliardaires".

Elle persiste et signe. Brigitte Bardot avait déjà poussé un coup de gueule contre les concessions de Pampelonne l'été dernier. Elle remet ça. L'héroïne du Mépris a confié à Marianne son dégoût des plages de Pampelonne et de leur évolution.

>> LIRE AUSSI. "On est en train de tuer l’âme de Pampelonne": Brigitte Bardot "scandalisée" par les nouvelles concessions

"C'est scandaleux, ce qu'ils ont fait. En rasant les cahutes qui avaient de la fantaisie, une poésie, c'est l'âme de la plage qui a été tuée, confie-t-elle notamment à Marianne. J'ai bien essayé de me mobiliser, mais que voulez-vous faire contre le lobby des milliardaires ? Avant, il y avait plein de boutiques d'artisanat local, des tavernes, des petits restaurants avec leur personnalité. Ça avait un charme fou. Maintenant, on ne mange plus sur de simples tables en bois mais sur des nappes blanches: on se croirait à La Tour d'argent ! Il y avait aussi quelques adorables pointus et des pêcheurs m'apportaient des poissons sur le ponton de ma maison. C'est fini tout ça. Il n'y en a plus que pour les yachts. Le pognon a tout bouffé. Je préfère vivre en recluse à la Madrague et je ne mets plus les pieds à Saint-Tropez. Il ne manque plus qu'une autoroute et ça va devenir Miami ici! Si je n'avais pas mon âge, je serais partie depuis longtemps!".

Source : Var Matin

Partager cet article

Repost0

Brigitte Bardot 5ème personnalité préférée des Français 

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot 5 ème personnalité préférée des Français 

 

Brigitte Bardot, Marine Le Pen et Robert Badinter

Un outil permet également de voir quelles personnalités sont arrivées en tête dans chaque pays de l'étude. En France, c'est toujours Michelle Obama en tête, suivie de l'actrice Sophie Marceau, Angelina Jolie, Emma Watson puis l'actrice Brigitte Bardot. Parmi les personnalités franco-françaises de la liste, on retrouve également la leader du Rassemblement national Marine Le Pen en 8e position et la socialiste Ségolène Royal à la 14e place.

Côté hommes, le chanteur Jean-Jacques Goldman arrive à la 2e place, le footballeur Zinedine Zidane à la 4e, l'ancien ministre de la Justice Robert Badinter à la 7e, l'ex-ministre de l'Écologie Nicolas Hulot à la 8e et le président français Emmanuel Macron en 13e position.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

Pacific compagnie un musée des horreurs en plein Paris

Publié le par Ricard Bruno

Photo prise il y a 48h00...

Photo prise il y a 48h00...

Nous sommes tous ou presque des amis des animaux et défendons leur cause que ce soit en France ou à travers le monde…

Mais là en plein Paris, oui, oui vous avez bien lu en plein Paris l’horreur dans magasin au 166 rue du Faubourg Saint-honoré  chez « Pacific Compagnie » et il n’est pas le seul à Paris…C’est un magasin de décoration ! Et là on trouve pèle mêle : Tigre, guépard, ours blanc, rhinocéros  empaillés etc. ! Un véritable musée des horreurs…

Comment peut-on continuer à commercialiser ça ! C’est incompréhensible…c’est une HONTE !

Bruno Ricard

Pacific compagnie un musée des horreurs en plein Paris
Pacific compagnie un musée des horreurs en plein Paris
Pacific compagnie un musée des horreurs en plein Paris
Pacific compagnie un musée des horreurs en plein Paris
Pacific compagnie un musée des horreurs en plein Paris
Pacific compagnie un musée des horreurs en plein Paris
Pacific compagnie un musée des horreurs en plein Paris
Pacific compagnie un musée des horreurs en plein Paris
Pacific compagnie un musée des horreurs en plein Paris

Partager cet article

Repost0

Je ne mets plus les pieds à Saint-Tropez" nous assure Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

Je ne mets plus les pieds à Saint-Tropez" nous assure Brigitte Bardot

Brigitte Bardot : "A Saint-Tropez, le pognon a tout bouffé"

A l'occasion de notre enquête, dans le numéro de Marianne cette semaine, sur la plage de Pampelonne à Saint-Tropez,qui se débarrasse de ses prolos, Brigitte Bardot s'est livrée à Marianne.

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que la reine de la Madrague ne s'encombre pas de langue de bois quand il s'agit de qualifier l'évolution de la station balnéaire ces dernières années :

"C'est scandaleux, ce qu'ils ont fait. En rasant les cahutes qui avaient de la fantaisie, une poésie, c'est l'âme de la plage qui a été tuée. J'ai bien essayé de me mobiliser, mais que voulez-vous faire contre le lobby des milliardaires ? Avant, il y avait plein de boutiques d'artisanat local, des tavernes, des petits restaurants avec leur personnalité. Ça avait un charme fou. Maintenant, on ne mange plus sur de simples tables en bois mais sur des nappes blanches : on se croirait à La Tour d'argent ! Il y avait aussi quelques adorables pointus et des pêcheurs m'apportaient des poissons sur le ponton de ma maison. C'est fini tout ça. Il n'y en a plus que pour les yachts. Le pognon a tout bouffé. Je préfère vivre en recluse à la Madrague et je ne mets plus les pieds à Saint-Tropez. Il ne manque plus qu'une autoroute et ça va devenir Miami ici ! Si je n'avais pas mon âge, je serais partie depuis longtemps !".

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

Un chien refuse de s'éloigner du lieu où son maître est mort 18 mois plus tôt

Publié le par Ricard Bruno

Un chien refuse de s'éloigner du lieu où son maître est mort 18 mois plus tôt

En Grèce, un chien en deuil n'a pas quitté le lieu de la mort accidentelle de son maître, survenue il y a dix-huit mois, d'après le média grec Nafpaktianews.

Un chien refuse de s'éloigner du lieu où son maître est mort 18 mois plus tôt

Les habitants s'occupent de lui

Le chien ne quitterait pas ces quelques mètres carrés, pourtant situés à 12 kilomètres du domicile de son défunt maître. Les habitants, après avoir essayé de l'adopter à plusieurs reprises, lui ont construit une niche et le nourrissent régulièrement. Ils ont également construit un petit monument en hommage à son maître décédé. 

Le chien a été surnommé "Hachiko grec", en référence à un chien japonais qui avait attendu dans une gare pendant dix ans son maître décédé dans les années 1920.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes

Partager cet article

Repost0

Animaux domestiques faut-il durcir les sanctions en cas d'abandon?

Publié le par Ricard Bruno

Un chien, à la SPA de Gennevilliers, en 2018

Un chien, à la SPA de Gennevilliers, en 2018

Selon l'état actuel de la loi, abandonner son animal de compagnie est passible de 30.000 euros d'amende et de deux ans d'emprisonnement.

En ce début des vacances d'été, la Fondation Brigitte Bardot a lancé sa campagne contre l'abandon d'animaux durant la période estivale."Chaque été en France, près de 60.000 animaux sont délaissés, lâchement abandonnés par leurs propriétaires et ainsi condamnés à une souffrance et à une mort certaines", rappelle la Fondation dans un communiqué, à l'occasion du lancement de sa campagne de sensibilisation.

Pour mobiliser la conscience du public face "à cet acte cruel", passible de 30.000 euros d'amende et de deux ans d'emprisonnement, les défenseurs des animaux montrent dans des vidéos un chat mis dans un carton et déposé au pied d'une poubelle ou un chien abandonné au bout d'une route. Chaque spot est conclu par la phrase "l'abandon tue". "Les refuges sont surchargés, ils ne peuvent pas faire face aux trop nombreux abandons, dont la France détient un bien triste record en Europe", s'indigne la Fondation Brigitte Bardot qui espère avec cette campagne "sensibiliser et responsabiliser le grand public". Auparavant, la Fondation 30 millions d'amis avait lancé sa propre campagne avec une vidéo "choc", "We are the champions", un film mettant en scène différentes personnes qui abandonnent leur animal en chantant le titre mythique du groupe Queen ainsi que la SPA avec ce slogan ""Cet été, faites taire les souffrances de l'abandon".

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

CHICO BOUCHIKHI, LE MOSSAD ET LA LÉGION D’HONNEUR

Publié le par Ricard Bruno

Pris par erreur pour un terroriste, le frère de l’artiste a été abattu par Israël en 1972. Depuis, le guitariste s’est engagé pour la paix au Proche-Orient.

Remise de la Légion d’honneur à Chico Bouchikhi, en 2016. Photo François Lafite.

Remise de la Légion d’honneur à Chico Bouchikhi, en 2016. Photo François Lafite.

Jamais on n’aurait imaginé que les Gipsy Kings nous ramèneraient au conflit israélo-palestinien. Et pourtant, il existe bien un lien : Chico Bouchikhi, l’un des fondateurs du groupe, l’a éprouvé dans sa chair même. Né d’un père marocain et d’une mère algérienne, il a perdu son frère Ahmed dans de rocambolesques et consternantes circonstances. En 1972, alors qu’il était marié à une Norvégienne et vivait depuis plusieurs années à Lillehammer, où il travaillait comme serveur, Ahmed Bouchikhi a été assassiné par des agents du Mossad sous les yeux de sa femme enceinte. Les services secrets israéliens l’avaient confondu avec Ali Hassan Salameh, le leader de l’organisation Septembre noir, responsable de la prise d’otages des Jeux olympiques de Munich… Ce qui explique l’engagement de Chico pour la paix au Proche-Orient dans le cadre de l’Unesco, dont il va devenir l’envoyé spécial. Il jouera ainsi en 1994 en Norvège devant Shimon Pérès et Yasser Arafat pour le premier anniversaire des accords de paix d’Oslo. «Chico a été très marqué par l’assassinat de son frère, c’est pourquoi il a voulu se mobiliser pour la paix au Proche-Orient, se souvient François Hollande, qui lui a remis la Légion d’honneur en 2016 alors qu’il était président de la République. Je l’ai décoré pour cet engagement, mais aussi pour sa musique de joie, d’enthousiasme, de sensualité. C’est formidable de voir comment cet enfant maghrébin s’est approprié cette culture méditerranéenne pour finir par incarner la France dans le monde. Je ne suis pas expert de cette musique, mais Manitas de Plata, quand j’étais jeune, ça représentait quelque chose pour moi !»

François Hollande n’est pas la seule personnalité française à avoir craqué pour les Gipsy Kings. La première est Brigitte Bardot, la «Gitane blonde» comme l’appelaient certains quand elle dansait sur la plage de Saint-Tropez sur les airs entraînants de Chico et de sa bande. C’est même elle qui est à l’origine de leur succès. Un jour de 1978, un marchand de guitares les envoie dans un restaurant de Pampelonne animer un anniversaire. C’était celui de Bardot. «On a passé une soirée de folie. Elle a dansé, chanté, elle adorait la musique gitane», a raconté Chico Bouchikhi dans le Parisien. Le lendemain, elle les invite à la Madrague, sa propriété, où un journaliste est en reportage. Ils posent avec elle et leur carrière décolle. «Il y a quarante ans, personne ne croyait en nous, elle appelait tout le monde pour dire que c’était génial», a expliqué Bouchikhi sur RMC. Pas banal d’être adoubé par Bardot, Hollande, Pérès et Arafat.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0