Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

814 articles avec le web en parle..

Voici le miracle de Noël demandé par Bardot à Macron dans une lettre incendiaire

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot a apporté son soutien officiel aux gilets jaunes. Photo DR Twitter

Brigitte Bardot a apporté son soutien officiel aux gilets jaunes. Photo DR Twitter

Vidéosurveillance dans les abattoirs, lutte contre la chasse qui transforme la France en "centre de loisirs pour extermination d'animaux": l'ex-icône française Brigitte Bardot réclame au président Emmanuel Macron un "miracle" de Noël pour la condition animale, dans une lettre ouverte publiée ce mercredi.

"La protection animale en France est livrée à un total abandon, à un je-m'en-foutisme général de la part du gouvernement", tonne l'ancienne actrice et éternelle militante de la cause animale, âgée de 84 ans.

"Noël est un petit miracle pour certains et je crois aux miracles!", poursuit-elle. "S'il est difficile, parfois impossible, d'améliorer la condition humaine, il serait facile avec un peu d'attention, de compassion, de volonté d'améliorer la condition animale dont les souffrances muettes sont une honte pour la France", assure Brigitte Bardot.

Elle juge la vidéosurveillance "indispensable" dans les abattoirs, "lieux d'épouvante où 3 millions d'animaux sont sacrifiés chaque jour en France, dans des conditions de barbarie indignes et terrifiantes". Par ailleurs, elle accuse Emmanuel Macron d'avoir fait "allégeance aux chasseurs". "Vous faites de la France un Centre de loisirs pour extermination d'animaux", lui lance-t-elle.

"INDIGNE D'UN PRÉSIDENT"

Elle rappelle que 76 associations de protection animale, dont sa fondation, la Fondation Bardot, viennent de publier un appel contre "les abus de la chasse". "Vous avez le devoir de (le) prendre en considération", plaide-t-elle, en jugeant "indigne d'un président de fricoter, à la pêche aux voix, avec des individus d'une telle vulgarité, d'une telle cruauté".

Ces derniers mois, l'ancienne actrice a interpellé le président de la République à plusieurs reprises au sujet de la cause animale. Il l'avait reçue en entretien fin juillet et elle avait alors loué son "attention" et sa "bonne disposition". Mais en août, après des arbitrages sur la réforme de la chasse, elle s'était dite "furieuse" et l'avait accusé de se mettre "à genoux" devant les chasseurs.

Les chasseurs avaient obtenu du président Macron, qui a plusieurs fois exprimé son soutien à la pratique de la chasse, une baisse du permis national de chasse de 400 à 200 euros par an, qu'ils réclamaient depuis longtemps.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

Bon Noël à tous fidèles du blog Brigitte Bardot...

Publié le par Ricard Bruno

A l’occasion de la fête de Noël, le temps est venu de chasser les chagrins, les soucis et les douleurs et pour laisser place à l’amour, la joie et la bienveillance ! Je vous souhaite un Joyeux Noël ! Avec entre autre un cocktail de joie et bouchées surprises, un Velouté d’amitié et tartines de santé, un filet d’amour à la sauce folie douce, et pour finir une bûche d’harmonie et mignardises 100% tendresse…
Régalez-vous !!! sans souffrance animale, en un mot comme en cent, vivez votre vie...et surtout VIVA BB !

Bruno Ricard

Bon Noël à tous fidèles du blog Brigitte Bardot...

Partager cet article

Repost0

Brigitte Bardot J’ai été prisonnière de moi-même toute ma vie

Publié le par Ricard Bruno

Ce samedi, jean-Alphonse Richard revient sur la vie de Brigitte Bardot.

Brigitte Bardot n'a jamais aimé le cinéma. Elle s'est toujours méfiée de son double... Familièrement baptisé BB, deux initiales à travers lesquelles elle ne se reconnaissait pas, détestant la célébrité et son cortège de plaisirs futiles...Toute sa vie, Brigitte fut ainsi à la recherche de Bardot, pour enfin la trouver, une fois la vieillesse venue, dans un ancien village de pêcheurs au bord  de la Méditerrannée

Brigitte Bardot voit le jour à l'aube de la guerre dans une famille de la très bonne bourgeoise parisienne. Un père, prénommé Louis, qui dirige une usine. Les établissements Bardot et Compagnie, air et oxygènes liquides. Une mère, Anne-Marie, femme au foyer qui ne travaille pas. Les beaux quartiers, la messe du dimanche, les écoles catholiques, la maison de campagne de Louveciennes, les nurses, une gouvernante qui la suit partout et surveille chacun de ses pas... "J'étais une petite fille secrète, timide, craintive" raconte Brigitte Bardot. 

Bardot n'est pas encore BB, n'a décroché aucun rôle au cinéma et ne chante pas, mais dans les magazines  son visage est partout. Personne ne sait qui elle est mais tout le monde la connaît...Elle a tout d'abord le tournis. "Quelle merveille dans l'autobus de voir des gens qui lisaient des articles sur moi, je n'en revenais pas". Une fois passée la vingtaine, elle se ravisera..."Etre connue  au début c'est formidable, après on en a marre, ou alors c'est qu'on est con" dit-elle, laissant poindre une fissure qui, dès lors, ne va cesser de s'agrandir. Un funeste pressentiment. La crainte que la célébrité ne la dévore, ne l'emporte et finisse par la briser... 

Source : Radio RTL

Partager cet article

Repost0

Yves Manciet, le photographe des stars, est décédé...

Publié le par Ricard Bruno

Il avait travaillé pour les plus grands magazines et photographié toutes les figures de l’après-guerre, de Bardot à Picasso. Il s’est éteint à Périgueux.

C’est très discrètement, dans son petit appartement de Périgueux, qu’Yves Manciet est décédé, à l’âge de 93 ans, le 13 novembre. La nouvelle de son décès n’a été révélée que ce jeudi 13 décembre, par sa fille. Ses cendres seront dispersées en région bordelaise. Né à Bordeaux, ce photographe, globe-trotter, ancien résistant, avait côtoyé toutes les stars des années 1950 à 1970 pour les plus grands magazines, de "Life" à "Paris Match" en passant par "Jour de France"… Il était présent dès le premier Festival de Cannes en 1946.

"Il aimait faire des photos", résume sobrement sa fille qui rappelle "qu’il n’était pas un paparazzi". "Il n’a jamais volé une image." L’un de ses sujets préférés fut Picasso qu’il a pu approcher jeune dans son atelier, car c’était un ami de son père. Yves Manciet aimait particulièrement sa photo du dictateur espagnol Franco en train de mesurer un globe terrestre. Il était aussi fier de sa série d’Alain Delon avec Romy Schneider, de Brigitte Bardot dans "Et Dieu créa la femme", film dont il avait gardé le scénario… Il avait également suivi des politiques : De Gaulle, Chirac, Mitterrand, Chaban…

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

Brigitte Bardot...Un jour, une photo...

Publié le par Ricard Bruno

« Un jour, une photo », la nouvelle web-série Paris Match en partenariat avec Harmonie Mutuelle. C’est le jour J pour les deux amoureux ! Brigitte Bardot et Roger Vadim, à peine mariés, posent pour le photographe René Vital. Un grand moment immortalisé en photo.

René Vital, le photographe, connait bien Roger Vadim qui, comme lui, exerce le métier de photographe de presse. Le 19 décembre 1952, quelques jours avant Noël, Vadim épouse Brigitte Bardot qui s’apprête à faire carrière au cinéma. En attendant, elle danse et pose pour des photos de mode. Roger Vadim et Brigitte Bardot ne veulent surtout pas tourner le dos aux traditions du mariage : robe blanche et voile charmant pour elle, costume sombre et jacket pour lui. L’ascenseur à l’ancienne, dans lequel ils se sont engouffrés, est celui de l’immeuble des parents de Brigitte Bardot dans le 17e arrondissement.

 

La cage d’escalier est étroite. L’ascenseur semble fait pour eux. Juste deux places. René Vital les appelle. Les jeunes mariés lèvent la tête. René lui est au troisième. Il se penche légèrement et demande à Roger Vadim d’entrouvrir la porte de l’ascenseur pour le stopper et faire sa photo plongeante. Il faut que René Vital fasse vite, car, un peu plus haut dans l’immeuble, les parents de Brigitte Bardot sont impatients d’embrasser le couple encore une fois après la cérémonie. Ils sont impatients de servir le cocktail qu’ils ont préparé en leur honneur.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

Des animaux sont détenus dans d'épouvantables conditions et meurent de froid au zoo Padalko en Ukraine

Publié le par Ricard Bruno

Des animaux sont détenus dans d'épouvantables conditions et meurent de froid au zoo Padalko en Ukraine

Des animaux sont détenus dans

d'épouvantables conditions et meurent

de froid au zoo en Ukraine.

Brigitte Bardot lance un appel au

Président de ce pays pour qu’il ordonne

le sauvetage ainsi que le déplacement

dans un lieu adapté de tous ces pauvres

animaux !

 

Source : Fondation Brigitte Bardot

Captivité des cétacés dans les parcs aquatiques : 7 Français sur 10 sont contre !

Publié le par Ricard Bruno

Captivité des cétacés dans les parcs aquatiques : 7 Français sur 10 sont contre !

Une écrasante majorité de nos concitoyens refusent que des mammifères marins soient détenus pour divertir le public, selon un sondage Ifop exclusif sur la captivité des cétacés que révèle l’association C’est Assez ! et les fondations 30 Millions d’Amis et Brigitte Bardot. Les ONG tenteront d’obtenir du ministre François de Rugy des décisions audacieuses, comme l’interdiction de la reproduction des cétacés dans les parcs aquatiques, lors d’un rendez-vous le 12 décembre 2018.

À la veille de leur rencontre avec le ministre de la Transition écologique et solidaire François de Rugy (12/12/2018), l’association C’est Assez ! et les fondations 30 Millions d’Amis et Brigitte Bardot révèlent à quel point les Français veulent tourner définitivement le dos à la captivité des cétacés à des fins de divertissement.

Selon un sondage Ifop pour ces organisations de protection animale, 7 Français sur 10 sont opposés à la captivité des dauphins et des orques dans des parcs aquatiques. Pourtant en France, quatre parcs (Marineland à Antibes, Planète Sauvage près de Nantes, le Parc Astérix à Plailly et le Moorea Dolphin Center à Tahiti) poursuivent leur « show » au mépris du bien-être animal.

Le statu quo du gouvernement dénoncé

Les défenseurs des animaux demandent donc à la France de légiférer et de prendre des décisions audacieuses pour mettre fin à ces parcs, à l’instar de la Croatie, la Slovénie, l’Inde ou encore le Costa Rica, et notamment l’interdiction immédiate de la reproduction des cétacés dans ces parcs aquatiques. Les ONG feront valoir leurs arguments au ministre de la Transition écologique et solidaire lors d’un rendez-vous le 12 décembre 2018.

Depuis l’annulation – pour vice de procédure – par le Conseil d’Etat en janvier 2018 de l’ambitieux arrêté ministériel pris par Ségolène Royal en mai 2017 qui permettait l’interdiction de la reproduction des dauphins et des orques dans les delphinariums (ce qui signifiait à terme la fin de la captivité de ces animaux, NDLR), les associations de protection animale dénoncent un statu quo du gouvernement dont les cétacés sont les victimes.

La création de sanctuaires marins encouragée

Alors que leurs cousins sauvages parcourent plus d’une centaine de kilomètres par jour, les mammifères marins confinés dans des bassins souffrent de graves troubles psychologiques liés à leur captivité. Les parcs aquatiques privent ces animaux à la structure sociale complexe de la possibilité de tisser des liens affectifs profonds et essentiels avec leurs proches. Par ricochet, leur santé physique est aussi affectée. Perte de poids, ulcères à l’estomac ou encore vulnérabilité aux infections réduisent leur espérance de vie.

Le sondage Ifop révèle également qu’une écrasante majorité de nos concitoyens (86 %) estiment que le gouvernement devrait au contraire encourager et accompagner la création de sanctuaires ou refuges marins pour accueillir ces cétacés captifs et les réhabituer à la vie sauvage. Une position sans appel !

Le sort des ours polaires dans les zoos méditerranéens

Par ailleurs, interrogés sur la présence d’ours polaires dans les zoos situés dans des régions méditerranéennes, 82 % des personnes interrogées y sont fermement opposées. Les trois organisations de protection animale remettront à François de Rugy une pétition de plus de 210 000 signatures réclamant le transfert des ours Raspoutine et Flocke du Marineland d’Antibes (06) vers un parc davantage adapté à leur physiologie, dans le nord de l’Europe par exemple.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

Chez Leclerc 40% de réduction sur des animaux vivants !!!

Publié le par Ricard Bruno

40% de réduction sur le prix des animaux vivants, manifestement considérés par comme des objets. On adopte pas un comme on achète une table ou un sommier. C’est la porte ouverte à l’abandon et la maltraitance. Prochaine promotion : 2 pour le prix d’un ?

Information de la FBB

Chez Leclerc 40% de réduction sur des animaux vivants !!!

Partager cet article

Repost0

Quand Bardot et Delon jouaient les matelots pour Tabarly

Publié le par Ricard Bruno

Fin août 1968, Brigitte Bardot et Alain Delon s'offrent une sortie en mer sous la direction d'Eric Tabarly, et devant l'objectif du photographe de Paris Match Jean-Pierre Biot.

Quand Bardot et Delon jouaient les matelots pour Tabarly
Quand Bardot et Delon jouaient les matelots pour Tabarly
Quand Bardot et Delon jouaient les matelots pour Tabarly
Quand Bardot et Delon jouaient les matelots pour Tabarly
Quand Bardot et Delon jouaient les matelots pour Tabarly
Quand Bardot et Delon jouaient les matelots pour Tabarly
Quand Bardot et Delon jouaient les matelots pour Tabarly
Quand Bardot et Delon jouaient les matelots pour Tabarly
Quand Bardot et Delon jouaient les matelots pour Tabarly
Quand Bardot et Delon jouaient les matelots pour Tabarly
Quand Bardot et Delon jouaient les matelots pour Tabarly
Quand Bardot et Delon jouaient les matelots pour Tabarly

C’est un simple après-midi entre amis, au large de Saint-Raphaël, à la fin du mois d’août, en 1968. À la barre, Tabarly, torse nu, fière allure. À ses côtés, Bardot, sourire lumineux, en bikini sous son paréo, tient bon la corde. Match raconte : « À quelques encablures de la Madrague, c'est la première leçon de voile de B.B. “Me prendriez vous comme matelot maintenant que nous sommes voisins ?” avait-elle demandé à Eric Tabarly. Le héros de l'Atlantique qui, entre deux courses solitaires, assure la direction sportive de Port-Saint Raphaël, a décidé de lever l'ancre sur-le-champ. En rentrant au port, B.B. avait quelques ampoules aux mains. Mais Eric, qui l'avait regardée démêler les écoutes, l'a réconfortée et encouragée : “Vous avez, lui dit-il, au moins une qualité d'un bon matelot : la patience". »

Sur la photo de Jean-Pierre Biot, publiée à l’époque dans le numéro 1009 sous le titre “Brigitte matelot d’Eric”, il manque Alain Delon, qui apparaît sur les autres clichés de cette série magnifique. Quelques jours plus tôt, l’acteur a entamé le tournage de "La piscine" sous la direction de Jacques Deray, non loin de là, à Ramatuelle. L'occasion de cette sortie en mer est trop belle pour les deux amis, que les tournages éloignent au long de l’année. En fin de journée, direction Saint-Tropez. Bardot, Delon et Tabarly retrouveront Romy Schneider, Maurice Ronet et d’autres amis encore pour d’un dîner en ville. La nuit se prolongera à la Madrague, pour un café et un cigarillo, un dernier verre et un dernier rire dans une douce nuit d’été.

Cette semaine dans Match, la veuve d’Eric Tabarly, disparu en mer d’Irlande il y a 20 ans, a lancé un appel aux dons pour la restauration du légendaire voilier de son mari. Le « Pen Duick » pourra à nouveau naviguer au printemps 2019, à condition de trouver les 250 000 euros qui manquent encore. « L’idée est de transmettre ce qu’il transmettait. Lui qui aimait la France et la mer. La seule façon de faire revivre le plus célèbre et le plus aimé des marins français, souligne Jacqueline Tabarly, ce n’est pas d’écrire mes Mémoires, c’est relancer “Pen Duick” sur la vague. »

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

Brigitte Bardot au fil des photos...

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot et Roger Vadim Film le repos du guerrier photo agence Keyston

Brigitte Bardot et Roger Vadim Film le repos du guerrier photo agence Keyston

Photo n et b Brigitte Bardot et Sacha Distel en 1958

Photo n et b Brigitte Bardot et Sacha Distel en 1958

Photo n et B Brigitte Bardot film A coeur joie en 1966

Photo n et B Brigitte Bardot film A coeur joie en 1966

Photo n et b Brigitte Bardot film L'ours et la poupée

Photo n et b Brigitte Bardot film L'ours et la poupée

Brigitte Bardot à Buzios au Brésil...

Brigitte Bardot à Buzios au Brésil...

Brigitte Bardot à Buzios au Brésil...

Brigitte Bardot à Buzios au Brésil...

Brigitte Bardot au fil des photos...
Brigitte Bardot au fil des photos...
Brigitte Bardot au fil des photos...

Partager cet article

Repost0

<< < 10 20 30 40 50 60 70 80 81 82 > >>