Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le web en parle

Saint-Tropez. La statue de bronze de Brigitte Bardot restaurée et recouverte d’or

Publié le par Ricard Bruno

On m'a fait parvenir depuis quelques jours des visuels de la statue re dorée, mais j'ai promis de ne pas divulguer cette photo, je tiens parole..

*Bruno Ricard 

Saint-Tropez. La statue de bronze de Brigitte Bardot restaurée et recouverte d’or
Saint-Tropez. La statue de bronze de Brigitte Bardot restaurée et recouverte d’or

La statue de Brigitte Bardot installée à l’entrée de Saint-Tropez (Var) va être restaurée et recouverte d’or. Une maison de ventes aux enchères et un mécène payeront l’opération estimée à 10 000 €.

 

 

 

À Saint-Tropez (Var), la statue de Brigitte Bardot doit retrouver des couleurs. Et pas n’importe laquelle, puisqu’elle doit être recouverte d’or. En effet, elle est depuis quelques jours entre les mains de l’atelier Schaefer installé en Champagne, rapporte Var-Matin. Un calicot doit cacher l’œuvre pendant deux semaines, le temps de la restauration.

C’est le mari de Brigitte Bardot, Bernard d’Ormale, qui avait pour projet la restauration de cette statue. L’œuvre avait été inaugurée pour les 83 ans de « B.B » en septembre 2017.

Une opération à 10 000 €

« La dernière patine était vraiment dégueulasse. Et le climat marin n’arrangeait rien. La sculpture dessinée par Milo Manara et conçue à Pietrasanta n’était plus mise en valeur »,expliquait notamment Bernard d’Ormale. L’opération, estimée à 10 000 €, est financée par la Maison de ventes aux enchères Million et un mécène « admirateur de Brigitte ». La principale intéressée s’est dite « flattée » de cette attention et a remercié les personnes participant à cette restauration.

 

Celle-ci doit être réalisée en cinq étapes, dont la pose de feuilles d’or à 23,75 carats sur la silhouette et le coquillage.

 

 

Source de l'article : Cliquez ICI

 

 

Partager cet article
Repost0

Le trimaran à haute vitesse, Brigitte Bardot Sea Shepherd prend sa retraite !

Publié le par Ricard Bruno

Le trimaran à haute vitesse, Brigitte Bardot Sea Shepherd prend sa retraite !
Le trimaran à haute vitesse, Brigitte Bardot Sea Shepherd prend sa retraite !
Après 11 ans de protection de la faune marine à travers le monde, Sea Shepherd prend sa retraite du bateau moteur Brigitte Bardot des opérations. 🌊❤

Puerto Vallarta, Mexico – June 19, 2021 – After 11 years of protecting marine wildlife across the globe, Sea Shepherd is retiring the motor vessel Brigitte Bardot from operations. The 109-foot twin-engine trimaran has been sold to a private individual and is no longer part of the international Sea Shepherd fleet.

As Sea Shepherd expands its operations and continues to work in partnership with governments around the world, the Brigitte Bardot no longer meets the requirements necessary to participate effectively in upcoming operations.

The Brigitte Bardot has a long and celebrated history and has played a central role in numerous Sea Shepherd campaigns.

In July 1978, the vessel circumnavigated the world in 74 days, 20 hours, and 58 minutes, travel-ing over 22,600 nautical miles and setting a Guinness World Record. It has since circumnavi-gated the world six times.

Sea Shepherd acquired the ship in 2010 and named it Gojira (Japanese for Godzilla). It em-barked on its first campaign – Operation No Compromise – in pursuit of illegal Japanese whaling factory ships in the Southern Ocean Whale Sanctuary. The vessel set another world record on this campaign, traveling further south than any multihull yacht in history.

In 2011, the ship was renamed in honor of long-time Sea Shepherd supporter, actor, and animal rights activist, Brigitte Bardot.

Since its initial campaign, the Brigitte Bardot and its crew have defended pilot whales in the Faroe Islands on Operations Ferocious Isles and Sleppid Grindini, protected whales in the South-ern Ocean on Operations Divine Wind and Zero Tolerance, and saved marine wildlife in the Mediterranean Sea on Operations Mare Nostrum, Siracusa, and Bluefin. They have guarded endangered sea turtles and their eggs on Operation Jairo Caribbean and have monitored the rich waters of the Eastern Tropical Pacific on Operation Treasured Islands.

While no longer an active part of the fleet, the Brigitte Bardot remains a significant ship in Sea Shepherd history and will be fondly remembered by our captains, crews, and supporters worldwide.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Hommage de Michel Orso à Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

Partager cet article
Repost0

Anglet : condamnée à une mort certaine, une vache fuit l'abattoir et prend la poudre d'escampette

Publié le par Ricard Bruno

Anglet : condamnée à une mort certaine, une vache fuit l'abattoir et prend la poudre d'escampette

Scène surréaliste lundi soir dans la ville d'Anglet (Pyrénées-Atlantiques), où une vache a fui les abattoirs pour échapper à la mort qui l'attendait. Elle a finalement été récupérée. Récit.

Elle a tout fait pour échapper à son triste destin !

Condamnée à une mort certaine, une vache a pris la poudre d’escampette en fuyant les abattoirs, semant quelque peu la panique.

La scène, assez rare, s’est déroulée à Anglet (Pyrénées-Atlantiques) et a contraint la municipalité à lancer un message d’alerte sur les réseaux sociaux, évoquant dans un premier temps la fuite d’un « taureau fougueux ».

Pour tenter d'échapper à son funeste destin, une vache fuit les abattoirs d'Anglet 

Il s’agissait en réalité d’une vache de race blonde d’Aquitaine pesant environ 600 kilos, comme l’ont précisé nos confrères de Ouest France.

Étant donné la situation et la confusion qui a régné dans la foulée, la Fondation Brigitte Bardot s’est proposée de recueillir l’animal pour lui éviter ainsi une issue funeste. En vain !

Des policiers, des pompiers ainsi qu’un vétérinaire se sont alors lancés à la recherche du bovin qui a finalement été neutralisé vers 21h, après deux heures de traque, à l’aide d’un tir hypodermique anesthésiant.

L’animal a finalement été rapatrié à l’endroit qu’il avait tenté de fuir, l’abattoir !

Source de l'article : Cliquez ICI

 
 
Partager cet article
Repost0

Un homme construit un lit sur roulettes à son chien vieillissant afin qu’il profite de ses derniers jours

Publié le par Ricard Bruno

Nous aimons tous nos animaux de compagnie et ils occupent naturellement une place particulière dans nos cœurs. Ils peuvent devenir nos meilleurs amis dans les jours de bonheur comme dans les jours de désespoir. Ils sont fidèles et sont toujours prêts à prouver leur affection envers leur maître adoré. C’est donc tout à fait normal d’en prendre soin le mieux possible du début jusqu’à la fin de leur vie !

 Dans cet article, nous avons choisi de vous raconter une histoire d’amour d’un homme qui a fabriqué un lit mobile à roulettes pour offrir à son chien ses dernières vacances. Un récit à la fois attendrissant et émouvant qui a fait le tour du monde !

Tom Antonino fabrique un lit mobile pour son chien Cocoa

Tom Antonino est un homme qui vit dans l’État de Georgie dans le sud des États-Unis. Il forme avec sa femme et son Chesapeake Bay Retriever Cocoa une famille heureuse. Tous les trois, ont l’habitude aussi de passer leurs vacances au bord de la mer avec leur chien à Virginia Beach.

Bien entendu leur chien ne les quitte jamais. Mais Cocoa est maintenant un vieux chien. En effet, il vient de fêter son 16e anniversaire et sa mobilité est maintenant très difficile, souvent impossible.

C’est alors que Tom Antonino a eu la formidable idée de lui fabriquer un lit mobile afin qu’il puisse comme d’habitude partir en vacances pour respirer une dernière fois les embruns de l’océan.

Un homme construit un lit sur roulettes à son chien vieillissant afin qu’il profite de ses derniers jours

Tom voulait absolument vivre une vie heureuse et normale vie pour les derniers instants de vie de Cocoa. C’est d’ailleurs ce qu’il a motivé à construire un lit mobile afin de promener son chien avec un maximum de confort !

 

Tom et sa femme ont alors songé à mettre au point un lit sur roulettes qu’ils pourraient tirer avec une simple corde pour transporter Cocoa. Lorsque la fabrication du lit mobile sur roulettes fut achevée, la petite famille a eu alors le bonheur de partir en vacances à Virgina Beach pour en profiter un maximum, une dernière fois…

Cocoa vit ses dernières vacances sous le soleil de Georgie

Au cours d’une de ses dernières balades, sur la plage de Virgina Beach, Tom, sa femme et Cocoa ont rencontré Carrie Copenhaver. La femme a été émue de voir la manière dont le chien était transporté avec un lit mobile. Elle a donc demandé à Tom si elle pouvait faire quelques photos du chien mourant, mais visiblement heureux. L’homme a bien entendu accepté sans hésitation.

Quelques jours après, Carrie Copenhaver a posté les photographies de Cocoa et de son lit mobile sur son mur Facebook. Tenez-vous bien,  e post a été partagé plus de 60 000 fois et a obtenu près de 4000 commentaires ! À noter aussi que cette histoire attendrissante a été relayée sur une chaîne de télévision locale américaine.

Depuis, le vieux Chesapeake Bay Retriever a rendu l’âme mais pour son plus grand bonheur, il a pu passer ces dernières vacances avec ses maitres adorés. Tom regrette encore la disparition de son chien mais il nous a confié qu’il aura toujours une place spéciale dans son cœur.

Cocoa est devenu un chien très célèbre sur Facebook. De retour de ses dernières vacances, il a vécu six mois sur son lit mobile et même s’il n’était plus capable de se déplacer en toute autonomie, sa vie a pu rester la plus normale possible jusqu’à son dernier souffle !

Bien sûr, le vieux chien ne pouvait plus sauter sur les gens pour leur dire bonjour comme il le faisait lorsqu’il était encore vigoureux. Mais il prenait un véritable plaisir à rencontrer les gens qui venaient le voir sur son lit à roulettes !

Tom et sa femme ont remercié Carrie d’avoir fait connaître cette histoire grâce au réseau social Facebook. C’est Lauren, la femme de Tom qui a d’ailleurs écrit un message sur la page pour apprendre la triste nouvelle et la mort du vieux Chesapeake Bay Retriever Cocao.

 Elle a écrit comme dernier message : « nous vous remercions tous d’avoir partagé cette histoire. Cocoa est aujourd’hui plus de ce monde mais ces derniers jours furent heureux jusqu’à la dernière seconde. Son souvenir restera pour toujours dans nos cœurs et même s’il nous manque beaucoup, il aura toujours une place à part dans notre famille ».

L’histoire du chien Cocoa nous rappelle bien entendu que la vie n’est pas éternelle. En moyenne, un  Chesapeake Bay Retriever a une espérance de vie comprise entre 10 et 13 ans. Toutefois, certains chiens de cette race vivent plus longtemps et il n’est pas rare de voir des Chesapeake Bay Retriever vivre jusqu’à 15 ou 16 ans.

Comme chez les humains, la longévité de la vie des chiens dépend en fait de plusieurs facteurs comme la génétique, l’alimentation ou encore  les soins médicaux apportés au cours de leur vie.

Les Chesapeake Bay Retriever ne sont pas les chiens qui ont la plus grande espérance de vie. D’ailleurs, pour votre information les chiens qui vivent le plus longtemps sont généralement les chiens qui pèsent moins de 10 kg et qui ont une petite taille.

Prendre soin des animaux de compagnie en fin de vie

Lorsque l’on adopte un animal de compagnie comme un chien ou un chat, nous savons qu’il faudra en prendre soin le mieux possible jusqu’à leurs derniers instants de vie. Dans le pire des scénarios, il faut faire appel à un vétérinaire pour euthanasier un animal qui aurait des douleurs insupportables.

Mais lorsque ce n’est pas le cas et que le chien ou le chat vit une vieillesse paisible, il est possible de leur offrir des derniers jours heureux. C’est d’ailleurs ce que nous montre l’histoire de Tom et de son chien adoré Cocoa.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

NON à l'abattage des renards du bois de Beauregard à la Celle Saint-Cloud

Publié le par Ricard Bruno

NON à l'abattage des renards du bois de Beauregard à la Celle Saint-Cloud

Une famille de renards vivants au bois de Beauregard à la Celle Saint-Cloud va être être abattue suite à la plainte d'une dizaine de riverains qui les accusent de tuer leurs animaux domestiques. Un lieutenant de louveterie a été sollicité afin de les abattre. Nous demandons l'annulation de cet abattage et qu'une solution pacifique soit trouvée. Les renards sont des animaux sauvages qui ne font qu'essayer de survivre. Prédateur de rongeurs, il évite leur prolifération. Parfois charognard, il participe à l’élimination des animaux malades et des cadavres, évitant ainsi les épidémies. Entre 600 000 et un million de renards sont déjà victimes de la chasse chaque année en France. Battues, tir de nuit, piégeage, déterrage… doit-on encore rajouter à ce massacre une famille de renards supplémentaires ? Les renards sont montrés du doigt car ils peuvent véhiculer l’échinococcose alvéolaire, zoonose transmissible aux humains et animaux domestiques. En ingérant les larves du parasite, présentes dans les viscères de rongeurs, des vers se développent dans leur intestin et ils deviennent ainsi contagieux. Mais, comme ce fut le cas durant la lutte contre la rage, les opérations d’abattage massif des renards sont inefficaces et contre-productives. Selon le document de l’OFB de 2016 : « Dans l’état actuel des connaissances, l’efficacité du contrôle des populations de renards pour diminuer les risques pour l’homme n’est pas démontrée car le territoire reste contaminé du fait de la résistance du parasite dans le milieu extérieur et de la présence de rongeurs, hôtes intermédiaires indispensables au cycle de la maladie. » Des études ont ainsi démontré l’efficacité d’antiparasitaires et de vermifuges à titre préventif ou en traitement chez les animaux sauvages comme domestiques. Ces solutions sont également efficaces en ce qui concerne la gale sarcoptique, infestation que l’on retrouve chez les animaux sauvages et les chiens. Cette maladie est transmissible aux humains mais ils n’en sont pas affectés car les parasites meurent dans leur peau. Aux noms des animaux, reconnus comme êtres doués de sensibilité dans le code civil et par la science (Déclaration de Cambridge), et de la sauvegarde de la biodiversité nous demandons à Monsieur Le Maire Olivier Delaporte de trouver une solution pacifique afin que ces renards soient épargnés. Une solution telle qu'un trappage afin de les relâcher dans un bois environnant dans lequel ils ne gêneront personne est possible. Des associations s'occupant de la faune sauvage tels que Faune Alfort ou l'ASPAS pourraient sans doute participer à ce sauvatage. Tuer, massacrer, est la solution de facilité. Non à l'abattage de la famille de renards du bois de Beauregard, oui à une solution pacifique.

Partager cet article
Repost0

La sculpture tropézienne de Brigitte Bardot priée de se rhabiller... à l'or fin

Publié le par Ricard Bruno

La sculpture tropézienne de Brigitte Bardot priée de se rhabiller... à l'or fin

Parce que ses patines successives ne convenaient pas, les courbes signées Manara vont être masquées durant deux semaines au public pour une opération esthétique dans les règles de l’art...

LIFTING DORÉ

A Palm Springs, la statue géante de Marilyn Monroe immortalisant la scène de "Sept ans de réflexion" avec la bouche d’aération qui fait voleter sa robe, est dans le viseur pour "incitation au harcèlement sexuel"...

 

Pendant ce temps, à l’entrée de Saint-Tropez, celle, dénudée, de Brigitte Bardot, doit aller se rhabiller ! Enfin pas n’importe comment... A la feuille d’or s’il vous plaît !

Une mission délicate confiée depuis ce jeudi à l’Atelier Schaefer, société spécialisée basée en Champagne.
L’aboutissement d’une démarche initiée par Bernard d’Ormale, le mari de Brigitte qui ne pouvait plus voir en peinture le bronze "dégradé" de Madame inauguré pour ses 83 ans, le 28 septembre 2017.

 

"JEANNE D’ARC DES ANIMAUX"

"La dernière patine était vraiment dégueulasse. Et le climat marin n’arrangeait rien. La sculpture dessinée par Milo Manara et conçue à Pietrasanta, n’était plus mise en valeur. Avec son accord, j’ai demandé à ce qu’elle trouve un aspect plus éclatant, comme celui de la statue parisienne de Jeanne d’Arc, Place des Pyramides", cite - au hasard ! - en exemple l’époux Bardot.

Le financeur initial, la Maison Millon s’est associée à un mécène "admirateur de Brigitte" pour couvrir les 10.000 euros de l’opération esthétique.

Un calicot dissimule pendant deux semaines cette Vénus de Milo lovée dans son coquillage, qui ensuite devra faire l’objet de la plus grande vigilance pour ne pas être "égratignée"...

BB "FLATTÉE"...

"Une fois le travail terminé, l’or est très résistant aux aléas climatiques et salins, néanmoins le moindre contact peut endommager la dorure. Appliquer une couche de vernis ou de résine est impossible car cela dénaturerait le résultat final qui perdrait en qualité visuelle", annonce Emilien Schaefer qui s’avoue forcément impressionné d’œuvrer sur BB depuis ce jeudi.

"La symbolique est très forte. Intervenir sur l’image d’une personne vivante si célèbre est une première pour moi", confie le jeune homme.

Quant à l’intéressée, elle déclare simplement de sa Madrague, être "flattée" de l‘attention et remercie tous ceux qui participent à cette mise en valeur, même si elle n’avait bien entendu rien demandée. Le combat qui l’anime n’ayant pas changé de camp. Celui des animaux en cage. Pas des trophées inertes à sa gloire.

Source de l'article : Cliquez ICI

 
Partager cet article
Repost0

Vols de chiens : les voyous de plus en plus déterminés

Publié le par Ricard Bruno

ENQUÊTE - Vols à l'arraché, agressions en pleine rue, cambriolages... Les malfrats n'hésitent plus à brutaliser les propriétaires de chiens, espérant amasser quelques milliers d'euros à la revente.

 

Les acteurs de terrain interrogés par Le Figaro ont tous remarqué une explosion des vols de chiens depuis l'arrivée du Covid. Olena Bloshchynska / stock.adobe.com

Les acteurs de terrain interrogés par Le Figaro ont tous remarqué une explosion des vols de chiens depuis l'arrivée du Covid. Olena Bloshchynska / stock.adobe.com

La future loi contre la maltraitance animale renforcera-t-elle la lutte contre les vols de chiens ? Chaque année en France, ils seraient près de 75.000 à disparaître dans l'ombre de malfrats toujours plus zélés, n'hésitant plus à agir en plein jour, sous les yeux des témoins et des caméras de surveillance. Des vols qui se sont largement multipliés ces derniers mois, si l'on en croit l'ensemble des acteurs de terrain que Le Figaro a interrogés, à savoir forces de l'ordre, bénévoles, Société protectrice des animaux (SPA) et animaleries.

 

«Il n'existe pas de chiffres l'attestant, mais c'est une catastrophe en ce moment, dénonce au Figaro la porte-parole de la Brigade de protection animale, une association majoritairement composée de policiers et gendarmes bénévoles. Les voleurs n'hésitent plus à couper les laisses dans les rues, investir les jardins, cambrioler... Il existe même des contrats sur la tête de chiens repérés en amont, exécutés par certains spécialistes du rapt.»

Source de l'article et suite : Cliquez ICI

 
Partager cet article
Repost0

Que vont devenir les animaux de cirque ? "Où allons-nous les mettre ?" s'inquiète le directeur d'un refuge

Publié le par Ricard Bruno

L'interdiction progressive des animaux sauvages dans les cirques itinérants est une bonne nouvelle pour les défenseurs du bien-être animal. Pourtant, elle ne va pas sans poser certains problèmes. Qui va accueillir ces animaux ? Une équipe d'"Envoyé spécial" s'est rendue dans un refuge qui héberge notamment des tigres et lions en provenance de cirques.

A Saint-Martin-la-Plaine (Loire), le refuge Tonga héberge des animaux sauvages que lui remettent les autorités, comme les dix tigres qui ont été saisis dans l'Oise fin 2020. Il doit son nom à son premier pensionnaire, un hippopotame de cirque. Blessé, l'animal avait été confié en 2007 à Pierre Thivillon, propriétaire d'un zoo, qui avait alors décidé de créer un refuge. Aujourd'hui, ce dernier reçoit principalement des singes de laboratoire, et des félins provenant de cirques.

C'est le cas de Jon, un lion récupéré il y a six mois dans un état pitoyable. Muriel Arnal, présidente de l'association de protection animale One Voice, a gardé des photos de son arrivée. Elles montrent un animal hébété et décharné, les côtes saillantes, la queue tranchée et ensanglantée. "Il pesait 116 kilos à son arrivée, se rappelle Pierre Thivillon. Il en fait aujourd'hui 200."

Comment les refuges pourront-ils faire face ?

Dans le cirque où il était maltraité, Jon ne participait pas aux spectacles, mais servait à la reproduction, une pratique autorisée en France... à condition que les petits soient vendus à des personnes habilitées à s'en occuper. Mais ce n'est pas toujours le cas, explique Muriel Arnal : "Beaucoup de cirques les font se reproduire pour vendre les lionceaux et les tigreaux sous le manteau, qui finissent dans les appartements, dans les caves... Et ça, il faut que ça s'arrête !"

Alors que la présence d'animaux sauvages dans les cirques itinérants doit être progressivement interdite en France (une mesure annoncée en septembre 2020), Pierre Thivillon s'inquiète. Il estime que les refuges existants ne pourront pas les prendre tous en charge. Le sien a déjà accueilli plus de 300 animaux depuis son ouverture. Les bâtiments et les enclos ont coûté 1,5 million d'euros, et le budget de fonctionnement atteint 200 000 euros par an, le tout financé par des dons et des associations. 

Extrait de "Un cirque sans animaux ?", un reportage à voir dans "Envoyé spécial" le 10 juin 2021.

Source de l'article et vidéo : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0