Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2019 articles avec le web en parle

Brigitte Bardot, le casting?

Publié le par Ricard Bruno


brigitte-bardot-copie-4.jpgLa fiction qui doit retracer la vie de Brigitte Bardot a pris du retard. En effet, celle qui incarnera l'icône n'a pas encore été trouvée. Pourtant les candidatures ne manquent pas! «C'est amusant l'engouement que suscite cette adaptation auprès des jeunes femmes, explique la société de production. Nous recevons chaque jour des dizaines de lettres, d'actrices aussi bien connues qu'inconnues». Et d'ironiser: «Pourquoi pas un casting national, à la recherche de B.B., diffusé à la télé?»

Source : http://www.tvmag.com/article/Telefilm/35428/Brigitte_Bardot_le_casting.html

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Courrier à Cauet pour sa nouvelle émission«La Cauetidienne ».

Publié le par Ricard Bruno

La Fondation Brigitte Bardot a envoyé un courrier à Mr Cauet pour sa nouvelle émission « La Cauetidienne », dénonçant l'utilisation qui est faite des animaux sur ce plateau télé (et la fondation a entièrement raison, il est scandaleux de continuer à exiber des animaux de la sorte, je suis moi même étonné que Mr Cauet puisse accepter ce genre de chose étant donné qu 'il (normalement) est sensible à la cause animale, attendons de voir sa position.)
BRUNO RICARD

cauet.jpg
La Fondation Brigitte Bardot a envoyé un courrier à Mr Cauet pour sa nouvelle émission « La Cauetidienne » sur TF1, ou « en une semaine on a déjà vu lions et mouton sur le plateau en guise d’amusement ! » Voici le courrier en intégralité ci-dessous.
 
« Monsieur Cauet, Nous avons eu connaissance de votre nouvelle émission « La Cauetidienne » dans laquelle ont été exhibés des lions en cage et un mouton badigeonné de peinture !

Vous le savez, notre fondation lutte contre ce genre de pratique, qui, hélas se multiplient sur TF1.
 
Nous comprenons que vous devez faire de l’audience. Cependant nous ne pouvons accepter de voir des animaux sur un plateau de télévision et encore le moins, le traitement que vous leur infligez.
 
Mettre en avant des lions détruits par le dressage et des années de captivité, montre aux téléspectateurs une image pitoyable et dangereuse de ce qu’est un animal sauvage et montre le peu de respect que vous avez pour lui.
 
Peindre un mouton pour rigoler, nous prouve une fois de plus que les animaux ne sont pour vous que des objets auxquels vous ne prêtez aucune estime.
 
Nous osons espérer que vos téléspectateurs ne vont pas maintenant peindre leurs propres animaux, maintenant que vous leur en avez donné l’idée.
 
Sachez que les peintures peuvent être hautement toxiques et que cela peut tuer en animal. Visiblement, cela ne vous-même pas effleuré !
 
Vous montrez aux téléspectateurs qu’un animal est un objet dont on fait ce qu’on veut, dont on se moque.
 
Les animaux sont des êtres sensibles, il est nécessaire d’éduquer le public au respect de ceux-ci.
 
Nous venons de récupérer une lionne sauvée d’un cirque. N’étant pas une bonne candidate au dressage le propriétaire projetait tout simplement de l’euthanasier !
 
Sachez que la vie d’un animal de cirque se réduit à rester enfermé 24h/24 dans une minuscule cage, hormis les représentations bien sûr ! Une vie terrible, misérable, sans issue…
 
Beaucoup de ces animaux adoptent un comportement stéréotypé – tout comme dans les zoos et dans les prisons ou asiles psychiatriques – qui est proche de la folie, signe évident qu’ils souffrent terriblement jusqu’à ne plus fonctionner sainement.
 
Concernant ce pauvre mouton, déjà que les animaux de ferme ne sont pas considérés dans nos société, le petit jeu auquel vous vous êtes amusés avec lui ne fera rire que les idiots.
 
Nous espérons que vos téléspectateurs feront preuve de jugement, et qu’ils auront un esprit assez critique pour ne pas vous encourager dans ce sens.
 
Au-delà de ce discours, nous pensons sincèrement qu’il est possible de faire de bonnes émissions, distrayantes et novatrices sans passer par la case « animaux ».
 
Pourquoi ne pas tenir compte de nos courriers ??
 
Pourquoi continuer à ignorer nos informations ??
 
Avec toutes nos salutations. »

Source : http://www.actualites-news-environnement.com/14134-Cauet-emission-La-Cauetidienne.html

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

La glace au foie gras pas au goût de Brigitte Bardot !

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot a fustigé mardi le célèbre glacier parisien Berthillon, après l'annonce par ce dernier du lancement d'une glace au foie gras à l'occasion des fêtes de fin d'année.

"Le gavage est une véritable torture pour les oies et canards, qui doivent ingérer de force et en quelques secondes une telle quantité de nourriture que leur foie grossit jusqu'à atteindre dix fois sa taille normale", écrit B.B. au glacier, dans un courrier qu'a pu lire l'Associated Press.

L'ancienne actrice se dit indignée qu'une "maison aussi réputée et appréciée pour la qualité de ses glaces et sorbets associe son image à la maltraitance animale". Elle rappelle les conditions dans lesquelles sont élevés oies et canards, "maintenus dans de petites cages qui les empêchent de se retourner, de se lever, d'étendre leurs ailes", et comment "ils sont rendus malades et agonisent, le coeur et les poumons compressés par leur foie hypertrophié".

La militante de la cause animale demande au glacier de l'Ile-Saint-Louis de ne pas être "complice de cette industrie de la souffrance et de la mort" car, estime-t-elle, "le sang n'a pas à être versé pour la création de nouvelles glaces, ça n'a pas de sens".

Encourageant Berthillon à "retirer ce produit révoltant qui ne peut que nuire à son image", B.B. termine sa missive d'un lapidaire "sentiments écoeurés".

Source : http://canadianpress.google.com/article/ALeqM5hEWa1LS3PjlvF-NYtUpDSpvRKbUA 

Bruno Ricard

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Interbev Equins condamne les méthodes de la Fondation Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

Bonjour

On peut dire que "Interbev Equins" est sur les dents, quelle bande d'imbécile sans coeur (et je suis polis, je vous transmet  ci après le texte paru ce jour sur leur site,n'hésitez pas à réagir à leur propos, leur adresse email en bas de l'article! je mettrai  pour ma part et en rouge mes commentaires)

L’interprofession de la viande chevaline qui regroupe l’ensemble des opérateurs de la filière, des éleveurs jusqu’aux distributeurs, est indignée  par les propos tenus dans les médias par Madame Bardot et ses représentants (ah bon ! bien entendu cela dérange pas mal de gens quand Brigitte Bardot dit la vérité, cela met mal à l’aise pas vrai….. et c’est tant mieux ! Brigitte Bardot à bien raison de dénoncer cette horreur de l’hippophagie.)
 
A la suite d’un jugement en référé, la fondation Brigitte Bardot n’a pas été autorisée à être présente au Salon du Cheval pour y développer sa campagne contre la consommation de viande chevaline. (Et qui a fait pression pour que la fondation ne soit pas présente durant ce salon, c’est vraiment se foutre du monde !)
Mme Bardot a cru bon de saisir le Secrétariat Général de l’Elysée en la personne de M. Guéant. (Elle a eut entièrement raison je la soutiens à 100%)
 
L’interprofession fera de même afin de mettre en évidence les risques de désinformation qu’entraine l’attitude extrême de la Fondation Brigitte Bardot, comme elle l’a déjà fait auprès de son ministre de tutelle. (De quelle attitude extrême parlez vous ?, la fondation ne dit que la vérité !)
 
L’INJURE NE PEUT TENIR LIEU D’ARGUMENT
Mme Bardot a également cru bon d’insulter dans les media les amateurs de viande chevaline. Cela dénote un profond mépris vis-à-vis de la liberté individuelle des consommateurs. (Brigitte Bardot n’ a nullement insulté qui que se soit, elle n’a dit que la vérité !)
 
L’Interprofession n’a jamais, ni en parole ni dans des documents écrits, traité de cette manière les personnes qui militent contre la consommation de viande chevaline.
 
Elle n’a notamment émis aucun avis et mené aucune action contre la campagne publicitaire en faveur de la Fondation Brigitte Bardot et de son opération contre la consommation de viande de cheval. (Ah bon tiens donc !et qui a fait pression pour que la fondation ne soit pas présente au salon ?)
 
LA CONSOMMATION DE VIANDE CHEVALINE EST ESSENTIELLE POUR L’ENSEMBLE DES FILIERES DU CHEVAL
La filière viande chevaline française permet de maintenir le patrimoine que constituent les 9 races de chevaux lourds, considérées comme menacées par l’Union Européenne et qui dépendent étroitement de la consommation de viande.
 
Les Haras Nationaux ont par ailleurs démontré que l’ensemble de la filière équestre reposait sur la bonne santé de la composante viande.
 
L’interprofession est particulièrement attentive aux conditions de traitement des animaux tout au long de la filière. Elle milite pour le strict respect des lois et des règlementations tant en matière sanitaire que de bien-être des animaux. (Ah bien dites donc, vous ne faite pas dans la dentelle, dire que vous, vous souciez du bien être des chevaux, c’est vraiment se foutre des gens puisque la plus belle conquête de l’homme finit dans l’assiette, vous avez une conception plus que douteuse du bien être animal, c’est le moins que l’on puisse dire !)
 
L’interprofession demande donc au Secrétariat Général de l’Elysée et au Ministre de l’Agriculture que soit respectée une profession qui agit strictement dans le cadre des lois et règlements de la République Française.
 
Les professionnels quant à eux ne cèderont pas aux tentatives de provocation d’une minorité de personnes qui pratiquent un amalgame douteux entre bien-être animal, qualité sanitaire des viandes et militantisme végétarien. (Nous ne faons pas d’amalgame mais constatons simplement que seul les imbéciles ne changent pas d’avis, et je dis qu ‘un cheval ne se mange pas, je ne mange pas mes amis !)
 
Communiqué Interbev Equins
 
 

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Bientôt une fiction sur Brigitte Bardot ?

Publié le par Ricard Bruno

France 5 se félicite du beau score d'audience réalisé il y a deux semaines avec la diffusion d'un documentaire sur la vie et la carrière de Brigitte Bardot, dans la collection «Empreintes». Son réalisateur, Jean-Louis Remilleux, qui connaît B. B. depuis plus de trente ans, retravaille le sujet pour en faire une fiction. Un projet très compliqué selon le réalisateur, qui se heurte aussi à un problème de taille: trouver la comédienne idéale pour incarner sur le petit écran l'ex-icône du cinéma français.

Source : http://www.tvmag.com/article/Serie/34242/Bientot_une_fiction_sur_Brigitte_Bardot_.html

Vous pouvez laisser vos commentaires sur ce sujet sur le site !

BRUNO RICARD

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Scandaleux reportage sur TF1

Publié le par Ricard Bruno

Courrier de protestation envoyé à TF1, faite de même, protestez énergiquement , prévenez vos connaissances et diffusez le plus largement possible, merci !  

Courriel de TF1 :  telespec@tf1.fr                                              


                                                            Boulogne Billancourt

                                                                 Le 28 10 2007

 

 

Montreurs d'ours : derrière le spectacle, la prison !

 

Vous Tf1 avez  montré un reportage dans votre émission sept à huit de ce jour dimanche 28 10 2007, d’un « dresseur/montreur d’ours » Fréderic CHESNEAU ceci est un spectacle si je peux appelez cela un spectacle, d’un autre âge, il est scandaleux et inadmissible de nos jours qu ‘un média tel que le votre en fasse l’apologie.

 

Certains articles annonçant ce type de manifestation décrivent souvent en des termes élogieux la relation entre le dresseur et son animal, parlant même de respect, de magie, de beauté du numéro. Sachez qu'un montreur d'ours ne présentera jamais au public des actes de maltraitance sur son ours.

L'ours ne montre souvent aucun signe de maltraitance apparent : il n'est ni dégriffé ni édenté et non muselé.

 

Pourtant s'il n'est pas brutalisé devant le public l'animal subit un autre type de maltraitance :

 

Les oursons proviennent généralement de zoos ou de cirques peu scrupuleux qui font reproduire leurs animaux et les revendent ensuite. Séparés de leur mère, ces oursons vont être dressés pour exécuter des tours. Dans certains cas, le dressage se fait à coups de gourdin et de privation de nourriture.

Pendant la belle saison, l'ours est trimbalé sur les routes de France et parcourt des milliers de kilomètres enfermé dans sa cage de fer au fond d'un camion. Et ceci même pendant les grosses chaleurs d'été !

Après un court spectacle, l'ours retourne dans sa cage et s'ennuie le reste du temps. Depuis sa naissance, il ne connaît que la captivité.

En récompense, l'ours reçoit des chamallows ou des bonbons qui sont des friandises inappropriées et dangereuses pour sa dentition.

Par nature, ce mammifère solitaire est un animal plutôt discret qui fuit le bruit et l'agitation. Imaginez le stress qu'il doit endurer lors de chaque spectacle…

En résumé, ce que l'on prend pour du respect a été obtenu par la menace et la crainte ! Ce que l'on prend pour de la magie n'est rien d'autre que le résultat d'un dressage cruel et la répétition de gestes contre nature ! Et ce que l'on prend pour de la gentillesse de la part de l'ours n'est rien d'autre que de la soumission. Enfin, lorsque vous aurez vu ce spectacle et que vous rentrerez chez vous, l'ours lui retournera dans sa cage pour y retrouver son ennui et sa solitude, lui qui, dans la nature dispose d'un immense territoire.

 

Pensez-y et NE SOYEZ PAS COMPLICE de cette souffrance !

 

BRUNO RICARD

Pour plus de renseignements consultez le site de la fondation Brigitte Bardot : http://www.fondationbrigittebardot.fr/site/actu.php?id=4074

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Maltraitance sur un cobaye :1 mois de prison ferme

Publié le par Ricard Bruno

 

Un Finlandais indélicat a été condamné à de la prison ferme pour avoir agressé un cochon d'Inde

25.10.2007 17:51
C'est une nouvelle qui va faire bondir d'aise l'inimitable Brigitte Bardot: un Finlandais indélicat a été condamné à un mois et dix jours de prison ferme pour violences sur un cochon d'Inde. Alors qu'il vandalisait un appartement de Kuopio, l'homme, un repris de justice de 46 ans, s'en était pris au rongeur. L'agression avait entraîné des blessures irréversibles et le cochon d'Inde avait dû être euthanasié. Le prévenu a été reconnu coupable en appel de maltraitance sur animal et de dégradations volontaires. L'agresseur avait admis les déprédations, mais pas les violences sur le petit animal. 
(tant mieux et c'est pas encore assez je lui aurait mis 6 mois ferme Ricard Bruno)

http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=200002&sid=8353945&cKey=1193327465000

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

"J'ai dansé le tango avec Brigitte Bardot"

Publié le par Ricard Bruno

 
"J'ai dansé le tango avec Brigitte Bardot"
Dans les années 60 - 70, Paul a côtoyé de nombreux acteurs sur les plateaux de cinémas. Tour à tour figurant, doublure ou cascadeur, il raconte avec candeur ses souvenirs de cette époque faste du cinéma en France.
Comment avez-vous connu toutes ces stars de cinéma ?
J'ai participé à de nombreux films pendant les années 60-70. J'avais une amie qui était régisseur de plateau pour le cinéma et qui nous a proposé, avec quelques amis, de faire de la figuration et des doublages.

Quels acteurs avez vous rencontré ?
Oh, j'en ai rencontré beaucoup.... Omar Sharif, William Holden, Gregory Peck, mais aussi De Funes ou Galabru. Je suis, par exemple, dans tous les épisodes du Gendarme à Saint-Tropez dans lesquels j'ai été tour à tour naturiste, parachutiste, à quatre pattes au milieu des moutons... Ce sont de très bons souvenirs.

Comment se comportaient les acteurs avec vous ?
Ils étaient tous très sympas, c'étaient de grands acteurs mais ils n'avaient pas la grosse tête. Et puis, on était une bande de zouaves un peu fous, on faisait ça pour gagner un peu d'argent de poche, on n'avait pas l'ambition de faire carrière, ce qui nous valait la sympathie des acteurs.

Une anecdote en particulier ?
J'étais le chauffeur de Yul Brynner dans "Opération Opium", je devais conduire une grosse voiture américaine. En voulant démarrer, au lieu de passer la première, j'ai mis la marche arrière... Autant vous dire qu'il a gueulé comme un fou !

Et quel est votre plus beau souvenir de cette époque ?
Notre Brigitte nationale ! J'étais le seul sur le plateau à savoir encore danser la valse et le tango. J'ai donc eu la chance de faire danser l'une des plus belles femmes de l'époque. 

Source : http://www.linternaute.com/copains/star/bardot.shtml

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot défend les animaux à l'Elysée

Publié le par Ricard Bruno

Année après année, le combat de Brigitte Bardot semble s'intensifier. Jeudi dernier, l'icône du cinéma français a été reçue par le président Nicolas Sarkozy afin d'évoquer l'abattage rituel et le massacre des phoques. A l'issue de cette rencontre, cette dernière est ressortie ravie, annonçant la création d'un bureau des sages chargé de surveiller la condition des animaux en France. Par ailleurs, Brigitte Bardot a enfin obtenu l'interdiction définitive des importations de tous produits issus du phoque.

Brigitte Bardot a également réussi à obtenir, cet été, l'interdiction de commercialisation de fourrures de chiens et chats, dont la mise en application ne sera effective qu'à partir du 31 décembre 2008. L'ancienne comédienne peut aujourd'hui s'estimer ravie de l'aboutissement de tous ses combats !

Source : http://www.showbizactu.com/actualite-people/79398/brigitte-bardot-defend-les-animaux-a-l-elysee/

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Bardot défend les phoques à l'Elysée

Publié le par Ricard Bruno

Bardot défend les phoques à l'Elysée

Brigitte Bardot a plaidé la cause des phoques du Canada auprès de Nicolas Sarkozy. L'ancienne actrice venait aussi à l'Elysée défendre "l'étourdissement" des animaux avant les abattages rituels et une meilleure prise en compte de la "condition animale" en France. "Comme le CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel) pour la télévision, on va créer avec le président un bureau de sages, un groupe de travail" qui sera chargé de vérifier "tout ce qui se passe" dans les huit ministères dont dépendent les animaux, a expliqué Brigitte Bardot.

Source : JDD

current_id = 59219;

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0