Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

3834 articles avec le web en parle

[podcast] Brigitte Bardot sous toutes les coutures sur France Culture...

Publié le par Ricard Bruno

Dans ce vaste et riche documentaire, la productrice Simonetta Greggio a rassemblé une somme de témoignage et de documents sonores afin de façonner le portrait de celle qui fut la grande vedette du cinéma français des années 60.

[podcast] Brigitte Bardot sous toutes les coutures sur France Culture...

Pour les amateurs de podcast grand format, la série Grande traversées sur France Culture propose cet été des portraits XXL de personnalités ayant marqué leur époque. Parmi les portraits proposés, il y a celui de Brigitte Bardot, star pop incontestée des années 60, devenue personnalité controversée dans la deuxième partie de sa vie pour ses prises de position, quand elle a décidé de quitter le monde du spectacle pour se consacrer à la cause animale.

Brigitte Bardot est sans doute la première star française à avoir déchaîné les passions dans la France de De Gaulle, à une époque où la vie privée des vedettes n’était pas protégée, où la carrière des actrices n’était pas encadrée comme aujourd’hui, à une époque où le talent, la simplicité, la frivolité et l’insouciance pouvaient faire bon ménage et donner des personnages aussi charismatiques que cette femme devenue en quelques années un objet de fantasme pour les hommes et un symbole de liberté pour les femmes.

Dans un documentaire proposé par Simonetta Greggio, on redécouvre la carrière mouvementée de celle qui se faisait appeler BB et dont l’inimité était étalée au grand jours par la presse et les paparazzis qui épiaient ses faits et gestes en permanence. Et en cinq épisodes de 1h50, on redécouvre Brigitte Bardot telle qu’elle était et telle qu’elle était perçue par les médias et par le grand public, et aussi par ses proches et amis fidèles qui l’ont côtoyée durant toutes ces années.

Un documentaire passionnant basé sur vaste travail de recherche d’archives radio et télé et un recueil de témoignages remarquable (universitaires, spécialistes, amis…) auquel il manque juste celui de l’intéressée qui n’a pas souhaité répondre aux sollicitations de la productrice de l’émission.
Malgré tout, on appréciera la qualité et la richesse de ce podcast où l’on entendra Virginie Efira lire des extraits de des diverses autobiographies de Brigitte Bardot.

Un très beau moment de radio pour se souvenir aussi de ce qu’était cette France des années 60 qui découvrait celle qui sera considérée un temps comme la femme la plus belle du monde.

Brigitte Bardot, à nu, Grande traversée, sur France Culture
5 x 110 min

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

Mort de Robert Hossein: France Télévisions bouleverse sa programmation et rediffuse le 04 janvier le film "Le repos" du Guerrier

Publié le par Ricard Bruno

Dans le film de Roger Vadim sorti en 1962, il éveille l’actrice aux plaisirs de la sensualité.

Dans le film de Roger Vadim sorti en 1962, il éveille l’actrice aux plaisirs de la sensualité.

On verra sur France 3 son adaptation des Misérables avec Lino Ventura, et sur France 5 Le Repos du guerrier où il donnait la réplique à Brigitte Bardot.

Pierre Lescure, Brigitte Bardot, Roselyne Bachelot... Les hommages, les souvenirs, les témoignages d’amitié pleuvent depuis l’annonce de la mort de l’acteur et réalisateur Robert Hossein, tué par le coronavirus à l’âge de 93 ans. France Télévisions rend, à son tour, hommage à cet amoureux des grandes fresques en diffusant deux de ses films.

» LIRE AUSSI - Mort de Robert Hossein, l’éternel repos d’un guerrier du théâtre et du cinéma

Les Misérables, réalisé en 1982 par Robert Hossein, avec Lino Ventura, Michel Bouquet et Jean Carmet sur France 3 le vendredi 1er janvier à 21h05

Robert Hossein le tenait pour l’un de ses meilleurs films. Dans ce long-métrage dialogué par Alain Decaux, avec qui il collaborera aussi dans son spectacle biographique de Jean-Paul II, Lino Ventura-Valjean affronte l’implacable Michel Bouquet-Javert. Dans la peau de l’inspecteur, Bouquet y est effrayant de raideur. Il nous offre ici une composition inoubliable, qui en fait l’une des meilleures adaptations du chef-d’œuvre de Victor Hugo.

Le Repos du guerrier, réalisé en 1962 par Roger Vadim, avec Robert Hossein et Brigitte Bardot sur France 5 le lundi 4 janvier à minuit.

Geneviève Le Theil est une jeune fille bourgeoise, sage rangée et malheureuse dans son couple. Elle aspire à un bonheur plus romantique. Elle le trouvera à Dijon, derrière une porte qui n’était pas la sienne et qu’elle ouvre par inadvertance, dans l’hôtel où elle descend. Un homme, Renaud Sarti, râle de douleur. Il vient de tenter de se suicider. Robert Hossein, qui deviendra l’acteur fétiche de Roger Vadim, et Brigitte Bardot forment ici un duo magnifique. L’actrice a eu des mots émus à l’annonce de sa mort: «Il avait le charme slave, un talent d’acteur et de metteur en scène qui éclaboussait le théâtre et le cinéma», a-t-elle écrit.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

Ils nous ont quittés en 2020...

Publié le par Ricard Bruno

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

Info journal Fondation Brigitte Bardot n°115 du 4ème trimestre 2020

Publié le par Ricard Bruno

Info journal Fondation Brigitte Bardot n°115 du 4ème trimestre 2020

Info journal Fondation Brigitte Bardot n°115 du 4ème trimestre 2020

Info journal Junior Fondation Brigitte Bardot n°65 du 4ème trimestre 2020

Info journal Junior Fondation Brigitte Bardot n°65 du 4ème trimestre 2020

Brigitte Bardot et Claude Bolling...

Publié le par Ricard Bruno

Claude Bolling, mon « dubol » est parti emportant avec lui ma jeunesse et 60 ans d’amitié fidèle, de joie de vivre, de chansons rigolotes, et d’une complicité insouciante.

Brigitte Bardot et Claude Bolling...

Partager cet article

Repost0

Dans la Somme, la ferme «des 1000 vaches» a tourné au fiasco

Publié le par Ricard Bruno

Dix ans après sa création près d’Abbeville (Somme), la ferme géante symbole de l’agriculture industrielle cesse son activité laitière en cette fin d’année. Les opposants se réjouissent. Les autres parlent de gâchis.

La ferme des « 1000 vaches », près d’Abbeville (Somme), avait suscité une vive opposition et une longue bataille judiciaire.

La ferme des « 1000 vaches », près d’Abbeville (Somme), avait suscité une vive opposition et une longue bataille judiciaire.

 

La Confédération paysanne s'est d'abord invitée illégalement sur le chantier, le 12 septembre 2013, puis le 28 mai 2014, pour démonter la machine de traite. Le 13 septembre suivant, la première traite de 150 vaches a lieu. Mais alors que la SCEA Côte de la Justice n'a l'autorisation de n'accueillir que 500 bêtes, en juin 2015, un ancien salarié dénonce de mauvaises conditions de vie des animaux et leur nombre, beaucoup plus important. Un contrôle suit : près de 800 vaches sont recensées.

«Là, nous perdions de l'argent»

Le début d'une bataille judiciaire qui ira jusqu'au Conseil d'Etat. « A ce jour, aucun jugement définitif n'est prononcé, nous considérions que nous étions dans notre droit de réaliser des regroupements, explique Véronique Rétaux, porte-parole de la SCEA. Mais nous avons décidé d'arrêter, car cela fait six ans que nous sommes dans le flou artistique quant aux autorisations sur nos capacités. A 1000 vaches, nous étions rentables. Là, nous perdions de l'argent. Par ailleurs, la laiterie belge Milcobel, la seule qui acceptait de ramasser notre lait, nous avait annoncé qu'elle recentrait ses activités sur son pays. »

Mais elle ne regrette rien : « Nous sommes tristes d'arrêter un tel modèle et fiers d'avoir ouvert cette voie-là. De nombreuses personnes sont venues visiter. Chacun a pu voir que les vaches étaient bien soignées. D'ailleurs, aucune autre ferme en France n'a dû être contrôlée comme la nôtre ! » Le site Internet Web-agri a lancé un sondage : 59,1 % des lecteurs estiment qu'il s'agit là d'un véritable gâchis. « C'est dommage, commente Guillaume Clop, président des Jeunes agriculteurs de la Somme. Il n'y avait aucun doute quant au bien être animal, car le lait était de bonne qualité. Le fait d'avoir sur le dos des associations contre soi, ça doit être pesant au quotidien. »

La Fondation Bardot veut récupérer les vaches

De son côté, Franchis Chastagner, président de l'association locale Novissen, ne cache pas sa satisfaction : « Cela fait dix ans que nous nous battons contre cette ferme. C'est juste de l'agrobusiness à une période où nous sommes en surproduction laitière. Cela prouve que ce n'était pas le modèle d'élevage à retenir. Leur méthaniseur n'a jamais fonctionné. Tout cela, c'est de la délinquance économique. Nous souhaitons maintenant garder un œil sur l'avenir des 1700 vaches et génisses. » La Confédération paysanne, de son côté, évoque une « victoire majeure ».

Une petite partie du cheptel devrait être revendue à des éleveurs. Les autres prendront la direction de l'abattoir. La fondation Brigitte-Bardot a proposé de les récupérer pour les placer en pension. Mathieu Ramery, fils du fondateur décédé, a refusé : « On trouve ça dramatique, invraisemblable. Elles ne méritent pas ça », commente Christophe Marie, porte-parole de la fondation. La SCEA Côte de la Justice poursuivra son exploitation agricole de 1000 hectares. Elle emploie aujourd'hui 25 salariés. Certains seront reclassés. Quant aux bâtiments, ils pourraient être reconvertis dans l'élevage d'animaux à viande voire en plates-formes de logistique.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

Décès de Claude Bolling, jazzman et compositeur de musiques de films

Publié le par Ricard Bruno

Décès de Claude Bolling, jazzman et compositeur de musiques de films
Décès de Claude Bolling, jazzman et compositeur de musiques de films
Décès de Claude Bolling, jazzman et compositeur de musiques de films

Le pianiste de jazz, chef d'orchestre et compositeur Claude Bolling, qui a écrit de nombreuses musiques de films comme celle de "Borsalino" et arrangé "La Madrague", célèbre chanson de Brigitte Bardot, est décédé à l'âge de 90 ans, a annoncé mercredi son entourage.

 
M. Bolling, qui souffrait de différentes pathologies, s'est éteint mardi à l'hôpital de Saint-Cloud, à l'ouest de Paris.
Né à Cannes le 10 avril 1930, il quitte Paris pour Nice pendant l'Occupation et suit l'enseignement de Marie-Louise "Bob" Colin, pianiste, trompettiste et batteuse dans un des nombreux orchestres féminins à la mode dans l'entre-deux-guerres. Elle l'encourage à revenir à Paris où il crée son premier orchestre à 16 ans et enregistre son premier disque à 18 ans.
Disciple de Duke Ellington, le célèbre compositeur de jazz américain, il crée un "big band" de jazz en 1956 qui durera jusqu'à la moitié des années 2010, une longévité exceptionnelle.
En France, il est considéré comme une référence dans le monde du jazz. Parmi ceux qui sont passés dans son "big band" ont figuré des musiciens réputés comme son saxophoniste alto Claude Tissendier.
Dans les années 1960, Boris Vian, qui le surnomme "Bollington", lui ouvre les portes de la variété et de la direction musicale pour de nombreuses stars comme Brigitte Bardot, Juliette Gréco ou encore Henri Salvador.
"Claude Bolling, mon +dubol+ est parti emportant avec lui ma jeunesse et 60 ans d'amitié fidèle, de joie de vivre, de chansons rigolotes et d'une complicité insouciante", a réagi Brigitte Bardot dans un communiqué.
"+C'est un jour comme un autre et pourtant tu t'en vas+ je le chante pour toi aujourd'hui les larmes aux yeux", a-t-elle ajouté.
Il a composé des musiques de films dont les plus célèbres sont "Borsalino" (1970) de Jacques Deray, avec Alain Delon et Jean-Paul Belmondo, mais aussi "Le Magnifique", "Lucky Luke", ou encore "Les Brigades du Tigre".
Ce touche-à-tout a multiplié les expériences en mariant un trio de jazz à un soliste classique. Il a composé et enregistré notamment "Suite pour Flûte et Jazz Piano Trio" avec le célèbre flûtiste français Jean-Pierre Rampal, une œuvre qui a battu des records de présence dans le classement Billboard aux Etats-Unis (530 semaines) et mené Claude Bolling jusque sur la scène du Carnegie Hall de New York.

Partager cet article

Repost0

Claude Bolling est décédé...Adieu l'artiste...

Publié le par Ricard Bruno

3 ans presque jour pour jour après son épouse Irène, Claude Bolling s'en est allé au paradis des compositeurs...J'avais eu la chance et le bonheur de le rencontrer chez lui grâce à son fils David Bolling, il fût un compositeur hors pair, qui accompagna Brigitte Bardot entre autre 

Adieu l'artiste...

Claude Bolling est décédé...Adieu l'artiste...
Claude Bolling est décédé...Adieu l'artiste...
Claude Bolling est décédé...Adieu l'artiste...
Claude Bolling est décédé...Adieu l'artiste...
Claude Bolling est décédé...Adieu l'artiste...
Claude Bolling est décédé...Adieu l'artiste...
Claude Bolling est décédé...Adieu l'artiste...
Claude Bolling est décédé...Adieu l'artiste...

Partager cet article

Repost0

MASSACRE DES ANIMAUX ERRANTS À DUBAÏ : « JE VOUS SUPPLIE DE METTRE UN TERME À CES RAMASSAGES »

Publié le par Ricard Bruno

MASSACRE DES ANIMAUX ERRANTS À DUBAÏ : « JE VOUS SUPPLIE DE METTRE UN TERME À CES RAMASSAGES »

"La municipalité de Dubaï est en train de nettoyer les rues des animaux errants, capturant les chats de colonies - beaucoup stérilisés et identifiés - pour les exterminer ou les abandonner dans le désert ou des zones inhospitalières où les malheureux seront condamnés !"

LETTRE OUVERTE DE BRIGITTE BARDOT

 

La Présidente de la Fondation Brigitte Bardot interpelle son Altesse Sheikh Mohammed Bin Rashid Al Maktoum : « Je vous supplie de mettre un terme à ces ramassages »

Votre Altesse,

Je suis absolument horrifiée d’apprendre que la municipalité de Dubaï est en train de nettoyer les rues des animaux errants, capturant les chats de colonies  – beaucoup stérilisés et identifiés – pour les exterminer ou les abandonner dans le désert ou des zones inhospitalières où les malheureux seront condamnés.

Fondation Brigitte Bardot Dubai massacre chats

Comment une telle abomination peut-elle se produire dans un pays qui se targue d’être d’une exemplaire modernité ? Comment Votre Excellence, dont les poèmes dénotent une âme sensible, peut-elle laisser faire de telles mesures cruelles et totalement dénuées de sens puisque tuer n’a jamais été une solution pour la gestion des animaux. La seule méthode responsable, éthique et durable est la stérilisation et l’éducation pour promouvoir les adoptions ainsi que l’application des lois qui existent déjà dans votre pays et qui punissent la négligence et l’abandon.

Il semblerait que l’Exposition Universelle de 2021 est l’une des raisons de cette programmation d’extermination. Croyez-vous qu’il faille sacrifier des milliers de vies pour gagner une bonne réputation de propreté ou bien au contraire, ne vaut-il pas mieux montrer au monde que les Emirats Arabes Unis ont un cœur, une éthique et une politique responsable des animaux errants et travailler en collaboration avec les associations, les protecteurs et les vétérinaires pour faire des campagnes systématiques de stérilisation et créer des refuges modèles pour y mettre ces animaux ?

Fondation Brigitte Bardot massacre chat

Je vous supplie de mettre un terme à ces ramassages et lever les sanctions contre les associations et particuliers qui n’ont à cœur que d’aider.

Non seulement vous épargnerez des milliers de vies d’animaux qui ont déjà pour grand malheur d’être exposés aux aléas de l’abandon, mais aussi cela rétablira l’harmonie dans la communauté et l’image de votre pays durement affectée.

Avec toute ma considération,

Brigitte Bardot
Présidente

Open letter to His Highness Sheikh Mohammed Bin Rashid Al Maktoum Your Highness, I am horrified to learn that the municipality of Dubai is cleaning up its streets of stray animals, trapping colonies of cats – many of them already sterilised and micro chipped – to eliminate or abandon them in the desert / inhospitable areas where these poor animals are left to die. How can such an abomination happen in a country that prides itself on exemplary modernity? How can Your Highness, whose poems reveal a sensitive soul, let these cruel measures take place, knowing that they make no sense and that culls have never been a solution for the management of animals. The only responsible, ethical, and durable method consists of sterilization, and education to promote adoptions, and the application of those laws, already in place in your country, that punish negligence and abandonment. It appears that Expo 2021 might be one of the reasons behind this programme of extermination. Do you believe that it is necessary to sacrifice thousands of lives to gain a good reputation for cleanliness? Or on the contrary would it not be better to show the world that the United Arab Emirates has a heart, an ethic, and a responsible policy towards stray animals and that it can work with organisations, individual rescuers and veterinarians to implement systematic campaigns of sterilisation and create model shelters to host the animals? I beg you to put an end to these trappings and remove the sanctions and prohibitions against associations and individuals who only want to help. You will not only spare the lives of thousands of animals that have already had the misfortune of being exposed to the hazards of abandonment but also reestablish harmony within the community and restore the image of your country, which has been severely affected. With all my consideration,

BB

Brigitte Bardot : Joyeux Noël, et merveilleuse année 2021 !

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot : Joyeux Noël, et merveilleuse année 2021 !

Partager cet article

Repost0