Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le web en parle

Calais: Sursis et espoir pour le chien abandonné

Publié le par Ricard Bruno

Le chien est aujourd’hui à la LPA de Calais et attend la visite d’un vétérinaire pour être examiné. C’est lui qui déterminera l’avenir de l’animal.

Le chien est aujourd’hui à la LPA de Calais et attend la visite d’un vétérinaire pour être examiné. C’est lui qui déterminera l’avenir de l’animal.

Pris en charge par la LPA, le pitbull ne devrait pas être euthanasié. La mobilisation continue.

 

L’histoire du chien, dont le nom est toujours inconnu, a ému beaucoup de monde à Calais et ailleurs, grâce aux réseaux sociaux. Depuis qu’il a été retrouvé à Calais nord, et pris en charge par la LPA, son propriétaire ne s’est toujours pas manifesté et ne le fera probablement pas.

Source de l'article : L'indicateur des Flandres 

 

Partager cet article
Repost0

Qui veut adopter une chèvre de l'A55?

Publié le par Ricard Bruno

1/1Qui veut adopter une chèvre l'A55?

1/1Qui veut adopter une chèvre l'A55?

Le sujet fait l'actualité ces dernières semaines. Comment contenir les chèvres qui prolifèrent dans les collines de la Côte Bleue? Les animaux semblent de plus en plus nombreux et les nuisances s'accumulent, sans parler des accidents de la circulation qui peuvent survenir. 

Une nouvelle réunion de concertation s'est tenue cette semaine en sous-préfecture, indique un communiqué de la Ville de Châteauneuf-les-Martigues, en présence de l'ensemble des services de l'Etat, des représentants du département, du Maire de Châteauneuf-les-Martigues et des élus des 3 communes avoisinantes. L'association "les chèvres de nos collines" et la Fondation Brigitte Bardot étaient également conviées à participer à cette concertation.

Dans le Massif de La Nerthe, prolifère depuis une décennie un troupeau de chèvres domestiques divagantes. Aujourd'hui, on dénombre environ 500 bêtes réparties sur le territoire des 4 communes concernées que sont Martigues, Ensuès-la-redonne, Carry-le-Rouet et Châteauneuf-les-Martigues. Lors de cette réunion, les chèvres ont bien été reconnues comme animal domestique. Cette décision entérine la responsabilité du maire sur les chèvres divaguant sur le territoire communal au même titre que n'importe quel autre animal errant. L'ensemble des représentants a convenu de la nécessité d'œuvrer mutuellement pour réduire le nombre de bêtes errantes et du caractère urgent des actions à mener.

L'objectif de cette dernière réunion tend à définir de manière concertée les différents sites où des parcs vont être installés pour créer des points d'agrainage servant à la capture des chèvres. La sous-préfecture s'engage à coordonner l'ensemble de l'opération et à en assurer le pilotage. Le représentant de la Fondation Brigitte Bardot a proposé la prise en charge du financement de la castration des boucs pour ensuite les remettre dans la colline. Suite à cette proposition, Le Maire de Châteauneuf émet quelques réserves sur l'efficacité de cette solution dans la mesure où quelques boucs échapperont inévitablement au dispositif. La représentante de l'association "les chèvres de nos collines" a, de son côté, approuvé l'adoption des chevreaux nés dans l'année et issus des troupeaux dont elle a la charge.

Le Maire a annoncé le déclenchement de l'opération des premières captures de chèvres. Il s'agit d'installer trois enclos sur des sites différents du territoire communal pour attirer les chèvres et les capturer. Ensuite, une mise à disposition d'un terrain à titre gracieux par un particulier va permettre de parquer les chèvres capturées afin de les mettre en quarantaine et ainsi respecter les normes de mesures sanitaires. Alors seulement il sera possible de les proposer à l'adoption. Des éleveurs et des particuliers se sont déjà manifestés auprès des services municipaux montrant leur intérêt à l'adoption d'un ou plusieurs caprins.


Dès à présent, la municipalité invite les personnes intéressées à se faire connaître auprès de la Direction de l'Environnement et de la Sauvegarde des populations par mail : service.prevention@chateauneuf-les-martigues.fr ou par téléphone au 04 42 76 90 42.


Ce nouveau dispositif devra évidemment être géré sur le long terme afin d'espérer résoudre le problème de manière pérenne et progressive, conclut le communiqué. 

 

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Mort de Nathalie Delon : le regret de Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

Mort de Nathalie Delon : le regret de Brigitte Bardot

Ce vendredi 22 janvier, Brigitte Bardot s'est saisie de son compte Twitter pour rendre hommage à Nathalie Delon, décédée ce jeudi 21 janvier. Bouleversée, l'actrice a également tenu à faire part de ses regrets.

Ce jeudi 21 janvier, Anthony Delon a annoncé la disparition de sa mère, Nathalie Delon, à l'âge de 79 ans des suites d'un "cancer rapide". Une triste nouvelle qui a bouleversé ses proches, parmi lesquels son ex-mari, Alain Delon, mais aussi le monde du cinéma qui n'a pas été épargné ces derniers jours. Ce vendredi 22 janvier, Brigitte Bardot a d'ailleurs tenu à rendre hommage à celle qui fut la seule Madame Delon, tout en faisant part de ses regrets.

Revenant sur "l'hécatombe sinistre qui endeuille le théâtre et le cinéma en ce début d'année 2021", Brigitte Bardot a déploré que les "hommages mérités" rendus à Jean-Pierre Bacri et à Rémy Julienne éclipsent la disparition de Nathalie Delon "dont la beauté et la personnalité éclaboussèrent les années 1960". Amie intime d'Alain Delon depuis plus de soixante ans, l'actrice est également revenue sur la relation passionnelle qu'il entretenait avec la mère de son fils.

 

Mort de Nathalie Delon : le regret de Brigitte Bardot

Brigitte Bardot bouleversée par la disparition de Nathalie Delon

Alors qu'Alain Delon, dévasté, s'est dit "très triste", Brigitte Bardot estime que l'acteur "lui donna le meilleur en partageant à jamais son nom avec elle". Et d'ajouter au sujet de ces amants magnétiques : "elle le lui rendit en lui offrant un fils magnifique Anthony". "Sa mort emporte la génération des sixties et écorche le cœur de ceux qui, comme moi, lui survivent", a finalement conclu l'icône, bouleversée par cette nouvelle disparition.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Pétition : SOUTIEN TOTAL À BRIGITTE BARDOT

Publié le par Ricard Bruno

SOUTIEN TOTAL À BRIGITTE BARDOT

Pétition : SIGNEZ ICI

 

BRIGITTE BARDOT s'en est pris au patron des chasseurs et à eux même. Ces fous de la gâchette qui prennent plaisir à tuer, pas pour se nourrir, osent s'attaquer à BB en espérant la faire taire. Les millions d'opposants à la chasse quelle qu'elle soit doivent être aussi traîné en justice. BRIGITTE est un bouc émissaire. Nous attendons tous d être convoqué au tribunal, le 9 février à Arras par cette justice à deux vitesses qui, soutiens les criminels d'animaux. TOUS AVEC BB. Elle n'est pas seule. Ses milliers de partisans lui donnent raison. Elle a les couilles que les chasseurs n'ont sûrement pas. La France est le pays de l injustice. ​​​​​​​

 

VIVE BRIGITTE BARDOT, VIVE LA FRANCE !

Brigitte Bardot convoquée au tribunal d’Arras pour avoir injurié les chasseurs et leur président Willy Schraen

Publié le par Ricard Bruno

C'est le monde à l'envers, Brigitte Bardot convoquée devant le tribunal pour simplement avoir dit la vérité sur la chasse ! Non mais de qui se moque t'on, ce n'est pas possible ! 

Je suis et je serais toujours aux côtés de madame Brigitte Bardot, Brigitte ne fait que dire la vérité ! 

La chasse et les chasseurs au musée !

Bruno Ricard 

Brigitte Bardot convoquée au tribunal d’Arras pour avoir injurié les chasseurs et leur président Willy Schraen

La lutte contre la maltraitance animale arrive devant les députés

Publié le par Ricard Bruno

Ce texte de loi sera présenté en commission des Affaires économiques, avant d'être soumis en séance publique les 26, 27 et 29 janvier.

 

Le texte loi pour la lutte contre la maltraitance animale arrive devant l'Assemblée nationale

Le texte loi pour la lutte contre la maltraitance animale arrive devant l'Assemblée nationale

La lutte contre la maltraitance animale arrive devant l'Assemblée nationale, une bonne nouvelle pour les associations qui relèvent toutefois plusieurs écueils dans la proposition de loi examinée à partir de mercredi.

 

Ce texte de loi sera présenté en commission des Affaires économiques, avant d'être soumis en séance publique les 26, 27 et 29 janvier. Il vient compléter le plan gouvernemental de protection des animaux présenté fin décembre. «Ce texte marquera l'histoire de la protection animale en France du point de vue législatif», espère le député Loïc Dombreval (LREM), son coauteur avec deux autres députés de la majorité. La proposition de loi concerne les chiens, chats, équidés (chevaux, ânes...) et les nouveaux animaux de compagnie, avec «l'immatriculation des élevages et l'encadrement des conditions de cessions de ces animaux».

Elle durcit aussi les sanctions contre la maltraitance, avec trois ans d'emprisonnement et 45.000 euros en cas de mort de l'animal. En cas de condamnation, les personnes pourront se voir interdire de détenir un animal. La zoopornographie sera punie de quatre ans d'emprisonnement et 60.000 euros d'amende «Des dispositions de ce texte sont précieuses», salue Jacques-Charles Fombonne, président de la SPA. Concernant les équidés placés en pension sans que le propriétaire paye les frais, par exemple dans une écurie, le cheval pourra être vendu aux enchères. L'acte de névrectomie (ablation d'un nerf du pied) chez un cheval, une pratique interdite en France pour les chevaux de course, devra être mentionné. Par ailleurs, «l'objectif à terme est qu'il n'y ait plus d'animaux sauvages en captivité dans les cirques en itinérance», assure Loïc Dombreval, qui vise une échéance de cinq à sept ans. Une liste d'espèces sauvages prioritaires sera fixée pour interdire leur acquisition et leur présentation au public dans des cirques itinérants.

La détention de cétacés en captivité pour les montrer au public et la reproduction seront également interdites. L'interdiction de détention entrerait en vigueur deux ans après la promulgation de la loi pour les orques, sept ans pour les dauphins et autres. Les élevages de visons seront fermés sous cinq ans. Pour One Voice, il faut interdire «tous les élevages de faune sauvage».

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Abattoir du Boischaut : 100.000 € d'amende requis contre la communauté de communes

Publié le par Ricard Bruno

Les avocats des différentes parties sont arrivés en début d'après-midi, au tribunal judiciaire de Châteauroux.

Les avocats des différentes parties sont arrivés en début d'après-midi, au tribunal judiciaire de Châteauroux.

Le procès de l'abattoir du Boischaut n'en finit plus, ce mercredi 20 janvier, au tribunal judiciaire de Châteauroux. Le parquet a requis 100.000 € d'amende contre la communauté de communes de La Châtre-Sainte-Sévère.

 

Il y a deux ans, l'abattoir du Boischaut, situé à Lacs, était épinglé par l’association de protection animale L214, qui révélait des images dénonçant selon elle des maltraitances sur les bêtes.

Ce mercredi après-midi, l'affaire est portée devant le tribunal judiciaire de Châteauroux. La communauté de commune La Châtre-Sainte-Sévère, responsable de l’abattoir de Lacs au moment des faits, est mise en cause, tout comme trois opérateurs de l’abattoir, identifiés sur les vidéos de L214, qui doivent répondre de maltraitance animale.

Des amendes aussi requises contre deux salariés

Ce mercredi soir, l'audience est toujours en cours et les plaidoiries de la défense ont débuté peu après une deuxième suspension, vers 18 h. Auparavant, Wiebke Trumm, substitut du procureur, a chargé la direction de l’abattoir, "avec plusieurs manquements et infractions imputables à la CDC", a-t-elle dénoncé dans son réquisitoire. Elle a demandé 100.000 € d’amende pour délit environnemental, mais aussi 23.000 € au total de différentes contraventions.

Les salariés n'ont pas non plus été épargnés par le ministère public. Si la relaxe est proposée pour l’un d’eux, 2.000 € et 8.400 € de contraventions ont été requis contre les deux autres.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Maltraitance animale : une enquête judiciaire ouverte sur le cas de l'éléphante Dumba

Publié le par Ricard Bruno

L'éléphante avait quitté la France pour l'Espagne en 2018 après une première plainte pour mauvais traitement.  L'association One Voice l'a retrouvée le 1er janvier dernier près d'une décharge, à Euzet, à l'est d'Alès.

Capture d'écran de la vidéo sur l'éléphante Dumba filmée par One Voice et diffusée sur Twitter. (CAPTURE D'ECRAN TWITTER)

Capture d'écran de la vidéo sur l'éléphante Dumba filmée par One Voice et diffusée sur Twitter. (CAPTURE D'ECRAN TWITTER)

Une enquête judiciaire est ouverte sur des suspicions de maltraitance envers l'éléphante Dumba, a indiqué sur Twitter Barbara Pompili, la ministre de la Transition écologique mardi 19 janvier au soir. "J'ai demandé aux services du ministère d'y apporter leur concours pour que les faits soient établis au plus vite. La protection des animaux sauvages en captivité est pour moi une priorité", écrit Barbara Pompili.

 

La protection des animaux sauvages en captivité est pour moi une priorité. Concernant l’éléphante #Dumba, une enquête judiciaire est en cours. J'ai demandé aux services du Ministère @Ecologie_Gouv d'y apporter leur concours pour que les faits soient établis au plus vite.

 

L'éléphante Dumba a été localisée par une bénévole de One Voice le 1er janvier dernier près d'une décharge, à Euzet, à l'est d'Alès, a indiqué l'association dans un tweet le 18 janvier. Enfermée dans la remorque d'un camion, elle ne disposait que de quelques mètres carrés pour se mouvoir, indique l'association qui signale aussi une blessure à la tête. One Voice a annoncé porter plainte pour mauvais traitements et défaut de soins par un professionnel.

 

L'éléphante nommée Dumba avait quitté la France pour l'Espagne en 2018 après une première plainte pour mauvais traitement. Une nouvelle plainte avait ensuite obligé le pachyderme et son dresseur à quitter la Catalogne pour revenir en France.

"Les éléphants vivent en groupe, communiquent continuellement. Dumba est seule dans son agonie. Quel pays évolué autorise encore cette abyssale maltraitance ? J’aime les éléphants, j’aime mon pays, et j’ai honte", déclaré Muriel Arnal, présidente-fondatrice de One Voice à France 3. L'association a lancé une pétition sur son site Internet, intitulée "Pour Dumba, itinérants ou fixes :

stop aux cirques avec animaux !"

 

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

EN LETTONIE, LA FONDATION AIDE ANIMALS FRIENDS FUND DEPUIS 2013

Publié le par Ricard Bruno

EN LETTONIE, LA FONDATION AIDE ANIMALS FRIENDS FUND DEPUIS 2013
Depuis 2013, l’aide de la Fondation Brigitte Bardot à l'association Animal Friend Fund a permis la stérilisation de près de 4000 chats en Lettonie.

UNE ASSOCIATION PIONNIÈRE EN LETTONIE

L’association Animal Friend Fund a commencé son activité en 2001 en s’inscrivant comme l’une des premières association de protection animale de Lettonie. En 2013, une clinique vétérinaire est ainsi créée au sein d’un refuge.

En 2015, c’est la Christine Chilver’s Animal Friends Society qui lui succède, avec laquelle la Fondation collabore depuis, ainsi qu’avec le maire de Riga, la capitale lettone. 

Cette même année, la FBB finance ainsi la stérilisation de 535 chats errants.

fondation bardot aide internationale lettonie animal friend fund

L’équipe est constituée de véritables professionnelles qui ont toutes suivi des formations sur le bien-être animal. Elle compte 5 employés, dont un vétérinaire à plein temps. Un refuge a été construit de la meilleure qualité qui soit. Il dispose d’un extérieur pour les chats et d’une salle de quarantaine pour les animaux qui le nécessitent.

 

UNE CLINIQUE POUR LES ANIMAUX ERRANTS

L’association fournit une solution durable pour la protection des animaux. Elle a mis en place depuis 6 ans un programme de Catch-Neuter-Release (Attraper-Stériliser-Relacher). Elle traite également les urgences, et sa clinique est la seule de Latvia qui vient en aide aux animaux errants ou abandonnés. 

En 2019, la Fondation a participé financièrement à la stérilisation de 535 chats errantsDepuis 2013, l’aide la Fondation a permis la stérilisation de près de 4000 chats en Lettonie.

fondation bardot aide internationale lettonie animal friend fund

 

Source de l'article Fondation Brigitte Bardot : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0