Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

3751 articles avec le web en parle

Nouveau : " Noticias magazine" du 12 08 2012 (Portugal)

Publié le par Ricard Bruno

Noticias-magazine-du-12-08-2012--portugal-.gif

 Superbe couverture du magazine Noticias (Portugal)  

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost0

Doux. La fondation Brigitte Bardot dénonce l'utilisation de poulets vivants lors des manifestations

Publié le par Ricard Bruno

 

 

La Fondation Brigitte Bardot dénonce dans un communiqué le sort réservé non seulement aux poulets élevés par le groupe Doux mais dénonce également l'utilisation d'animaux vivants lors des manifestations de salariés du groupe dont l'avenir se joue actuellement au tribunal de commerce de Quimper

 

"Nous dénonçons, depuis longtemps déjà, le traitement des animaux dans les élevages intensifs, particulièrement chez Doux où les volailles sont entassées dans des conditions indignes, écrit Christophe Marie, porte-parole de la Fondation Brigitte Bardot. Ces élevages ne devraient pas être soutenus par le gouvernement mais devraient être, purement et simplement, interdits au niveau européen. Si, face aux menaces qui touchent leurs emplois, nous comprenons l’angoisse et même la colère des personnels de ces usines à viande, nous dénonçons fermement l’utilisation de poulets vivants lors des dernières manifestations. Ces animaux sont des êtres sensibles, les traiter ainsi montre combien toute la chaîne de la malbouffe, symbolisée en France par le groupe Doux, méprise et maltraite les animaux", conclut le communiqué.

Source : Cliquez ici

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost0

Brigitte Bardot dans le journal "Los Angeles times"...

Publié le par Ricard Bruno

Une amie journaliste au journal « Los Angeles Time » m’a fait parvenir un article publié dans son journal  le 04 07 2012et sur leur site Internet, elle a mis Brigitte Bardot en avant, qu’elle en soi remercié...

Bruno Ricard

...

 

French films arrive at LACMA, American Cinematheque, New Beverly

Brigitte Bardot

Brigitte Bardot stars in Jean-Luc Godard's 1963 classic, "Contempt," screening Thursday at the American Cinematheque. (Los Angeles Times )

July 4, 2012, 2:05 p.m.

It’s time to brush up on your French, because several theaters are in the Gallic way this weekend.
Film Independent at the Los Angeles County Museum of Art kicks off its monthlong “French Film Fridays” at the Leo S. Bing Theater with a double bill of Jean-Luc Godard’s 1963 “Contempt” with Jack Palance, Brigitte Bardot and Fritz Lang as himself, and Francois Truffaut’s Hitchcockian 1969 “Mississippi Mermaid,” with Catherine Deneuve and Jean-Paul Belmondo. www.lacma.org

The American Cinematheque’s Aero Theatre in Santa Monica celebrates the 50th anniversary of one of Truffaut’s masterworks, “Jules and Jim,” with Oskar Werner, Jeanne Moreau and Henri Serre, and Godard’s “Vivre Sa Vie,” with Anna Karina, who was married to the director from 1961 to 1967. www.americancinematheque.com


Julien Duvivier’s 1937 romantic film noir, “Pepe le Moko,” starring the legendary Jean Gabin in the title role, screens Friday and Saturday at the New Beverly Cinema, along with the Gilo Pontecorvo’s Oscar-winning 1966 Italy/Algerian production “The Battle of Algiers.” http://newbevcinema.com

INTERACTIVE: Classic Hollywood star walk

The American Cinematheque’s “Mayan Calendar Countdown” series features two version of Richard Matheson’s “I Am Legend” on Thursday evening at the Egyptian Theatre: 1971’s “The Omega Man” with Charlton Heston and 1964’s “The Last Man on Earth,” with Vincent Price. On Saturday, the Egyptian hosts the 2012 Viscerea Film Festival, which features horror shorts, the feature “Among Friends” and a tribute to Mary Lambert, who directed “Pet Sematary.” Sunday’s offerings are two films starring Lea Thompson: 1987’s “Some Kind of Wonderful,” penned by John Hughes and directed by Howard Deutsch, who married Thompson, and 1983's “All the Right Moves,” one of Tom Cruise’s early hits. Both Thompson and Deutsch will appear at the screening. www.americancinematheque.com


UCLA Film & Television Archive’s latest series, “The Films and Legacy of Antonio Reis and Margarida Cordeiro,” celebrates the artistry of the Portuguese director Reis and his psychologist wife Cordiero, who directed the four films with her husband. The series begins Friday at the Billy Wilder Theater with 1976’s “Tras-os-Montes,” with 1985’s “Ana” set for Saturday. Two early Ernst Lubitsch talkies, restored by the UCLA Film & Television Archive, are on tap for Sunday afternoon at the Wilder. Maurice Chevalier and Jeanette MacDonald in her film debut headline Lubitsch’s witty 1929 musical, “The Love Parade.” The second bill is Lubitsch's third sound feature, 1931’s pre-code comedy “The Smiling Lieutenant,” with Chevalier, Claudette Colbert and Miriam Hopkins. www.cinema.ucla.edu


The Academy of Motion Picture Arts and Sciences’ summer screening series “The Last 70mm Film Festival,” commences Monday at the Samuel Goldwyn Theater with Stanley Kramer’s 1963 comedy epic, “It’s a Mad, Mad, Mad, Mad World,” starring Spencer Tracy and practically every comedian in Hollywood at the time. Several cast members will be on hand for a pre-screening discussion, including Jonathan Winters, Mickey Rooney and Barrie Chase. The academy’s Oscars Outdoors series in Hollywood continues Friday evening with John Ford’s 1939 masterwork, “Stagecoach,” which took a young John Wayne out of B movies and made him a major star. Eddie Murphy’s 1996 version of Jerry Lewis’ 1963 classic “The Nutty Professor” screens Saturday evening with guests that include co-producer James D. Brubaker, makeup artist Rick Baker, writer Barry Blaustein and editor Don Zimmerman. www.oscars.org


Anna May Wong’s final silent film, “Piccadilly,” which was made in England in 1929, screens Wednesday at the Cinefamily at the Silent Movie Theatre. E.A. Dupont was the director. A young Ray Milland can be seen as an extra. www.cinefamily.org

 

 

Source : Los Angeles Times

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost0

Lettre de Brigitte Bardot : Soutient à l’ALF le 30 07 2012...

Publié le par Ricard Bruno

Lettre-de-soutient-a-l-ALF-le-30-07-2012.jpg

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost0

Tatouage Brigitte Bardot...

Publié le par Ricard Bruno

Quand on aime...on ne compte pas...

Tatouage-la-madrague.jpgTatouage-portrait-Brigitte-Bardot.jpg

 

TatouageBrigitte-Bardot-et-BB.jpg

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost0

Spécial biographie n°1 août 2012

Publié le par Ricard Bruno

Nouveau

Mais comme d’habitude, cet éditeur recycle à l’infinie des articles anciens, on n’y apprend absolument rien du tout sur Brigitte ! 

 Remarquez qu’ils sont coutumiers du fait ! Et à 6,90 euros on peut dire « qu’ils ne s’emm- - e » pas !

Allons c’est bien dommage il n’y a aucun travail journalistique : si vous n’avez pas d’idée contactez moi, on est voisin! vous vous êtes à Boulogne Billancourt...moi aussi !

 

Bruno Ricard

 

Special-biographie-n-1-aout-2012.jpg

Spécial biographie n°1 août 2012

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost0

L'histoire incroyable du chien "Stubby"

Publié le par Ricard Bruno

220px-Sergeant_Stubby.jpg

Stubby a été trouvé sur le campus de l'université Yale en 1917 par John Robert Conroy. Son nom en anglais signifie « trapu » ou « courtaud ». Son pedigree est inconnu ; quelques sources disent qu'il était peut-être en partie terrier de Boston, tandis que sa nécrologie le décrit comme un Bull Terrier (à l'époque synonyme de American Pit Bull Terrier et Pit Bull[, Stubby défila avec Conroy et apprit même un petit salut approximatif. Quand l'unité de Conroy fut envoyée en France à la suite de l'entrée des États-Unis dans la Première Guerre mondiale, Stubby monta clandestinement à bord du USS Minnesota.

 

Service militaire

 

Stubby servit dix-huit mois dans le 102e régiment d’infanterie de la 26e division d'infanterie (Yankee), dans les tranchées du nord de la France, participant à quatre offensives et à dix-sept batailles. Il entra en combat le 5 février 1918 au chemin des Dames au nord de Soissons (dans le secteur de Pargny-Filain et Chavignon) et fut constamment sous les bombardements, jour et nuit, pendant plus d'un mois.

 

Au mois de mars suivant, la 26e division est envoyée dans le secteur de Saint-Mihiel. C’est là que le 20 avril 1918, pendant un raid pour reprendre Seicheprey (Meurthe-et-Moselle), il fut blessé à la patte avant par les grenades des Allemands en retraite. Il fut envoyé à l'arrière des tranchées, où il put guérir tout en améliorant le moral de ceux autour de lui. Une fois guéri, il retourna dans les tranchées. Après avoir survécu à une attaque au gaz, Stubby apprit à prévenir son unité d'attaques imminentes au gaz. Il trouva des soldats blessés dans le no man's land, et prévenait les soldats de l'arrivée des obus car il pouvait les entendre arriver. Il est le seul responsable de la capture d'un espion allemand dans l'Argonne, ce qui lui valut la promotion au grade de sergent par le commandant de la 102e division d'infanterie, devenant le premier chien gradé de l'armée des États-Unis. Après la prise de Château-Thierry par les Américains, les femmes de la ville lui confectionnèrent un petit manteau en chamois sur lequel étaient attachées ses nombreuses médailles. Une légende dit qu'il sauva la vie d'une jeune fille à Paris qui allait être écrasée par une voiture. À la fin de la guerre, Conroy refit entrer clandestinement Stubby dans le navire qui les emmènerait chez eux.

 

Après la guerre

 

Une fois de retour aux États-Unis, Stubby devint une célébrité et participa (le plus souvent en première file) à de nombreux défilés à travers tout le pays. Il rencontra Woodrow Wilson, Calvin Coolidge et Warren G. Harding. Il alla à l'université de Georgetown avec Conroy et devint la mascotte d'une équipe de football américain, les Hoyas de Georgetown. On lui donna le ballon pendant la mi-temps, et il s'amusa à jouer avec, au grand plaisir des spectateurs.

 

Sergeant_Stubby_3.jpg 

Il meurt dans les bras de Conroy en 1926. Sa dépouille naturalisée est au Smithsonian Institution, dans l'exposition The Price of Freedom: Americans at War.

 

Décorations

Stubby devint membre à vie de l'American Legion, de la Croix-Rouge et du YMCA. En 1921 le Humane Education Society lui donna une médaille d'or pour son service, présenté par le général John Pershing.

 

3 service stripes

Yankee Division YD Patch

Médaille française pour la bataille de Verdun

1st Annual American Legion Convention Medal

New Haven WW1 Veterans Medal

Médaille commémorative de la guerre 1914-1918

St Mihiel Campaign Medal

Wound stripe, remplacé par le Purple Heart en 1932

Médaille de la Bataille de Château-Thierry

6th Annual American Legion Convention

Humane Education Society Gold Medal

Une brique de la Walk of Honor (Chemin de l'honneur) lui est dédiée le 11 novembre 2006 au monument américain à la Première Guerre mondiale, le Liberty Memorial à Kansas City.

 

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost0

Brigitte Bardot dans le Parisien du 18 07 2012 !

Publié le par Ricard Bruno

img750.jpg

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost0

Brigitte Bardot Dimanche 22.juillet...16h15 sur ARTE

Publié le par Ricard Bruno

bbbbb.jpg
Brigitte Bardot Dimanche 22.juillet...16h15 sur ARTE..."Show spécial Brigitte Bardot" diffusé le 31 12 1967...que du pur bonheur ! je vous le conseil !

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost0

Brigitte Bardot en couverture dans "Les Cahiers de l'Express"...

Publié le par Ricard Bruno

 

Les Cahiers de l'Express Hors-Série N°13 - Juillet Aout 2012 !Les cahiers de l'express n°13 de juillet et août 2012

 

A la une dans ce numéro :

Les années 60 : le temps des révolutions
Et également : Afrique Algérie Brigitte Bardot Che Guevara Christiane Collange guerre froide Jean-Paul Sartre JFK Johnny Hallyday l'aventure du Concorde l'ère des idoles libération des moeurs mai 1968 Marilyn Monroe Martin Luther King The Beatles

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost0