Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2129 articles avec le web en parle

Quelle place a le motif vichy, relancé dans les années 1950-60 par Brigitte Bardot, à Vichy ?

Publié le par Ricard Bruno

Sandrine Brochard, dans son magasin consacré au vichy, rue du Maréchal-Foch.

Sandrine Brochard, dans son magasin consacré au vichy, rue du Maréchal-Foch.

~~Une boutique spécialisée dans le carreau vichy à Vichy ? C’est l’idée de Sandrine Brochard, qui a ouvert La Vie Chic, rue du Maréchal-Foch.

à part les fameuses boîtes de pastilles blanc et bleu qui innondent les étals des confiseries du centre-ville, ce n'est plus vraiment la grande époque du motif vichy à Vichy. Mis à part une nouvelle venue, parmi les commerçants Vichyssois.

Tout commence par un séjour dans la ville. « Ce fut un vrai coup cœur, explique Sandrine Brochard, qui a ouvert sa boutique La Vie Chic, le 8 mai dernier. J'avais également le désir de changer de vie et de créer ma propre société. » Étonnée par le fait qu'aucuns magasins ne soient consacrés au vichy, elle décide de se lancer dans l'aventure. « Une étude de marché s'est avérée très positive, j'ai donc effectué plusieurs formations pour apprendre à gérer ma boutique. »

Une connotation spirituelle au Japon

L'espace n'est pas immense, mais bien agencé, pour mettre en valeur tous les objets de maison et ustensiles de cuisine. Il faut compter par exemple 7,95 € pour une tasse et 11,50 € pour un bol. Il existe aussi un espace mercerie et de scrapbooking, pour faire soi-même ses créations.

« Le vichy détient un aspect universel, poursuit-elle. Tous les continents s'en sont emparés. J'ai découvert qu'au Japon, le vichy blanc et bleu avait une connotation spirituelle. »

Son défi désormais, est d'avoir en magasin un maximum de produits français. « Je ne suis qu'à 30 % pour le moment, mais j'espère monter à 50 % d'ici quelque temps. Ce qui n'est pas chose facile. »

Le vichy continue de traverser les âges et revient régulièrement à la mode. « C'est un gage de tradition et de qualité, avec notamment des marques comme Bonne Maman ou Cochonou. »

Ce motif est aussi et surtout, un emblème. En témoignent ces touristes d'Isère, très content d'avoir trouvé le magasin. « On ne pouvait pas repartir sans acheter un souvenir, confient Francis et Christine. Nos tasses rouge et bleu nous rappelleront notre séjour ici. » Chose étonnante, ces deux personnes n'avaient pas en mémoire la fameuse photo de Brigitte Bardot, qui a remis le vichy au goût du jour dans les années soixante, grâce à sa fameuse robe aux petits carreaux. Comme quoi, du vichy à Vichy, ça peut marcher !

Source de l'article : Cliquez ICI

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Nous préférons Brigitte Bardot et Jessye Norman à Black M

Publié le par Ricard Bruno

CHRONIQUES EN LIBERTE

Contre la tyrannie du politiquement correct

« Une » du quotidien régional « Var Matin » daté du 27 novembre 2015.

« Une » du quotidien régional « Var Matin » daté du 27 novembre 2015.

C'est toujours lorsque la démocratie (dont nous devons être fier) est menacée, qu’une majorité de Français chante notre hymne national La Marseillaise et montre son attachement à notre drapeau tricolore sans aucune arrière-pensée politicienne ou autre.

Le drapeau français a été créé le 15 février 1794 pendant la Révolution française.

Il associe trois couleurs : le blanc, celle de la monarchie, et le bleu et rouge, qui étaient celles de la Ville de Paris et notamment de sa Garde nationale. Il deviendra également le drapeau officiel des armées à partir de 1812 (sauf pendant les restaurations de la monarchie).

* * * * *


Dans les années 60, Brigitte Bardot représentait, dans le monde entier, la République française, et c’est sous l’œil complice du photographe Sam Levin qu’elle a posé, enroulée dans le drapeau français, en 1967 pour le Show Bardot diffusé à la télévision.

En 1959, elle avait également été photographiée par Richard Avedon (voir ci-dessous).

Brigitte Bardot en 1959 par Richard Avedon.
Brigitte Bardot en 1959 par Richard Avedon.
Brigitte Bardot en 1959 par Richard Avedon.

Brigitte Bardot en 1959 par Richard Avedon.

Une autre immense vedette internationale a revêtu une robe aux couleurs de la France spécialement créée pour elle par le couturier Azzedine Alaïa. Il s’agit de la chanteuse-soprano américaine Jessye Norman qui a interprété La Marseillaise, sur la Place de la Concorde à Paris, le 14 juillet 1989, à l’occasion du Bicentenaire de la Révolution française.

Jessye Norman dans une robe tricolore en juillet 1989.

Jessye Norman dans une robe tricolore en juillet 1989.

Nous préférons Brigitte Bardot et Jessye Norman à Black M
Nous préférons Brigitte Bardot et Jessye Norman à Black M
Le Général de Gaulle ranimant la flamme au Monument aux morts de Verdun le 28 mai 1966

Le Général de Gaulle ranimant la flamme au Monument aux morts de Verdun le 28 mai 1966

29 MAI 1966

29

DISCOURS DU GÉNÉRAL DE GAULLE À L’OSSUAIRE DE DOUAUMONT À

L’OCCASION DU 50

E

ANNIVERSAIRE DE LA BATAILLE DE VERDUN

Extrait

«

[...] La seconde leçon que nous enseigne Verdun s’adresse aux deux peuples

dont les armées furent aux prises si chèrement et si courageusement dans

une Europe qui doit se réunir toute entière après d’affreux déchirements, se

réorganiser comme le foyer capital de la civilisation, reparaître comme le guide

principal d’un monde tourné vers le progrès. Ces deux peuples voisins et qui se

complètent l’un l’autre voient s’ouvrir devant eux, maintenant, la carrière de

l’action commune, fermée depuis qu’à Verdun même, il y a 1

123 ans, se divisa

l’empire de Charlemagne. Cette coopération directe et privilégiée, la France l’a

voulue, non sans mérite mais délibérément, quand elle concluait en 1963, avec

l’Allemagne, un traité plein de promesses. Elle y est prête encore aujourd'hui."

Question de Clairvaux :

Le benêt inculte Moscovici connaît-il ce que fut l'empire de Charlemagne qui se disloqua en

843 ? Selon M. Pierre Moscovici, commissaire européen, Charlemagne serait un calife de confession musulmane.

Sou

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Un homme se fait tabasser après avoir posté une vidéo de lui frappant un chien sur internet

Publié le par Ricard Bruno

Un homme se fait tabasser après avoir posté une vidéo de lui frappant un chien sur internet

Après que la petite amie de Tom-Jan Hüsch ait rompu avec lui, il a décidé de se venger d’une façon extrême en frappant violemment et en en tabassant le chien que sa petite amie lui a donné comme cadeau. Encore pire, il a décidé de tout filmer et de le partager sur Facebook.

Cette vidéo a été depuis enlevée de Facebook, néanmoins elle a fait un ravage, attirant l’attention d’un homme qui a décidé de rendre justice à ce petit chien en traquant Hüsch et en lui infligeant la même douleur qu’il a infligé au pauvre animal sans défense.

Le gars a aussi pris une vidéo de lui-même frappant Hüsch qu’il a ensuite posté en ligne comme une mise en garde que la cruauté envers les animaux et l’abus ne seront pas tolérés en Allemagne.

L’agresseur de Hüsch a été par la suite identifié en tant que Josef Guldschmitt. Guldschmitt a expliqué son attaque par téléphone cet après-midi.

« J’ai vraiment voulu le tuer. » a dit Guldschmitt. « Si j’avais trouvé mes pinces, je lui aurais enlevé son scrotum aussi. »

Jusqu’à aujourd’hui, aucune charge n’a été retenue contre Guldschmitt.

Source de l'article : Cliquez ICI

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Nos 7 films préférés tournés sur la Côte d’Azur

Publié le par Ricard Bruno

C’est le jour-J. Le Festival de Cannes débute ce mercredi soir au Palais des festivals. L’occasion pour nous de revenir sur ces œuvres du 7e art qui ont fait la renommée de la Côte d’Azur.​

La Cité de la Peur, Brice de Nice, Et Dieu...créa la femme.

La Cité de la Peur, Brice de Nice, Et Dieu...créa la femme.

1. Et Dieu...Créa la femme (Roger Vadim, 1956)

Si un visage devait incarner la Côte d’Azur au cinéma, ce serait celui de "BB", assurément. Depuis ce film, qui a fait scandale, l’actrice française la plus en vogue des années 60 n’a jamais cessé d’être associée à Saint-Tropez et Ramatuelle. Et pour cause.

Secrets de tournage: Brigitte Bardot, à l’écran comme dans la vie a été l’objet de tous les désirs masculins. Après avoir épousé le réalisateur du film, Roger Vadim, la belle blonde a eu une liaison avec son partenaire à l'écran, Jean-Louis Trintignant. Peu après la sortie du film, le couple Bardot-Vadim vole en éclat et divorce.

Suite et source de l'article : Cliquez ICI

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

VIDEO. En Alaska, une baleine à bosse affamée surgit au beau milieu d'un port de pêche

Publié le par Ricard Bruno

Scène incroyable dans le petit port de pêche de Knudson Cove, en Alaska (Etats-Unis). Visiblement attirée par un banc de krill grouillant à la surface, une baleine à bosse est remontée à la surface juste à côté des bateaux amarrés dans le port, relate le site américain Mashable (en anglais).

Le cétacé rôdait depuis trois jours près de la marina

Le capitaine Cy a filmé cette scène surprenante, datée du 2 mai. On y voit l'eau, calme, être agitée par des petites crevettes. Puis une forme immense se dessine sous la surface avant que le cétacé sorte de l'eau pour gober la nourriture.

Dans un post publié sur Facebook (en anglais), les propriétaires d'un commerce de location de bateaux de pêche racontent que la baleine, un mâle, rôdait depuis trois jours autour de Knudson Cove pour se rassasier.

Source de l'article : Cliquez ICI

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Angoulême: Enzo se jette à l'eau pour sauver des chiots lancés vivants depuis un pont

Publié le par Ricard Bruno

Angoulême: Enzo se jette à l'eau pour sauver des chiots lancés vivants depuis un pont

Le jeune garçon de 11 ans pêchait avec son grand-père lorsqu'une jeune femme de 32 ans a voulu se débarrasser de ses beagles. Deux d'entre eux sont malheureusement morts.

Pour le jeune Enzo, 11 ans, la partie de pêche à la truite s’est transformée en baignade glaciale. Il est 9h samedi dernier. L’enfant pêche sous le pont de Frégeneuil avec son grand-père. «Tout à coup, on a entendu deux ‘Plouf’», se souvient Joël Délias, qui habite Vindelle. Dans les remous, Joël et Enzo aperçoivent la silhouette de deux chiots. Deux petits beagles qui se débattent dans les courants froids.

«C’est un promeneur qui nous a dit qu’il y avait une femme sur le pont.» Le grand-père grimpe à sa rencontre et la trouve affairée à tirer les chiots de son sac à main et à les lancer sept mètres plus bas comme on balancerait des cailloux à la mer. Il a juste le temps d’en rattraper un par la peau des fesses avant qu’il ne passe aussi par-dessus bord.

En contrebas, Enzo ne réfléchit à rien. Ni à la température de l’eau, ni aux remous ni à la profondeur. «D’un coup, je l’ai vu ressortir tremblant et trempé avec un chien sous chaque bras», raconte Marie-France, la grand-mère. Dans le même temps, un troisième chiot regagne la berge, frigorifié. Deux autres n’ont pas eu cette chance et sont morts avant que ces pêcheurs-sauveteurs n’aient pu les sauver.

La famille frictionne les rescapés dans une serviette pour les réchauffer, en attendant l’arrivée de la police municipale puis de la police nationale, qui souligne le courage de l’enfant qui a secouru les animaux malgré les forts courants.

Pas d’argent pour nourrir les chiens

«On a beaucoup parlé avec cette dame, se souvient le retraité. Elle a expliqué que c’est son compagnon qui lui avait demandé de jeter les chiens, qu’ils n’avaient pas assez d’argent pour nourrir cette portée née le 20 mars. C’est un crime. Il suffisait de les donner. On ne tue pas comme ça», s’insurge encore cet ami des animaux. Il loue la gentillesse des policiers intervenus. Ces derniers ont demandé à la propriétaire indélicate de leur apporter les deux derniers chiens, restés chez elle et sans doute promis au même sort.

Trois jours après cette partie de pêche mouvementée, le jeune garçon reste très choqué et passe des nuits difficiles. «Il veut que cette dame soit punie», dit son papy. La jeune femme, placée sous tutelle, n’a pas encore pu être entendue, son tuteur étant absent. Son compagnon, en revanche, a nié être à l’origine de cette funeste idée et a même indiqué aux policiers avoir voulu «connaître les joies de la paternité».

Il n’exclut d’ailleurs pas de porter plainte contre sa compagne. Enzo, lui, a été rendre visite samedi après-midi à ses petits beagles miraculés, placés au chaud à la SPA de Mornac. «Ils vont bien, rassure la présidente Sophie Barrière. Ils seront bientôt disponibles à l’adoption.» Elle a remis à l’enfant une carte de membre d’honneur du Refuge de l’Angoumois pour le féliciter de son acte de bravoure.

Source de l'article : Cliquez ICI

Publié dans Le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Catalogne - Après deux agressions violentes, pro et anti-tauromachie seront séparés

Publié le par Ricard Bruno

CORRIDA...BASTA !

Bruno Ricard

L'agression de trop du côté de Tarragone? PHOTO/Capture d'écran YouTube

L'agression de trop du côté de Tarragone? PHOTO/Capture d'écran YouTube

Si la corrida est interdite en Catalogne, des spectacles tauromachiques sont toujours organisés. Deux d'entre-eux ont dégénéré ces dernières semaines poussant la Generalitat de Catalogne a prendre des mesures.

C'est l'image que la Generalitat de Catalogne ne veut plus voir: il y a une dizaine de jours, un "correbous" près de Tarragone a tourné au pugilat. Deux activistes du collectif NaturaAnimalis s'étaient introduit à ce spectacle tauromachique sans mise à mort pour filmer et "rendre compte des souffrances des toros" lors de ces événements. Repérés dans le public, ils ont été violemment pris à partie et leurs appareils photos jetés dans l'arène. L'agression, filmée (voir ci-dessous), a ému la Catalogne.

Pour faire cesser ces violences, la Generalitat de Catalogne a pris des mesures. Ces "spectacles étant ouvert à tous", il était hors de question d'en interdire l'accès à qui que ce soit. Les pro et anti-tauromachie seront donc séparés lors des prochains événements. Que ce soit sur la voie publique ou dans des lieux fermés, les Mossos d'Esquadra (police catalane) devront "s'assurer que chaque camp puisse y assister dans le respect de tous." Un espace devra également être prévu pour ceux qui voudraient filmer ces spectacles taurins. "Voir des caméras à ces spectacles fait monter la nervosité" ambiante admet la Generalitat. Et les agressions de ces dernières semaines ne peuvent pas dire le contraire.

Source de l'article : Cliquez ICI

Publié dans Le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Émagny : six mois de prison ferme pour l’éleveur de visons

Publié le par Ricard Bruno

Le tribunal correctionnel a condamné hier l’éleveur de visons d’Émagny à six mois de prison ferme et à la destruction des bâtiments construits sans autorisation sur une des deux parcelles de son exploitation.

Un élevage qui a suscité de la part de certaines associations des réactions aussi violentes que spectaculaires.

Un élevage qui a suscité de la part de certaines associations des réactions aussi violentes que spectaculaires.

Au terme d’une heure de délibéré, le tribunal correctionnel de Besançon a condamné hier Eric Rauney, le propriétaire de l’élevage de visons d’Émagny à six mois de prison ferme. Une peine lourde qui s’inscrit dans une litanie de mises en garde, de recommandations de procédures et de condamnations commencées en 1998 déjà, quand il a monté son élevage de visons sans demander aucune autorisation.

Eric Raunet comparaissait hier pour avoir poursuivi l’exploitation de son élevage de visons entre du 3 septembre 2014 au 28 février 2015, malgré une suspension administrative, et ce, en état de récidive pour avoir été condamné pour les mêmes raisons à 6 mois de prison avec sursis le 3 septembre 2014. Durant cette période l’exploitation ne respectait pas les normes environnementales, les eaux sales étaient directement rejetées dans l’Ognon. C’est la société de protection des eaux, partie civile hier avec l’association Combactive, qui avait déposé plainte le 28 février 2015.

Mais entre Eric Raunet et la loi c’est une mésentente chronique. Et entre lui et les associations c’est pire encore. À la barre, Eric Raunet reconnaît les faits « je suis prêt à faire le nécessaire pour continuer mon activité, je veux travailler avec mes deux enfants. En 2010 on m’a demandé de me mettre aux normes et j’ai payé de gros travaux. Aujourd’hui on va dans le gouffre mes deux enfants n’ont pas de boulot, le problème c’est le PLU ». La société de protection des eaux en convient « oui, il y a du progrès. Aujourd’hui les écoulements vont dans une fosse. Reste qu’une partie des bâtiments sont encore illégaux. En février 2015, le tribunal administratif l’a autorisé à poursuivre son élevage pour six mois. Aujourd’hui cette autorisation n’est pas renouvelée et il reste 5 000 visons sur le site. Le 24 février, en préfecture, M. Raunet s’est engagé à démonter les bâtiments incriminés. Il ne l’a pas fait et la préfecture de son côté n’a pas mis à exécution l’astreinte qu’elle avait prévue. L’Etat soutient cet élevage ». Le procureur Molé admet volontiers que procédures administratives et judiciaires se télescopent, il donne une chance encore à l’éleveur en requérant 6 mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve. Me Grillon pour la défense d’Eric Raunet fait profil bas. « Oui, il y a eu des moments d’errements, M. Raunet a ressenti du harcèlement de la part des associations qui voulaient tout simplement la fermeture de cette exploitation. Or même s’il déplaît l’élevage de visons est légal en France. Les associations viennent aujourd’hui battre monnaie, et réclamer des dommages et intérêts. Aujourd’hui nous sommes en règle sur l’aspect environnemental. M. Raunet veut pérenniser son entreprise et la transmettre à ses enfants. Et s’il demeure un problème avec le PLU pour l’une des parcelles passée de zone agricole à zone naturelle alors que l’exploitation existait déjà, tout n’est pas figé ».

Le tribunal du président Pernot en a fini avec la clémence. Il condamne certes Eric Raunet à 6 mois de prison ferme, révoquant ses six mois avec sursis ajoute 2 000 € d’amende. Mais l’oblige à remettre en état la parcelle concernée, c’est-à-dire à détruire les bâtiments qui y demeurent, même s’ils sont vides. Il devra aussi verser 1 500 € et 500 € de dommages et intérêts aux parties civiles. L’homme n’a pas attendu le jugement. Il avait quitté la salle. Une page s’est tournée hier dans l’histoire de cet élevage qui a toujours pris beaucoup de liberté avec la législation, et suscité des passions aussi violentes que spectaculaires.

Source de l'article : Cliquez ICI

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Décès de Michel Ramery, propriétaire de la ferme des 1 000 vaches

Publié le par Ricard Bruno

Décès du propriétaire des 1 000 vaches... On souhaite à sa ferme-usine de la honte d'être très vite enterrée !

Photographie datant du 30 mai 2015 de la ferme controversée dite des 1 000 vaches à Drucat en Picardie, dont le propriétaire Michel Ramery est décédé le 6 mai 2016.

Photographie datant du 30 mai 2015 de la ferme controversée dite des 1 000 vaches à Drucat en Picardie, dont le propriétaire Michel Ramery est décédé le 6 mai 2016.

«J’ai le regret de vous annoncer le décès de M. Ramery», a déclaré à l’AFP Véronique Rétaux, en charge de la communication du groupe de BTP Michel Ramery. Cet entrepreneur nordiste était le propriétaire de la ferme controversée dite des 1 000 vaches, en Picardie. Il est décédé vendredi à l’âge de 67 ans. L’un de ses proches, Frédéric Motte, président du Medef Nord, l'avait annoncé sur Twitter.

«Les valeurs de Michel, son honnêteté, sa détermination, son exigence et sa curiosité ont influencé toutes les personnes qui ont eu la chance de le rencontrer. Tous les employés du groupe Ramery regrettent profondément sa disparition et s’associent à la douleur de sa famille et de ses proches», peut-on lire dans un communiqué du groupe envoyé à la presse.

Son groupe de BTP, fondé en 1972 et dont le siège est à Erquinghem-Lys (Nord), emploie près de 3 000 personnes en France.

Ce fils cadet de paysans picards avait souhaité à partir de 2013 laisser sa marque dans l’agriculture en promouvant le modèle de la ferme dite des 1 000 vaches située à Drucat dans la Somme. A cheval sur deux communes de la périphérie d’Abbeville (Somme), Buigny-Saint-Maclou et Drucat-Le Plessiel, le projet de ferme laitière de la «Société civile d’exploitation agricole Côte de la justice» reste très controversé car il frappe par ses dimensions sans précédent en France, ses opposants critiquant le fort impact sur l’envrionnement.

Il a été financé pour plus de 11 millions d’euros par Michel Ramery, «convaincu que ce modèle novateur apporte une solution pérenne à une filière laitière en grande difficulté», explique le communiqué diffusé vendredi soir.

La semaine dernière, la ministre de l’Environnement Ségolène Royal avait demandé par courrier au préfet de la Somme qu’une nouvelle enquête publique concernant l’extension de 500 à 880 vaches laitières de la ferme soit effectuée, une décision qui avait été notifiée peu après à l’exploitant.

Source de l'article : Libération

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Ce que ce chien convalescent fait lorsqu’il repère un autre chien dans le besoin va vous briser le coeur

Publié le par Ricard Bruno

Simon et Sammie ont été recueillis à quelques semaines d’intervalle à peine dans deux refuges différents, en Caroline du Sud. Ces chiens ont tous deux survécu à des évènements traumatisants, et ils ont tous deux immédiatement compris cela. Ces deux toutous ont rapidement fini par se trouver, et c’est ce qui fait que ce que vous allez voir est si spécial.

Simon, un border collie âgé d’un an à peine, réconforte son copain, étendu sur la table d’opération, en levant une patte et en la plaçant sur celle de Sammie.
Sammie, âgé de quatre mois, a été sérieusement maltraité. Il a été attaché derrière une voiture, on l’a peint avec une bombe, et on lui a tiré dessus.

Sammie, âgé de quatre mois, a été sérieusement maltraité. Il a été attaché derrière une voiture, on l’a peint avec une bombe, et on lui a tiré dessus.

Mais ce jour-là, les deux chiens se sont mutuellement réconfortés, et ils ont chacun trouvé une certaine paix de l’esprit grâce à l’autre, en dépit de tout ce qu’ils avaient enduré.

Mais ce jour-là, les deux chiens se sont mutuellement réconfortés, et ils ont chacun trouvé une certaine paix de l’esprit grâce à l’autre, en dépit de tout ce qu’ils avaient enduré.

Tout ceci a été rendu possible grâce à Rescue Dogs Rock NYC, qui a recueilli les deux chiens dans les refuges où ils se trouvaient, afin de leur offrir le traitement qu’ils méritaient.

Tout ceci a été rendu possible grâce à Rescue Dogs Rock NYC, qui a recueilli les deux chiens dans les refuges où ils se trouvaient, afin de leur offrir le traitement qu’ils méritaient.

Sammie risque de perdre la patte qui a été touchée, mais les deux chiens devraient survivre au terme d’opérations longues et difficiles.

Sammie risque de perdre la patte qui a été touchée, mais les deux chiens devraient survivre au terme d’opérations longues et difficiles.

Ce que ce chien convalescent fait lorsqu’il repère un autre chien dans le besoin va vous briser le coeur

Simon ne veut plus quitter le chevet de Sammie. C’est comme s’il savait qu’ils étaient en train de traverser quelque chose de similaire, et qu’ils avaient besoin l’un de l’autre pour s’en sortir.

Le destin a réuni ces deux chiens, et Simon est l’ange gardien dont Sammie avait tant besoin. Une fois qu’ils seront remis, ils seront enfin prêts à être adoptés.

Source de l'article : Cliquez ICI

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0