Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2058 articles avec le web en parle

La chasse aux oies "prolongée" : Ségolène Royal cède devant les chasseurs. C'est désolant

Publié le par Ricard Bruno

La chasse aux oies "prolongée" : Ségolène Royal cède devant les chasseurs. C'est désolant

C'est une bonne nouvelle pour les chasseurs, moins pour les défenseurs des animaux. Si la fermeture de la chasse aux oies est toujours fixée au 31 janvier, la ministre de l'Écologie Ségolène Royal a demandé à ce que les chasseurs ne soient pas verbalisés avant le 9 février. Réaction de Pierre Athanaze, ex-président de l’Association pour la protection des animaux sauvages (ASPAS).

Alors que la chasse aux oies ferme le 31 janvier, conformément au droit français et européen, la ministre de l’écologie, Ségolène Royal, a écrit le 28 janvier aux préfets et au directeur général de l’Office national de la chasse (ONCFS) pour ordonner à l’un et informer les autres qu’aucune verbalisation ne devaient avoir lieu jusqu’au 9 février concernant les chasseurs qui braconneraient les oies !

Il s’agit là d’un cas très grave de complicité entre la ministre de l’Écologie (à moins que l’ordre ne vienne de plus haut ?...) avec le lobby des chasseurs qui, comme toutes les années, a fait le siège de l’Assemblée nationale, du Sénat, des ministères de l’Écologie et de l’Agriculture, de Matignon et de l’Élysée, pour passer outre les lois et règlements.

Ne pas verbaliser les braconniers ? C'est une première

Les années précédentes, les ministres, de droite et de gauche, prenaient un arrêté illégal pour satisfaire à la demande des chasseurs.

Chaque année, le Conseil d’État invalidait le dit arrêté à la demande des associations de protection de la nature. Ségolène Royal est allé encore plus loin cette année, en ne prenant pas d’arrêté, mais en ordonnant aux 1.500 fonctionnaires de l’ONCFS de ne pas verbaliser les braconniers. Une première !

Pourquoi les ministres ne demanderaient-ils pas à la police et à la gendarmerie de ne pas verbaliser les automobilistes qui ne respecteraient pas les limitations de vitesse ? Au fisc de ne pas poursuivre les fraudeurs fiscaux ? Ou même au dealer ?

Les chasseurs font-ils tellement peur au gouvernement pour que Ségolène Royal qui cette semaine même, donnait pourtant sa parole aux associations de protection de la nature qu’elle ne supporterait pas le braconnage des lois. Ou même François Hollande qui très régulièrement déclare que "la France doit se montrer exemplaire en matière de biodiversité".

Le gouvernement pratique le double langage

À quelques jours de la journée mondiale des zones humides, le gouvernement français montre là le double langage qu’il utilise très régulièrement. Le 2 février, ces zones humides qui seront célébrées en grandes pompes par la ministre de l’Écologie, seront des zones de non-droits, cela afin de satisfaire la chasse qui n’est, rappelons-le, qu’une activité de loisir.

Mais cette activité rapporte beaucoup pour un certains nombre de chasseurs. En effet, la chasse du gibier d’eau, dont les oies, se pratique sur le littoral, dans des installations (huttes, gabion…) qui se louent fort cher (de 500 à 10.000 euros la nuit !) et de la main à la main.

Grace à la complicité de la ministre de l’Écologie, ces propriétaires ou gestionnaires d’installations de chasse pourront louer leurs huttes 9 jours de plus. Sans que Bercy n’en voient plus la couleur… On peut comprendre pourquoi les chasseurs tiennent tant à prolonger la durée de la période de chasse. Mais rien n’explique la complicité des pouvoirs publics.

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Il plonge dans une rivière gelée pour sauver une autruche

Publié le par Ricard Bruno

Le gardien du zoo a plongé dans la rivière glacée pour secourir une autruche coincée dans l'eau

Le gardien du zoo a plongé dans la rivière glacée pour secourir une autruche coincée dans l'eau

Voilà ce qui arrive quand une autruche se promène sur une rivière glacée. Ce dimanche au zoo de Pittsburgh, aux Etats-Unis, cet oiseau géant s’est retrouvé piégé dans les eaux glacées d’une rivière après avoir traversé la fine couche de glace qui recouvrait le cours d’eau. Avant d’être secouru par un gardien du zoo, qui n’a pas hésité à plonger dans l’eau glacée.

« Je savais que ce serait froid »

Sous les yeux des spectateurs, les gardiens du zoo ont tenté de ramener l’animal vers le rivage, à l’aide de perches. Sans succès. L’un d’eux, Jesse Anna, a donc mouillé le maillot, et la barbe. Le jeune homme s’est lentement plongé dans l’eau gelée pour secourir l’animal effrayé, incapable de sortir seul de l’eau.

« Je savais que ce serait froid, j’y suis allé simplement pour faire ce qui devrait être fait », a déclaré le jeune homme à la barbe impressionnante à CBS. « Je me suis juste concentré pour garder la tête hors de l’eau », se souvient-il.

Mais manœuvrer une autruche de ce gabarit n’est pas chose facile. Après quelques minutes, Jesse a finalement réussi à ramener l’animal au bord de l’eau, auprès de ses collègues qui ont récupéré l’autruche transie de froid, sous les yeux des visiteurs, qui n’en ont pas perdu une miette. L’un d’eux a même immortalisé la scène, avant de la.

Source de l'article : Cliquez ICI

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

La belle histoire du jour : l'émouvante vidéo d'un vétérinaire berçant le chiot effrayé qu'il vient d'opérer

Publié le par Ricard Bruno

Les images d’un vétérinaire en train de couvrir de baisers un petit chien terrorisé, qui pleure à son réveil en revenant du bloc opératoire, font fondre Internet.

Le vétérinaire a réchauffé le cœur des internautes en réconfortant un chiot effrayé à son réveil de chirurgie.

Le vétérinaire a réchauffé le cœur des internautes en réconfortant un chiot effrayé à son réveil de chirurgie.

Cette vidéo, devenue virale, a réchauffé les cœurs des internautes. On y voit un vétérinaire du BARCS, un centre d’accueil pour animaux de Baltimore, dans le Maryland, en train de réconforter un chiot terrorisé à son retour du bloc opératoire. Alors que les effets des anesthésiants se dissipent peu à peu, le réveil semble difficile pour le petit animal, Meesha, qui a l’air totalement désorienté et commence à pleurer à mesure que la douleur post-opératoire se fait sentir.

"Ca va aller, petit chiot"

C’est à ce moment-là que l’assistant de chirurgie, Dennis Moses, prend le petit chien dans ses bras, et se met à le bercer doucement en le couvrant de baisers. "Je sais, je sais", lui murmure-t-il à l’oreille en lui embrassant le front. "Ça va aller, petit chiot". Cette scène pleine de tendresse a été filmée par un volontaire du refuge animalier, qui l’a aussitôt postée sur Facebook. Ce dimanche après-midi, la vidéo avait déjà été vue plus de 6,6 millions de fois.

"Meesha est issu d’une portée non désirée par les propriétaires de sa mère, qui n’avaient pas les moyens de payer les frais vétérinaires. Ils se sont naturellement tournés vers le BARCS pour demander de l’aide", raconte Bailey Deacon, le directeur du refuge, interrogé par Fox News . "Nous avons donc recueilli les chiots, qui ont été soignés par nos équipes vétérinaires. Ils ont pu grandir en bonne santé", s’est-il félicité.

Adopté par une famille

Grâce à cette intervention chirurgicale prise en charge par le BARCS, le chiot de couleur crème a trouvé une famille d’accueil. "Lorsqu’il a été en âge de se faire vacciner et stériliser, Meesha a été présenté à une jolie petite famille, qui vient d’acheter sa première maison", poursuit Bailey Deacon. "Dès qu’ils ont observé le comportement très doux du chiot avec leur fille de onze mois, ils ont tout de suite signé les papiers d’adoption". Ce refuge pour animaux de Baltimore, le plus grand de tout le Maryland, accueille des animaux abandonnés 365 jours par an.

Pour voir la VIDEO : cliquez ICI

Source de l'article : Cliquez ICI

Publié dans Le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Elle a dit au chimpanzé qu'elle avait perdu son enfant. Ce que le singe a ensuite fait était complètement inattendu.

Publié le par Ricard Bruno

Après la lecture de cette histoire, vous comprendrez à quel point la maternité et la perte d’un enfant sont des évènements aussi bien marquants qu’universels.
Washoe était une guenon chimpanzé qui vécut à l’Institut de la communication du chimpanzé et de l’humain. Elle était exceptionnellement intelligente et savait s’exprimer en langage des signes, ce qui lui permettait de communiquer avec ses gardiens. Washoe est connue pour avoir été le premier primate non-humain à acquérir un langage humain et connaissait environ 250 signes ce qui constituait son lexigramme.

Elle a dit au chimpanzé qu'elle avait perdu son enfant. Ce que le singe a ensuite fait était complètement inattendu.

Une des gardiennes de Washoe prénommée Kat était enceinte et n’alla pas au travail pendant plusieurs semaines ce qui attrista le chimpanzé. Lorsque Kat revint, celle-ci présenta ses excuses auprès de Washoe et lui expliqua les raisons de son absence. Kat lui dit en langage des signes « Mon bébé est mort ».

Washoe regarda Kat puis baissa les yeux. Puis finalement le chimpanzé plongea ses yeux dans ceux de Kat et fit soigneusement le signe " pleurer " en touchant sa joue et imitant le trajet d’une larme qui coule (alors que les chimpanzés sont incapables de verser des larmes). Kat compris que les capacités mentales de Washoe étaient énormes, qu’elle était capable d’exprimer des phrases grammaticalement parfaites.

Elle a dit au chimpanzé qu'elle avait perdu son enfant. Ce que le singe a ensuite fait était complètement inattendu.

Washoe eut elle-même le malheur d’être endeuillée. En effet, elle perdit elle aussi un enfant, et cela à deux reprises. Le premier décéda peu de temps après sa naissance suite à une malformation cardiaque et le second est mort d’une infection à l’âge de deux mois. Après ces pertes tragiques, les chercheurs souhaitaient absolument permettre à Washoe d’assumer un rôle de mère, et ainsi, ils lui apportèrent un chimpanzé de dix mois prénommé Loulis.

L’un des gardiens est allé voir Washoe et lui dit ceci en langage de signe : « J’ai un bébé pour toi ». A ce moment là, Washoe est devenu incroyablement excitée, criant de joie tout en se balançant de gauche à droite, pour finalement dire en langage de signe « Mon bébé ».

Puis le gardien revint avec Loulis et l’excitation de Washoe retomba subitement.
Elle refusa de prendre Loulis dans ses bras car celle-ci pensait qu’on allait lui rendre Sequoyah, son second enfant décédé prématurément. C’est finalement le petit Loulis qui aborda Washoe en premier, et dès le lendemain les deux singes étaient devenus inséparables.

Elle a dit au chimpanzé qu'elle avait perdu son enfant. Ce que le singe a ensuite fait était complètement inattendu.

À partir de ce moment là, Washoe assuma pleinement son rôle de mère et s’impliqua totalement dans l’éducation de Loulis. Chose plus intéressante encore, après avoir tissé des liens de mère-enfant, Washoe enseigna à Loulis comment s’exprimer en langage des signes, comme l’auraient fait des parents humains à leurs propres enfants.

Il n’aura fallu que 8 jours à Washoe pour apprendre à Loulis son premier signe. Bien entendu, les gardiens aidèrent Washoe dans sa démarche d’apprentissage auprès de Loulis. Un apprentissage si bien réussi que Loulis était par la suite, capable de s’exprimer aussi bien que sa mère d’adoption et ainsi pouvait communiquer lui aussi avec les humains.

L’histoire de Washoe nous aura appris au moins une chose. Il ne faut jamais sous estimer l’intelligence des animaux, et plus important encore, nous avons le devoir de faire preuve de compassion les uns envers les autres, car si les chimpanzés en sont capables, nous devrions l’être aussi.

Source de l'article : Cliquez ICI

Publié dans Le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Nice: Un homme jaloux met le feu au chat de sa compagne et le jette du 7e étage

Publié le par Ricard Bruno

Nice: Un homme jaloux met le feu au chat de sa compagne et le jette du 7e étage

Sa compagne refusait de lui laisser vérifier les appels de son téléphone portable. Un Niçois jaloux a été placé en garde à vue dans la nuit de jeudi à vendredi après avoir jeté du 7e étage appartement le chat de celle-ci, auquel il avait mis le feu.

Selon Nice-Matin, qui a révélé cette affaire, le trentenaire se serait emparé de l'animal de la jeune femme pendant une crise de jalousie, et aurait arrosé le félin d'alcool avant de l'enflammer. Il a ensuite jeté le chat en feu du haut du 7e étage de cet immeuble du quartier de la Madeleine.

La police a fait appel aux services vétérinaires qui ont dû euthanasier l'animal, tandis que la SPA a porté plainte. Outre les violences contre sa compagne ainsi que contre l'ex-mari de celle-ci, venu la secourir, le trentenaire devra répondre de cruauté envers les animaux, indique Nice-Matin.

Source : Nice Matin

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Un chat sans foyer sauve un bébé abandonné près d’une poubelle, en se blottissant contre lui pour le protéger du froid…

Publié le par Ricard Bruno

Un bébé abandonné à Obninsk, en Russie, doit la vie à un chat sans foyer. Le chaleureux félin c’est en effet blotti contre le petit garçon, le protégeant des températures négatives qui ont sévi samedi dernier. (source: huffingtonpost)

Selon l’Agence France-Presse, les résidents de ce complexe d’habitation ont découvert le bébé de 12 semaines déposé sur le sol de leur entrée. Ils ont été attirés par les miaulements de « Masha », une chatte vivant dans un carton du hall d’entrée, et par les pleurs du petit.

« [Masha] est calme et très sociable, alors quand je l’ai entendue miauler, j’ai pensé qu’elle s’était peut-être blessée », explique Irina Lavrova, une habitante d’Obninsk, à Central European News. « En temps normal, elle serait venue me dire bonjour. Vous imaginez mon choc quand je l’ai vue couchée dans un carton à côté d’un bébé. »

Un chat sans foyer sauve un bébé abandonné près d’une poubelle, en se blottissant contre lui pour le protéger du froid…

Grâce à Masha, qui s’est blottie contre le petit pendant plusieurs heures pour le maintenir au chaud, celui-ci a pu échapper à ce qui aurait été une mort certaine.

Comme l’a expliqué un présentateur de la chaîne russe Zvezda jeudi, « les habitants sont persuadés que si le chat n’avait pas prit soin de lui, le petit n’aurait eu aucune chance ».

Un chat sans foyer sauve un bébé abandonné près d’une poubelle, en se blottissant contre lui pour le protéger du froid…

Un autre habitant a raconté à l’agence de presse télévisée russe Ruptly que le garçon a été trouvé dans un sac contenant de la nourriture pour bébés et des couches, et semble avoir été bien soigné avant son abandon.

Le temps que les équipes médicales arrivent pour amener l’enfant à l’hôpital, Masha avait développé un instinct protecteur et a couru après lui, essayant de grimper dans l’ambulance, ajoute le site Russia Today. Des voisins ont également r au site que Masha était resté sur la route pendant plusieurs heures après ça, attendant apparemment que quelqu’un vienne ramener le bébé.

Un chat sans foyer sauve un bébé abandonné près d’une poubelle, en se blottissant contre lui pour le protéger du froid…

Le Moscow Times rapporte que le petit a été emmené en urgence dans un hôpital voisin, où les docteurs ont estimé qu’il était en parfaite santé. Quant à Masha, elle reçoit encore plus d’affection, d’attention, et de biscuits pour chats.

Source de l'article : Cliquez ICI

Publié dans Le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Tanzanie: Une girafe blanche rarissime naît dans un parc national

Publié le par Ricard Bruno

Tanzanie: Une girafe blanche rarissime naît dans un parc national

L’animal, âgé de seulement 15 mois, est parvenu à survivre à sa première année dans le parc national de Tarangire en Tanzanie. Ces premiers mois sont souvent les plus dangereux pour les girafons, leurs prédateurs étant particulièrement nombreux.

« Omo évolue au sein d’un grand groupe de girafes au pelage classique. Elles n’ont pas l’air de se préoccuper de sa couleur blanche », a précisé le scientifique Derek Lee. Si des spécimens d’antilopes sing-sing, d’autruches ou de buffles albinos ont déjà été observés, Omo est la première girafe blanche connue dans le parc.

Le chercheur se dit toutefois inquiet, les cas de braconnages étant fréquents, la couleur unique de son pelage pourrait attirer des chasseurs mal intentionnés.

Source : Cliquez ICI

Tanzanie: Une girafe blanche rarissime naît dans un parc national

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Etats-Unis: Il trouve un crocodile de 2,40 m dans sa piscine

Publié le par Ricard Bruno

Le propriétaire d'une luxueuse villa en Floride a trouvé à son réveil un crocodile de 2,40 mètres dans sa piscine. - Lieutenant D.Carey/AP/SIPA

Le propriétaire d'une luxueuse villa en Floride a trouvé à son réveil un crocodile de 2,40 mètres dans sa piscine. - Lieutenant D.Carey/AP/SIPA

A son réveil tôt jeudi matin, le propriétaire de cette luxueuse villa n’était pas préparé à ce genre de surprise : un crocodile, qui prenait un bain tranquillou dans sa piscine. Ni une ni deux, l’homme a alerté la police pour signaler la présence de cet intrus, rapporte The Guardian.

Remis dans son habitat naturel

Une photo fournie par le bureau du shérif du comté de Monroe montre le grand reptile flottant mollement dans la partie peu profonde de la piscine. Selon Becky Herrin, la porte-parole du bureau du shérif, le reptile mesurait environ 2,40 m de long. Les agents de la Florida Fish and Wildlife Conservation Commission, dépêchés sur les lieux, ont retiré en toute sécurité l’animal avant de le remettre dans son habitat naturel.

Environ 2.000 crocodiles américains vivent dans le pays. Désigné comme une espèce menacée, le crocodile américain vit principalement dans les eaux saumâtres de la Floride du Sud et des Keys. C’est l’une des plus grandes espèces de crocodiles, dont les mâles adultes peuvent mesurer jusqu’à 6 m et peser plus d’une tonne. La taille moyenne d’un mâle adulte est d’environ 4,1 m, alors que les femelles ont tendance à être plus petites.

Source de l'article : Cliquez ICI

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

« Ma soirée avec Pamela Ander­son »...

Publié le par Ricard Bruno

La bombe s'iden­ti­fie de plus en plus à Brigitte Bardot, elle a dîné vegan à Paris. Son voisin de table raconte.

"Il y a trois ans, Pamela Ander­son était venue au Crazy Horse. Or pendant son séjour, elle voulait rencon­trer Brigitte Bardot dont je suis proche. A ce moment-là, il se trou­vait que BB était à Saint Tropez. Pamela a donc été reçue dans les bureaux de sa fonda­tion éponyme à Paris et l'a appe­lée. Mais c'était assez cocasse car comme elle parlait anglais et BB non, personne ne se compre­nait vrai­ment. La conver­sa­tion a été écour­tée. Le soir de son allo­cu­tion à l'Assem­blée Natio­nale où elle a pris la parole contre le gavage des oies pour le foie gras accom­pa­gnée de la député écolo­giste Laurence Abeille, alors qu'on avait tourné un sujet le matin même pour l'émis­sion Télé­ma­tin sur France 2 dans sa suite du Park Hyatt, avec sa maquilleuse Alexis et son agent Jeremy Parra, je l'ai invi­tée à dîner.

C'était au restau­rant "Casa di Delfo", 10 rue de la Trémoille, dans le huitième arron­dis­se­ment pari­sien. Je trouve pas mal de points communs entre Pamela Ander­son et BB que je connais bien. Ce sont des femmes qui ont été très valo­ri­sées pour leur plas­tique dans un premier temps. Mais qui, fina­le­ment, se sont tour­nées vers les animaux. Ces icônes sexy refusent d'être utili­sées comme des objets de consom­ma­tion et elles prennent la parole pour ceux qui ne peuvent pas s'expri­mer. Je crois que cela relève de la même démarche psycho­lo­gique qui consiste à ne pas s'en tenir aux appa­rences, à lais­ser leurs chances à des espèces dépour­vues d'audience dans la société. Pamela, qui vient de lancer une ligne de chaus­sures vegan, a demandé un menu exclu­si­ve­ment végé­ta­lien. Ses chaus­sures sont fabriquées en France dans la Drôme, à Bourg-de-Péage très exac­te­ment et dessi­nées par la styliste française française Amélie Pichard. Elle portait une jupe aux genoux Saint Laurent Paris et une petite blouse trans­pa­rente assez sage. Sans doute pour faire oublier son côté bombe sexuelle.

A 48 ans, elle reste magni­fique et son corps est son plus fantas­tique atout mais je peux donc certi­fier qu'elle observe un régime stricte, sans même un laitage. J'avais invité Reha Hutin, qui est à la tête de « la fonda­tion Trente millions d'amis », mais aussi Paul Watson, le mili­tant écolo­giste et acti­viste fonda­teur de « Sea Sheperd » ainsi qu'Isabelle Goetz de la Peta. Pamela aurait aimé avoir la présence de la créa­trice Stella Mc Cart­ney, qui est elle-même enga­gée dans la défense des animaux mais c'est son colla­bo­ra­teur qui s'est rendu sur place, tout comme nous n'avons pu avoir la compa­gnie de Vivienne West­wood, laquelle n'a hélas pas non plus pu venir dans des délais aussi courts pour cette petite saute­rie impro­vi­sée.

Alors qu'elle était en plein déca­lage horaire, Pamela est restée jusqu'à minuit à table. Fran­che­ment, l'ambiance était très sympa. L'actrice a savouré une petite coupe de cham­pagne mais elle n'a pas parti­cu­liè­re­ment appré­cié le dessert nommé cana­rino que je lui ai fait goûter et qui n'est autre qu'un plat italien composé de citrons macé­rés dans de l'eau chaude. Nous en avons ri ensemble. Sa popu­la­rité est incroyable. Six poli­ciers de la BAC sont venus surveiller les abords du restau­rant, telle­ment c'était l'émeute. Il y avait au moins cinquante fans qui nous atten­daient dehors. Pamela devait aller à Vienne le lende­main, toujours pour promou­voir sa ligne de chaus­sures, mais ensuite elle tenait à se rendre au Canada où son fils joue l'épou­van­tail dans une repré­sen­ta­tion du Magi­cien d'Oz. Elle n'aurait raté pour rien au monde sa première. C'est une maman poule. La prochaine fois, j'espère bien lui présen­ter Brigitte Bardot qui lui a envoyé un mot de remer­cie­ment joli­ment tourné. Je ne connais pas encore si bien Pamela, mais elle est de la même veine que son aînée et elle m'émeut. De nos jours, c'est un des plus beaux compli­ments que je puisse faire à un être humain"

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Foie gras : faut-il interdire le gavage des oies et des canards ?

Publié le par Ricard Bruno

Foie gras : faut-il interdire le gavage des oies et des canards ?

Il faut bien sur voter OUI ! : C'est ICI

Bruno Ricard

La députée Europe-Ecologie Les Verts du Val-de-Marne Laurence Abeille a dépose ce mardi une proposition de loi à l'Assemblée nationale visant à interdire le gavage des oies et des canards estimant que le foie gras est produit dans des conditions qui font souffrir les animaux.


Pour braquer les projecteurs sur sa proposition, elle n'a pas hésité à tenir une conférence de presse au palais Bourbon avec la fondation Brigitte Bardot, en compagnie Pamela Anderson, l'ancienne vedette vedette d'«Alerte à Malibu», militante active de la cause animale.

Une initiative qui a suscité une levée de boucliers chez les députés, y compris écologistes, alors que cette filière qui fait vivre directement 30.000 personnes auxquels s'ajoutent indirectement 100.000 autres emplois, est frappée de plein fouet par la grippe aviaire. A l'image de Christian Jacob, président du groupe LR et ancien dirigeant syndical agricole, ils considèrent qu'il s'agit là aussi d'une attaque contre un fleuron de la gastronomie française, pesant par ailleurs plus de 50 millions d'euros d' excédent commercial.

Selon vous, faut-il interdire le gavage des oies et des canards pour produire du foie gras ?

Source : Le Parisien

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0