Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le web en parle

Décès de L’actrice Paulette Dubost

Publié le par Ricard Bruno

Décès de L’actrice paulette Dubost.

 

Paulette Dubost est décédée le 21 09 2011 alors qu’elle allait fêter ses 101 ans.

Elle s’est éteinte chez elle entouré des siens.

Née Paulette Marie Emma Deplanque le 8 octobre 1910 à Paris elle est décédée le 21 septembre 2011 à Longjumeau.

Un dernier hommage lui sera rendu le mercredi 28 09 2011 à 14h15 au funérarium de Longjumeau.

 

J'avais rencontré une première fois Paulette lors du Noël des animaux de la porte d'Auteuil il y a quelques années de cela, elle était là dans un coin, toute mignonne et seule attendant sagement son amie de toujours Brigitte Bardot, j'ai conversé avec elle durant un bon moment, puis je me suis éclipsé lorsque Brigitte est arrivée les laissant tranquille, ce fût une merveilleuse première rencontre.

Puis j’ai revu Paulette il y a quelques mois de cela entourée de sa fille, de ses amis de Longjumeau, et ce lors d’un déjeuné auquel j’avais été convié, je fût reçu comme un membre à part entière du cercle familiale, quelle joie ce fût pour moi de revoir Paulette et de connaître ses amis.

Un peu plus tôt dans la matinée sa fille nous laissa seul et j’ai pu parler avec elle et recueillir son témoignage pour un livre hommage à Brigitte Bardot que j'écris actuellement, à cette occasion j’avais apporté un magnifique bouquet de fleurs de la part de Brigitte, Paulette à l’évocation du simple prénom de Brigitte s’était relevé son visage s’était illuminé, ce fût un moment incroyable ! Puis elle me dit tout l’amour et l’amitié qu’elle avait pour Brigitte Bardot, ce fut la dernière fois que je l’ai vu.

Je lui rendrais un dernier hommage aux côtés des siens mercredi 28 09 2011 au funérarium de longjumeau.

Adieu Paulette on ne t’oubliera jamais.

  

Biographie

 

Ses parents sont respectivement ingénieur du Gaz et chanteuse d'Opéra Comique.

 

Dès l'âge de 7 ans, Paulette intègre l'Opéra de Paris comme petit rat. Alors qu'elle a 14 ans, elle est remarquée par le financier Alexandre Stavisky qui tombe amoureux d'elle. À 17 ans, elle passe à l'opérette et va jouer pendant deux ans Les Aventures du roi Pausole aux Bouffes-Parisiens avec Simone Simon, Edwige Feuillère, Viviane Romance... Avant de passer au cinéma, elle sera encore sur les planches dans Bonsoir aux Folies-Wagram et Mon amant à la Potinière.

Son regard malicieux et sa voix acidulée sont vite remarqués, et dès 1930 elle commence à jouer pour le cinéma avec Marc Allégret. Au total, elle a joué dans environ 160 films, notamment de Jacques Tourneur, Jean Renoir (La Règle du jeu), André Cayatte, Gilles Grangier, Max Ophüls... Après la guerre, elle a aussi participé à des téléfilms et à des séries télévisées.

Paulette Dubost a été mariée avec André Ostertag. Elle l'a rencontré en 1935 lors de la première du pellicule La Petite Sauvage, et ils furent mariés du 24 décembre 1936 à 1944, année de leur divorce. Ils ont eu une fille en 1942.

Elle a joué avec beaucoup de grands comédiens tels que Viviane Romance, Fernandel, Bourvil, Jean Gabin, Albert Préjean, Danielle Darrieux, Louis de Funès, Jean Marais, Annie Girardot, Jeanne Moreau, Jacques Villeret, Brigitte Bardot, Pierre Mondy, Arletty, Michel Simon, Francis Perrin, Philippe Noiret, Michel Piccoli, Michel Serrault, Catherine Deneuve, Martine Carol, Maggie Cheung, Darry Cowl, Nathalie Boutefeu, Marc Citti, Michel Galabru, Gert Fröbe, etc.

 

En 1992, elle publie un livre de souvenirs intitulé C'est court la vie. En 2007, elle tourne son dernier film, aux côtés de Daniel Prévost dans le court-métrage d'Alexandre Moix, Curriculum. Elle y joue une call-girl maltraitée dans un jeu télévisé où des candidats s'affrontent pour trouver un emploi. En 2008, elle dit un poème d'Arthur Rimbaud pour l'album Hommage de didgeridoo. Les 17 janvier et 28 février 2010, elle est l'invitée de Michel Drucker sur le plateau de Vivement dimanche pour sa longue carrière et aussi en compagnie de son amie Danielle Darrieux.

 

Elle n'a pour le moment jamais eu de récompense pour sa carrière, mais est la vice doyenne des actrices françaises, la doyenne actuellement étant Yvette Lebon, née le 14 août 1910. Elle totalise en effet 81 ans de carrière, soit trois ans de plus que Danielle Darrieux, dont elle est une grande amie. Néanmoins, elle n'est pas la doyenne des personnalités du cinéma puisque le réalisateur espagnol Miguel Morayta, né le 15 août 1907, a 103 ans ; le réalisateur portugais Manoel de Oliveira aura 103 ans le 11 décembre 2011 ; la doyenne mondiale est la scénariste américaine Frederica Sagor Maas, qui est née le 6 juillet 1900 et a donc 111 ans.

 

Elle avait fêté ses 100 ans le 8 octobre 2010 au théâtre de Longjumeau. Le projet d'un hommage à Paulette Dubost aurait dû voir le jour à la Cinémathèque française pour ses innombrables participations dans le cinéma français et pour fêter son siècle, mais ce projet a été abandonné.

 

Filmographie

 

Cinéma

 

1926 : Nana de Jean Renoir : Une figurante

1931 : L'Amoureuse Aventure de Wilhelm Thiele

1931 : Le Bal de Wilhelm Thiele : La cliente

1931 : Un chien qui rapporte de Jean Choux : Une locataire

1931 : Un coup de téléphone de Georges Lacombe : Clara

1932 : Service de nuit ou Théodore est fatigué ou Les Nuits de papa d'Henri Fescourt : La petite femme

1932 : À moi le jour, à toi la nuit ou Le Lit de Madame Ledoux de Ludwig Berger et Claude Heymann : La collègue de Juliette

1932 : Le Champion du régiment d'Henry Wulschleger : Radada

1932 : L'Homme qui ne sait pas dire non d'Heinz Hilpert

1932 : Le Martyre de l'obèse de Pierre Chenal : Babette

1932 : Paris soleil de Jean Hémard

1932 : Rivaux de la piste de Serge de Poligny  : Une amie d'Hanni

1932 : Stupéfiants de Kurt Gerron et Roger Le Bon

1932 : L'Enfant de ma sœur d'Henry Wulschleger

1932 : Un homme sans nom de Gustav Ucicky et Roger Le Bon

1932 : Vous serez ma femme ou Pour voir Adrienne, L'Esbrouffeur de Serge de Poligny : Annette

1933 : Cette nuit-là de Marc Sorkin : Alice

1933 : Dans les rues de Victor Trivas : Pauline

1933 : Le Fakir du grand-hôtel de Pierre Billon : Estelle

1933 : Georges et Georgette de Reinhold Schünzel et Roger Le Bon : Lilian

1933 : L'Ordonnance de Victor Tourjansky : Marie

1933 : Pour être aimé de Jacques Tourneur : Maryse

1933 : Prince des Six Jours de Robert Vernay : Mona, la danseuse

1933 : Une fois dans la vie ou La Ronde des millions de Max de Vaucorbeil : Josette

1933 : Les Vingt-huit jours de Clairette d'André Hugon : Nichette

1933 : Vive la compagnie de Claude Moulins : Françoise Martin

1934 : L'Auberge du petit dragon de Jean de Limur : Marie

1934 : Le Billet de mille de Marc Didier

1934 : La Caserne en folie de Maurice Cammage : Louisette

1934 : La Cinquième Empreinte ou Lilas blanc de Karl Anton : Lucie Cavalier

1934 : Le Comte Obligado de Léon Mathot : Mitaine

1934 : Jeunesse de Georges Lacombe : Gisèle

1934 : Le Roi des Champs-Élysées de Max Nosseck : Germaine

1934 : Le Bonheur de Marcel L'Herbier : Louise

1935 : Le Bébé de l'escadron ou Quand la vie était belle de René Sti : Anaïs Blachin

1935 : Ferdinand le noceur de René Sti : Paulette Fourageot

1935 : La Petite Sauvage ou Cupidon au pensionnat de Jean de Limur : Paulette

1935 : La Rosière des halles de Jean de Limur : Célestine

1936 : La Brigade en jupons de Jean de Limur : Paulette

1936 : La Reine des resquilleuses de Max Glass et Marco de Gastyne

1937 : Le Mensonge de Nina Petrovna de Victor Tourjansky : Lotte

1937 : Titin des Martigues de René Pujol : Yvette

1938 : L'Ange que j'ai vendu de Michel Bernheim : Esther Baronski

1938 : Barnabé d'Alexander Esway : Rose

1938 : Les Femmes collantes de Pierre Caron

1938 : Hôtel du Nord de Marcel Carné : Ginette, la femme de Prosper

1939 : Le Paradis des voleurs ou Escapade, Avec les chevaux de bois de L. C. Marsoudet : Paulette

1939 : La Règle du jeu de Jean Renoir : Lisette, la camériste

1939 : Bécassine de Pierre Caron : Bécassine

1941 : Opéra-Musette de René Lefèvre et Claude Renoir : Jeanne

1943 : Adrien ou Le Bar du soleil de Fernandel : Arlette

1943 : Le Bal des passants ou Le Camélia blanc de Guillaume Radot

1943 : Je suis avec toi d'Henri Decoin : La standardiste

1944 : Farandole d'André Zwobada : La Grue

1945 : Au petit bonheur de Marcel L'Herbier : Brigitte Ancelin

1946 : Roger la Honte d'André Cayatte : Victoire

1948 : La Dernière Chevauchée ou Le Caïd de Léon Mathot : Milouda

1946 : Ploum, ploum, tra-la-la ou De porte en porte de Robert Hennion : Germaine

1946 : Plume la poule de Walter Kapps

1946 : La Revanche de Roger la Honte d'André Cayatte : Victoire

1946 : Six heures à perdre d'Alex Joffé et Jean Levitte : Annette

1947 : Le Dolmen tragique de Léon Mathot : La vicomtesse de Kerlec

1947 : Et dix de der de Robert Hennion : Titine

1948 : Blanc comme neige d'André Berthomieu : Charlotte, la fiancée de Léon

1948 : Le Bal des pompiers d'André Berthomieu : Germaine

1948 : Ma tante d'Honfleur de René Jayet : Lucette

1949 : La Femme nue d'André Berthomieu : Suzon

1949 : La Petite Chocolatière d'André Berthomieu : Julie

1949 : Le 84 prend des vacances de Léo Joannon : Paulette

1949 : Le Roi Pandore d'André Berthomieu : Mlle Angèle

1949 : Tire au flanc de Fernand Rivers : Georgette

1950 : Uniformes et grandes manœuvres de René Le Hénaff : Alice, la femme de chambre

1950 : Quatre dans une jeep (Die vier im jeep) de Leopold Lindtberg : Germaine Pasture

1951 : Le Chéri de sa concierge de René Jayet : Mme Motte, la concierge

1951 : Descendez on vous demande de Jean Laviron : Irène

1952 : La Fête à Henriette de Julien Duvivier : Virginie, la mère

1952 : Le Plaisir de Max Ophüls, sketch La Maison Tellier : Fernande, une pensionnaire

1953 : Mon frangin du Sénégal de Guy Lacourt : Stéphanie, la servante

1953 : L'Œil en coulisse d'André Berthomieu : Mme Florent

1953 : La Famille M. Junior (Familie M. Junior) de Franz Schnyder

1954 : Le Mouton à cinq pattes d'Henri Verneuil : Solange Saint-Forget

1955 : Les Carnets du major Thompson de Preston Sturges : Mme Taupin

1955 : Ces sacrées vacances de Robert Vernay : Mme Fouleur, la femme du brigadier

1955 : Lola Montès de Max Ophüls : Joséphine, la servante

1956 : La Joyeuse Prison d'André Berthomieu : Justine Benoît

1957 : Maigret tend un piège de Jean Delannoy : Mauricette Barberot, la femme du boucher

1957 : Sans famille d'André Michel : Maman Barberin

1957 : Le 10 mai (Der 10, mai) de Franz Schnyder

1958 : Taxi, Roulotte et Corrida d'André Hunebelle : Germaine Berger, la femme de Maurice

1958 : Jeunes filles en uniforme (Mädchen in uniform) de Géza von Radványi : Johanna

1959 : Soupe au lait de Pierre Chevalier : Mme Berthaut

1959 : Le Déjeuner sur l'herbe de Jean Renoir : Mlle Forestier

1959 : Le Bossu d'André Hunebelle : Dame Marthe

1959 : Le chemin des écoliers de Michel Boisrond : Hélène Michaud, la mère

1959 : Mademoiselle Ange de Géza von Radványi : La mère de Line « Mlle Ange »

1960 : La Française et l'Amour de Michel Boisrond, sketch L'Enfance : Mme Tronet

1960 : La Main chaude de Gérard Oury : Lise Lacoste

1960 : Arrêtez les tambours de Georges Lautner : La veuve

1960 : La Récréation de François Moreuil et Fabien Colin

1960 : Tendre et Violente Élisabeth d'Henri Decoin : Mme Lauriston

1961 : Les Sept péchés capitaux d'Édouard Molinaro, sketch L'Envie : Mme Jasmin

1961 : Seul...à corps perdu de Jean Maley : La servante

1962 : La Dérive de Paula Delsol : La mère de Jackie

1962 : Le Meurtrier de Claude Autant-Lara : Helen Kimmel

1962 : Les Mystères de Paris d'André Hunebelle : Mme Pipelet

1962 : Pourquoi Paris ? de Denys de La Patellière : La dame au chien

1963 : L'assassin viendra ce soir ou Parfum pour l'au-delà de Jean Maley

1963 : Maigret voit rouge de Gilles Grangier : La patronne de l'hôtel

1963 : Peau de banane de Marcel Ophüls : Germaine Bontemps

1963 : Germinal d'Yves Allégret : La servante

1964 : La Chance et l'Amour d'Eric Schlumberger, sketch Les Fiancés de la chance : Amélie Biget

1964 : L'Âge ingrat de Gilles Grangier : Françoise Malhouin

1965 : Humour noir, film à sketches, épisode La Bestiole de Claude Autant-Lara

1965 : Le 17ème ciel ou Une page d'amour, Un garçon, une fille de Serge Korber

1965 : Viva María ! de Louis Malle : Mme Diogène

1967 : Le Dimanche de la vie de Jean Herman : Mme Bijou

1973 : Juliette et Juliette de Remo Forlani : Mme Rosenac

1977 : La Barricade du point du jour de René Richon : Mme Lapoulle

1977 : Tendre Poulet de Philippe de Broca : Mamie, la mère de Lise

1978 : Vas-y maman de Nicole de Buron : La mère de Jean-Pierre

1979 : La Gueule de l'autre de Pierre Tchernia : Mme Chalebuis

1980 : On a volé la cuisse de Jupiter de Philippe de Broca : Mamie, la mère de Louise

1980 : Le Dernier Métro de François Truffaut : Germaine Fabre

1981 : La vie continue de Moshé Mizrahi : Elisabeth

1982 : Le Retour des bidasses en folie de Michel Vocoret : La mère supérieure

1983 : Charlots Connection de Jean Couturier : La blanchisseuse

1984 : La Femme ivoire de Dominique Cheminal : Mme Pujol

1985 : Cent francs l'amour de Jacques Richard : Gracieuse

1987 : La Comédie du travail de Luc Moullet, Hassan Ezzedine, Antonietta Pizzorno : La libraire

1989 : Feu sur le candidat d'Agnès Delarive : Mlle Martinot

1990 : Milou en mai de Louis Malle : Mme Vieuzac

1991 : Le Jour des rois de Marie-Claude Treilhou : Suzanne

1992 : Les Mamies d'Annick Lanoë : Victoire

1993 : Jean Renoir, documentaire de David Thompson - Témoignage de P. Dubost

1993 : Le Roi de Paris de Dominique Maillet : Raymonde, l'habilleuse

1994 : Les Cent et Une Nuits de Simon Cinéma d'Agnès Varda - Scène coupée au montage

1994 : La Danse du feu (H'Biba M'Sika) de Salma Baccar

1995 : Heurs et malheurs de « La Règle du jeu », documentaire de Christophe Champclaux - Témoignage de P. Dubost

1999 : Augustin, roi du kung-fu d'Anne Fontaine : Mme Haton

2000 : Les Savates du bon Dieu de Jean-Claude Brisseau : La grand-mère

2005 : Les Yeux clairs de Jérôme Bonnell : Mme Le Sciellour

 

Courts-métrages

 

1930 : J'ai quelque chose à vous dire, court métrage de Marc Allégret : La femme de chambre

1932 : Riri et Nono amoureux, court métrage de Marc Didier

1932 : Riri et Nono chez les pur-sangou Quand on est veinard, court métrage de Roger Capellani

1932 : Riri et Nono se débrouillent, moyen métrage de Marc Didier

1932 : En plein dans le mille, moyen métrage d'André Chotin : Paulette

1932 : La Jeune Fille d'en face, court métrage de Marc Didier : La jeune fille

1932 : La Maison hantée, court métrage de Roger Capellani

1933 : La Tête de veau ou On déjeune à midi, court métrage d'Emil-Edwin Reinert

1933 : Noces et banquets, moyen métrage de Roger Capellani

1934 : Studio à louer ou Spiritisme, moyen métrage de Jean-Louis Bouquet

1934 : Un cas de nullité, court métrage, réalisation anonyme

1935 : Le Siège arrière ou J'ai perdu la patronne, court métrage de Emil-Edwin Reinert

1962 : Jeanne et Jacques de Alain Cuniot

1988 : La Fête à Louisette, court métrage d'Alain Pigeaux

1990 : Square du Vert-Galant, court métrage de Frédéric Marbœuf

1994 : La Perle noire, court métrage de Joseph Kumbela

2007 : Curriculum, d'Alexandre Moix : Ginette

 

Télévision

 

1959 : La caméra explore le temps (Série TV) : Mme Corpet

1960 : Le Sérum de bonté de Jacques Daniel-Norman (Série TV) : Mme Dupont

1962 : La Dame aux camélias de François Gir (Téléfilm) : Nanette

1963 : Janique Aimée de Jean-Pierre Desagnat (Série TV) : Hélène Gauthier

1965 : Madame Jumeau a crié de Jacques Durand : Mme Cornette

1965 : Le Naïf amoureux de Philippe Ducrest (Téléfilm) : Tante Adèle

1966 : Allo police de Pierre Goutas (Série TV)

1966 : Vive la vie de Joseph Drimal (Série TV)

1967 : Par mesure de silence de Philippe Ducrest (Téléfilm) : Paulette

1967 : Cabochard - Les Créatures du bon Dieu de Jean Laviron

1967 : Saturnin Belloir de Jacques-Gérard Cornu (Série TV) : Mme Souchet

1968 : Le Corso des tireurs de Philippe Ducrest (Téléfilm) : Mercedes

1969 : Le curé du village d'Edmond Tyborowski (Téléfilm) : La logeuse

1971 : La Possédée de Éric Le Hung (Téléfilm) : La Baillive

1972 : La Tête à l'envers de Jean-Pierre Marchand (Téléfilm) : La Manou

1972 : Le Chemin de Pierre de Joseph Drimal (Série TV) : Mme Levasseur

1972 : Les Dernières Volontés de Richard Lagrange de Roger Burckhardt (Série TV) : Mme Lebrun

1973 : Une atroce petite musique de Georges Lacombe (Téléfilm) : Mme Carnal

1973 : Du plomb dans la tête de Roger Dallier (Série TV) : Tante Lucie

1973 : Poker d'as d'Hubert Cornfield (Série TV)

1973 : La Feuille de Bétel d'Odette Collet (Série TV) : Amélie

1973 : Un certain Richard Dorian d'Abder Isker (Série TV) : Mme Bonnefois

1975 : Crise de Pierre Matteuzi (Série TV) : Mme Guyard

1975 : Jack de Serge Hanin (Série TV) : Mme Moronval

1975 : Splendeurs et misères des courtisanes de Maurice Cazeneuve (Série TV) : La servante

1977 : Les enquêtes du commissaire Maigret (Série TV) : Louisa / La concierge / La femme au tricot / Mme Cyer / Mme Tellier

1977 : Les Folies d'Offenbach de Michel Boisrond (Série TV) : Joséphine

1977 : Le P.D.G (Recherche dans l'intérêt des familles) de Philippe Arnal

1977 : Rendez-vous en noir - Feuilleton en 6 épisodes de 52 min de Claude Grinberg

1978 : À l'ombre d'un soupçon de Jean-Marie Marcel (Téléfilm) : Mme Lemercier

1978 : Les Bijoux de Carina de Philippe Ducrest (Téléfilm) : La gouvernante

1979 : Jean le Bleu de Hélène Martin (Téléfilm) : La mère du « Grand d'Espagne »

1979 : Efficax de Philippe Ducrest (Téléfilm) : Germaine Simon

1979 - 1980 : Les Quatre Cents Coups de Virginie de Bernard Queysanne (Série TV) : La vicomtesse

1980 : La Grossesse de Madame Bracht de Jean-Roger Cadet (Téléfilm) : Mme Veuve Bracht

1980 : Louis et Réjane de Philippe Laïk (Téléfilm) : Rose

1980 : La Petite Valise de Roger Dallier (Téléfilm) : Mme Montonnet

1980 : Les Grands Seconds Rôles d'Aline Tacuorian (Documentaire) : Témoignage de P.Dubost

1981 : Le Boulanger de Suresnes de Jean-Jacques Goron (Téléfilm) : Mme Martineau, grand-mère de Richard

1981 : Un temps ailleurs de Philippe Laïk (Téléfilm) : Marthe

1981 : Les Amours des années grises de Marlène et Stéphane Bertin (Série TV) : Nany

1982 : Le Cercle fermé de Philippe Ducrest (Téléfilm) : Lulu

1983 : Les Voyageurs de l'histoire de Jacques Martin

1983 : Chimère (La vie des autres) de Jean-Pierre Prévost

1984 : Deux Filles sur un banc d'Alain Ferrari (Téléfilm) : La grand-mère

1984 : Au théâtre ce soir de Pierre Sabbagh (Série TV) : Emma

1984 : La Jauneraie (La Vie des autres) de Jean-Pierre Prévost

1985 : L'Homme des couloirs de Charles L. Bitsch (Téléfilm) : Clotilde

1985 : Le Seul Témoin de Jean-Pierre Desagnat (Téléfilm) : Alice Vauthier

1985 : Rancune tenace d'Emmanuel Fonlladosa (Série TV) : Antoinette

1985 : Le Paria de Denys de La Patellière (Série TV) : Tante Marthe

1985 : Les œufs de l'autruche de Josée Dayan

1985 : Julien Fontanes magistrat de Daniel Moosmann (Série TV) : Mémé Plantini

1986 : Le Tiroir secret (Série TV)

1987 : Marc et Sophie (Série TV)

1989 : Pause café, pause tendresse de Serge Leroy (Série TV) : La grand-mère

1989 et 1992 : Les cinq dernières minutes (Série TV) : Léontine / La dame au chien

1991 : La Mémoire d'André Delacroix (Téléfilm) : La dame âgée

1992 : Intrigues d'Emmanuel Folladosa (Téléfilm) : Hortense

1993 : Jean Renoir de David Thompson (Documentaire) : Témoignage

1994 : Passé composé de Françoise Romand (Téléfilm) : Mme Desney

1996 : Le Jour où tout est arrivé (La belle vie : la tribu) de Gérard Marx - Mamé

1996 : La Vie de château (La belle vie : la tribu) de Gérard Marx - Mamé

1996 : Un Chantage en or d'Hugues de Laugardière (Téléfilm) : La grand-mère de Xavier

1997 : Nanou et Gaëlle de Christine François (Téléfilm) : La mémé

1997 : Niní de Myriam Touzé (Téléfilm) : La mémé

2001 : Duval : Un mort de trop de Daniel Losset (Téléfilm) : Lucienne

 Théâtre[modifier]1953 : La Petite Hutte d'André Roussin, mise en scène de l'auteur, Théâtre des Célestins

1953 : Les Pavés du ciel d'Albert Husson, mise en scène Christian-Gérard, Théâtre des Célestins

1962 : Oscar de Claude Magnier, mise en scène Jacques Mauclair, Théâtre en Rond

1963 : La Dame aux camélias d'Alexandre Dumas, mise en scène Jean Leuvrais, Théâtre Sarah-Bernhardt

1967 : Du vent dans les branches de sassafras de René de Obaldia, mise en scène René Dupuy, Théâtre des Célestins

1972 : La Langue au chat de Roger Planchon, mise en scène de l'auteur et Gilles Chavassieux, TNP Villeurbanne, Théâtre de Nice

1973 : Le Grand Standing de Neil Simon, mise en scène Emilio Bruzzo, Théâtre des Célestins

1975 : Bichon de Jean de Létraz, mise en scène Michel Vocoret, Théâtre des Célestins, tournée Herbert-Karsenty

1979 : Les Vignes du seigneur de Robert de Flers et Francis de Croisset, mise en scène Francis Joffo, Théâtre des Célestins

1984 : La Mal de test d'Ira Wallach, mise en scène Raymond Gérôme, Théâtre Marigny

1989 : Ivanov d'Anton Tchekhov, mise en scène Pierre Romans, Théâtre Nanterre-Amandiers

 

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Un tailleur de BB vendu aux enchères...

Publié le par Ricard Bruno

 LE TAILLEUR DE BRIGITTE BARDOT. Un pantalon taille 38, une veste taille 40 : ce tailleur en coton bleu griffé Olivier Strelli, styliste belge, a été porté par Brigitte Bardot lors de sa rencontre avec le dalaï-lama, en 1998 (photo de droite). Il est estimé entre 750 et 1000 €.  
Le TAILLEUR DE BRIGITTE BARDOT. Un pantalon taille 38, une veste taille 40 : ce tailleur en coton bleu griffé Olivier Strelli, styliste belge, a été porté par Brigitte Bardot lors de sa rencontre avec le dalaï-lama, en 1998 (photo de droite). Il est estimé entre 750 et 1000 €.
 
Une trentaine de stars, dont Brigitte Bardot, ont offert des effets personnels qui seront vendus aujourd’hui à Neuilly au profit d’une association d’entraide du spectacle.

Des costumes de scène, des objets insolites, des affiches, des photos, des programmes dédicacés… partiront aujourd’hui sous les coups de marteau du commissaire-priseur Me Rodolphe Tessier dans les locaux de la Sacem, à Neuilly. Une vente menée au profit de l’association la Roue tourne, qui soutient depuis cinquante-quatre ans les professionnels du spectacle en situation de grande précarité.


Parmi les pièces les plus convoitées : un tailleur-pantalon de . « Brigitte Bardot portait cet ensemble lorsqu’elle a reçu le dalaï-lama à sa fondation, en 1998 », détaille Pierre Devigne, organisateur de l’événement.

Autre trésor de cette vente : une minaudière (petit sac de soirée) signée Lanvin, vue sur Edith Piaf, et estimée entre 2000 et 2500 €. Les fans pourront également acquérir une chemise de Luis Mariano, rendue célèbre par le film « Sérénade au Texas », en 1958.

Plus de 200 personnes attendues

Le président d’honneur, le chanteur , a fait don d’un de ses ensembles de scène, griffé Smalto. Quant à Hervé Vilard, autre chanteur parrain de l’association, il a offert l’un de ses costumes, signé Versace, qu’il portait dans un concert à l’Olympia en 1996. « Il viendra très certainement à la vente », confie Pierre Devigne.

Les badauds pourront aussi y croiser l’actrice Hélène Duc, qui a joué dans plus de 25 films. Elle tenait notamment le rôle de la grand-mère du film « Tanguy » d’André Téchiné et l’une des robes qu’elle y portait, zébrée noir et blanc, sera également vendue aux enchères.

Les amateurs pourront aussi tenter d’acquérir des programmes de Sacha Distel à l’Olympia en 1980, des photographies signées et encadrées de Léo Ferré, une lettre manuscrite de Jean Marais, une lithographie fleurie signée de Michèle Morgan, un costume trois-pièces de la chanteuse Marie-Paule Belle, une peinture abstraite de Serge Reggiani, la redingote et le pantalon enfilés en 2001 par Jean-Claude Dreyfus en interprète du duc d’Orléans dans un film de Rohmer, une lampe du Moulin-Rouge, et même cinq bouteilles d’huile d’olive vierge de la vallée des Baux, propriétaire récoltant… Michel Drucker.

L’association attend plus de deux cents personnes, dont beaucoup venant des fan-clubs des artistes. Et espère recueillir une somme conséquente pour soutenir les professionnels aujourd’hui démunis.

Vente aux enchères, aujourd’hui à 17h30, à l’auditorium Debussy-Ravel de la Sacem, 225, avenue Charles-de-Gaulle à Neuilly. Exposition publique à partir de 14 heures. Renseignements et catalogue sur Internet : http://www.tresorsrouetourne.org/.

 

Source : Cliquez ici

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Alliance Ecologiste Indépendante : protection animale

Publié le par Ricard Bruno

 

Bruno Ricard

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Journal 20 minutes : Mes questions à Esther Spincer et mes réponses!

Publié le par Ricard Bruno

 

Article et réponses complète : Cliquez ici 

 

Vous avez interviewé Esther Spincer (Zara Whites), secrétaire nationale de l'Alliance écologiste indépendante.

 

Zara Whites, le 16 septembre 2011 à 20 Minutes

 

Mes questions et le réponses d'Esther Spincer :

Que diriez-vous à une personne qui hésite à rejoindre votre mouvement politique? (B.Ricard)

De venir parler avec nous pour savoir qui on est réellement avant de se faire une opinion. Si il s’intéresse réellement à notre projet de société ,il va nous rejoindre sans hésitation.

Que pensez-vous de Brigitte Bardot, une femme exceptionnelle qui lutte avec une force incroyable pour la défense animale dans le monde entier? (B.Ricard)

C’est un grand exemple pour moi et j’ai eu tort de ne pas la citer plus tôt car beaucoup de ses propos ont été transformés et gonflés et beaucoup de gens ne retiennent que ça tandis qu’elle parle avec le coeur et se sent impuissante face au manque d’écoute de notre gouvernement. Quelques personnes la critiquent derrière leur ordinateur mais ils oublient combien elle a fait pour la protection animale, comment elle a éveillé les esprits à la souffrance animale et combien de vies elle a sauvé. Un animal se moque éperdument de qui le sauve tant qu’on le sauve.

 

Bruno Ricard

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot, clothing collection!

Publié le par Ricard Bruno



Récemment une pub dans un magazine a attiré mon attention. C'était une pub avec une photo de Brigitte Bardot où il était écrit en dessous "clothing collection". Je me suis donc rendue sur le site indiqué pour voir de quoi il s'agissait. J'ai voulu aller voir parce que je me suis dit que cela pouvait être chouette, si cette collection était inspirée de tenues très 60's.

J'aime beaucoup l'allure et le style de Brigitte Bardot. Pour moi c'est presque "un idéal de féminité": des tenues de filles (taille marquée) mais confortables (les pantacourts ou les fameuses Repetto BB). J'essaie parfois de m'en inspirer aussi bien pour les tenues que pour les coiffures. Je dirais que j'ai quand même une importante masse capillaire (genre Louis XIV en fait...) donc ce n'est pas très dur de tout crêper pour se faire une choucroute ou un super chignon!

Bref, revenons-en à nos moutons! Cette collection sera présentée en septembre 2011 à la fashion week et sortira à l' été 2012.

La marque qui se cache derrière cette ligne Brigitte Bardot reste pour le moment inconnue et nous n'avons pas énormément d'informations. Il faudra donc patienter un peu!

Source : Cliquez ici

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Sea Shepherd: "Brigitte Bardot" est à Anvers...

Publié le par Ricard Bruno

Pour la première fois, un navire de la flotte Sea Shepherd, l'organisation qui lutte contre la chasse des animaux marins à travers le monde, mouille dans un port belge. Depuis mercredi à Anvers, les visiteurs sont chaleureusement invités à mettre un pied marin sur le rapide "Brigitte Bardot"!

Jusqu'au 19 septembre
Le "Brigitte Bardot" a donc accosté mercredi à Anvers, au bassin Willemdok dans le quartier de l'Eilandje. Jusqu'au 19 septembre, vous pourrez à loisir écouter l'équipage vous confier tous les détails des anciennes et futures campagnes de Sea Shepherd. Vous découvrirez également les joies de la vie quotidienne à bord de ce bateau hors du commun.

Source : Cliquez ici

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Vente aux enchères...Don de Brigitte Bardot...

Publié le par Ricard Bruno

On connait tous la générosité de Brigitte qui n'est pas à démontrée, c'est une femme de cœur exceptionnelle et je sais de quoi je parle!

Une fois de plus Brigitte l'a démontrée et a offert pour cette vente aux enchères un ensemble qu'elle portait lors de cette merveilleuse rencontre avec sa Sainteté Le Dalaï Lama.

Je vous invite tous à adhérer et faire adhérer à cette association "La roue Tourne" qui vient en aide aux artistes tombés totalement dans l'oubli, pour tout renseignements cliquez ici

.................................

Vente aux enchères, au Siège de la Sacem à Neuilly-sur-Seine le 19 09 2011 à 17h30!

Depuis cinquante quatre ans, fidèle à l’esprit de fraternité qui a concouru à sa création, La Roue Tourne aide, en toute discrétion et surtout sans jugement, les artistes et techniciens du spectacle en grande précarité.
Fragilisés par la réforme de leur statut d’intermittent, les multiples tentatives de remise en cause de leurs droits d’auteurs et par les soubresauts d’un secteur culturel sous perfusions, ils sont de plus en plus nombreux à venir quérir aide et réconfort à son foyer.

Des objets et œuvres leur appartenant seront mis aux enchères au profit de La Roue Tourne le 19 septembre à 17h30 à la Sacem, à l'auditorium Debussy-Ravel.

 

Une trentaine d’artistes parmi lesquels Brigitte Bardot, Michèle Morgan, Line Renaud, Nicoletta, Michèle Torr, Jacqueline Boyer, Marie Paule Belle, Georges Moustaki, Serge Lama, Hervé Vilard, Hugues Auffray, Michel Fugain se mobilisent pour venir en aide aux plus défavorisés d’entre eux.

img023.jpg

 

Tailleur pantalon de 1998 Coton bleu Pantalon taille 38, veste taille 40

Tailleur en coton bleu griffé Olivier Strelli, styliste Belge, portée par Brigitte Bardot lors de sa rencontre avec le Dalaï Lama en 1998.


A noter que parmi les objets et œuvres mis en vente sous le marteau de Maître Rodolphe Tessier figurent une correspondance de Jean Marais, un carré-foulard dessiné par Jean Cocteau pour l’association, une minaudière ayant appartenu à Edith Piaf et une chemise portée par Luis Mariano.

Les origines de La Roue Tourne
En 1943, Paul Azaïs, vedette de grand talent (135 films) voyait sa carrière interrompue par un terrible accident, tandis qu’il rentrait à bicyclette du studio de tournage, une voiture le renversait : 20 jours de coma, une longue convalescence. Trois jours de travail lui manquaient pour bénéficier d’une couverture sociale, le plongeant pour des années dans la plus noire détresse. Il décida alors de secourir, dès qu’il verrait la fin du tunnel, ses camarades en proie aux mêmes difficultés.
Ainsi, le 15 mai 1957, ayant à nouveau le pied à l’étrier, il fondait avec une femme au dévouement inépuisable, Janalla Jarnach, La Roue Tourne, une association d’entraide du spectacle (loi 1901) et d’assistance et de bienfaisance (loi du 14 janvier 1933).

Fernandel accepta d’en être le Président d’honneur, Michèle Morgan la marraine, Jean Marais le parrain.
Entourés d’amis au grand cœur (Marcel Achard, André Bourvil, Charles Boyer, Jacques Brel, René Clair, Jean Cocteau, Annie Cordy, Paulette Dubost, Joseph Kessel, Noël Noël, Marcel Pagnol, Tino Rossi, Jacques Tati, Georges Vanparys...), ils formèrent le premier Comité d’honneur.

 Source : Cliquez ici

 

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Vidéo - "Les années 50 en Provence" : BB par Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

En 1951 s'ouvre une décennie qui va révolutionner l'histoire de la France, et particulièrement celle de la région Provence Alpes Côte d'Azur. C'est le dégel après la paralysie qui a frappé le pays dans les années 40. Le hors-série "Les années 50 en Provence" vous raconte comment ce formidable engouement a bouleversé la Provence et posé les bases de la société dans laquelle nous vivons aujourd'hui.

A cette occasion LaProvence.com vous propose de retrouver chaque jour, pendant 10 jours, une vidéo d'un fait marquant au sommaire de ce hors-dérie "Les années 50 en Provence". Aujourd'hui, BB par Brigitte Bardot. En 1996 Brigitte entre dans une cinquantaine douloureuse. Le mythe Bardot pèse sur cette femme passionnée, blessée et isolée d'un poids sans mesure.

 

Source : Cliquez ici

"Les années 50 en Provence", un hors-série édité par La Provence, 76 pages, 2,70 euros. En kiosque le 9 septembre.

Acheter le magazine en ligne

 Retrouvez le sommaire du hors-série "Les années 50 en Provence"

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Exposition à Bordeaux "Le dernier témoin" exposition...

Publié le par Ricard Bruno

 

La base sous-marine de Bordeaux accueille une exposition sur les années 50 vues par Yves Manciet. Plongée dans une France d'un autre temps.

 

Propos recueillis par

« Sud Ouest » : Votre exposition est intitulée « Les Belles Années 50 ». Il y avait pourtant la Guerre froide, celle d'Indochine, puis d'Algérie pendant ces années...

Yves Manciet : Elles étaient belles parce que tout le monde avait de l'espoir. On sortait d'une guerre épouvantable, on était vivants, on avait la vie devant nous. C'est vrai qu'il y avait encore beaucoup de privations. Je ne mangeais parfois qu'un jour sur deux. Mais 1952 était une meilleure année que 1950. Et 1950, une meilleure année que 1948. Et à cette époque il fallait à peine une demi-heure pour trouver du boulot...

Vous avez dit que dans les années 50 être photographe de presse revenait à être historien à la journée. Vous aviez le sentiment que l'histoire s'accélérait ?

Disons que sans le chercher vraiment nous avons été les témoins d'énormes changements, et que notre travail a ensuite permis aux historiens de faire le leur. Je possède environ 1,7 million de clichés ! Dont des photos historiques, comme celle de De Gaulle remettant la croix de la libération à Churchill. En fait à l'époque nous étions très peu. Le métier de reporter photographe n'existait quasiment pas. Lors du premier festival de Cannes, en 1946, nous n'étions que six accrédités. Pour celui de 1996, le dernier que j'ai couvert, nous étions 384 ! Moi-même j'étais entré dans cette profession un peu par hasard, après avoir pris des photos d'un déminage dans le port de Nice et les avoir proposées à un journal local.

Vous n'aviez pas toujours conscience de l'importance de ce que vous photographiiez ?

Pas toujours, non. La photo montrant Vian, sa femme, Sartre et Simone de Beauvoir dans un café de Saint-Germain-des-Prés, que l'on voit dans l'exposition, je l'ai prise comme une photo souvenir, parce que j'étais copain avec Sartre. Or elle a fait le tour du monde. Même chose quand je suis parti en Espagne prendre des clichés de Franco avec ses enfants et qu'il m'a demandé de le photographier manipulant un globe terrestre : Il ne se rendait pas compte que la scène rappelait « Le Dictateur » de Chaplin. Il était mégalomane. Et gâteux...

Les photos exposées à la base sous-marine montrent une France encore très rurale...

Oui. Il y avait dix fois plus de paysans que maintenant. Et même en ville on voyait des gens qui gardaient des habitudes de la campagne, comme laver son linge dans la Seine par exemple. Ce que je montre dans une photo prise en 1950.

On sent aussi un réel plaisir à photographier de belles femmes...

(Interrompant) Aaaaaah oui ! J'ai connu Brigitte Bardot à 17 ans; c'est la plus jolie fille que j'aie jamais vue. Jolie et gentille : elle vaut bien plus que ce qu'on a dit d'elle. Nous sommes toujours amis. Bien sûr que j'aimais photographier de belles filles, mais ça n'avait rien à voir avec les paparazzi. On avait des relations amicales. Si elles me demandaient de ne pas les prendre en photo, je ne le faisais pas.

Vos clichés possèdent une profondeur de champ étonnante alors que les pellicules étaient beaucoup moins sensibles qu'aujourd'hui...

Il y avait quand même déjà des pellicules de 200 ASA. Mais j'avais une main extrêmement stable. Même au 1/5e ou au 1/10e de seconde je ne bougeais pas. Et puis j'étais chiant ! Je ne me contentais pas de la facilité. Mais, surtout, ce sont les tirages qui mettent mon travail en valeur. Ils ont été réalisés par Franck Munster, d'Alinéa 33, qui est une sorte de génie dans ce domaine.

Et ce gros plan de De Gaulle, vous l'avez obtenu au tirage ?

Non, j'avais un téléobjectif et j'étais à deux mètres. C'était pour sa première conférence de presse en 1958. Il n'était pas encore président. Après il n'a plus jamais accepté qu'un photographe soit aussi près de lui.

Cela fait quoi d'être exposé dans un lieu qui a accueilli des rétrospectives consacrées à Capa, Doisneau ou Stettner ?

Tous ces photographes étaient mes amis. Je suis le seul survivant, parce que j'étais le plus jeune. J'ai 86 ans. Je suis le dernier témoin.

Jusqu'au 2 octobre, boulevard Alfred-Daney à Bordeaux. Entrée libre. 05 56 11 11 50.

Sourc : Cliquez ici

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0