Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le web en parle

Henri Tisot s'en est allé..

Publié le par Ricard Bruno

Henri Tisot, le fameux imitateur de « Qui vous savez », est décédé à 74 ans
 
alison algrim et henri tisot-copie-1
©Photo Bruno Ricard© exposition Brigitte Bardot en 2009
moi-et-henri-tisot-le-29-09-2009--1--copie-1.JPG
Bruno Ricard et Henri Tisot exposition Brigitte Bardot en 2009
 ©Photo Bruno Ricard©
 

L’acteur et imitateur Henri Tisot, célèbre pour ses parodies du Général de Gaulle, est décédé dans la nuit du vendredi 5 au samedi 6 août, dans sa résidence de Sanary-sur-Mer (Var). Âgé de 74 ans, il ne souffrait d’aucune pathologie particulière mais a été victime d’un malaise, a précisé son entourage.

Henri Tisot entre au Conservatoire national supérieur d’art dramatique chez Béatrix Dussane puis à la Comédie-Française en 1957 d’où il est renvoyé trois ans plus tard. Il se fait alors connaître en imitant le général de Gaulle, qu’il se gardait bien de nommer en parlant de « qui vous savez ». Son sketch « L’Autocirculation » brocarde la politique algérienne du chef de l’État. Le 45 tours tiré du spectacle se vend alors à un million d’exemplaires, une diffusion exceptionnelle pour un disque comique. L’enregistrement de « La Dépigeonnisation », un autre sketch, se vend à 300 000 exemplaires suscitant cette réflexion de la part du Général : « Tisot baisse, je vais encore me retrouver tout seul ! ».

Henri Tisot joue dans de nombreux films au cinéma et à la télévision. Il interprète pour l’ORTF, le rôle de Lucien Gonfaron dans le fameux feuilleton de Jean Canolle, Le Temps des copains, qui passionna les téléspectateurs entre octobre 1961 et 1962. En 1979, il incarne Louis XVI dans La nuit de l’été .

À partir des années 1980, il joue surtout au théâtre, notamment du Feydeau aux côtés de Robert Lamoureux et Pierre Mondy. Il est également actif en tant que conteur pour enfants.

Converti

Henri Tisot s’affiche clairement en fervent partisan du gaullisme. Le titre de son blog est des plus explicites : « Plus gaulliste tu meurs » (1). En 2010, il publie au Éditions du Cerf :  

De Gaulle et moi – quelle aventure !

Converti au christianisme après avoir fréquenté la franc-maçonnerie, Henri Tisot publie des livres et monte des spectacles où il est question de son expérience spirituelle. Dans son livre La Rencontre d’Amour , il évoque l’enseignement chrétien et mystique qu’il a reçu du Père Albert, un homme religieux qui était aussi gardien au musée du Louvre.

Henri Tisot étudie aussi l’hébreu pendant 15 ans auprès du rabbin Albert Abécassis pour accéder à la Torah à sa source. De là viennent ses inlassables allers et retours entre l’Ancien Testament et les Évangiles.

En septembre 2008, lors de la venue du pape Benoît XVI au Collège des Bernardins pour son discours au monde de la culture, Henri Tisot est un des représentants de la scène théâtrale invités par le cardinal André Vingt-Trois.

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Les associations de protection animale tirent la sonnette d'alarme

Publié le par Ricard Bruno

 

Ardennes. En l'absence de refuge départemental et face au manque de familles d'accueil dans les Ardennes, les associations doivent placer en urgence les animaux maltraités dans d'autres départements. Pire, ils doivent parfois se résoudre à les laisser chez leur propriétaire.

UNE pénurie dont on ne pouvait imaginer l'ampleur. Les associations de protection et de défense animale l'assurent, il devient quasi-impossible de trouver des familles d'accueil dans les Ardennes.
Ces dernières sont sollicitées avant adoption pour accueillir en urgence des chiens ou chats extraits de chez leurs propriétaires maltraitants.
Des placements dont la durée varie de quelques jours à plusieurs mois, le temps qu'une adoption puisse avoir lieu.
Ces extractions font suite à une enquête souvent lancée après dénonciation. Elles interviennent « trois à quatre fois par semaine », assure Dominique Crasso, enquêtrice bénévole à La Lisa.


L'association carolo a vu le nombre d'extractions exploser : « 150 il y a deux ans, 200 l'année dernière », se remémore Sabrina, présidente de la Lisa.
Dans ces conditions, le nombre de familles bénévoles, environ une dizaine, ne suffit plus à contenir l'afflux toujours croissant de chiens « extraits ».
« C'est le parcours du combattant », lance Françoise Renerte, enquêtrice à la Fondation Brigitte Bardot.
Conséquence, les associations en arrivent à faire appel à la solidarité à l'extérieur du département, via le réseau social Internet Facebook.
« Dernièrement, on a extrait un dogue argentin. Il était attaché depuis deux ans à un radiateur et battu par son propriétaire. Il fallait qu'on intervienne. Eh bien, impossible de trouver quelqu'un pour le prendre dans les Ardennes. On l'a placé pendant quinze jours chez une professionnelle (pension). Il y a une association du Pas-de-Calais qui a réussi à nous trouver une famille. Du coup, on l'a emmené dans le Nord ! »

Un refuge départemental ?


Des déplacements ou du covoiturage qui ont un coût. Pris en charge par les associations la plupart du temps, il arrive néanmoins que ce soit les bénévoles qui mettent la main à la poche. Une obligation morale pour Dominique Crasso.
Pire, les enquêteurs sont même réduits à laisser les animaux chez leurs propriétaires, sauf extrême urgence : « On essaie de les raisonner, même de les menacer. C'est un déchirement, mais que voulez-vous qu'on fasse d'autre ? On n'a pas de point de chute », avoue Françoise Renerte.
Hormis les dépannages de la SPA qui accueille parfois des animaux dans son refuge à Cliron, les protecteurs font face à un mur. Impossible de confier l'animal aux fourrières municipales car celles-ci n'acceptent que les animaux errants.
Or les propriétaires signent un acte d'abandon, avant de céder leurs droits sur l'animal à l'assoce. De ce fait, ces chiens ont un propriétaire légal.
Une solution semble toute trouvée, la création d'un refuge départemental. Un vieux serpent de mer qui semble être tombé dans les oubliettes.
Aujourd'hui, on parle beaucoup plus volontiers d'un refuge intercommunal à créer par les villes de Sedan et Charleville-Mézières.
Des projets qui se font tant attendre que la Lisa tente de son côté de construire son propre refuge. Chacun fait comme il peut, avec les moyens du bord.

Source : http://www.lunion.presse.fr/article/autres-actus/les-associations-de-protection-animale-tirent-la-sonnette-dalarme

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

LA TAUROMACHIE…c'est à VOMIR !

Publié le par Ricard Bruno

Rassurez-vous je la haie (la corrida) au même titre que je haie celle et ceux qui vont voir et se repaitre de la barbarie que subisse les taureaux.

Simplement pour vous dire qu'on se fait traiter de "TERRORISTE" ni plus ni moins par "L'echo du callejon" : cliquez sur le lien ci après http://echoducallejon.com/article.php?id=6370

 

Bruno Ricard

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Prêt à enfiler les vêtements de Brigitte Bardot?

Publié le par Ricard Bruno

Prêt à enfiler les vêtements de Brigitte Bardot?
 

Brigitte Bardot est une icône légendaire de mode et de beauté. C'est d'ailleurs pour faire honneur à son statut qu'une marque de vêtements sera lancée à son nom.

C'est en septembre prochain, lors du salon Who's next, que sera présenté la toute nouvelle marque nommée Brigitte Bardot.

En cette occasion, il sera possible de découvrir la première collection officielle, mais aussi de connaître enfin les mystérieux instigateurs de la marque. Jusqu'à ce jour, ils sont restés totalement incognito.

Mais c'est fini l'anonymat!

Très bientôt, ils nous dévoileront la ligne printemps-été 2012 représentant bien l'actrice. C'est-à-dire, un style fidèle entre la pin-up tropézienne, l’icône seventies et la motarde.

On doit avouer que cette nouvelle griffe nous intrigue... Espérons qu'elle soit aussi belle que Brigitte!

Source : http://fr.elle.be/Fil-info/Pret-a-enfiler-les-vetements-de-Brigitte-Bardot

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot et le cinéma hollywoodien au Desperado ce week-end

Publié le par Ricard Bruno

 

En ce week-end de grand chassé-croisé, le cinéma Le Desperado (5e arrondissement) va vous donner de bonnes raisons de retarder votre départ en vacances, ou de rentrer avec le sourire aux lèvres...

L’actrice Brigitte Bardot est à l’honneur avec deux films :
- Les bijoutiers du Clair de Lune : de Roger Vadim, avec Brigitte Bardot, Stephen Boyd, Alida Valli. Vendredi 29 juillet à 18h.
- Et Dieu... créa la femme : de Roger Vadim, avec Brigitte Bardot, Jean-Louis Trintignant, Christian Marquand. Samedi 30 juillet à 14h, 16h, 18h.
- La Vérité : de Henri-Georges Clouzot, avec Brigitte Bardot, Sami Frey, Marie-José Nat. Dimanche 31 à 16h, 19h.

Le Cinéma Hollywoodien sera également représenté via quelques joyaux :
- Lettre d’une Inconnue : De Max Ophüls, avec Joan Fontaine et Louis Jourdan. Vendredi 29 à 18h, 20h, 22h.
- Pas d’Orchidées pour Miss Blandish : De Robert Aldrich, avec Kim Darby, Scott Wilson, Tony Musante. Samedi 30 juillet, à 14h, 16h30, 19h, 21h30.
- Casablanca : De Michael Curtiz, avec Humphrey Bogart, Ingrid Bergman, Peter Lorre. Dimanche 31 juillet à 14h, 16h, 18h, 20h, 22h.

Le Desperado présentera aussi son film d’horreur de la semaine :
- Christine : De John Carpenter, avec Keith Gordon, John Stockwell, Alexandra Paul. Vendredi 29, samedi 30 et dimanche 31 juillet à 22h.

Enfin, le cinéma fara également la part belle à quelques œuvres de Jean-Pierre Mocky :
- Les Insomniaques : De Jean-Pierre Mocky, avec Mathieu Demy, Bruno Putzulu, Rufus. Vendredi 29 à 20h.
- Crédit pour Tous : De Jean-Pierre Mocky, avec Dominique Pinon, Arielle Dombasle, Michèle Bernier, Rufus. Samedi 30 juillet à 20h.
- La Machine à Découdre : De Jean-Pierre Mocky, avec Jean-Pierre Mocky, Patricia Barzyk, Peter Semler. Dimanche 31 juillet à 14h.

Tarifs : Plein tarif : 8 € / Tarif réduit : 6 € (étudiant, moins de 20 ans, sénior, chômeur) / Groupes : tarif unique 4,50 € / Carte Fidèlité Action : 45 € les 10 entrées (valable 1 an) / Carte Ciné Passion : 3 €

Source : http://www.evous.fr/Brigitte-Bardot-et-le-cinema-hollywoodien-au-Desperado-ce-week-end,1163263.html

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

On sait à quoi s'en tenir avec ce personnage...Manuel Valls : Pro de la corida !

Publié le par Ricard Bruno

 

Réponse de Manuel Valls à une interview dans le journal "20minutes"

Extrait :

Êtes-vous pour le retrait de la corrida de la liste du patrimoine immatériel français et favorable à entamer un vrai débat sur la question de la tauromachie dans notre pays? (sonia18)

Je suis toujours favorable au débat mais je reste amoureux de la tauromachie, dans ce qu’elle représente comme culture et tradition. Je ne cherche pas à vous convaincre, ne cherchez pas à me convaincre. 

Source : http://www.20minutes.fr/article/763054/interviewe-manuel-valls-candidat-election-presidentielle-primaires-parti-socialiste

 

2012 arrive !Valls au placard...allez oust!
 

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA FLAC

Publié le par Ricard Bruno

 

Bonjour,

 

La FLAC a été interviewée hier par France Bleu Gasconne au sujet de l'incendie criminel dont a été victime le journaliste taurin André Viard (vous en parlez dans votre édition du Midi Libre aujourd'hui 27 juillet).

 

Nous leur avons, bien entendu, répondu que la FLAC condamnait avec la plus grande fermeté cet acte criminel. Ce genre d'acte qui ne peut provenir que d'une cause désespérée. Or, pour la lutte anti-corrida, c'est loin d'être le cas, puisque de plus en plus de soutiens politiques et de personnalités prestigieuses cautionnent désormais notre cause (dernière en date: Simone Veil qui a signé le manifeste anti-corrida de la FLAC, voir en pièce jointe).

 

Par conséquent, plutôt que de laisser André Viard accuser les anti-corridas, les enquêteurs pourraient également chercher des pistes du côté du mundillo, quand on sait qu'entre aficionados, ce n'est pas toujours le grand amour...  loin de là ! Voir le lien ci-dessous... Entre autres...

 

http://bregaorthez.blogspot.com/2011/07/immonde-et-stupide.html

 

Merci

Cordialement

 

Thierry Hély

Chargé de communication de la FLAC

 

 

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

"Fabuleuses destinées sur RTL le 25 07 2011": Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

Gunther Sachs, ici en 1966 avec son ex-femme, l'actrice Brigitte Bardot

Gunther Sachs, ici en 1966 avec son ex-femme, l'actrice Brigitte Bardot

Une femme, la France. Comment parler de Brigitte Bardot, alias B.B sans évoquer l'insolence, l'attirance qu'à provoqué cette femme qui semblait si fragile ? Retour sur un mythe. Tout l’été, RTL propose un grand nombre de chroniques rafraichissantes, au casting riche et varié, axées sur la découverte et la bonne humeur. Tous les matins, à 8h47, Jean-Alphonse Richard nous plonge dans l'histoire de l’antenne de la première radio de France. Le journaliste vous raconte les grandes sagas de personnages hors du commun, dont la vie a marqué la France, avec les archives de l’époque. Coluche, Johnny Hallyday, Romy Schneider seront parmi vos hôtes cet été...

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot en couverture de Nous Deux

Publié le par Ricard Bruno

Nous-deux-n-3342-du-19-au-25-07-2011.jpg

Nous deux n°3342 du 19 au 25 07 2011

Bruno Ricard

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0