Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le web en parle

Sortie Livre : "Et Dieu créa les femmes de Jean-Claude Lamy"

Publié le par Ricard Bruno

Et Dieu créa les femmes

Ed. Albin Michel, 22 €.

Fabrice Gaignault

Les trente glorieuses ? Une parenthèse enchantée où la France d’après-guerre décollait et où l’optimisme consumériste régnait. L’écrivain et journaliste Jean-Claude Lamy, lui, s’intéresse à une trentaine de glorieuses d’un autre genre : ces Françaises qui marquèrent les sixties et les seventies par leur goût de la liberté. Des Françaises qui reprenaient à leur compte le conseil des parents Charles-Roux, adressé à leur fille Edmonde : « Gagne ta vie et fais ce que tu veux. » De Simone de Beauvoir à Brigitte Bardot, de Françoise Sagan à Simone Veil, d’Edmonde Charles-Roux à Juliette Gréco, voici l’histoire de ces femmes affolant l’époque parce que leurs révoltes risquaient d’être contagieuses. Des femmes libérées ? Réponse de la romancière Marie Cardinal : « Une femme qui s’exprime »… Comme Bardot, par ces mots limpides : « Je suis devenue, sans préméditation de ma part, le symbole de la liberté de la femme. De sa liberté sexuelle. Depuis mon âge adulte, je suis dans le cas d’un homme qui aurait des maîtresses. Je suis totalement libre. J’ai été la première à montrer qu’une femme pouvait mener une vie d’homme sans être une fille publique. » Liberté : nom féminin.

Source : http://www.marieclaire.fr/,et-dieu-crea-les-femmes-de-jean-claude-lamy,20158,400654.asp

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

BB et Gunther sachs...Hommage à un seigneur...

Publié le par Ricard Bruno

Très rare document de Brigitte Bardot et Gunther Sachs, arrivée à Las Vegas...

Désolé pour la qualité vidéo de ce montage mais c'est un document rare et jamais vu (à ma connaissance)

Bruno Ricard

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

L'Alliance Anticorrida sera reçue à Cannes par un conseiller de Mitterrand

Publié le par Ricard Bruno

Le ministre de la Culture a demandé à son conseiller chargé du spectacle vivant de recevoir la fondatrice de l'Alliance Anticorrida, le 12 mai à Cannes, où Frédéric Mitterrand sera présent pour le festival de cinéma, a annoncé lundi l'organisation dans un communiqué.
Claire Starozinski s'exprimera au nom de l'Alliance Anticorrida, mais aussi de celui des six autres grands mouvements de protection animale signataires d'une lettre ouverte publiée dans la presse, précise le communiqué.

Dans ce courrier, les responsables de sept grandes structures françaises demandaient au ministre d'annuler l'inscription, le 22 avril, de la corrida au patrimoine culturel immatériel français.

Outre Alliance Anticorrida, ces structures sont la Confédération des SPA, la Fondation Assistance aux animaux, la Fondation Brigitte Bardot, la Ligue pour la protection du cheval, l'Oeuvre d'assistance aux bêtes d'abattoirs et la Fondation 30 millions d'amis.

Mme Starozinski mettra en avant "le problème éthique que soulèvent les actes de cruauté commis lors des spectacles tauromachiques (...) et compte sur cette entrevue pour infléchir la position du ministre et obtenir le retrait de l'inscription", poursuit le communiqué.

Elle communiquera également "des documents mettant en évidence la composition partisane de la commission prétendue indépendante sur laquelle s'est appuyé le ministère pour prendre cette décision", ajoute le communiqué.

La France a ratifié en 2006 une convention de l'Unesco adoptée en 2003 pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, qui impose aux Etats signataires de tenir un inventaire du patrimoine national, dont l'élaboration a commencé dans l'Hexagone en 2007.

Bruno Ricard

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

La corrida française au patrimoine français ? Pêche aux voix et nausée

Publié le par Ricard Bruno

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Alcantara et Brigitte Bardot, même combat...

Publié le par Ricard Bruno

Déjà largement répandue dans l'automobile et le meuble où elle se substitue au cuir grâce à sa solidité et ses qualités anti-transpiration, Alcantara, marque emblématique des matériaux souples à base de résines plastiques, trouve de nouveaux débouchés dans la mode. Exemple chez Lancel, qui l'a choisie (avec le coton bio) pour fabriquer les sacs Brigitte Bardot. Passionaria de la cause animale, la star ne pouvait cautionner l'utilisation du cuir pour la ligne de maroquinerie à son nom.

La mobilité (téléphones, baladeurs et autres tablettes) fournit de nouveaux débouchés à Alcantara, dont les accessoires colorés sont notamment vendus au Corso Como, très chic concept store milanais. Dans le meuble, Ligne Roset et Fritz Hansen comptent parmi ses clients historiques. La marque s'est adjoint le concours de deux designers réputés, Julio Cappellini et Paola Navone, pour séduire architectes et décorateurs. Installée en Ombrie, l'usine d'Alcantara peut se vanter d'avoir été le premier site industriel d'Italie à présenter un bilan carbone neutre. 

sac lancel brigitte bardot bleu Sac Lancel Brigitte Bardot en Alcantara bleu et marron

Source : http://www.lesechos.fr/competences/marketing-publicite/0201305761990-alcantara-et-brigitte-bardot-meme-combat.htm

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Gunter Sachs, troisième mari de Brigitte Bardot : Les raisons de son suicide...

Publié le par Ricard Bruno

Gunter Sachs, ici avec Brigitte Bardot (qui a été son épouse entre 1966 et 1969), s'est suicidé le 7 mai 2011.

 

Hier, dimanche 8 mai, nous apprenions le suicide du flamboyant playboy, photographe et milliardaire germano-suisse Gunter Sachs, mort le samedi 7 mai à l'âge de 78 ans dans sa résidence de Gstaad, en Suisse.

 

L'ancien mari de Brigitte Bardot (épousé à Las Vegas en 1966, le couple divorça en 1969) qui est "effondrée" depuis l'annonce de cette disparition, a laissé une lettre à ses proches afin d'expliquer son geste.

Ce suicide par arme à feu est en fait survenu pour échapper à la maladie d'Alzheimer. La famille du photographe a en effet publié dimanche la lettre d'adieux dans laquelle Gunter Sachs confie avoir pris conscience ces derniers mois qu'il souffrait "de la maladie sans issue A."

Gunter Sachs écrit ainsi que "la perte de contrôle intellectuel sur (sa) vie aurait été un état indigne" et qu'il avait voulu "l'empêcher de manière

résolue", selon le message reproduit par l'Agence Télégraphique Suisse.

La vie de Gunter Sachs a été émaillée de drames personnels : A l'âge de 26 ans, il perd sa première épouse des suites d'une erreur médicale après un accident de la route. Et la même année, son père se suicide par arme à feu. "Gunter Sachs a toujours mordu dans la vie à pleines dents (...). Ceux qui l'ont connu peuvent très bien s'imaginer qu'il ait voulu la quitter plus vite pour mettre fin aux souffrances de la vieillesse", lisait-on dimanche sur le site internet du journal suisse Die Neue Zürcher Zeitung.

Sa médiatisation, il l'a due à son mariage avec B.B. et à sa flamboyante vie entre Saint-Tropez, Cannes et tous les paradis sur terre. Lors de la grande exposition rétrospective consacrée à Brigitte Bardot en 2009, Gunter se rappelait leur première rencontre en 1962 : "Elle m'apparut au détour d'un chemin, à bicyclette et un foulard sur la tête, rejoignant la propriété d'un ami sur les bords du lac Léman. Surpris par cette merveilleuse apparition, je ne la reconnus pas tout de suite. Nous nous sommes retrouvés quelques années plus tard à Saint-Tropez. Ce fut le coup de foudre réciproque qui se conclut par un mariage. Sa grande noblesse d'âme a permis de nous séparer sans heurt. Depuis, j'ai toujours entretenu avec Brigitte de merveilleux rapports, plein d'admiration et d'affection, j'ai gardé des souvenirs et des photos de Brigitte. Je suis toujours heureux quand je passe devant son portrait où elle me fait un joli sourire."

Gunter Sachs, surnommé "le seul et unique playboy allemand", héritier des fortunes Sachs et Opel, laisse derrière lui l'image d'un mécène, artiste, sportif et passionné qui aura vécu une existence pleine.
Il aura été marié trois fois : avec Anne-Marie Faure (de 1956 jusqu'à sa mort en 1958) avec qui il a eu un fils, avec Brigitte Bardot (de 1966 à 1969), et avec Mirja Larsson (de 1969 jusqu'à la mort de Gunter) avec qui il a eu deux fils.

Nous avons une pensée pour ses proches.

Source : http://www.purepeople.com/article/gunter-sachs-troisieme-mari-de-brigitte-bardot-les-raisons-de-son-suicide_a79398/1

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Gunter Sachs, l'ex-mari de Brigitte Bardot, s'est suicidé...

Publié le par Ricard Bruno

 

Le photographe allemand et ancien mari de Brigitte Bardot, Gunter Sachs, s'est suicidé, a indiqué dimanche la Fondation de l'ex-star de cinéma.

"Nous avons appelé le secrétaire particulier de Gunter Sachs qui nous a confirmé le suicide, mais nous n'avons aucune précision sur les circonstances", a-t-on déclaré à la Fondation.

Brigitte Bardot "a été informée et elle est effondrée. Elle avait gardé des liens très forts avec Gunter Sachs qui avait assisté aux 20 ans de sa Fondation", a-t-on ajouté.

Selon le magazine allemand Bunte, qui cite Rolf Sachs, fils de l'ancien playboy, le photographe est mort dans son chalet en Suisse. Il avait 78 ans.

La police du canton de Berne s'est refusée à tout commentaire. "Nous ne pouvons rien dire pour le moment", a répondu un porte-parole.

Gunter Sachs - Residenz Chalet

 

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot dans la presse cette semaine...

Publié le par Ricard Bruno

Journal le Parisien supplément "La Parisienne" cahier n°2 du samedi 07 mai 2011

img122.jpg

 

Journal "Libération"n°9325 supplément le mag du samedi 7mai et dimanche 8mai 2011 

img123.jpg

Journal le Monde supplément au n°20616 du jeudi 5mai 2011 (supplément grand format)

img124.jpg

 

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Corrida : l’interview de Frédéric MITTERRAND !

Publié le par Ricard Bruno

 

Bruno Ricard

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0