Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le web en parle

Brève cinéma : Passez la nuit avec Brigitte Bardot...

Publié le par Ricard Bruno

Pour nos amis de Montréal

Bruno Ricard

...........................................

 Le 26 février, lors de la 8e édition de la Nuit blanche de Montréal en lumière, le 7e art sera à nouveau à l'honneur dans plusieurs lieux. Entre autres, la Cinémathèque québécoise nous invite à "passer la nuit avec Brigitte Bardot" en allant y voir une projection du film Et Dieu... créa la femme de Roger Vadim; le Café Cléopâtre présentera les moments forts de la 9e édition de SPASM, le tout animé par les drag-queens; la Place des Arts fera revivre la frénésie de Fantasia en plein hiver en proposant certains des meilleurs courts de l'édition 2010 du festival, en plus du collage DJ XL5's Bollywood Zappin' Party; les Katacombes seront envahies par les gars de Total Crap (de 21 h à 3 h); et le Cinéma ONF présentera Socalled, le film de Garry Beitel, suivi d'une performance de l'artiste. Pour plus d'info: montrealenlumiere.com.

 

Source : http://www.voir.ca/publishing/article.aspx?zone=1&section=7&article=75676

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Gainsbourg par Bardot : “Chaque retrouvaille était pour lui un miracle”

Publié le par Ricard Bruno

Gainsbourg par Bardot : “Chaque retrouvaille était pour lui un miracle”

Elle avait remarqué son "regard à la fois triste et moqueur" mais comme "habité d'une folle supériorité". Brigitte Bardot évoque Serge Gainsbourg, "l'homme de ses plus belles nuits".

Interview Christian Brincourt - Paris Match

Paris Match. Comment la plus belle fille du monde est-elle tombée amoureuse de “l’homme à tête de chou” ?
Brigitte Bardot. Ce qui m’a ­attirée, c’est le regard qu’il portait sur moi. Un regard que je n’ai jamais rencontré chez un autre homme. Serge était un introverti. Il avait un caractère double, fait de distances, de longs silences, l’ensemble enveloppé d’une formidable chaleur
humaine. Avec, bien sûr, son talent comme dénominateur. Je pense que notre histoire d’amour l’a décomplexé de son physique.

Peux-tu nous raconter les débuts de cette histoire ?
Notre première rencontre sur le plateau d’un film, quinze ans plus tôt, était restée sans suite. Mais un beau matin de 1967, il m’a téléphoné, souhaitant me faire écouter une chanson. J’ai encore sa voix dans ma tête. Il parlait peu et très bas. Il a demandé si j’avais un piano à la maison. C’est ainsi, face à face, dans mon salon, que nous nous sommes découverts. Nous étions aussi ­timides l’un que l’autre. Nous nous terrorisions mutuellement. Il a joué les premières mesures de “Harley Davidson” et commencé à fredonner les paroles torrides. Lui au piano, moi debout, j’ai essayé de fredonner à mon tour. Les mots peinaient à sortir de ma gorge. Il a vu mon ­désarroi et m’a calmée en demandant si j’avais du Dom Pérignon au frigo. J’ai rétorqué que ce serait du Moët & Chandon ou rien ! Après la première bouteille, j’ai chanté avec beaucoup plus de sensualité. Je crois qu’il a été subjugué. Il semblait ­heureux, moi aussi. Le lendemain, il m’a fait livrer une caisse de Dom Pérignon, puis une autre. Une grande histoire démarrait, dans des bulles dorées.

Tu n’as jamais habité rue de ­Verneuil, chez lui.
Même pas une seule nuit. Lorsque Serge a eu l’idée d’acheter cette petite maison du Quartier ­latin, nous l’avons visitée ensemble. Je l’ai trouvée sinistre, trop sombre. Toute notre histoire s’est déroulée avenue Paul-Doumer, au soleil du 6e étage. Mon mari Gunter Sachs n’avait pas la clé de chez moi. Et comme je n’avais pas les clés de chez lui, l’avenue Paul-Doumer était plus simple pour tout le monde.

Avez-vous vécu des moments ­protégés dont tu gardes précieusement le souvenir ?
On peut tout résumer en une phrase : ce fut une rencontre qui dura trois mois sans une ombre, sans un nuage. Quatre-vingt-dix jours d’amour fou. C’était beau, pur. Cela doit tout simplement s’appeler le bonheur...

Retrouvez la suite de cette interview dans Paris Match, n°3223, semaine du 24 février au 2 mars 2011. Point final

Source : http://www.parismatch.com/Culture-Match/Musique/Actu/Gainsbourg-par-Bardot-Chaque-retrouvaille-etait-pour-lui-un-miracle-254539/

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot et sa fondation porte plainte contre deux ministres!

Publié le par Ricard Bruno

 

 Christophe Marie de la fondation Brigitte Bardot

C'est du rarement vu, la presse qu'elle soit écrite, télévisée, ou encore sur Internet reprenne cette information :

 "Brigitte Bardot et sa fondation porte plainte contre deux ministres en exercice!" 

 

Fondation Brigitte Bardot : http://www.fondationbrigittebardot.fr/site/actu.php?id=40306

 

Elle : http://www.elle.fr/elle/Societe/News/Brigitte-Bardot-s-attaque-a-Brice-Hortefeux/(gid)/1505473

 

Voici : http://www.voici.fr/potins-people/les-potins-du-jour/brigitte-bardot-porte-plainte-contre-deux-ministres-395829

 

RMC : http://www.rmc.fr/editorial/149292/hausse-des-abattages-rituels-brigitte-bardot-dit-vrai

 

France Soir : http://www.francesoir.fr/actualite/justice/abattage-des-animaux-fondation-brigitte-bardot-porte-plainte-75273.html

 

Le Parisien : http://www.leparisien.fr/faits-divers/abattage-des-animaux-bardot-porte-plainte-contre-deux-ministres-21-02-2011-1324470.php

 

L’express : http://www.lexpress.fr/styles/vip//bardot-porte-plainte-contre-deux-ministres_964714.html

 

20 minutes.fr : http://www.20minutes.fr/ledirect/673801/societe-abattage-animaux-brigitte-bardot-porte-plainte-contre-brice-hortefeux-bruno-maire

 

Nice Matin : http://www.nicematin.com/article/derniere-minute/brigitte-bardot-porte-plainte-contre-brice-hortefeux-et-bruno-le-maire

 

Doctissimo : http://environnement.doctissimo.fr/blog/12814-La-fondation-Brigitte-Bardot-poursuit-deux-ministres-en-justice.html

 

Stars Actu : http://www.stars-actu.com/index.php?post/2011/02/22/Brigitte-Bardot-porte-plainte-contre-deux-ministres

 

Gala :http://www.gala.fr/l_actu/on_ne_parle_que_de_ca/brigitte_bardot_porte_plainte_contre_deux_ministres_220962

 

Strret Press : http://www.streetpress.com/revue-du-web/1848-bardot-porte-plainte-contre-2-ministres

 

Les infos.com : http://lesinfos.com/2011/02/21/bardot-porte-plainte-contre-hortefeux-et-le-maire/

 

Entrevue : http://www.entrevue.fr/brigitte-bardot-porte-plainte-contre-deux-ministres-9633

 

Closer : http://www.closermag.fr/actualite/view/224895/News-people/Dernieres-News/Brigitte-Bardot-choquee-elle-porte-plainte-contre-deux-ministres/(comments)/true

 

Etc...

 

Bruno Ricard

 

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Brice Hortefeux et Bruno Le Maire dans le collimateur de Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot porte plainte contre deux ministres

Toujours à la pointe de la défense des animaux, Brigitte Bardot vient de faire savoir qu’elle avait porté plainte contre les ministres Brice Hortefeux et Bruno Le Maire. Elle leur reproche de ne pas avoir retiré l’agrément à certains abattoirs qui font souffrir les animaux.

Dans sa lutte pour la défense des animaux, Brigitte Bardot n’a peur de rien ni de personne. Elle l’a déjà prouvé à maintes reprises, et dans cette nouvelle attaque, elle porte l’estocade très haut. L’actrice du Mépris n’hésite pas en effet à s’en prendre à deux ministres en portant plainte contre eux.



Dans sa ligne de mire, Brice Hortefeux, ministre de l’Intérieur et à ce titre supérieur hiérarchique des préfets, et Bruno Le Maire, dont le ministère de l’Agriculture supervise les directions départementales des services vétérinaires. BB reproche aux deux hommes de ne pas avoir retiré l’agrément à certains abattoirs qui utilisent des pratiques qui font souffrir les animaux.

En principe, avant d’être abattues, les bêtes doivent être étourdies (par un choc, de l’électricité ou du gaz) afin d’atténuer leurs souffrances. Mais dans le cadre de certains rites religieux (musulman et israélite), une dérogation autorise le non étourdissement des bêtes. Une brèche dans la législation dans laquelle s’engouffrent de nombreux abattoirs, alors que leur viande n’est pas destinée au marché halal ou casher.
Brigitte Bardot reproche aussi aux abattoirs, dans le cadre des abattages rituels, de ne pas immobiliser les animaux jusqu’à la fin de la saignée.

La raison de toutes ces libertés prises avec la loi? Elle est économique bien évidemment. S’affranchir de ces pratiques permet d’aller plus vite et donc d’augmenter le rendement.

Selon BB, les deux ministres désignés sont au courant de ces dérives, mais n’agissent pas pour y mettre un terme. C’est pour cela qu’elle a demandé à l’avocat Gilbert Collard de déposer une plainte contre Brice Hortefeux et Bruno Le Maire. C’est la Cour de justice de la République qui a été saisie car c’est la seule instance habilitée à juger des ministres sur des infractions commises pendant l’exercice de leurs fonctions.

Source : http://www.gala.fr/l_actu/on_ne_parle_que_de_ca/brigitte_bardot_porte_plainte_contre_deux_ministres_220962

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Doggy Célébrités...Information pour Investisseurs...

Publié le par Ricard Bruno

Information pour investisseurs/Information pour investisseurs/Information pour investisseurs!

Le magazine français Doggy Célébrités, au concept original et novateur, dont Mlle Brigitte Bardot est la marraine et Monsieur Alain Delon le parrain, qui est diffusé également en Belgique, en Suisse, au Luxembourg, à Monaco, en Andorre, en Polynésie française et bientôt au Canada (Québec) et aux Etats-Unis, recherche pour son développement national et international, un investisseur. Merci de contacter à Paris, Monsieur Eric Romain, Directeur de la Publication et de la Rédaction au : +33 (0)6 07 03 25 52 ou par E.mail : eric.romain@doggy-mag.com - site : www.doggy-mag.com

Information for investors/Information for investors/Information for investors

The French magazine Doggy Celebrities, with the original concept, whose Brigitte Bardot is the godmother and Alain Delon the godfather, and who is diffused also in Belgium, in Switzerland, in Luxembourg, in Andorra, in Monaco, in French Polynesia and soon in Canada (Quebec) and the USA, research for its national and international development an investor. Contact in Paris : +33 (0)6 07 03 25 52 - eric.romain@doggy-mag.com - www.doggy-mag.com
Eric Romain Director of the Publication and of the Drafting

Couverture Doggy-mag

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

François Nourissier et Brigitte Bardot...

Publié le par Ricard Bruno

Décès de François Nourissier, "pape des Lettres" françaises

B.B. 60Brigitte Bardot de François Nourissier - Livre

« Un air de bébé au bord de la faute » ? Un scandale nu qui enfonce la régie Renault sur la balance commercial? Un Fragonard de médaillon rose dansant avec Dario Moreno? « L'âge d'une fille et le corps d'une sœur » ? BB, ce fut tout cela. On se prend à regretter que la Bardot de 1996 n'ait pas pris M. Nourissier comme répétiteur de grammaire : le collier de perles en eût été réduit au string exact. B.B. 60, c'est la prose irruptive d'un texte de revue – au double sens militaire et littéraire du mot – où l'on tire la nappe pour mieux mettre le ton. Un pied sur le champignon atomique, Nourissier signait là un portrait épatant et tapé, décollé de la poêle comme une crêpe qui part au plafond.
Marc Lambron, Le Point, 28 septembre 1996

En 1960, François Nourissier écrit sur Brigitte Bardot un texte croquant comme un radis frais et craquant comme une guêpière rouge. BB 60 fait partie de ces textes imprévus, bousculés et lumineux dont on tombe tout de suite amoureux, surtout si l'on s'appelle la postérité.
Patrick Besson, L'officiel Homme, Octobre 1996

Nourissier, toujours très bon dans le court, très fort dans le sprint, est à son aise : la femme, le XVIe arrondissement, les voitures, des salles obscures. Pertinence et parfum d'époque : ces quelques pages contiennent en condensé toutes les années 50.
Éric Neuhoff, Madame Figaro, 2-9 novembre 1996

Brigitte Bardot entre caprice et damnation
Le texte sublime que François Nourissier avait consacré en 1960 à Brigitte Bardot n’a pas pris une ride et je n’aurai pas le mauvais goût d’ajouter ce que vous êtes en train de penser…..Une star ne vieillit pas. Elle n’en a ni le pouvoir, ni même le droit. La lumière qu’elle a projetée sur nos vies, les désirs qu’elle a fait naître, la protègent contre le temps. Contre le temps qui dévore tout, mais qui a laissé indemne Louise Brooks, Marilyn Monroe et Brigitte Bardot.

"Pape des Lettres" françaises pendant 30 ans au sein de l'Académie Goncourt, le romancier, critique et éditeur François Nourissier s'est éteint mardi soir à l'âge de 83 ans. L'écrivain à la barbe fleurie, qui avait placé l'édition au centre de sa vie professionnelle, n'a jamais cessé de publier ses propres livres, largement inspirés de son histoire personnelle.

François Nourissier est mort mardi soir à l'hôpital Sainte-Perine à Paris, des suites de la maladie de Parkinson, selon l'Académie Goncourt. Ses obsèques auront lieu au crématorium du Père-Lachaise vendredi à 14h.

Né le 18 mai 1927 à Paris, ce fils d'un exploitant forestier est passé par les prestigieux lycées Saint-Louis et Louis-le-Grand, avant des études supérieures à Sciences-Po, à la Sorbonne et à la faculté de droit. En 1949, il entre dans la vie active, dans le secteur publicitaire. Parallèlement, il s'implique dans l'action humanitaire, au sein du Secours catholique, où il oeuvre en faveur des personnes déplacées et des réfugiés.

Il publie son premier livre, "L'Eau grise", en 1951. L'année suivante, il fait son entrée dans l'univers de l'édition, en devenant secrétaire général des éditions Denoël (1952-1955). Il sera par la suite rédacteur en chef de la revue "La Parisienne" (1955-1958), puis longtemps conseiller aux éditions Grasset (1958-1996).

François Nourissier se fait un nom en tant qu'écrivain en publiant "Une histoire française", qui obtient le Grand prix de l'Académie française en 1966. Deux ans plus tard, son roman "Le Maître de maison" est soutenu pour le Goncourt par Aragon qui, faute d'avoir réussi à l'imposer, démissionne du célèbre jury. En 1970, il reçoit le prix Fémina pour "La Crève".

Tout au long de sa carrière, François Nourissier collabore également à de nombreux journaux, comme les "Nouvelles littéraires", "Le Point" et le "Figaro Magazine", où il est critique littéraire.

Elu en 1977 à l'Académie Goncourt au couvert de Raymond Queneau, il en devient le secrétaire général en 1983, puis le président en 1996. Il quitte ce poste en 2002, tout en restant membre du jury.

Interrogé sur son statut de "pape des lettres" dans "L'Express Livres" en avril 2008, il répondait: "Ça été une manie un peu encombrante d'aimer dire ce que je pense. Je n'ai pas le sentiment d'avoir trop souvent eu tort. Je n'ai pas trouvé cette passion de la littérature dans mon berceau, c'est moi qui l'ai créée, inventée, placée au centre de ma vie".

Atteint par la maladie de Parkinson, qu'il surnommait pudiquement "Miss P.", il évoque le sujet dans ses mémoires, "A défaut de génie" (2000), et en fait le thème principal de son livre suivant, "Prince des berlingots" (2003).

Miné par la maladie, affecté par la perte de sa femme et de l'un de ses fils au cours de l'année 2007, il démissionne de l'Académie Goncourt en janvier 2008.

"Je m'en vais en douceur", déclarait-il peu après dans "Le Figaro". "Pour des raisons personnelles, liées à ma santé et à des épreuves récentes, le moment semble venu de m'en aller. Les discussions au sein de l'académie demandent une force que je n'ai plus".

Le dernier de ses livres, "Eau-de-feu", dans lequel il évoque l'alcoolisme qui a détruit sa femme, a été édité en avril 2008. François Nourissier aura publié au total une trentaine de romans, d'ouvrages autobiographiques et d'essais.

"Celui qui avait eu la modestie de publier des mémoires sous le titre 'A défaut de génie' nous laisse en fait une grande oeuvre, reflet de ses combats intimes et de l'ironie avec laquelle il considérait son époque et son milieu, celui des Lettres et de la grande bourgeoisie", a souligné le président Nicolas Sarkozy, saluant la mémoire de cet "homme généreux", "hussard de la République des lettres".

"On mesure la grande perte que cela représente pour le monde des Lettres en France", a réagi Edmonde Charles-Roux, la présidente de l'Académie Goncourt, décrivant François Nourissier comme "un écrivain sans nomadisme, sans cosmopolitisme". "Il était avant tout typiquement français, il ne ressemblait qu'à lui-même et il est véritablement irremplaçable", a-t-elle estimé sur France-Info.

L'écrivain Jean d'Ormesson confiait de son côté avoir perdu "l'un de ses amis les plus anciens et les plus chers". "Voilà deux ans que la maladie de Parkinson qu'il appelait dans ses livres 'Miss P.' (...) l'a détruit. Il menait une vie qui n'était plus une existence, qui était une espèce d'agonie perpétuelle et grâce à Dieu, cette agonie a pris fin", a-t-il confié à France Info.

Jean d'Ormesson rappelait également que François Nourissier avait été de ceux qui ont dominé la vie de la littérature française "dans les 30 dernières années". Et "avec (Bernard) Pivot", il "faisait et défaisait les carrières littéraires" et les "réputations", "on peut dire qu'il était le pape des Lettres".

Bruno Ricard

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Salon du disque de Nimes et exposition Brigitte Bardot...

Publié le par Ricard Bruno

Salon du disque vinyle , cd , et dvd  à Nîmes
 
Taille de la manifestation
35 exposants
 
Horaires
De 9h30 à 18h00
 
modalité d'entrée (visiteurs)

2 euros gratuit pour les moins de 12 ans

Commentaires

Le salon aura lieu à la salle d'exposition du stade des costières (rue de la bouvine). à cette occasion aura lieu une importante exposition sur Brigitte BARDOT (disques, photos, affiche, etc...)
Achat, vente, échange des dizaines de milliers de disques de toutes les musiques seront proposés aux visiteurs.un des plus important salon de la région.facile d'acces, parking sur place.

Bruno Ricard

Affiche-salon-du-disque-de-nime-le-27-02-2011.jpg

 

 

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Qui empoisonne les chiens de Gorbella? (Nice)

Publié le par Ricard Bruno

 

 

Les chiens de Gorbella sont-ils en sécurité ? Plusieurs d’entre eux ont été empoisonnés.
Plusieurs animaux ont été empoisonnés dans le quartier depuis quelques mois. L’inquiétude monte chez les propriétaires

Einstein disait qu’il existe deux choses infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Et encore, il émettait un doute sur l’Univers. La bêtise humaine a encore frappé. Et cette fois, elle a fait fort.


Depuis plusieurs mois, les propriétaires d’animaux résidant dans les alentours du boulevard Gorbella vivent dans la crainte dès qu’ils sortent promener leur chien. La crainte que leur animal favori grignote une boulette trouvée sur le trottoir. Fatale gourmandise !

Car un empoisonneur sévit dans le secteur. Il a déjà fait plusieurs victimes à quatre pattes. Et laissé leurs maîtres dans la détresse.

« Elle m’a réveillé en hurlant »

Le 17 janvier, Jeff Bouyon va faire des courses dans un supermarché du boulevard. « Comme d’habitude », il laisse « Belle », sa chienne griffon croisée chow-chow devant le magasin. « Les agents de sécu la connaissaient. Elle était adorable, soupire Jeff. Je l’avais trouvé abandonnée à Cessole il y a sept ans. »

La journée s’achève normalement. « Belle » est « impeccable ».

« Le lendemain matin, elle m’a réveillé en hurlant à la mort. Je l’ai trouvé la tête à l’envers dans sa gamelle ».

Paniqué, le jeune homme accompagne sa chienne au dispensaire de la Fondation d’assistance aux animaux. On lui dit que « Belle » est en état de choc, qu’elle fait une hémorragie interne et on lui demande de payer une forte somme pour les premiers soins. Une somme que Jeff n’a pas.

Il parvient tout de même à faire faire une prise de sang à sa chienne et à financer trois jours de traitement. « Elle aurait eu besoin de trois semaines », détaille-t-il. Quelques jours plus tard, « Belle » va mieux. Un autre vétérinaire, contacté par le jeune homme, diagnostique un empoisonnement à la mort-aux-rats.

« Belle » rechute. Elle meurt le 31 janvier. Et elle n’est pas la seule à avoir subi ce sort funeste.

Le 24 novembre dernier, au 12 de la rue Marcel-Pagnol, Martine Arnoux a perdu dans les mêmes circonstances « Van Gogh », son chat maincoon de neuf ans.

 

Après une première tentative avortée, l’empoisonneur avait remis ça et jeté des boulettes empoisonnées directement sur le balcon de Martine. « Je vis seule, ce chat, c’était mon bébé, témoigne-t-elle. Je suis sous tranquillisants depuis. »

Elle évoque aussi le cas d’une de ses voisines dont les deux petits chiens ont été empoisonnés de la même façon alors qu’elle les promenait. « C’est scandaleux, lâche-t-elle, ça n’a pas de nom ».

« Quelqu’un du quartier »

Depuis, une psychose s’est installée chez les propriétaires du quartier. Jean-Louis Perlo possède deux chiens et fait constamment attention, d’autant qu’il a lui-même vu certaines de ces boulettes. « ça ressemble à des perles bleues. On les trouve au pied des arbres sur le boulevard. » Pour lui, c’est certain, « il s’agit de quelqu’un du quartier. Sûrement une personne qui ne supporte pas que les chiens fassent leurs besoins ».

Mais alors, comment expliquer le cas de « Van Gogh », empoisonné sur le balcon de sa propriétaire ?

Jacques Gargano, un ami de Jeff Bouyon, a décidé de prendre les choses en main : « J’ai contacté la Fondation Bardot*. Et je vais envoyer un courrier à Brigitte elle-même ! »

*La Fondation Brigitte Bardot se bat depuis 1986 pour la cause animale. Si votre animal est empoisonné, envoyez une attestation d’empoisonnement de votre vétérinaire ainsi qu’une copie du dépôt de plainte au 28 rue Vineuse, 75116 Paris. La Fondation se constituera partie civile. Renseignements : 01.45.05.14.60.

Source : http://www.nicematin.com/article/nice/qui-empoisonne-les-chiens-de-gorbella

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Doggy Célébrités...

Publié le par Ricard Bruno

Information pour investisseurs/Information pour investisseurs/Information pour investisseurs

Le magazine français Doggy Célébrités, au concept original et novateur, dont Mlle Brigitte Bardot est la marraine et Monsieur Alain Delon le parrain, qui est diffusé également en Belgique, en Suisse, au Luxembourg, à Monaco, en Andorre, en Polynésie française et bientôt au Canada (Québec) et aux Etats-Unis, recherche pour son développement national et international, un investisseur. Merci de contacter à Paris, Monsieur Eric Romain, Directeur de la Publication et de la Rédaction au : +33 (0)6 07 03 25 52 ou par E.mail : eric.romain@doggy-mag.com - site : www.doggy-mag.com
Information for investors/Information for investors/Information for investors

The French magazine Doggy Celebrities, with the original concept, whose Brigitte Bardot is the godmother and Alain Delon the godfather, and who is diffused also in Belgium, in Switzerland, in Luxembourg, in Andorra, in Monaco, in French Polynesia and soon in
Canada (Quebec) and the USA, research for its national and international development an investor. Contact in Paris : +33 (0)6 07 03 25 52 - eric.romain@doggy-mag.com - www.doggy-mag.com
Eric Romain Director of the Publication and of the Drafting
Couverture Doggy-mag
  
  

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0