Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le web en parle

Saint Tropez, exposition Brigitte Bardot...que du pur bonheur!

Publié le par Ricard Bruno

Vidéo montage réalisé par Bruno Ricard (Droits réservés)

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Et Dieu créa le sac Bardot...

Publié le par Ricard Bruno

La maison de luxe Lancel a présenté son nouveau modèle : le sac BB.

Inspiré par Brigitte Bardot, ce sac est un véritable hommage rendu à l'artiste. Le modèle "femme enfant" par exemple est en vichy rose, une mode que BB contribua à lancer à la fin des années 50. Quant à chacune des poches intérieures du sac, elles portent le nom d'un lieu chère à la Blonde : la Madrague, la Place des Lys…

Tout dans le sac est censé renvoyer à l'icône glamour qu'était BB : le bâillement du sac est un clin d'oeil à son décolleté, des pompons blonds qui rappellent sa chevelure, et bien sûr les initiales mythiques. Celle qui se voulait modèle du sac s'est par ailleurs investie dans sa conception en produisant notes et croquis.

Sac BB Elle n'a pas fait que donner son nom au sac, elle en a aussi fait une vitrine de ses convictions écologistes : les matières utilisées n'ont subies aucun traitement chimiques et le sac est donc 100% biologique (la toile vichy par exemple est faite en coton bio). Et bien sûr, il ne contient aucune matière d'origine animale, ce qui n'est finalement guère étonnant lorsqu'on connaît l'engagement de la comédienne dans ce domaine.

Selon la matière et le modèle utilisé, les prix du sac varieront. Tweed ou Alcantara, "femme enfant" ou "femme fatale", comptez une fourchette entre 650 et 900€.

Après Alain Delon qui prête ses traits à Dior, il faut croire en un regain de popularité des icônes cinématographiques françaises des années 60.

Source : http://www.marcelgreen.com/lire/mode/et-dieu-crea-le-sac-bardot,1265

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Tendance look Brigitte Bardot : le défilé Cruise Eté 2011 de Chanel !

Publié le par Ricard Bruno

 Il y a une tendance qui revient en force tout d'abord timidement cet été pour continuer de plus belle l'été prochain. C'est le look Brigitte Bardot (la belle et jeune bien entendu). On se rappelle tous du look angélique et juvénile de notre BB nationale. C'est elle qui a mis à la mode le vichy rose et bien voici que des décennies plus tard ce look revient ...
Le premier à exposer cette tendance est Karl Lagerfeld lors de son défilé Cruise 2011 pour Chanel en mai dernier à Saint Tropez. Ses mannequins ont défilé dans une
allure très belle des champs avec un air timide. 

Les matières mises en valeur étaient principalement naturelles dont le coton et pour imprimé l'honneur était au vichy. Tout d'abord le vichy rose bien entendu pour des maillots de bain mais aussi du vichy bleu ou noir en top, chemisier ou même sac ... En petits carreaux pour un look enfant sage ou en gros carreaux pour rappeler la tendance bucheron déjà amorcée cet hiver ... Ce qu'il faut donc retenir c'est qu'en ville comme à la plage ou la campagne on optera pour le vichy ...

Source : http://chloehandbagaddict.blogspot.com/2010/06/tendance-look-brigitte-bardot-le-defile.html

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Et Lancel créa le B. Bardot...

Publié le par Ricard Bruno

Saint-Tropez 1956. Juliette, femme blonde pleine de sensualité, fait tourner les têtes et chavirer les cœurs. Une scène de mambo troublante et Juliette devient un mythe, l’image d’une femme libre, espiègle, naturelle, sensuelle et presqu’animale.

Juliette, c’est Brigitte Bardot vue à travers les yeux de son mari de l’époque Roger Vadim dans « Et Dieu.. Créa la Femme« . Le sex-symbol Brigitte Bardot était né, le mythe ne faisait que commencer. Des années après, son empreinte est encore palpable tant elle a marqué les esprits et incarne encore un certain idéal féminin, l’image d’une femme de caractère libre et libérée, intemporelle.

Paris 2010. Le mythe Brigitte Bardot est toujours aussi fort tant elle représente une femme d’exception. Et comme toutes les femmes d’exception, elle mérite un sac à sa hauteur comme Grace Kelly avant elle. La Maison Lancel vient de lui offrir ce sac d’anthologie en créant le sac BB, un sac à l’image des goûts, de la vie et de la silhouette de l’actrice.

Le sac BB est un sac seau tout en courbes avec des plis déliés rendant ainsi hommage à la silhouette et au décolleté de l’actrice et à son amour de la danse. Il a été conçu sans cuir ni procédé chimique de coloration ou de tannage. C’est un sac respectant la nature, élaboré en tweed ou en alcantara pour rester fidèle à l’engagement de l’actrice en faveur de la défense des animaux. Et pour rappeler le tissu tant prisé par l’actrice, des petites touches de vichy rose apparaissent ici et là à l’intérieur du sac.

Les détails couture se multiplient, les bordures se font piquées, la poignée torsadée, les liens tressés. Les détails en métal se multiplient, de la boucle à la bague avec pour point culminant les initiales BB. De quoi pouvoir y glisser toute sa vie de femme, à l’image de ce que pensait Angèle Lancel qui pensait le sac comme la clé d’entrée de la séduction féminine…

Et pour mieux célébrer le lancement de son nouveau sac, Lancel nous a offert le temps d’une soirée quelques instants partagés au sein d’une nouvelle Madrague dans les beaux quartiers parisiens. Dans une ambiance sixties, tout de blanc et de rose vêtus, une brochette d’invités triés sur le volet profitaient des salons intérieurs comme de la cour au milieu de femmes blondes choucroutées portant bandeau noir, jupes en vichy rose et petit haut blanc. De nouvelles Brigitte Bardot vêtues de vichy rose présentaient les différentes versions du sac, comme différentes facettes du mythe Bardot de la femme fatale à la femme enfant.

L’ambiance de la Madrague était bien présente entre danses endiablées (mambo, cha-cha-cha ou tango) et chants inspirés des Gipsy Kings. L’esprit de Brigitte Bardot était partout, de la Harley Davidson au fameux âne.

On verra si le BB de Lancel saura se hisser au Panthéon des it-bags pour devenir un intemporel. C’est tout le mal qu’on lui souhaite…

Source : http://www.luxsure.fr/2010/06/27/et-lancel-crea-le-b-bardot/

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Manaudou comme Brigitte Bardot...

Publié le par Ricard Bruno

Laure Manaudou lunettes noiresLors du vernissage mercredi à Saint-Tropez de l’exposition Brigitte Bardot, les années "insouciance", Brigitte Bardot s’est adressée par téléphone aux invités, dont Laure Manaudou. L’ancienne nageuse pourrait reprendre le flambeau de la défense des animaux. "Laure, ma petite merveille, a soufflé l’icône du cinéma depuis La Madrague. Tu es une petite fille de cœur. Quelqu’un qui, comme moi, a laissé tomber la paillette pour une vie plus vraie. Je suis contente que tu t’engages à nos côtés."

Source : http://www.lejdd.fr/Ecologie/Bio-diversite/Depeches/Manaudou-comme-BB-203250/

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Saint Tropez, village de légende...Brigitte Bardot...

Publié le par Ricard Bruno

Bruno Ricard juin 2010 (droits réservés)

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Sept lieux qui ont fait le mythe Brigitte Bardot...

Publié le par Ricard Bruno

 1La maison de ses parents (rue de la Miséricorde)

Cette grande bâtisse rose ornée d’un bougainvillier était la résidence de vacances des parents de Brigitte, Louis et Anne-Marie Bardot. Gamine, elle y séjournait chaque été avec sa sœur, Mijanou. Les Bardot descendaient sur la Côte d’Azur depuis par le Train bleu, puis ralliaient Saint-Tropez en bateau depuis Saint-Raphaël.

La maison appartient aujourd’hui à des particuliers.

 

2La plage de la Ponche

La scène d’« Et Dieu créa la femme », où et Jean-Louis Trintignant font l’amour, a été tournée sur cette minuscule plage, où, à l’époque, séchaient encore les filets des pêcheurs. Au-dessus, au 4, quai de la Rampe, on peut approcher la maison où habitait Juliette Hardy, le personnage incarné par Brigitte (toutes les scènes d’intérieur étaient tournées à Nice, aux studios de la Victorine).

3L’hôtel Yaca (1, boulevard d’Aumale)

Dans les années 1950, ce splendide quatre-étoiles doté d’un magnifique jardin s’appelait l’Hôtel de l’Aïoli et ne possédait que cinq chambres. Bardot y résidait avec son fiancé, le réalisateur Roger Vadim, pendant le d’« Et Dieu créa la femme », dans l’actuelle chambre no25. Un soir, la starlette, à qui Vadim avait demandé de tomber amoureuse de Trintignant pour les besoins du scénario, prit son mentor au mot : elle lui signifia qu’elle ne passerait pas la nuit avec lui, mais avec Trintignant. Lætitia Huret, l’actuelle propriétaire de l’hôtel, a gardé comme une précieuse relique la clé que Brigitte Bardot jeta par la fenêtre à son amant pour qu’il la rejoigne. Elle figure dans l’exposition.

4La mairie de Saint-Tropez (place de l’Hôtel-de-Ville)

La salle des mariages est ornée du buste de Marianne, sculpté par Aslan, pour lequel Brigitte Bardot servit de modèle en 1968. La star elle-même livra la sculpture à la mairie.

5Le cimetière marin (place du Souvenir-Français)

Situé depuis 1815 de l’autre côté de la citadelle de Saint-Tropez, face à la Méditerranée, le cimetière marin de Saint-Tropez est un des rares exemples de cimetière de ce genre. Tout comme Blandine Liszt, Eddy Barclay ou Pierre Bachelet, les parents de Brigitte Bardot y reposent, ainsi que Roger Vadim, décédé en 2000.

6Vachon (sur le Vieux-Port)

C’est dans cette boutique de prêt-à-porter que BB s’achetait ses tenues. Elle y dénicha son célèbre petit short rouge en vichy.

7La Madrague (baie des Canoubiers)

En 1958, alors qu’elle tourne « la Femme et le pantin », BB tombe sous le charme d’un hangar à bateaux au fond de la baie des Canoubiers A l’époque, ce coin isolé est ignoré par les stars. Son arrivée à la Madrague va bouleverser l’histoire et la topographie du Saint-Tropez des milliardaires. Aujourd’hui, Brigitte Bardot vit toujours recluse dans sa villa.

Source : http://www.leparisien.fr/loisirs-et-spectacles/sept-lieux-qui-ont-fait-le-mythe-27-06-2010-979200.php

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Ma Découverte de Saint Tropez...La Légende du Golf

Publié le par Ricard Bruno

 
Photograhies juin 2010: Bruno Ricard (droits réservés)

SAM 0521SAM 0522151199

150 

240

 

019

028

149

165

174

189

204

217

187

252

170

240

245

250

257

SAM 0386

SAM 0388

SAM 0390

SAM 0398

SAM 0504

SAM 0511

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot style...

Publié le par Ricard Bruno

Elle n’a jamais été pointue et pourtant son style continue d'inspirer les créateurs. A l'heure où Lancel sort le BB bag et Karting réedite le pantalon flare cher à Brigitte Bardot, l’allure de cette femme hors du temps et de l’espace est plus que jamais actuelle. La preuve par 5 pièces cultes.

Certaines femmes accèdent au statut d'icône, d'autres de muse. Bardot s'est hissée à celui de mythe. Dans l’inconscient collectif, c'est comme si elle n'avait jamais vieilli. Elle est restée la B.B. sexy de ses 20 ans, politiquement et moralement incorrecte. A l'instar d'une Kate Moss, sulfureuse et provocatrice, elle a incarné un nouveau concept de la féminité et une nouvelle vague vestimentaire. Jusqu’à en faire une marque, porteuse de valeurs et de codes visuels. Le tissu imprimé Vichy, le panier en osier, le micro-short : son style parle à tout le monde. Aujourd'hui, avec la revanche des valeurs populaires, Bardot a plus que jamais le vent en poupe.

Le secret de ce « label »  ? Pas de chichi ni d’extravagances vestimentaires, son style se veut abordable, avec des codes mode très faciles à adopter.

" Bardot flotte au-dessus des tendances " explique Alexandra Jube, tendanceuse au bureau de style Nelly Rodi. «  Elle revient par période, mais ce n’est pas nouveau. Déjà à l’époque du skinny-marinière-ballerine, on l’évoquait ", comme si à chaque fois que la mode et la société étaient à la recherche de nouveaux repaires et d’une redifinition de la féminité, ces deux univers se tournaient vers elle. Vers celle qui les révolutionna 50 ans auparavant.

1. Le motif à carreaux Vichy :
Dans Voulez-vous dansez avec moi, BB se déhanche dans une jupe Fifties, très cintrée à la taille. A la fashion week de Londres, l’imprimé Vichy s’est affiché sur des robes ultra sexy, vaguement moulantes et doublement fendues chez Christopher Kane.

Source :

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0