Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2058 articles avec le web en parle

Spécial investigation - Chasse : main basse sur la savane

Publié le par Ricard Bruno

 

 

Chasse : main basse sur la savane

 

Prochaine diffusion TV :

Lundi 21 Septembre à 20h55 Programme Canal+
Magazine d'information - 2015 Durée : 1h25
Audio description

Présenté par : Stéphane Haumant

 

 

Résumé du programme

Lions, buffles, rhinocéros, éléphants ou antilopes... Depuis quelques années, l'Afrique du Sud est devenu l'un des pays où l'on chasse le plus au monde. Parfaitement légales, les chasses se déroulent sur d'immenses propriétés privées, clôturées. Les passionnés, en quête de trophées exotiques, viennent de tous les continents, et paient en moyenne entre 15 000 à 50 000 euros leur safari organisé, pour abattre un lion, un gnou ou encore un buffle. Spécialiste de la faune africaine, Olivia Mokiejewski a enquêté sur cette industrie de la chasse qui génère une manne de 100 millions d'Euros par an.

Notre avis

Une enquête brillante qui ouvre judicieusement le débat sur un sujet tabou, et qui démontre comment l'argent semble tout régir dans nos sociétés.

Publié dans Le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Admirez cette adorable chatte non-voyante qui accompagne ses maîtres dans toutes leurs randonnées

Publié le par Ricard Bruno

Un couple d’Américains a adopté une chatte aveugle qui aime l’aventure. Honey Bee, bien qu’incapable de voir, adore faire de la randonnée et se promener en montagne. Aussi surprenant que cela puisse paraître, elle se repère et se débrouille très bien. DGS vous raconte la vie fantastique et touchante de ce félin pas comme les autres.

Honey Bee est un chatte née le 1er juillet 2013. Un couple habitant à Seattle l’a adoptée grâce au refuge Animals Fiji et depuis, elle habite avec eux en compagnie de quatre autres chats. Bien qu’aveugle, Honey Bee a soif d’aventure. Elle adore se promener dans les montagnes en compagnie de ses maîtres, comme le font les chiens en général. Grâce à ses autres sens, elle pratique la randonnée sans problème et peut même boire à la rivière toute seule ou encore explorer les environs sans se perdre.

lac-barclay

boire-riviere

epaules

explore

laisse

pause

perchee-rocher

randonnee

assise-arbre

inspection

honey-bee

citrouille

foret

Cette histoire nous remplit de joie ! Nous sommes très émus de voir cette chatte profiter de la vie avec bonheur. Nous remercions énormément ses maîtres qui l’ont adoptée dans un refuge. Ce sont les animaux abandonnés qui ont le plus besoin de nous ! Si vous souhaitez être tenu au courant de toutes les actualités de Honey Bee, voici sa page Facebook et son compte YouTube. Seriez-vous prêt à prendre en charge un animal handicapé et à lui donner autant d’amour qu’en reçoit Honey Bee ?

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Un pilote détourne un vol long courrier pour sauver la vie d'un chien à bord!

Publié le par Ricard Bruno

Un pilote de la compagnie Air Canada a été applaudi alors qu’il a récemment détourné un vol pour sauver la vie d’un petit être présent à bord…

En effet, un petit bouledogue français voyageait en soute lors d’un vol reliant Toronto à Tel Aviv lorsque le pilote a remarqué un problème en vol : les appareils permettant de chauffer les soutes sont tombés en panne et la température s’est alors mise à chuter de manière exponentielle.

Aussi, le pilote savait très bien que si la température continuait à descendre, le pauvre petit chien ne survivrait pas à un tel froid. 

Le pilote a alors alerté les 232 passagers à bord que l’avion serait détourné sur Francfort où le petit Simba pourrait sorti des soutes et prendre un autre vol plus sûr pour sa santé.

Malgré cette nouvelle inattendue, les passagers l’ont plutôt bien pris et bien entendu, le propriétaire du chien était immensément reconnaissant du geste du pilote qui l’a beaucoup touché!

CNN

Quelle belle décision de la part du pilote, faire ainsi passer la santé d’un petit chien en priorité sur les horaires de vol et autres statistiques! Éblouissant! 

 

Quel homme incroyable! Que pensez-vous du choix de ce pilote? Nous avons trouvé cela exceptionnel! A partager sans modération! 

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Michel Antonioli interdit sa propriété aux chasseurs

Publié le par Ricard Bruno

Michel Antonioli constate les dégâts./Photo DDM, G. C.

Michel Antonioli constate les dégâts

 

Michel Antonioli est agriculteur au lieu-dit «Le Chat». Il a décidé d'interdire sur sa propriété les chasseurs encore cette année. «J'ai pris contact avec Philippe de Ré, président de la Société de chasse de Caillavet, en lui expliquant le pourquoi de ma décision». Il rappelle que depuis un an, il avait lancé cette opération : «C'est à mon grand regret que je continue d'interdire la chasse sur mes terres pour une personne qui crée des désagréments sur ma propriété». Pendant plusieurs années, Michel Antonioli a laissé entrer les chasseurs sur ses terres. Un jour, il retrouve son chat mort : «Puis, j'ai eu un incendie dans un bois et diverses méchancetés gratuites».

Depuis un an, Michel Antonioli a installé plus de 12 panneaux d'interdiction de chasser, et il retrouve des panneaux cassés. Pour ces motifs, Michel lance un appel et rappelle : «Pour une personne qui crée des désagréments, je n'accepte pas que les chasseurs viennent sur ma propriété. Je veux vivre en paix et que celui qui cause tous ces dégâts aille chasser ailleurs». Pourtant, Michel est dubitatif : «Contrairement à mon état d'esprit, qui est ouvert normalement, j'ai l'habitude de faire plaisir aux gens normaux».

Michel Antonioli poursuit : «Cela fait 30 ans que je ne disais rien, que je laissais la porte ouverte aux chasseurs, mais là je suis à bout !».

En accord avec le président de la chasse, Michel Antonioli renouvelle cette année l'interdiction de la chasse sur ses terres. Le maire en campagne n'a pas souhaité s'exprimer…

Source la Dépêche du midi

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Article publié depuis Overblog et Twitter et Facebook et LK

Publié le par Ricard Bruno

 

Les renards installés dans le parc du lycée Jeanne d’Arc de Rouen, depuis cet été, sont ils condamnés à mourir ? Face à ce risque, la Fondation de Brigitte Bardot réclame le maintien en vie des animaux. 

© MATRIX/MAXPPP
Un couple de renards et trois renardeaux ont élu domicile depuis quelques mois dans le parc d'un lycée de Rouen mais, en vertu de la réglementation, sont menacés de tomber sous les balles des chasseurs, selon des associations.
 

Un tweet de la fondation Brigitte Bardot

"Monsieur le préfet les renards sont très peureux, ils ne feront de mal à personne, s'il vous plaît autorisez leur sauvetage", a tweeté la fondation Brigitte Bardot (FBB) qui s'est emparée de l'affaire qui fait déjà le buzz localement.
 

Le dilemme de la proviseure du lycée 

"On a remarqué leur présence au printemps et on s'est rendu compte qu'il y avait un couple adulte et sans doute trois renardeaux", a raconté à l'AFP Catherine Petit, la proviseure du Lycée Jeanne d'Arc.

"Ils sont mignons comme tout. Ils me regardent de bon matin assis sur leur petit derrière me rendre à mon bureau, je ne veux pas qu'on les abatte", assure-t-elle, tout en révélant avoir reçu des courriels menaçants de personnes craignant qu'elle réclame leur élimination.

Profitant des vacances, la famille renard a néanmoins pris ses aises et depuis la rentrée, sa présence et les traces qu'elle laisse sont plus visibles: excréments jusque dans la cour du lycée, terrier creusé près de la piste d'athlétisme, raffut
nocturne.

"Vont-ils venir jusque dans les couloirs du lycée ?", s'interroge la chef d'établissement qui s'est mise en chasse d'associations pouvant prendre en charge ces inattendus squatteurs. "Pour des raisons sanitaires et de sécurité, je ne peux laisser cette situation perdurer", explique-t-elle.
 

Une réglementation défavorable​  

Problème: le renard en France, à l'exception de la Savoie et de la Corse, est considéré comme un animal sauvage nuisible et ne peut être capturé que par des lieutenants louvetiers, c'est-à-dire des piégeurs de fédérations de chasseurs.
Et il ne peut être relâché dans la nature.
"Une fois qu'ils les auront pris ils vont les abattre", prévient Alain Beaufils, responsable du centre de sauvegarde de la faune sauvage, terrestre et maritime, de l'association "Chêne" d'Allouville-Bellefosse (Seine-Maritime).

Pourtant, affirme-t-il "les renards ne sont pas nuisibles, ils sont même un élément important de la chaîne alimentaire qui consomment 10.000 rongeurs par jour en France et beaucoup de rats en ville".

Philippe Morgoun, président de Haute-Normandie Nature Environnement qui, après avoir été alerté par une mère d'élève, a saisi le préfet. La FBB a fait de même. 
Contactée par l'AFP la préfecture de Seine-Maritime n'a pas souhaité communiquer sur cette insolite affaire. 

Source de l'article : Cliquez ICI : http://france3-regions.francetvinfo.fr/haute-normandie/seine-maritime/rouen/renards-dans-un-lycee-rouen-la-fondation-brigitte-bardot-reclame-leur-maintien-en-vie-809093.html

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

TORDESILLAS Le "toro de la Vega" tué à coups de lances, malgré les défenseurs des animaux...Lisez ce texte...de NINA...Magnifique

Publié le par Ricard Bruno

TORDESILLAS Le "toro de la Vega" tué à coups de lances, malgré les défenseurs des animaux...Lisez ce texte...de NINA...Magnifique

Nous revenons de l'Enfer

Poursuivi par une foule en DÉLIRE, il a traversé en trébuchant, TOMBANT, inoffensif herbivore persécuté par des fous, vous croyez halluciner, mais non, c'est vraiment en train de se passer: Il y a à quelques mètres de nous, un taureau complètement paumé, qui se tourne en notre direction et nous regarde, puis qui nous est arraché par ses bourreaux, plus d'espoir. Ils le tueront un peu plus loin, tous autour de lui, dans leur promiscuité macabre, pleins d'excitation, d'alcool et de violence. Chaque coup de lance est fatal, petit à petit la souffrance le déborde, et il abandonne, calme, réceptionnant les blessures. C'est la fin de ton calvaire, Rompesuelas. À vie je défendrai votre dignité. Pardon pour ma race, pardon pour ce qu'on t'a fait. Hier à Tordesillas en Espagne, a eu lieu le toro de la Vega, comme chaque année. Témoignage barbare et sanglant des traditions espagnoles. Il est temps d'ouvrir les yeux. Je suis à jamais changée, et je pense ne pas trop m'avancer quand je dis que mes frères et soeurs de combat le sont aussi. Le taureau Rompesuelas n'est pas mort dans l'indifférence. Nous avons essayé, nos corps vidés, mais nos esprits unis, des humains avant toute nationalité. Solidarité. Nous sommes arrivés un matin dans une petite ville, mais je peux vous assurer que nous étions dans une autre dimension. Tant l'ambiance nauséabonde était palpable… La bruine, le froid… Des gens encore alcoolisés de leur nuit qu'ils continuent d'arroser, célébrant leur excitation face à ce lynchage publique en préparation. Nous avons été fouillés comme des criminels, insultés, agressés physiquement, par leurs poings ou leurs armes, verbalement ou en nous crachant aussi à la gueule, on nous a jetés des pierres ! Notre réponse ? Faire bloc. Pacifiquement. Criant notre rage face à ces malades. Nous nous tenions les uns aux autres, attendant une guardia qui n'est JAMAIS venue nous déloger. Notre seule et unique protection face à ces MILLIERS d'ennemis agressifs, c'était les journalistes, qui de part leur présence laissaient flotter dans ce climat de tension, comme un bouclier fragile et invisible… Les lanciers à cheval nous traversent, débordant des êtres humains… Nous essayons de nous relever les uns les autres, ne pas se faire blesser, permettre à tout le monde de respirer !! Une militante espagnole se tourne vers moi, me demande si ça va "tengo miedo…"… Puis… C'est un peu flou dans mon esprit… Encore un énorme mouvement de foule, et nous le voyons débouler. Oui, le maire a ordonné de lâcher quand même le taureau, alors que nous étions là, faisant barrage… J'ai entendu "de génération en génération, ils engendrent des dégénérés…" oui. C'est ce qu'est Tordesillas. Il faut le voir pour le croire. 1000 militants contre une ville en furie. 1 taureau, un martyr, magnifique, un animal fatigué, poursuivi, appeuré……………… À quoi pensez-vous donc quand cette sale race d'humains se retournent contre vous, eux qui vous ont élevés, justement "rien que pour ça", que pensez-vous quand on vous transperce, dans les arènes comme dans des fêtes de cinglés consanguins comme le toro de la vega, le toro del fuego… Et putain malheureusement d'autres. Nous n'oublierons jamais.

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Livre sur la discographie de Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

Livre sur la discographie de Brigitte Bardot
Livre sur la discographie de Brigitte Bardot

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

De Reggiani à BB, un auteur à succès à Châtelaillon

Publié le par Ricard Bruno

De Reggiani à BB, un auteur à succès à Châtelaillon

Gérard Bourgeois, ici au balcon de son appartement, au port de plaisance de Châtelaillon, a composé des chansons pour Reggiani, Brigitte Bardot, Juliette Gréco et bien d’autres… © Photo o. G . f t g m P eut-être croiserez-vous sa haute taille et son regard bleu espiègle dans les rues de Châtelaillon d'ici à la fin de l'été, ou après, puisqu'il y possède un appartement. Son nom, Gérard Bourgeois, ne vous dira sans doute rien - « Normal, personne ne retourne un disque pour lire le nom des auteurs d'une chanson », tranche-t-il -, mais sa carrière, oui. Tout le monde a fredonné un jour du Gérard Bourgeois. Compositeur âgé de 79 ans, il a signé la musique de l'un des plus grands succès de Brigitte Bardot, « La Madrague » (« Sur la plage abandonnée, coquillage et crustacés, etc. »),...

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Vous ne devinerez jamais ce que ce chien transporte dans ce sac! C’est hallucinant!

Publié le par Ricard Bruno

Les plus démunis sont parfois les plus généreux. Cette petite chienne illustre parfaitement ce proverbe et lui donne raison une fois de plus. Elle a été recueillie par une jeune femme qui habite dans un bidonville au Brésil. Chaque jour, elle doit lutter pour trouver de quoi se nourrir. Mais plutôt que de penser uniquement à sa survie, cette petite chienne s’occupe aussi des autres. Une histoire digne d’un conte de fées. 

Lilica vit dans un bidonville. Mais chaque soir à la même heure, elle disparaît. La jeune femme qui l’a adoptée se demande où elle se rend ainsi en cachette.

Romão Antonio Martini Martins

Elle décide de suivre son chien et trouve finalement la réponse : Lilica parcourt 2 km le long de l’autoroute en direction d’un lieu lointain et isolé.

Romão Antonio Martini Martins

Elle a un rendez-vous avec une certaine Professeur Lucia Helena de Souza.

Romão Antonio Martini Martins

Il s’avère qu’elles se retrouvent à cet endroit tous les soirs à 21h depuis des années.

Romão Antonio Martini Martins

La professeur s’est prise d’affection pour Lilica depuis longtemps et lui donne à manger. Mais la petite chienne ne dévore pas tout. Elle en prend pour le chemin.

Romão Antonio Martini Martins

Du coup, la professeur a commencé à cuisiner de plus grandes portions de nourriture afin que Lilica puisse en emporter davantage avec elle.

Romão Antonio Martini Martins

Lilica porte toujours le sac sur les 2 km du retour. Mais elle ne rentre pas encore à la maison. Auparavant, elle va s’occuper de ses petits protégés.

Romão Antonio Martini Martins

Mais ce ne sont pas des chiots qui attendent Lilica et son sac de nourriture. Sa meute se compose d’autres animaux.

Romão Antonio Martini Martins

D’abord, il y a deux chiens.

Romão Antonio Martini Martins

Romão Antonio Martini Martins

Mais il y a aussi un petit chat, dont Lilica s’occupe comme une mère de son enfant.

Romão Antonio Martini Martins

Et même une poule et ses petits poussins, qui survivent grâce au courage de Lilica.

Romão Antonio Martini Martins

Chacun leurs tours, ils peuvent se rassasier de ce que Lilica leur amène. Chaque soir, ils savent qu’ils ne passeront pas la nuit à mourir de faim. Et c’est à Lilica qu’ils le doivent.

Romão Antonio Martini Martins

Ce témoignage en dit long. Lilica est animée d’un esprit bon et généreux. Elle est plus humaine que certains Hommes.

Romão Antonio Martini Martins

Elle parcourt 4 km chaque jour pour s’occuper de ceux qu’elle a adoptés. Cette petite chienne est une bienfaitrice silencieuse, comme il y en a peu. 

Partagez cette histoire, qui n’existe habituellement que dans les contes de fées. 

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 1

Enquête dans "Ca m'intéresse" n°414 de août 2015 : "Pourquoi traite t-on si mal les animaux domestiques"

Publié le par Ricard Bruno

Pour ceux qui ne le savent pas... Enquête dans "Ca m'intéresse" n°414 de août 2015 : "Pourquoi traite t-on si mal les animaux domestiques" Inclus : parcours dans un abattoir "idéal"...

(merci à Claudine D)

Enquête dans "Ca m'intéresse" n°414 de août 2015 : "Pourquoi traite t-on si mal les animaux domestiques"
Enquête dans "Ca m'intéresse" n°414 de août 2015 : "Pourquoi traite t-on si mal les animaux domestiques"

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0