Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le web en parle

"C’est de la bêtise ou du terrorisme intellectuel" : Brigitte Bardot s’en prend à ceux qui la traitent de raciste

Publié le par Ricard Bruno

"C’est de la bêtise ou du terrorisme intellectuel" : Brigitte Bardot s’en prend à ceux qui la traitent de raciste

Tout simplement pour dire UN GRAND Bravo à Brigitte, je te rejoint parfaitement dans tes propos, on est obligé de crier fort voir plus pour être entendu...

Tu ne lâche RIEN, on ne lâche RIEN !

Bruno Ricard 

L’ancienne actrice Brigitte Bardot est connue aujourd’hui pour défendre les animaux et elle ne cesse de prendre la parole sur les réseaux sociaux pour donner son avis sur la société et les diverses thématiques qui l’habitent. Certaines de ses paroles et de ses mots sont parfois jugés extrêmement provocants et limites a tel point qu’elle souvent pointés du doigt comme étant raciste notamment sur les sujets du halal ou de l’Aïd, une dénonciation qu’elle a décide de faire taire lors de son entretien avec nos confrères du Point ce 17 août. "C’est de la bêtise ou du terrorisme intellectuel, mais ça ne m’impressionne pas. Quand je m’en prends, ce qui arrive souvent, à Willy Schraen, le patron des chasseurs, qui ose célébrer 'le plaisir de tuer', personne ne m’accuse de racisme anti-blanc. Je dénonce les abjections d’où qu’elles viennent, pas des communautés ou des couleurs de peau. Et puis, quand vous défendez la cause animale, vous êtes toujours obligé de crier fort. Sinon, personne ne vous écoute !" a-t-elle tenu à expliquer. 

Les animaux ? Brigitte Bardot a décidé de les défendre suite à un évènement précis survenu sur le tournage du film, L’Histoire très bonne et très joyeuse de Colinot trousse-chemise de Nina Companeez. "Un jour, je me retrouve sur le plateau avec une figurante qui tient une chevrette avec une ficelle en guise de laisse. Pendant la pause, je m’approche et commence à caresser l’animal, quand la femme me dit : ‘dépêchez-vous de finir votre film, parce que, dimanche, pour la communion de mon fils, j’ai prévu de faire un méchoui avec cette bête’. Le mot de méchoui a déclenché quelque chose de très violent chez moi. J’ai vu trente-six chandelles et acheté aussitôt la chevrette, que j’ai ramenée à mon hôtel, un quatre ou cinq-étoiles" s’est-elle souvenue.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

"Il m’appelait ‘ma biche’" : Brigitte Bardot évoque cash ses relations avec les présidents français

Publié le par Ricard Bruno

"Il m’appelait ‘ma biche’" : Brigitte Bardot évoque cash ses relations avec les présidents français

Après que Brigitte Bardot ait souffert de problèmes respiratoires cet été, Mireille Dumas, qui avait réalisé un documentaire en son honneur intitulé Brigitte Bardot, L’insoumise, avait confié qu’elle allait mieux au micro d’Europe 1. "Écoutez, comme toute personne d'un âge certain, elle a souffert de la chaleur. C'est un été qui est quand même difficile, mais là, elle va bien", avait-elle dévoilé.

L’ancienne actrice BB a été interrogée par nos confrères du Point ce 17 août, l’occasion pour elle d’évoquer son parcours et notamment sa relation avec les divers présidents qu’elle a rencontré tout au long de sa vie. Elle a notamment révélé l’identité de celui qui l’avait le plus aidé : Valéry Giscard d’Estaing. "Il était très disponible, il allait droit au fait, il essayait de régler les problèmes." a-t-elle commencé à témoigner avant de poursuivre sur ses successeurs. "Chirac, lui, est celui qui m’a le plus promis, mais il n’a rien tenu du tout. Il était adorable, il m’appelait 'ma biche' et m’envoyait des petits mots charmants. Il avait peut-être une idée derrière la tête (rire). Quant à Macron, ça aura été un fiasco total. Lorsque je l’ai rencontré, en 2018, j’ai été surprise par son sérieux et l’attention qu’il portait à tous les sujets que nous avons abordés. Après que j’ai dénoncé le scandale de l’hippophagie, l’un de mes premiers combats, il a paru étonné et même indigné. 'Quoi ? On mange encore du cheval en France ?' Il ne savait pas que, chez nous, on tue 5 000 chevaux pour les bouffer. Je lui ai dit qu’il fallait interdire ça, mais il n’a rien fait, bien sûr. Quelques semaines plus tard, il a reçu le président de la Fédération nationale de la chasse et il lui a donné tout ce qu’il voulait. (…) La cause animale est la cinquième roue de son carrosse présidentiel. Sur ce plan au moins, on peut regretter Giscard." a-t-elle expliqué.

Partager cet article
Repost0

"J'ai été traquée, insultée, traînée dans la boue" : Brigitte Bardot se livre comme jamais sur son passé de sex-symbol

Publié le par Ricard Bruno

"J'ai été traquée, insultée, traînée dans la boue" : Brigitte Bardot se livre comme jamais sur son passé de sex-symbol

Mercredi 16 août 2023, Brigitte Bardot a accordé un entretien au Point. L’occasion pour l’actrice, chanteuse et militante des droits des animaux de 88 ans d’évoquer comme jamais son passé de sex-symbol.

Au fil des années, elle a prouvé qu’elle n’était pas qu’un joli visage. Figure emblématique des années 1950-1970, Brigitte Bardot est l’une des actrices françaises les plus célèbres au monde. Libre et anticonformiste, l’ex-comédienne de 88 ans a été l’emblème de l’émancipation des femmes et de la liberté sexuelle, notamment grâce à ses rôles mi-femme-enfant, mi-femme fatale. Cependant, celle qui a arrêté le cinéma en 1973 avait été très critiquée après le succès du film Et Dieu… créa la femme, réalisé par son ex-mari Roger Vadim. "Je n'ai jamais songé un instant incarner le mouvement de libération des femmes. Tout ça, je l'ai fait parce que je refusais de rester derrière les barreaux des conventions de l'époque : je voulais être moi-même", a-t-elle confié mercredi 16 août 2023 dans les colonnes du Point. Si celle que l’on surnomme "BB" a enchaîné les succès au cinéma, tout n’a pas toujours été facile pour elle. "Ma liberté m'a parfois coûté cher, vous savez. J'ai été traquée, insultée, traînée dans la boue à cause de ma façon de vivre. Souvent, je croisais dans la rue des femmes qui me traitaient de pute", a précisé Brigitte Bardot, mère d'un fils unique, Nicolas, et épouse de Bernard d'Ormale depuis plus de 30 ans.

Brigitte Bardot : "Tout le monde m'a regardée comme si j'étais devenue folle"

Si son nom était sur toutes les lèvres, Brigitte Bardot n’avait pas beaucoup d’amis dans le milieu du cinéma. "Il y avait Mylène Demongeot, avec qui j'ai débuté, et puis aussi deux grands potes de Roger Vadim, mon premier mari, qui sont devenus les miens : Robert Hossein et Maurice Ronet. Si j'ajoute Alain Delon, la liste s'arrête là", a estimé auprès du Point l'ex-actrice, récemment victime d’un malaise respiratoire. Après 45 films, elle a cependant tourné la page en fondant la Fondation Brigitte Bardot en 1986. "J'ai dit à un journaliste de France-Soir, qui l'a repris : 'Maintenant, je change de vie, j'arrête le cinéma et je défends la cause animale.' Tout le monde m'a regardée comme si j'étais devenue folle. On a cru que c'était un caprice d’actrice", s’est-elle amusée. Aujourd’hui, c’est pour les animaux que Brigitte Bardot se bat. "Il y a longtemps, j'ai dit qu'après avoir donné ma jeunesse et ma beauté aux hommes, je voulais donner le meilleur de moi-même aux animaux. Mais ça ne m'empêche pas de m'occuper des personnes en détresse, qui sont toujours nombreuses à m’écrire", a-t-elle encore déclaré auprès du Point.

Partager cet article
Repost0

Un homme condamné à de la prison ferme pour avoir frappé son bouledogue : “Ce chien était un défouloir”

Publié le par Ricard Bruno

Un homme condamné à de la prison ferme pour avoir frappé son bouledogue : “Ce chien était un défouloir”

Un homme de 34 ans a été condamné à huit mois de prison pour avoir frappé son chien, en France.

Absent lors de son procès qui s’est tenu ce jeudi au tribunal correctionnel d’Évry-Courcouronnes, un prévenu de 34 ans a été condamné à de la prison ferme pour des coups portés à son chien, rapporte le Parisien.

Les faits datent de 2019. Les voisins de l’appartement entendent Lynch, 4 ans, un bouledogue français hurler de douleur. Yoan, le prévenu de 34 ans, s’occupe de l’animal durant le séjour de sa compagne en Martinique. Interpellée par les cris, la voisine appelle la police.

 

 

À leur arrivée, ils découvrent un chien fort mal en point. Lynch présente plusieurs plaies ouvertes sur la face et a des traces de sang sur le corps. Pire encore, un de ses yeux est crevé. Lynch urine sur le sol et vomit du sang. Le chien a été confié à un vétérinaire, puis pris en charge par la Fondation Brigitte Bardot.

Sa défense plaide “des blessures antérieures aux faits reprochés” et avance qu’il se serait blessé lors d’une fugue. Le prévenu ne conteste pas les coups. “Il dit l’avoir frappé ce jour-là parce qu’il avait fait ses besoins dans la pièce et qu’il se serait montré hargneux”.

Le bourreau de l’animal a été condamné à huit mois de prison. Le tribunal a également prononcé à son encontre une interdiction définitive de détenir un animal.

Partager cet article
Repost0

Tout ce que vous ignorez sur la chanson "La Madrague" de Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

"Sur la plage abandonnée... Coquillages et crustacés..." Venez flâner chez Brigitte Bardot à Saint-Tropez pour redécouvrir la fameuse Madrague, une villa et surtout une chanson mythique qui sent bon l'été !

Quelques notes et déjà on a les pieds dans l'eau turquoise ! " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés.." soyez les bienvenus à La Madrague la demeure de Brigitte Bardot dans le Var et dans une des chansons les plus célèbres du répertoire français.

Interprétée par Brigitte Bardot en 1963, "La Madrague" reflète parfaitement l'image de l'actrice babydoll.

Tout commence en 1958, révélée deux ans plus tôt par le film Et Dieu créa la femme, le sex-symbol Brigitte Bardot achète une maison à Saint-Tropez. Cette jolie propriété, baptisée La Madrague devient très vite un repère jet-set parmi les invités récurrents Jean-Max Rivière un auteur qui écrit entre autres pour France Gall et Juliette Gréco.

Marc Toesca.

Écrite par Jean-Max Rivière donc et composée par Gérard Bourgeois, la chanson marque un tournant dans la carrière musicale de Brigitte Bardot.

À noter des reprises de la jeune et moins jeune génération de chanteurs français. 

Par Laurent Voulzy, d'abord, en 2006, mais aussi par la candidate de La Nouvelle Star, Camélia Jordana, en 2009.

Notons aussi Loana, en 2010 qui joue sur une certaine ressemblance :

Les paroles de "Sur la plage abandonnée"

Sur la plage abandonnée

Coquillages et crustacés

Qui l'eût cru déplore la perte de l'été

Qui depuis s'en est allé

On a rangé les vacances

Dans des valises en carton

Et c'est triste quand on pense à la saison

Du soleil et des chansons

Pourtant, je sais bien l'année prochaine

Tout refleurira nous reviendrons

Mais en attendant je suis en peine

De quitter la mer et ma maison

Le mistral va s'habituer

À courir sans les voiliers

Et c'est dans ma chevelure ébouriffée

Qu'il va le plus me manquer

Le soleil mon grand copain

Ne me brûlera que de loin

Croyant que nous sommes ensemble un peu fâchés

D'être tous deux séparés

Le train m'emmènera vers l'automne

Retrouver la ville sous la pluie

Mon chagrin ne sera pour personne

Je le garderai comme un ami

Mais aux premiers jours d'été

Tous les ennuis oubliés

Nous reviendrons faire la fête aux crustacés

De la plage ensoleillée

De la plage ensoleillée

De la plage ensoleillée.

... A vous de chanter !

Partager cet article
Repost0

La souffrance des pintades en cage

Publié le par Ricard Bruno

La souffrance des pintades en cage

Ces images montrent les pintades reproductrices d’un couvoir du groupe LDC. Inséminées pour produire des œufs fécondés, ces pintades sont entassées dans des cages, sans pouvoir ni se redresser, ni étendre leurs ailes. Certaines, blessées, sont laissées sans soin, d’autres ne survivent pas. 

Poules pondeuses ou cailles serrées les unes contre les autres, lapins dont les pattes se coincent dans le sol grillagé, veaux laitiers séparés de leurs mères et isolés dans des boxes, truies qui ne peuvent que se lever ou se coucher… L’enfer des cages concerne de nombreuses espèces.

Pourtant, ce mode d’élevage est encore légal – et pour certains animaux, comme pour ces pintades reproductrices, il pourrait le rester si nous n’agissons pas : signons et relayons cette pétition !

Partager cet article
Repost0

SOS FONDATION BARDOT: ABANDONS ANIMAUX ET MALTRAITANCES DANS LES YVELINES

Publié le par Ricard Bruno

10 août 2023

10 août 2023

Dans le département des Yvelines, le refuge de la fondation Brigitte-Bardot à Bazoches-sur-Guyonne connaît une situation alarmante. En effet, il est témoins d’une augmentation drastique des cas d’abandon d’animaux. Cependant, ce n’est pas le pire. Les responsables sont confrontés à une flambée des actes de maltraitance animale. Le traitement réservé à ces petits êtres sans défense est inhumain et injustifiable. Les hébergements saturés, les responsables du refuge de la fondation sont en manque de moyens pour accueillir ces animaux en détresse. Les soigneurs font tout leur possible pour leur apporter une assistance appropriée. Ils se battent au quotidien pour offrir à ces innocents, une chance de survivre dans des conditions décentes. Face à cette recrudescence de la maltraitance animale, ils sont malheureusement à court d’options. Leur unique recours reste la sensibilisation de la population à la cause animale.

Le refuge de la Fondation Bardot

Le refuge de la Fondation Brigitte Bardot, situé à Bazoches-sur-Guyonne dans les Yvelines, accueille plus de 700 animaux abandonnés ou maltraités. La propriété a été léguée par Brigitte Bardot à la fondation en 2006. Le ministre Clément Beaune est venu lancer un appel à la responsabilité des propriétaires d’animaux lors de son passage au refuge.

Hommage aux soigneurs de la Fondation Bardot

Les soigneurs du refuge ont été mis à l’honneur lors de la visite du ministre Clément Beaune. Pendant trois heures, il a écouté ces professionnels qui connaissent chacun des animaux, arrivés à Bazoches-sur-Guyonne après une histoire souvent terrible.

Un refuge pour tous types d’animaux

La fondation Bardot prend en charge toute sorte d’animaux, allant des lapins mis en vente dans des animaleries industrielles jusqu’à une truie abandonnée dans les rues. Les animaux qui arrivent sont de plus en plus souvent victimes de maltraitance. Le refuge reçoit quinze demandes par jour pour accueillir des bêtes délaissées par des propriétaires. Pour restaurer leur santé, la fondation propose des adoptions, très encadrées. La fondation prend aussi sous son aile des troupeaux dans toute la France.

Interdire les exportations d’animaux d’élevage hors de l’Union européenne

Les responsables de la Fondation Bardot ont demandé une prise en compte plus large de la question animale, au-delà des abandons, lors de la visite du ministre Clément Beaune. La fondation appelle notamment à une vision européenne de la question, plaidant pour l’interdiction d’exporter des animaux d’élevage hors de l’Union européenne. Les progrès récents en matière de protection animale, comme l’interdiction de la vente de chiots et de chatons dans les animaleries à partir de janvier 2024, sont salués.

Animaux d’élevage : La France « reste le cancre de l’UE », dénonce la fondation Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

COUP DE GUEULE L’organisation spécialisée dans le bien-être animal déplore le « manque d’ambition » de l’Etat pour « faire évoluer la condition » des animaux d’élevage

La commission européenne s'est déjà prononcée en faveur de la fin progressive des cages pour les poules pondeuses.

La commission européenne s'est déjà prononcée en faveur de la fin progressive des cages pour les poules pondeuses.

Les discussions pour réviser la réglementation européenne sur les animaux d’élevage sont en cours, et la fondation Brigitte Bardot met la pression. L’organisation de défense des animaux a dénoncé mercredi le « manque d’ambition » de la France « pour faire évoluer la condition » des animaux d’élevage dans le cadre des discussions sur la révision de la réglementation européenne.

« Face aux enjeux majeurs d’une révision de la législation européenne sur les conditions d’élevage, de transport et d’abattage des animaux, la France est un boulet qui défend des mesures cosmétiques qui ne serviront qu’à maquiller son manque d’ambition pour faire évoluer la condition animale », tance la fondation, qui estime que la France « reste le cancre de l’UE ».

Vers une évolution de la réglementation européenne

La Commission européenne devrait annoncer en fin d’année ses propositions pour améliorer le sort des animaux d’élevage. L’exécutif européen s’est déjà prononcé en faveur de la fin progressive des cages pour les poules pondeuses ou les truies qui mettent bas et allaitent, conformément aux préconisations des scientifiques qui plaident aussi pour que les animaux disposent de davantage d’espace.

Les professionnels français de l’élevage prônent quant à eux le statu quo au nom de la préservation du potentiel de production et pour ne pas se voir dicter de coûteux investissements. Dans un communiqué publié mercredi, le ministère français de l’Agriculture a fait connaître les « priorités de la France ».

« Les autorités françaises appellent la Commission européenne à ne pas créer de situations plaçant une nouvelle fois l’élevage européen en situation de distorsion de concurrence ou de perte de compétitivité », selon le communiqué ministériel.

La fondation Brigitte Bardot rétorque qu’elle ne peut « pas accepter la position du ministre français de l’Agriculture qui porte comme priorités des sujets secondaires et qui refuse d’aborder la situation des abattoirs, et le cas particulier des abattages rituels sans étourdissement. »

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

« Je n’ai jamais vu ça » : ce refuge des Yvelines fait face à une hausse d’abandons d’animaux

Publié le par Ricard Bruno

Le nombre d’animaux accueillis au refuge de la fondation Brigitte Bardot situé à Bazoches-sur-Guyonne (Yvelines) ne cesse de croître. L’établissement recueille aussi de plus en plus de bêtes violentées par leurs propriétaires. En visite sur place, lundi 7 août 2023, le ministre délégué chargé des transports Clément Beaune a rappelé qu’abandonner un animal est lourdement puni.

Le refuge de la fondation Brigitte Bardot de Bazoches-sur-Guyonne accueille 700 animaux. Photo d’illustration

Le refuge de la fondation Brigitte Bardot de Bazoches-sur-Guyonne accueille 700 animaux. Photo d’illustration

Le village de Bazoches-sur-Guyonne, dans les Yvelines, abrite un refuge de la fondation Brigitte Bardot. Dans cette ancienne bergerie rénovée puis habitée par l’actrice pendant quelques années, 700 animaux sont accueillis et choyés. Un chiffre qui ne fait qu’augmenter.

« J’étais en train de recenser les animaux recueillis ce mois-ci, et je crois que je n’ai jamais vu ça », a confié au Parisien  la responsable du refuge, qui dénombre une quinzaine de demandes par jour. Selon elle, à cause de l’inflation, certains propriétaires choisissent de se séparer de leurs animaux. Elle déplore également de plus en plus de violences commises sur les animaux recueillis.

 

Le village de Bazoches-sur-Guyonne, dans les Yvelines, abrite un refuge de la fondation Brigitte Bardot. Dans cette ancienne bergerie rénovée puis habitée par l’actrice pendant quelques années, 700 animaux sont accueillis et choyés. Un chiffre qui ne fait qu’augmenter.

Partager cet article
Repost0