Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

2058 articles avec le web en parle

Brigitte Bardot dans "Info de stars"...

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot dans "Ino de stars"...paru avant hier, vendu en kiosque à 1,90 euros.

Merci à Bijou K pour cette informations...

Bruno Ricard

Brigitte Bardot dans "Info de stars"...
Brigitte Bardot dans "Info de stars"...
Brigitte Bardot dans "Info de stars"...
Brigitte Bardot dans "Info de stars"...

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

UNA de Saint-Tropez...une artiste de grand talent!

Publié le par Ricard Bruno

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot...nouveau livre...

Publié le par Ricard Bruno

Encore un nouveau à sortir concernant Brigitte Bardot.

"Brigitte les années Bardot" par Bernard Bastide..

Prix annoncé sur Amazone : 22 euros

Sortie le 18 09 2014

Editions Télémaque

Lien Amazon.fr pour commander le livre : Cliquez ICI

Brigitte Bardot...nouveau livre...

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot en couverture de Paris Match...

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot en couverture de Paris Match...de cette semaine !

Celle qui imposé la femme moderne avant de devenir une légende fêtera en septembre ses 80 ans. Elle a reçu Paris Match chez elle, à la Madrague.

L’odeur des eucalyptus verts et des lauriers roses accompagne mes pas sur l’allée de gravier qui conduit à «La Madrague». A droite, à l’ombre des oliviers, une centaine de petites tombes et des noms de compagnons à quatre pattes. Dans le grand salon blanc m’attend Bri, notre Bardot. Autour d’elle mille souvenirs d’une vie. Amincie et souriante, appuyée sur ses cannes elle conserve encore et toujours cette silhouette unique d’où émerge cette élégance corporelle incomparable. Elle dégage une énergie et une bonne humeur communicatives à travers nos cinquante-quatre ans d’amitié. Deux petites fleurs rouges du jardin soulignent ses cheveux joliment relevés. Près de la cheminée, sur le mur, le symbole des années Match. Telle une mosaïque de photos réduites les 39 couvertures que le journal lui a consacrée. Une vie complète de star de 50 centimètres sur 60 centimètres. Par la baie vitrée le ponton aujourd’hui vide s’avance vers la mer. Les lèvres de la plus célèbre moue planétaire ne connaissent plus le goût du champagne, mais celui du cidre rosé que nous partageons. Paris Match. Tu es le symbole d’une certaine émancipation féminine. Si tu faisais le point, une fois pour toutes ? Brigitte Bardot. Le point sur quoi ? L’émancipation des femmes, je n’y suis pour rien. J’ai vécu comme j’en avais envie et je continue, mais je suis à la fois libre et dépendante de l’homme que j’aime. Quel regard jettes-tu sur le temps qui passe ? Je respecte la loi naturelle de la vie, sans la contredire. Le temps m’a beaucoup appris. J’essaie de transmettre, je suis sereine. Dans « La vérité » de Clouzot, tu interprètes une femme qui tue par amour. Ce rôle te ressemble-t-il ? Un peu, sauf que je n’ai tué personne. Je l’ai joué à ma manière, passant, comme dans ma vie, de l’impertinence à la grande détresse. J’ai failli en mourir. Ta détermination a souvent dérangé les bien-pensants. As-tu évolué ? Je continue à choquer les simples d’esprit, les médiocres et les sectaires. Je dirai toute ma vie ce que je pense, que ça plaise ou non. "J'ai souffert du manque de liberté que m'imposait cette célébrité encombrante" Comment réagissais-tu devant la “bardolâtrie” ? Ça m’est passé bien au-dessus de la tête. Ce sont les autres qui ont inventé ces trucs-là. Moi, j’ai toujours vécu de la même façon, ne me prenant pas au sérieux et souffrant souvent du manque de liberté que m’imposait cette célébrité encombrante. As-tu aimé comme tu le désirais ? Oh ! oui. J’ai aimé beaucoup, passionnément, à la folie et pas du tout, mais j’ai aimé et je continue d’aimer. C’est dans ma nature. Je pose tes hommes et n’en retiens qu’un. Lequel ? Le prochain. Toi qui fus le visage de Marianne, te sens-tu profondément française ? Je suis française “de souche lointaine” et fière de l’être. Je déplore simplement que mon si beau pays se détériore à tous les points de vue. C’est criminel de le soumettre à la bassesse. Si Marine Le Pen arrive aux responsabilités, accepterais-tu un poste de conseillère pour la protection du monde animal ? Marine sait ce qu’elle doit faire et n’a pas besoin de mes conseils. Je souhaite qu’elle sauve la France, elle est la Jeanne d’Arc du XXIe siècle ! Sincèrement, que t'inspire l'approche de tes 80 ans ? Ma vie est tellement remplie que je n'ai pas le temps d'y penser. Les autres y pensent pour moi. Je vis au jour le jour. Christian Brincourt est l’auteur, avec Marc Brincourt, de « Brigitte Bardot, la petite fiancée de Match », éd. Glénat.

Source : Paris Match : Cliquez ICI

Brigitte Bardot en couverture de Paris Match...

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Saint-Tropez...Exposition Brigitte Bardot dans le journal de 13h00 de TF1

Publié le par Ricard Bruno

  • Saint-Tropez...Exposition Brigitte Bardot dans le journal de 13h00 de TF1
  • Pour consulter le reportage sur Saint-Tropez et le reportage sur Brigitte Bardot et les expositions, cliquez ICI Le reportage commence à 28mm et 26secondes et dure jusqu'à 30mm et 49 secondes
  • Merci à Eva pour cette information!
Saint-Tropez...Exposition Brigitte Bardot dans le journal de 13h00 de TF1

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

1971 : Bardot érotise la République en prêtant ses traits à Marianne

Publié le par Ricard Bruno

1971 : Bardot érotise la République en prêtant ses traits à Marianne

~~ P our ses 70 ans, Midi Libre propose de donner un coup de projecteur sur une année de 1944 à 2014. Revivez les temps forts de l'année 1971. 1971 : quand Bardot érotise la République Marianne se trouve une ambassadrice de choc en la personne de Brigitte Bardot. Pour la première fois depuis la création de ce symbole au lendemain de la Révolution, une personnalité va lui prêter ses traits, et ses courbes.

~~Réalisé par les ateliers de moulage du Louvre en 1969, le buste de Marianne-Bardot est diffusé à partir de 1971. Exécutée par Alain Aslan en 1969, la statue est en quelques mois acquise par 8 000 des 36 000 communes françaises. Midi Libre la met en une le 12 mars, quelques jours avant les élections municipales.

Source : Cliquez ICI

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Années 60.Saint-Tropez.Des"Stars d'antan" aux "people d'aujourd'hui"...

Publié le par Ricard Bruno

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot dans le Figaro magazine du 16 08 2014

Publié le par Ricard Bruno

Dans le figaro magazine de ce jour "16 08 2014" Brigitte Bardot..

12 pages 15 photos

Bruno Ricard

Brigitte Bardot dans le Figaro magazine du 16 08 2014
Brigitte Bardot dans le Figaro magazine du 16 08 2014
Brigitte Bardot dans le Figaro magazine du 16 08 2014
Brigitte Bardot dans le Figaro magazine du 16 08 2014
Brigitte Bardot dans le Figaro magazine du 16 08 2014
Brigitte Bardot dans le Figaro magazine du 16 08 2014
Brigitte Bardot dans le Figaro magazine du 16 08 2014
Brigitte Bardot dans le Figaro magazine du 16 08 2014
Brigitte Bardot dans le Figaro magazine du 16 08 2014
Brigitte Bardot dans le Figaro magazine du 16 08 2014
Brigitte Bardot dans le Figaro magazine du 16 08 2014
Brigitte Bardot dans le Figaro magazine du 16 08 2014
Brigitte Bardot dans le Figaro magazine du 16 08 2014
Brigitte Bardot dans le Figaro magazine du 16 08 2014

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Saint-Tropez célèbre ses deux icônes, BB et Louis de Funès

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot soufflera ses 80 bougies le 28 septembre; Louis de Funès, vedette voici 50 ans du premier opus de la série des gendarmes, aurait eu un siècle le 31 juillet.

Louis de Funès et France Rumilly sur le tournage de "Le gendarme se marie" (1968)

Louis de Funès et France Rumilly sur le tournage de "Le gendarme se marie" (1968)

Saint-Tropez rend hommage durant l'été à ses deux grandes icônes, qui font encore courir les touristes. "J'aime cette femme qui donne tout aux animaux, j'aime son sourire simple et vrai", confie Jos van Riel, touriste néerlandais en pâmoison, qui mitraille l'exposition de photos "Brigitte for ever" sur la place des Lices. A l'entrée du village, Jarek Bukowski et sa fille Monika sont en extase devant le vieux bâtiment décrépit et fermé de la "Gendarmerie Nationale". "J'ai fait 2.000 km de Poznan en camionnette pour voir cet endroit. Louis de Funès est fantastique et la série des gendarmes très populaire en Pologne", précise-t-il en faisant la queue pour prendre des clichés. L'ancien village de pêcheurs attire chaque année 6 millions de visiteurs de 85 nationalités. "C'est une année particulière, on s'appuie beaucoup sur le patrimoine culturel", reconnaît Claude Maniscalco, directeur du tourisme. "Saint-Tropez n'a pas attendu Bardot pour être connu, c'était déjà le Saint-Germain-des-Prés de Méditerranée. Mais elle a amené un coup de projecteur grand public sur Saint-Tropez, devenu une marque valorisante, glamour et sensuelle, installée dans l'inconscient collectif", analyse-t-il. Louis de Funès a ensuite pris le relais dans un registre plus léger. L'actrice fit scandale en incarnant une jeune fille émancipée dans "Et Dieu... créa la femme", tourné en 1956 à Saint-Tropez. Elle y achète sa propriété de La Madrague deux ans plus tard. Aujourd'hui, la plus célèbre habitante du village est aussi la plus invisible. "Cette Parisienne entretient une relation complexe avec Saint-Tropez. Certains Tropéziens l'adorent, d'autres la détestent car sa notoriété a bouleversé la vie de tout le monde", note Claude Maniscalco. L'exposition photo sur Brigitte Bardot (jusqu'au 2 septembre) permet d'entrer dans les deux propriétés tropéziennes de la star toujours en compagnie de ses animaux dans les années 1990 et 2000, sous l'objectif de son ami Gérard Schachmes. Rangée du cinéma BB et quatre chiens sont affalés sur les canapés blancs d'un salon un peu désuet de La Madrague. Plus loin, la ménagerie somnole sur un couvre-lit vichy bleu. Dans son domaine de quatre hectares de La Garrigue, Brigitte promène son cochon Marcel ou lit dans une courette où s'alignent des tombes d'animaux. "Bardot c'était le cinéma, Brigitte ce sont les animaux", résume le photographe, qui présente aussi ses combats pour la défense des animaux. Aucune contemplation ici de son passé de sex-symbol des années 1950 et 1960, avec sa moue boudeuse et son visage de femme-enfant qui fascina les hommes. L'actrice, définitivement rangée du cinéma à 38 ans, prend néanmoins à la soixantaine des poses de star. Une deuxième exposition sera consacrée davantage à ses jeunes années à partir du 29 août, à travers affiches de films, couvertures de magazines, poupées, pochettes de disque, savonnettes à son effigie, rassemblés par son plus gros collectionneur français "Bruno Ricard". Quant à Louis de Funès, décédé voici trente ans, il est tout aussi indissociable du village depuis "Le Gendarme de Saint-Tropez" tourné en 1964 (suivi de cinq autres aventures réalisées jusqu'en 1982) et qui le transforma en champion du box office. Son personnage culte de Ludovic Cruchot, gendarme grimaçant muté à Saint-Tropez, continue encore à faire rire au-delà des frontières. Il jouit d'une immense popularité dans les pays de l'Est, particulièrement en République tchèque. Il a même été doublé en chinois. Saint-Tropez mettra à l'honneur son plus populaire gendarme du 27 août au 18 septembre, place des Lices. Photos, vidéos, affiches donneront une idée du futur "Musée de la gendarmerie et du cinéma", qui ouvrira ses portes en 2017 dans la vieille gendarmerie mitraillée par les touristes. Le musée doit aussi rendre hommage à la centaine de films tournés à Saint-Tropez, sans oublier ceux de BB.

Source : Cliquez ICI

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot dans le clip de David Bowie & Marc Bolan

Publié le par Ricard Bruno

Petite découverte...je vous laisse découvrir ce magnifique clip d'une chanson de David Bowie & Marc Bolan...Brigitte Bardot apparaît à 1mm et 18 secondes!

Un très grand Merci à Frédérique M

Bruno Ricard

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0