Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le web en parle

Le petit journal N°1 du Parti animaliste...

Publié le par Ricard Bruno

« L'homme est un animal politique. » — Aristote
 
Retrouvez notre nouveau bimensuel, “Le petit journal du Pa”, pour tout savoir… ou presque, sur l’actualité animaliste et politique. 
 
 
3 bougies pour 1 anniversaire 
Le 14 novembre dernier, le Parti animaliste partageait avec vous une belle et enthousiasmante journée ! Il y a 3 ans était officiellement lancé le 1er parti politique pour les animaux à visée nationale : retour en images.

Sans vos soutiens, encouragements, adhésions, votes, rien ne serait possible. 
Notre plus beau cadeau ? Vos cartes, dessins, photos, vidéos et messages d'anniversaire. 
Cet album est le vôtre. Mille mercis !
 
Coup de cœur

Après de longues années de lutte des associations de la protection animale, la mairie de Paris vient enfin d’interdire l’installation des cirques avec animaux sauvages dans Paris intra-muros (à l’exception du cirque Bouglione, propriétaire du cirque d’hiver et du cirque Bormann, titulaire d’un droit d’occupation).
Cette interdiction prendra effet fin 2022. Le Parti animaliste attend maintenant une loi qui interdira définitivement les cirques avec animaux sauvages mais aussi son extension aux animaux domestiques dans tout l’Hexagone.
 
 
Ça s'est passé près de chez vous
 

Réunion des bénévoles à Saint-Aunès
Le samedi 16 novembre à 17 h
Une trentaine de bénévoles étaient présents pour cette réunion. Plusieurs sujets à l’ordre du jour, dont celui des élections municipales et la présence du Parti animaliste dans plusieurs communes de l’Hérault et du Gard et notamment à Montpellier, Nîmes, Sète, Béziers, Marseillan. Au-delà de ces grandes villes, les enjeux relatifs à la représentativité du Parti animaliste dans des communes plus rurales, et à la spécificité de ces communes, ont été débattus. La mobilisation des associations et du Parti animaliste 34 contre le cirque Medrano était aussi à l’ordre du jour, ainsi que la planification et des futures actions locales.
La réunion s’est terminée dans la convivialité en trinquant aux 3 ans du Parti animaliste, et à la réussite de nos engagements et actions.
 
Rejoindre une équipe près de chez moi
 

Coup de gueule
 
Le 29 octobre dernier, Didier Guillaume a convoqué certaines associations de protection animale pour annoncer des mesures en faveur des animaux. Devant les caméras de télévision, il a fait de nouvelles promesses : l’arrêt de la castration à vif des porcelets, la fin du broyage des poussins, et la création d’une mission pour plancher sur les abandons d’animaux dits « de compagnie ». Mais ne sautons pas au plafond ! Concernant la castration des porcelets, il serait question d’autoriser les éleveurs à pratiquer une anesthésie locale. Douloureuse, cette anesthésie des testicules nécessite un temps d’attente avant que le produit n’agisse. Un vœu pieux dans la cadence infernale des élevages intensifs. Pour ce qui est de la fin du broyage des poussins mâles, nous ne pouvons que regretter qu’il soit repoussé en 2021, sachant que la société allemande Seleggt a déjà mis au point un brevet commercialisable, permettant le sexage dans l’œuf. Rappelons que 50 millions de poussins sont broyés vivants en France chaque année. Que dire enfin de la création d’une mission sur les abandons, puisque les associations ont déjà fait ce constat de terrain, en bref… cela s’appelle gagner du temps !
Découvrir les mesures du Parti animaliste sur ce sujet
 

Le saviez-vous ?

En période d’après-guerre, le président du Conseil des ministres de l’époque, Pierre Mendès France, impose le grand verre de lait quotidien à tous les petits écoliers. En 1954, cette mesure est destinée à lutter contre la dénutrition et l’alcoolisme puisque les enfants sont autorisés à la consommation de bière et de vin.
Aujourd’hui les temps ont bien changé et l’industrie des produits laitiers est de plus en plus inhumaine ! 
La vache ne produit du lait que quand son veau vient au monde. À partir de 2 ans, tous les 12 mois environ, elle est inséminée artificiellement, donne naissance à un veau, et c’est reparti ! Elle est surexploitée, peut mourir d’une infection des mamelles due à la traite mécanique intensive (jusqu’à 60 litres de lait par jour pour une vache Prim’Holstein alors qu’un veau n’a besoin que de 4 à 5 litres de lait par jour) et finit à l’abattoir lorsqu’elle ne donne plus suffisamment de lait.
Mais que devient son petit ? Si c’est une femelle, elle sera gardée pour renouveler le cheptel de vaches laitières, si c’est un mâle, il sera engraissé dans un bâtiment sans accès vers l'extérieur avec une alimentation volontairement carencée en fer pour que sa chair reste pâle. Le veau laitier vit aussi une vie misérable, privé de sa mère, enfermé dans une case, il sera conduit à l’abattoir à l'âge d’environ 5 mois.

Le Parti animaliste propose d'accompagner l'évolution des pratiques alimentaires en fixant, par exemple, un objectif national de réduction de la consommation de produits animaux (viande, poisson, œufs, lait) de 25% en 2025 par rapport à 2015.
 
En savoir plus : L'enfance volée d'un veau
 
Découvrir plus de mesures du Parti animaliste sur ce sujet
 
 
L'AGENDA NATIONAL DU PARTI ANIMALISTE


Retrouvez les équipes locales pour vous informer et échanger sur le programme, les valeurs et les actions du Parti animaliste.
 
Distribution de tracts à Nantes (44)
Mercredi 4 décembre de 10h à 13h
Rendez-vous devant la FNAC pour aller ensuite au marché Bio de Nantes, square Villebois-Mareuil.
En savoir plus sur l'événement Facebook ici.


Distribution de tracts à Montpellier (34)
Samedi 7 décembre de 10h15 à 12h
Rendez-vous Marché des Arceaux
En savoir plus sur l'événement Facebook ici.


Stand d'information au Bouscat (33)
Dimanche 8 décembre de 10h30 à 18h
Tenue d'un stand au Green Market de Noël
Rendez-vous au 246 Avenue de la Libération-Charles de Gaulle.
En savoir plus sur l'événement Facebook ici.


Distribution de tracts au Havre (76)
Dimanche 8 décembre de 10h à 12h
Rendez-vous aux Halles.
En savoir plus sur l'événement Facebook ici.


Distribution de tracts à Montpellier (34)
Samedi 14 décembre de 14h à 16h 
Rendez-vous aux Hivernales
En savoir plus sur l'événement Facebook ici.


Fête de fin d'année à Villeneuve-Saint-Georges (94)
Samedi 14 décembre de 13h à 17h
Le groupe des correspondants Paris/Île de France est heureux de vous proposer une après-midi conviviale en cette fin d'année. Il s'agira d'un moment chaleureux et informel, propice à l'échange autour d'un petit buffet.
Rendez-vous l'Espace Jean Cocteau, 8 Avenue Carnot
En savoir plus sur l'événement Facebook ici.


Participation au salon de la défense animale à Belfort (90)
Samedi 14 décembre de 11h à 19h
Participation au premier salon de La Défense animale à Belfort où vous trouverez des stands d'alimentation végétale, diverses associations et une conférence de Guillaume Corpard à 15h.
Rendez-vous au centre social et culturel de la Pépinière 3 rue Michel Danton, Belfort
En savoir plus sur l'événement Facebook ici.


Distribution de tracts à Nantes (44)
Dimanche 15 décembre de 9h30 à 11h30
A l'occasion de l'exposition "Les animaux font leur show", l'équipe locale du Parti animaliste distribuera des tracts et rappellera le positionnement du Parti animaliste sur les pratiques utilisant des animaux à des fins de divertissement.
Rendez-vous au parc des Expositions de la Beaujoire, Nantes
En savoir plus sur l'événement Facebook ici.
Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot film "Une ravissante idiote"...nouvelles rentrées dans mes collections sur BB...

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot film "Une ravissante idiote"...

Nouvelles rentrées dans mes collections sur BB...

Bruno Ricard 

Brigitte Bardot film "Une ravissante idiote"...nouvelles rentrées dans mes collections sur BB...
Brigitte Bardot film "Une ravissante idiote"...nouvelles rentrées dans mes collections sur BB...
Brigitte Bardot film "Une ravissante idiote"...nouvelles rentrées dans mes collections sur BB...
Brigitte Bardot film "Une ravissante idiote"...nouvelles rentrées dans mes collections sur BB...
Brigitte Bardot film "Une ravissante idiote"...nouvelles rentrées dans mes collections sur BB...
Brigitte Bardot film "Une ravissante idiote"...nouvelles rentrées dans mes collections sur BB...
Brigitte Bardot film "Une ravissante idiote"...nouvelles rentrées dans mes collections sur BB...
Brigitte Bardot film "Une ravissante idiote"...nouvelles rentrées dans mes collections sur BB...
Brigitte Bardot film "Une ravissante idiote"...nouvelles rentrées dans mes collections sur BB...
Brigitte Bardot film "Une ravissante idiote"...nouvelles rentrées dans mes collections sur BB...
Brigitte Bardot film "Une ravissante idiote"...nouvelles rentrées dans mes collections sur BB...
Brigitte Bardot film "Une ravissante idiote"...nouvelles rentrées dans mes collections sur BB...
Brigitte Bardot film "Une ravissante idiote"...nouvelles rentrées dans mes collections sur BB...
Brigitte Bardot film "Une ravissante idiote"...nouvelles rentrées dans mes collections sur BB...
Brigitte Bardot film "Une ravissante idiote"...nouvelles rentrées dans mes collections sur BB...
Partager cet article
Repost0

Vincent Niclo raconte sa rencontre "géniale" avec Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

Les ours Glasha et Bony enfin retirés des griffes de leurs dresseurs !

Publié le par Ricard Bruno

L’ours Bony, encore sous l’effet de l’anesthésie, sous surveillance vétérinaire avant son transfert vers un sanctuaire. ©Fondation 30 Millions d’Amis

L’ours Bony, encore sous l’effet de l’anesthésie, sous surveillance vétérinaire avant son transfert vers un sanctuaire. ©Fondation 30 Millions d’Amis

La préfecture de Loir-et-Cher a confié au Refuge de l’Arche, partenaire de la Fondation 30 Millions d’Amis, la garde de Bony et Glasha, les deux ours du couple Poliakov, leurs dresseurs. Le vendredi 29 novembre 2019, les deux ours ont été pris en charge avec le soutien des fondations 30 Millions d’Amis et Brigitte Bardot pour leur transfert vers des sanctuaires. Les ONG de protection animale réclament une saisie définitive de ces animaux, et l’interdiction totale de l’exploitation des animaux sauvages pour les spectacles.

Deux semaines après la mort de l’ours Micha, la préfecture de Loir-et-Cher a confié la garde provisoire des ours Bony et Glasha – détenus par le couple de dresseurs Poliakov – au Refuge de l’Arche, un sanctuaire situé à Château-Gontier en Mayenne, afin qu’ils soient soignés. Une décision qui fait suite au rapport rendu par deux vétérinaires réquisitionnés par le préfet de Loir-et-Cher afin d’évaluer la santé des ours : les experts ont diagnostiqué des « lésions dentaires [...] sévères et de nature à engendrer une douleur chronique » qui imposent d’urgence « une intervention de chirurgie dentaire » pour les deux ursidés, ainsi qu’une tumeur oculaire cancéreuse pour la femelle.

La Fondation Brigitte Bardot collabore pour la prise en charge du mâle (Bony) depuis le domicile des Poliakov situé dans le Loir-et-Cher, jusqu’au Refuge de l’Arche en Mayenne. Ce dernier n’étant pas en mesure d’accueillir physiquement les deux ours, la Fondation 30 Millions d’Amis accompagne la prise en charge de la femelle (Glasha) et son transfert vers le Bear Park Black Forest situé en Allemagne, un sanctuaire membre du Réseau européen des centres de sauvetage (EARS) au même titre que le Refuge de l’Arche.

Le placement des ours doit être définitif

Si les 3 ONG de protection animale agissent conjointement pour le bien-être des animaux, elles entendent s’inscrire en faux contre le caractère « provisoire » de la décision prise par Monsieur Yves Rousset, préfet de Loir-et-Cher, qui n’a pas jugé utile de saisir les ours à titre définitif alors que l’absence de soins est avérée. Elles demandent que le placement des ursidés ne soit pas à titre temporaire et appellent Madame Élisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, à une interdiction totale de l’exploitation d’animaux sauvages aux fins de divertissement.

Par ailleurs, les protecteurs des animaux réitèrent leur demande de confiscation définitive de tous les animaux du couple Poliakov, demande officiellement formulée à l’adresse de la ministre Élisabeth Borne dans un courrier cosigné par 19 ONG – dont la Fondation 30 Millions d’Amis – le 15 novembre 2019.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

28 novembre 1956 : et Bardot libéra les femmes

Publié le par Ricard Bruno

28 novembre 1956 : et Bardot libéra les femmes

Le générique a mal vieilli. Avec ses noms d'acteurs tapés à la machine sur un fond brunâtre, il est long et déprimant. Les premiers plans s'éternisent sur une nature morte. Pour voir un peu de vie, il faut se contenter d'une voiture qui se gare et d'un homme au pas lent. Mais ensuite surgit Brigitte. Ses pieds, tout d'abord. Puis sa silhouette, profilée, dénudée. Dès la troisième minute, le film est légendaire. Ce n'est pas encore un succès, mais c'est déjà un scandale.

Ce film, c'est d'abord une histoire d'amour. Entre le réalisateur Roger Vadim et l'actrice Brigitte Bardot. En 1952, ils se marient. Il a 24 ans, elle en a 16. Quatre ans plus tard, il veut la mettre en scène. Le décor sera Saint-Tropez, village déjà prisé mais pas encore mondain. C'est là que déambule Juliette, sublime beauté qui ne parvient pas à se décider entre trois hommes conquis. Eprise de liberté, la jeune femme refuse de se marier. " J'aime trop m'amuser. " L'intrigue ? Passable. Le scénario ? Inconstant. Les seconds rôles ? Décevants. A beaucoup d'égards, le film n'a rien de mémorable. En cette fin d'automne parisien, les spectateurs ne se hâtent d'ailleurs que lentement pour le découvrir. Mais progressivement, quelque chose se passe. Comme une rumeur, le parfum d'un scandale. Il apparaît bientôt que le mambo de Bardot n'est pas une danse ordinaire. Que sa liberté est révolutionnaire. Que sa figure est héroïque. Que, par sa manière d'être, l'actrice annonce un changement d'ère. " Dans la littérature et les films d'avant-guerre, on l'aurait assimilée à une prostituée, détaillera Vadim. Dans ce film, c'est une très jeune femme, généreuse, parfois désaxée, et finalement insaisissable, qui n'a d'autre excuse que sa générosité. "

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ses adversaires ne s'y trompent pas. En France comme en Grande-Bretagne, des scènes sont censurées. Dans certains Etats américains, on réclame l'interdiction de la fiction. Sacralité du mariage, relations incestueuses... Sans tabou, des dogmes sont brisés. Dans certains milieux religieux, les censeurs s'empressent de condamner ce film " satanique ". Mais, comme " toute publicité est une bonne publicité ", la machine est lancée. Quatre millions de Français visionnent Et Dieu créa la femme. Deux fois plus d'Américains s'en vont admirer Bardot. Tandis que les hommes fantasment, les femmes l'imitent. Elles se coiffent comme BB, s'habillent comme elle... Et nourrissent le secret espoir de pouvoir vivre comme elle.

Bardot est devenue une star. Si elle perd Roger Vadim dans le tourbillon du succès, elle le remplace par son partenaire de plateau, Jean-Louis Trintignant. A l'heure où Simone de Beauvoir théorise la libération de la femme par des mots, Bardot l'illustre follement à l'écran. Pourtant, l'actrice refusera toujours le rôle qu'on essaiera de lui faire jouer. La condition féminine ? " Je m'en fous ", déclara-t-elle encore récemment. Croyant voir dans la lutte pour la condition animale un combat d'une tout autre importance.

Partager cet article
Repost0

Des artistes Palois vont danser pour les animaux ce samedi

Publié le par Ricard Bruno

L’association Siembra Dances organise ce samedi 30 novembre un gala au profit de la cause animale au Hogar espagnol (3 rue Marcel Barthe). Tous les danseurs palois et de la région sont conviés à participer à ce premier Gala’Nimaux où « l’on pourra partager plaisir de la danse et amour des animaux ». La totalité des recettes de cette première édition seront remises à la Fondation Brigitte Bardot. Au programme de la journée : 8 heures de stages de danses (de14h à 18h) dédiés à la salsa, bachata, kizomba, reggaeton pour débutants et avancés. Puis un grand gala à 20h30 avec de nombreux invités. Enfin, une grande soirée clôturera cette action caritative (22h30–2h)

Source de l'article : Cliquez ICI 

La totalité des recettes sera remise à la Fondation Brigitte Bardot. Crédit photo : Archives Sylvie Agostini

La totalité des recettes sera remise à la Fondation Brigitte Bardot. Crédit photo : Archives Sylvie Agostini

Partager cet article
Repost0

Affaire du poney égorgé dans un camping à Argelès-sur-Mer : les deux hommes condamnés à 4 mois de prison ferme

Publié le par Ricard Bruno

Un poney a été sauvagement massacré dans un camping d'Argelès-sur-mer - 25 novembre 2019 / © FTV -Joan Lopez

Un poney a été sauvagement massacré dans un camping d'Argelès-sur-mer - 25 novembre 2019 / © FTV -Joan Lopez

Deux personnes comparaissaient devant le tribunal correctionel de Perpignan ce mercredi pour vol, sévices et cruauté envers un animal.  Ils ont reconnu avoir volé et égorgé le poney pour le manger. 

Il y avait une foule peu habituelle ce matin au Tribunal correctionnel de Perpignan. Dès le début de l'audience, l'ambiance s'est tendue lorsque le propriétaire du poney a tenté de s'en prendre physiquement aux deux prévenus. Les services de l'escorte pénitentaire sont intervenus pour faire extraire l'homme de la salle d'audience à la demande du Président du Tribunal. 

Très vite est dressé le profil des deux accusés. Deux hommes de nationalité roumaine âgés de 31 et 40 ans. 

En France depuis 3 semaines pour l'un, une semaine pour l'autre. Ils sont venus dans la région pour travailler en tant qu'ouvrier dans des exploitations agricoles.  

Voler l'animal pour le manger 

Tout s'est déroulé dans la nuit de samedi à dimanche dans un camping d'Argelès-sur-mer où les deux hommes louent un bungalow. Après une soirée alcoolisée, les deux hommes expliquent avoir volé le poney chez une voisine du terrain de camping pour le manger.  Les deux prévenus s'expliquent : 

Le président répond directement : " Peut-être, mais le vol est aussi un délit dans votre pays!" . Le procureur requiert une peine de 8 mois d'emprisonnement dont 6 avec sursis. 

Verdict : 4 mois ferme 

Après le délibéré, le verdict du tribunal est plus sévère. Les hommes sont tous les deux condamnés à 4 mois d'emprisonnement.  Ils devront aussi verser 7500 € de dommages et intérêts. Le propriétaire du poney devrait recevoir 5000€ et 2500€  pour les associations de défense des animaux. 

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Canada : Une chienne errante a recueilli et sauvé cinq chatons abandonnés du froid

Publié le par Ricard Bruno

Le geste de cette chienne a sauvé les chatons d’une mort certaine

Trois chatons (illustration).

Photo d'illustration...

Cinq chatons abandonnés ont été retrouvés mi-novembre, blottis contre une chienne errante qui les protégeait du froid au Canada. Serenity, comme elle a été baptisée par les sauveteurs, a été découverte dans un fossé en bord de route près de Chatham, dans l’Ontario.

Couverte de neige alors qu’il faisait -3 °C à l’extérieur, la chienne de deux ans protégeait du froid glacial toute une portée de chatons noirs. « Les chatons n’auraient pas survécu au froid de l’hiver canadien » sans elle, explique Myriam Armstrong, porte-parole du refuge qui a recueilli les animaux.

Canada : Une chienne errante a recueilli et sauvé cinq chatons abandonnés du froid

Leur improbable amitié a été largement relayée sur les réseaux sociaux. Plus de 30 personnes se sont déjà manifestées auprès du refuge pour adopter cette originale famille. Selon Myriam Armstrong, plusieurs personnes ont proposé de les adopter ensemble, si possible, mais les chatons auront encore besoin de quelques semaines pour reprendre du poil de la bête.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

La colère de Brigitte Bardot contre les patrons des Carrefour, Auchan et Cora qui vendent de la viande de Kangourou !

Publié le par Ricard Bruno

La colère de Brigitte Bardot contre les patrons des Carrefour, Auchan et Cora qui vendent de la viande de Kangourou !