Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le web en parle;;;;

Historique ! Pantes, matoles, lacs et tenderies : les chasses traditionnelles aux petits oiseaux, c’est fini!

Publié le par Ricard Bruno

Historique ! Pantes, matoles, lacs et tenderies : les chasses traditionnelles aux petits oiseaux, c’est fini!

Une magnifique victoire pour les petits oiseaux pendus, pris dans de petites cages ou dans les filets des chasseurs ! Face au ministère de la Transition écologique et à la Fédération des chasseurs, notre avocat était seul présent au Conseil d’État le 8 juillet dernier quand le rapporteur public a prononcé ces mots : « L’annulation est inévitable ». Et de fait, la plus grande instance de justice administrative a suivi ses conclusions.

Hr blog

Les oiseaux ciblés par ces chasses cruelles dans les Ardennes et le Sud-Ouest

Dans les vingt-quatre requêtes (les dix-neuf nôtres et les cinq de la Ligue de Protection des Oiseaux) déposées sur le fond, la Fédération nationale des chasseurs et le ministère de la Transition écologique, au diapason, avaient conclu au rejet de toutes nos demandes.

One Voice attaquait tous les arrêtés ministériels autorisant les chasses traditionnelles de petits oiseaux déposés depuis 2018, défendant ainsi bec et ongles le sort des alouettes des champs, des vanneaux, des pluviers dorés, des merles noirs et des grives, et ce, dans les départements des Ardennes, de la Gironde, des Landes, du Lot-et-Garonne, des Pyrénées-Atlantiques et du Tarn-et-Garonne.

Nous avions aussi fait un recours pour obtenir l’abrogation pure et simple de l’arrêté de 1989 autorisant ces modes de chasse. Implicitement, la décision du Conseil d’État en prend acte.

Depuis 2018, le Conseil d’État se refusait à épargner les oiseaux

Le Conseil d’État n’avait rien voulu entendre en 2018, en 2019 ni en 2020 lors de nos référés suspension sur les dizaines d’arrêtés annuels, déposés systématiquement contre les pantes (grands filets horizontaux qui s’abattent sur les oiseaux), matoles (petites cages tombantes) et tenderies (pendaison). La LPO avait obtenu la même réponse en demandant la suspension de l’arrêté modificatif de 2018 et les quatre en 2020 dans le Sud-Ouest.

Une victoire historique dans la lignée de celle décrochée face aux chasseurs à la glu

Cette victoire vient couronner un travail de titan accompli par notre équipe juridique. L’annonce de la sixième extinction de masse, dont les oiseaux figurent parmi les premières victimes, ne pouvait nous laisser les bras ballants. Après le combat victorieux mené contre la chasse à la glu, nos recours ayant permis que la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) donne un avis sur la Directive « oiseaux » allant dans notre sens, c’est précisément grâce à cette décision que le Conseil d’État a suivi, ce vendredi 6 août 2021, la même direction pour nous donner raison sur les chasses traditionnelles des oiseaux.

Arielle Moreau, avocate de One Voice, déclare :

« La tradition n'est plus un motif suffisant pour autoriser des atteintes à la biodiversité. Il faut saluer cette prise de conscience judiciaire et espérer qu'il en sera bientôt de même pour les autres traditions générant de la souffrance animale. »
 
 

Des chiffres astronomiques, quoi qu’en disent les chasseurs

Le nombre d'individus destinés à être capturés ou mourir dans ces conditions cruelles chaque année est astronomique (voir tableaux ci-dessous), sans compter les oiseaux piégés de la même manière par erreur, puisque ces pièges ne sont pas sélectifs. La non-sélectivité était d’ailleurs l’un de nos angles d’attaque pour mettre à mal ces types de chasse devant le Conseil d’État.

Dans le Sud-Ouest, plus d’une centaine de milliers d’oiseaux périssent chaque année de cette manière

Chaque année : 38600 alouettes des champs étaient concernées en Gironde, 61600 dans les Landes, 4100 dans le Lot-et-Garonne, 2200 dans les Pyrénées-Atlantiques...

ARRÊTÉ ATTAQUÉ PÉRIODE DÉPARTEMENT ESPÈCES CONCERNÉES NOMBRE D'INDIVIDUS
Arrêté du 24.09.2018 2018-2019 Gironde alouettes des champs 38600
Arrêté du 24.09.2018 2018-2019 Landes alouettes des champs 61600
Arrêté du 24.09.2018 2018-2019 Lot-et-Garonne alouettes des champs 4100
Arrêté du 24.09.2018 2018-2019 Pyrénées-Atlantiques alouettes des champs 2200
Arrêté du 2.09.2019 2019-2020 Gironde alouettes des champs 38600
Arrêté du 2.09.2019 2019-2020 Landes alouettes des champs 61600
Arrêté du 2.09.2019 2019-2020 Lot-et-Garonne alouettes des champs 4100
Arrêté du 2.09.2019 2019-2020 Pyrénées-Atlantiques alouettes des champs 2200
Arrêté du 27.07.2020 2020-2021 Gironde alouettes des champs 38600
Arrêté du 27.07.2020 2020-2021 Landes alouettes des champs 61600
Arrêté du 27.07.2020 2020-2021 Lot-et-Garonne alouettes des champs 4100
Arrêté du 27.07.2020 2020-2021 Pyrénées-Atlantiques alouettes des champs 2200

Les Ardennes, une terre où l’on pend les oiseaux...

Dans les Ardennes, 5800 grives et merles noirs étaient « capturés » tous les ans par pendaison... En 2018, 200 vanneaux et 10 pluviers dorés pouvaient l’être aussi, jusqu’à ce que le quota soit démultiplié quelques mois plus tard, passant respectivement à 1200 et 30.

Nous en avons la nausée. Avoir laissé des dizaines de milliers d’oiseaux se faire capturer, tuer et manger année après année depuis bien plus de trente ans et décider l'annulation seulement maintenant laisse quand même un goût amer. Il fallait que cela cesse définitivement.

Être dans la dénonciation de cette horreur ne suffisait pas. Nous devions attaquer le problème à la racine, là où se trouvait le seul levier efficace tout en continuant à sensibiliser l’opinion. C’est une immense victoire pour les oiseaux, une victoire historique.

ARRÊTÉ ATTAQUÉ PÉRIODE DÉPARTEMENT ESPÈCES CONCERNÉES NOMBRE D'INDIVIDUS
Arrêté du 24.09.2018 2018-2019 Ardennes vanneaux et pluviers dorés 200 vanneaux / 10 pluviers dorés
Arrêté du 2.11.18 modifiant celui du 24.09.18 2018-2019 Ardennes vanneaux et pluviers dorés Modification des quotas de septembre 2018 : 1200 vanneaux / 30 pluviers dorés
Arrêté du 02.09.19 2019-2020 Ardennes vanneaux et pluviers dorés 1200 vanneaux / 30 pluviers dorés
Arrêté du 27.07.2020 2020-2021 Ardennes vanneaux et pluviers dorés 1200 vanneaux / 30 pluviers dorés
Arrêté du 24.09.2018 2018-2019 Ardennes grives et merles noirs 5800
Arrêté du 02.09.19 2019-2020 Ardennes grives et merles noirs 5800
Arrêté du 27.07.2020 2020-2021 Ardennes grives et merles noirs 5800

Muriel Arnal, présidente de One Voice, déclare :

« Comment le ministère de l’Écologie peut-il année après année prendre ces arrêtés dévastateurs pour les oiseaux ? Nous sommes allés jusqu’à Luxembourg, et devant le Conseil d’État avec plus de dix référés et autant de recours au fond chaque année. Cette victoire nous donne des ailes, ce ne sont plus les chasseurs qui font la loi en France ! Nous serons à nouveau devant le Conseil d’État si besoin à la rentrée. »
 
 

Si besoin nous attaquerons à nouveau, dès la promulgation des prochains arrêtés, dont les consultations publiques sont déjà sur le site du ministère de la Transition écologique, pour les Ardennes comme pour les départements du Sud-Ouest. On peut se demander pourquoi Barbara Pompili parle, pour l'interdiction de la chasse à la glu, d'avancée pour la biodiversité, mais trouve qu'il n'y a rien à redire à ces autres modes de chasse, tout aussi cruels et mortifères. Il n’y a, contrairement à ce qui est clamé, aucune volonté politique de sauvegarder la biodiversité ni d'abolir la cruauté derrière les belles paroles.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Fondation Brigitte bardot : 35 lapins sauvés hier et aujourd’hui dans le Var !

Publié le par Ricard Bruno

 Fondation Brigitte bardot : 35 lapins sauvés hier et aujourd’hui dans le Var !
Comme toujours, la FBB vient à la rescousse des animaux. Cette fois-ci, notre équipe est intervenue dans le Var pour sauver 35 lapins qui divaguaient sur le terrain d’un particulier. Celui-ci s’était laissé dépasser par la situation, et n’étant pas stérilisés, les animaux se reproduisaient rapidement. Ceux-ci étaient cachés partout : dans le domicile, dans le jardin, et même dans la commune ! Livrés à eux-mêmes, les petits avaient fini par creuser de profonds tunnels autour de la maison.
🤝 Avec l’aide d’associations de la région, la Fondation a pris en charge un maximum de lapins. Ils sont maintenant sains et saufs dans l’Arche de BB et seront bientôt stérilisés.
 Fondation Brigitte bardot : 35 lapins sauvés hier et aujourd’hui dans le Var !
 Fondation Brigitte bardot : 35 lapins sauvés hier et aujourd’hui dans le Var !
 Fondation Brigitte bardot : 35 lapins sauvés hier et aujourd’hui dans le Var !
 Fondation Brigitte bardot : 35 lapins sauvés hier et aujourd’hui dans le Var !

Sourde des informations : Fondation Brigitte Bardot

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot en photos...Rares et/ou inédites !

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot en photos...Rares et/ou inédites !
Brigitte Bardot en photos...Rares et/ou inédites !
Brigitte Bardot en photos...Rares et/ou inédites !
Brigitte Bardot en photos...Rares et/ou inédites !
Brigitte Bardot en photos...Rares et/ou inédites !
Brigitte Bardot en photos...Rares et/ou inédites !
Brigitte Bardot en photos...Rares et/ou inédites !
Brigitte Bardot en photos...Rares et/ou inédites !
Brigitte Bardot en photos...Rares et/ou inédites !
Brigitte Bardot en photos...Rares et/ou inédites !
Partager cet article
Repost0

NON A LA FERMETURE ADMINISTRATIVE DU ZOO REFUGE LA TANIERE

Publié le par Ricard Bruno

NON A LA FERMETURE ADMINISTRATIVE DU ZOO REFUGE LA TANIERE
La pétition

La TANIERE lieu de soin et de repos pour animaux en souffrance, a besoin des visites du public pour assurer son fonctionnement quotidien

 

Avec déjà plus de 1 200 sauvetages à son actif, ce lieu est exceptionnel en France

 

L’été 2021 est crucial pour assurer la survie de la TANIERE, mais les parcs ont été pris en otage pour rendre la vaccination obligatoire

 

La Préfecture d’Eure-et-Loir menace de fermeture si le pass sanitaire n’est pas exigé à l’entrée, alors que le site est complétement en plein air sur 20 hectares (200 000m²), et que le risque est 1 000 fois moins important que dans les centres-villes, plages, lieux touristiques non soumis au pass sanitaire

 

La Tanière réclame la mise en place d’une jauge à 30/40 m² par visiteur en extérieur en respectant les gestes sanitaires.

 

POUR SIGNER LA PETITION : CLIQUEZ ICI

Partager cet article
Repost0

Association Papaye International News juillet 2021

Publié le par Ricard Bruno

Association Papaye International News juillet 2021
Association Papaye International News juillet 2021
Association Papaye International News juillet 2021
Association Papaye International News juillet 2021
Association Papaye International News juillet 2021
Association Papaye International News juillet 2021
Association Papaye International News juillet 2021
Association Papaye International News juillet 2021
Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot Célébrité Magazine n°11 du 18 06 2021

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot Célébrité Magazine n°11 du 18 06 2021
Partager cet article
Repost0

Tomi Tomek publie les photos choc d’un chien affamé

Publié le par Ricard Bruno

La fondatrice de «SOS Chats» ne lâche rien dans son combat pour les animaux de compagnie éliminés à Dubaï en prévision de l’Exposition universelle.

Tomi Tomek publie les photos choc d’un chien affamé
Tomi Tomek publie les photos choc d’un chien affamé
Tomi Tomek publie les photos choc d’un chien affamé
Tomi Tomek publie les photos choc d’un chien affamé
Tomi Tomek publie les photos choc d’un chien affamé

Dans son refuge de Noiraigue (NE), Tomi Tomek est partie en croisade pour sauver les chats et les chiens exterminés à Dubaï avant l’Exposition universelle programmée à partir du 1er octobre prochain. Son combat est mené à distance, main dans la main avec Brigitte Bardot et avec le soutien de Michel Drucker, animateur de «Vivement Dimanche» sur «France 2».

 

À Dubaï, selon les défenseurs des animaux, les chats sont assoiffés et affamés. «L’interdiction de nourrir les chats vivant en colonies et leur capture systématique, pour les abandonner dans le désert ou dans des zones inhospitalières, est scandaleuse», martèle Tomi Tomek. Depuis ce coup de gueule, plusieurs images accréditent cette thèse.

Auteurs menacés

Une pétition en ligne a récolté 74 000 signatures sous l’intitulé à «Arrêter d’abandonner et laisser mourir de soif et de faim les chats (chiens) de Dubaï dans le désert». Les signataires de la lettre qui sera adressée au directeur de la Municipalité de Dubaï Hashim Al Awadhi lui demandent de renoncer à son programme d’extermination des chats «abandonnés, libres et errants».

La pétition de «SOS Chats» est illustrée par des images prises sur place par des défenseurs des animaux souhaitant préserver leur anonymat. Tomi Tomek se porte garante de leur véracité, sans dévoiler leurs auteurs qu’elle sait menacés. Ainsi, les photos d’un chien squelettique ont-elles été dévoilées, puis celles de pièges posés par la Municipalité.

Un piège posé en toute discrétion.

…qui porte la signature de la Municipalité de Dubaï.

Un piège posé en toute discrétion.

«Nous avons reçu des photos comme preuve de l’implication de la Municipalité de Dubaï dans la pose de cages-pièges et l’abandon de chats et de chiens dans le désert», a fait savoir Tomi Tomek aux autorités fédérales.

«Jusqu’à maintenant. le directeur de la Municipalité de Dubaï et le Sheikh Maktoum ont refusé nos courriers inscrits et n’ont pas répondu à nos e-mails», indique Tomi Tomek. Ses informations ont par contre été transmises au Secrétariat d’État à l’ambassade de Suisse à Abu Dhabi.

L’ambassadeur a été prié d’aborder la question et de «souligner l’engagement de la Suisse en faveur du bien-être des animaux lors d’une prochaine réunion avec les autorités de l’Expo». Résultat: l’ambassade s’est engagée en faveur du bien-être animal aux Émirats arabes unis.

 
Grand hôpital

L’ambassadeur a visité l’Abu Dhabi Falcon Hospital, financée par les autorités. «En plus d’être un établissement spécialisé pour les faucons, il dispose également d’un grand hôpital bien équipé pour les petits animaux et d’un refuge pour animaux, où l’on trouve notamment une salle pour les chats», a-t-il rapporté.

 

Visiblement, l’ambassadeur a eu une «très bonne impression de l’installation». Il peut confirmer que «l’Émirat d’Abu Dhabi se préoccupe de manière crédible du bien-être des animaux abandonnés». Vu de Noiraigue, au refuge «SOS Chats», «il essaye au moins de prendre la protection animale européenne et suisse en exemple pour un changement positif en faveur des animaux».

Par contre, à Dubaï, la situation est «quelque peu différente»: «Bien que certaines organisations privées s’occupent du problème, il n’existe pas de centre de coordination». Raison pour laquelle l’ambassadeur suisse a plaidé pour que l’aide aux animaux abandonnés soit étendue à l’échelle nationale.

Journée mondiale

Le consul général de Suisse à Dubaï prévoit un événement de sensibilisation avec la visite d’un refuge pour animaux à Dubaï, qui sera partagé sur les médias sociaux lors de la Journée mondiale des animaux, le 4 octobre. Cette action sera planifiée avec la fondation «SOS Chats» le 9 août prochain, Tomi Tomek ayant mis son réseau à disposition.

Il existe un guide détaillé pour les personnes qui souhaitent aider les chats de Dubaï. Selon les informations du Département fédéral des affaires étrangères, des chats adoptés à Dubaï sont envoyés en Suisse par avion «presque tous les jours». Conclusion de Tomi Tomek: «Même si le combat à Dubaï est celui de David contre Goliath, les choses commencent enfin à bouger».

Partager cet article
Repost0

Une tribune contre la corrida signée par quatre députés des Bouches-du-Rhône et du Var

Publié le par Ricard Bruno

Une trentaine de députés et de sénateurs signent une tribune à charge contre la corrida dans le JDD, ce dimanche. Ils demandent l'interdiction de la tauromachie. Parmi les signataires, on retrouve quatre députés des Bouches-du-Rhône et du Var.

Une tribune contre la corrida signée par quatre députés des Bouches-du-Rhône et du Var

Députés et sénateurs s'allient contre la corrida. Ils sont 35 à signer une tribune publiée dans le JDD, ce dimanche. Beaucoup d'élus La République en Marche, MoDem, Les Républicains et Agir. On retrouve notamment les députés MoDem Mohamed Laqhila (Bouches-du-Rhône) et Philippe Michel-Kleisbauer (Var), la députée LREM Anne-Laurence Petel (Bouches-du-Rhône) et le député LR Eric Diard (Var).

Ce texte fait suite à la diffusion d'une vidéo par la Fondation Brigitte Bardot d’une corrida organisée le 14 juillet dans le Gard (voir ci-dessous). Elle montre la mise à mort de deux veaux et quatre taureaux. La fondation a également lancée une campagne d'affichage, notamment dans les Landes.

 

Ils demandent l'interdiction totale de la corrida

"La corrida est une pratique barbare et n’est pas digne du pays civilisé dont nous sommes les élus",  explique les élus dans leur tribune. Ils citent un sondage de 2019 qui montre que 82% des Français estimaient que "tout acte de cruauté commis envers un animal devait être condamné sur l’ensemble du territoire français, sans dérogation pour la corrida".

Les élus signataires demandent l'abrogation de l’alinéa 7 de l’article 521-1 du Code pénal. Ce texte exclut la corrida des actes de cruauté envers les animaux. Ces élus et sénateurs veulent donc tout simplement l'interdiction de la corrida et autres spectacles montrant des "tortures animales", sans exception.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

On y enterre son chien, son chat ou sa poule : c'est le plus ancien cimetière d'animaux de France

Publié le par Ricard Bruno

À Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine), un atypique cimetière a ouvert il y a plus d'un siècle. Chiens, chats, poule ou abeille, ici ne reposent que des animaux.

Àu cimetière des animaux d’Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine), près de 900 concessions sont référencées.

Àu cimetière des animaux d’Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine), près de 900 concessions sont référencées.

Accroupie près de la tombe, Martine, gants et éponge en main, nettoie la sépulture. Sous terre repose Ravageur. Mais il ne s’agit pas l’un de ses ancêtres. Ravageur, c’était le chien de cette habitante de Toulouse (Haute-Garonne).

 

Depuis 1992, son beagle est enterré au cimetière des chiens (et autres animaux) d’Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine), un lieu de repos pour animaux ouvert en octobre 1899. Il s’agit du plus ancien de France.

« Je voulais avoir un endroit pour me recueillir et pouvoir venir le visiter », explique Martine, elle qui avait été contrainte de laisser son premier chien chez le vétérinaire à sa mort.

Chiens de guerre, chevaux de course et singe

Comme elle, des centaines d’autres propriétaires ont décidé de faire reposer leur compagnon à pattes au bord de la Seine, sur l’ancienne île des Ravageurs. À travers les allées des quatre carrés, on croise Moustache, un héros de la Grande Armée, Memère, mascotte des Chasseurs à Pied, Rintintin et Poilu, connus au cinéma, un monument aux chiens policiers ou encore le chien de Michel Houellebecq.

Les chiens sont en nombre, mais bien d’autres animaux reposent également sur ce site atypique, créé par Marguerite Durand. Sully, le chat d’Alexandre Dumas, est enterré aux côtés de Kiki le singe, Gribouille, le cheval de la fondatrice, Masseraux et Tsoytong, deux chevaux de course, Cocotte la poule et même Bee_nfluence l’abeille.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>