Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

nouveaute

Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes
Brigitte Bardot Nouveautés dans mes collections sur BB Affiches et Affichettes

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot en 25 clichés vintage

Publié le par Ricard Bruno

Icône frenchy absolue, Brigitte Bardot ne cesse de nous inspirer. France 3 lui consacre sa soirée avec deux documentaires bien ficelés qui reviennent sur ses amours et sa passion pour les animaux, devenue le combat de sa vie.

Brigitte Bardot en 25 clichés vintage

France 3 consacre sa soirée du vendredi 12 avril 2019 au mythe Brigitte Bardot en diffusant à la suite deux documentaires : Brigitte amoureuse et Brigitte Bardot, le serment fait aux animaux. Le premier, datant de 2016, revient sur les amours de l'icône qui a fait tourner bien des têtes. De son premier amour, Roger Vadim, qui l'a découverte et épousée à 18 ans, à ses célèbres amants, Jean-Louis Trintignant, Gilbert Bécaud, Sami Frey ou encore Serge Gainsbourg, le documentaire dessine le parcours sentimental de l'une des plus belles du monde, au regard d'images d'archives inédites, de films de famille et de témoignages rares. Le deuxième documentaire, inédit, met l'accent, quant à lui, sur son engagement pour les animaux au fil d'une conversation exclusive avec Bardot. Si on se souvient de Brigitte comme étant le sex-symbol ultime des années 60, l'icône a surtout réussi réussi à associer son nom à la défense des animaux. Une passion devenue vocation depuis le début des Seventies quand en 1973, elle se fait porte-parole de la SPA et lance des appels en faveur des chiens abandonnés. Quelques années plus tard, une image devenue emblématique fait le tour du monde : celle de Brigitte Bardot, prenant soin d'un phoque au Canada, là où la chasse se fait de plus en plus féroce. Petit à petit, l'actrice abandonne son image de femme fatale pour se consacrer entièrement cette cause. En résulte une association, la Fondation Brigitte-Bardot, créée par l'icône en 1986, qui lutte contre la maltraitance envers les animaux

Brigitte Bardot en 25 clichés vintage
Brigitte Bardot en 25 clichés vintage
Brigitte Bardot en 25 clichés vintage
Brigitte Bardot en 25 clichés vintage
Brigitte Bardot en 25 clichés vintage
Brigitte Bardot en 25 clichés vintage
Brigitte Bardot en 25 clichés vintage
Brigitte Bardot en 25 clichés vintage
Brigitte Bardot en 25 clichés vintage
Brigitte Bardot en 25 clichés vintage
Brigitte Bardot en 25 clichés vintage
Brigitte Bardot en 25 clichés vintage
Brigitte Bardot en 25 clichés vintage
Brigitte Bardot en 25 clichés vintage
Brigitte Bardot en 25 clichés vintage
Brigitte Bardot en 25 clichés vintage
Brigitte Bardot en 25 clichés vintage
Brigitte Bardot en 25 clichés vintage
Brigitte Bardot en 25 clichés vintage
Brigitte Bardot en 25 clichés vintage
Brigitte Bardot en 25 clichés vintage
Brigitte Bardot en 25 clichés vintage
Brigitte Bardot en 25 clichés vintage
Brigitte Bardot en 25 clichés vintage
Brigitte Bardot en 25 clichés vintage

Brigitte Bardot, le serment fait aux animaux Le 12 04 2019 à 22h55 sur France3

Publié le par Ricard Bruno

Il y a un peu plus d'une année de cela j'avais été mis dans la confidence de ce reportage inédit sur Brigitte Bardot, Rachel Khan et François Chaumont on fait un documentaire exceptionnel...  Bruno Ricard

Il y a un peu plus d'une année de cela j'avais été mis dans la confidence de ce reportage inédit sur Brigitte Bardot, Rachel Khan et François Chaumont on fait un documentaire exceptionnel... Bruno Ricard

Résumé
En 1973, à l'apogée de sa gloire, Brigitte Bardot abandonne le cinéma pour la défense des animaux, dans l'incrédulité générale. Personne, et encore moins les hommes dont elle était le fantasme absolu, n'acceptait que la blonde la plus abrasive du monde plaque le cinéma qui l'avait faite reine pour s'occuper d'une cause qui, à l'époque, n'intéressait personne. Et la star qui, dans les années 60, a contribué à l'émancipation des femmes, finit par convertir la société à sa nouvelle préoccupation. À travers des archives originales et une interview inédite de Brigitte Bardot, ce film retrace cette épopée...

Brigitte Bardot Soirée Hippie Chic

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot Soirée Hippie Chic
Soirée au Maroc
 
Réservation en ligne : https://bit.ly/2TAyo4N

Pour plus d'information : +212 524 45 85 65

 Rue Ibn Hanbal (face au commissariat central), Hivernage, Marrakech
 
Mille mercis à JM pour cette inforamtion
Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot, le serment fait aux animaux Le 12 04 2019 à 22h55 sur France3

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot, le serment fait aux animaux Le 12 04 2019 à 22h55 sur France3

Il y a un peu plus d'une année de cela j'avais été mis dans la confidence de ce reportage inédit sur Brigitte Bardot, Rachel Khan et François Chaumont on fait un documentaire exceptionnel...

Bruno Ricard 

Brigitte Bardot, le serment fait aux animaux Le 12 04 2019 à 22h55 sur France3
Brigitte Bardot, le serment fait aux animaux Le 12 04 2019 à 22h55 sur France3
Résumé
En 1973, à l'apogée de sa gloire, Brigitte Bardot abandonne le cinéma pour la défense des animaux, dans l'incrédulité générale. Personne, et encore moins les hommes dont elle était le fantasme absolu, n'acceptait que la blonde la plus abrasive du monde plaque le cinéma qui l'avait faite reine pour s'occuper d'une cause qui, à l'époque, n'intéressait personne. Et la star qui, dans les années 60, a contribué à l'émancipation des femmes, finit par convertir la société à sa nouvelle préoccupation. À travers des archives originales et une interview inédite de Brigitte Bardot, ce film retrace cette épopée...
 
Si vous avez manqué le début
Brigitte Bardot revient sur le combat de sa vie : la défense des animaux. Une épopée jalonnée de nombreuses épreuves mais aussi couronnée de succès.
Brigitte Bardot, le serment fait aux animaux Le 12 04 2019 à 22h55 sur France3

Brigitte Bardot J’ai été prisonnière de moi-même toute ma vie

Publié le par Ricard Bruno

Ce samedi, jean-Alphonse Richard revient sur la vie de Brigitte Bardot.

Brigitte Bardot n'a jamais aimé le cinéma. Elle s'est toujours méfiée de son double... Familièrement baptisé BB, deux initiales à travers lesquelles elle ne se reconnaissait pas, détestant la célébrité et son cortège de plaisirs futiles...Toute sa vie, Brigitte fut ainsi à la recherche de Bardot, pour enfin la trouver, une fois la vieillesse venue, dans un ancien village de pêcheurs au bord  de la Méditerrannée

Brigitte Bardot voit le jour à l'aube de la guerre dans une famille de la très bonne bourgeoise parisienne. Un père, prénommé Louis, qui dirige une usine. Les établissements Bardot et Compagnie, air et oxygènes liquides. Une mère, Anne-Marie, femme au foyer qui ne travaille pas. Les beaux quartiers, la messe du dimanche, les écoles catholiques, la maison de campagne de Louveciennes, les nurses, une gouvernante qui la suit partout et surveille chacun de ses pas... "J'étais une petite fille secrète, timide, craintive" raconte Brigitte Bardot. 

Bardot n'est pas encore BB, n'a décroché aucun rôle au cinéma et ne chante pas, mais dans les magazines  son visage est partout. Personne ne sait qui elle est mais tout le monde la connaît...Elle a tout d'abord le tournis. "Quelle merveille dans l'autobus de voir des gens qui lisaient des articles sur moi, je n'en revenais pas". Une fois passée la vingtaine, elle se ravisera..."Etre connue  au début c'est formidable, après on en a marre, ou alors c'est qu'on est con" dit-elle, laissant poindre une fissure qui, dès lors, ne va cesser de s'agrandir. Un funeste pressentiment. La crainte que la célébrité ne la dévore, ne l'emporte et finisse par la briser... 

Source : Radio RTL

Partager cet article
Repost0

Livre Brigitte Bardot icône absolue mon interview sur CNEWS du 28 11 2018

Publié le par Ricard Bruno

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot : «Je vais finir par devenir communiste…»

Publié le par Ricard Bruno

A 84 ans, la star n’a rien perdu de sa verve ni de son amour des bêtes. Une passion que cette « dure à cuire » est bien décidée à vivre jusqu’au bout. Bernard D’Ormale

A 84 ans, la star n’a rien perdu de sa verve ni de son amour des bêtes. Une passion que cette « dure à cuire » est bien décidée à vivre jusqu’au bout. Bernard D’Ormale

Alors que Marseille lui rend hommage à travers une expo et qu’une nouvelle biographie vient la célébrer, Brigitte Bardot nous a reçus chez elle dimanche dernier. Pour parler de ses colères, de sa passion intacte pour sauver les animaux, de son soutien aux Gilets jaunes…

Il y a la Madrague et, à cinq minutes de voiture sur les hauteurs, la Garrigue, l’autre maison de Brigitte Bardot à Saint-Tropez, sa fermette où elle travaille chaque jour à sa fondation, entourée de ses 50 animaux, chiens, chats, brebis, chevaux, cochons… Sans parler des bêtes sauvages, comme ce petit sanglier noir qui a détalé devant notre voiture sur la petite route qui conduit à sa propriété.

On ouvre la portière, quatre chiens se jettent sur nous. Pour nous faire la fête. On franchit la porte de la maison, intimidés. BB brise la glace comme un charme. Elle nous claque la bise, s’inquiète que nous ayons seulement grignoté dans le train. « C’est pas manger, ça. Allez, prenez de la pizza avec du rosé. » A 84 ans, la star de « Et Dieu créa la femme » ne porte que du noir — « le deuil des animaux qui souffrent » — avec une élégance qui frappe.

La voix est prenante, les cigarettes s’enchaînent. On aperçoit sa réserve dans une commode : « Ne pas toucher à mes cigarettes. » On ne sait pas à qui s’adresse l’oukaze, car son mari, Bernard, avec qui elle vit depuis un quart de siècle, n’y touche pas. « Il ne fume pas, ne boit pas, ne… » pouffe-t-elle. Ces deux-là, qui vivent en vase clos, se cherchent, s’amusent. Il intervient souvent, elle le vanne. « Non, mais arrête, Bernard, il va t’interviewer après si tu veux… »

Un chien saute sur nos genoux, pendant que quatre autres se prélassent à ses pieds, elle le fait partir. On se sent bien dans cette arche de Noé. Ce dimanche 25 novembre, c’est d’ailleurs le déluge. « Brigitte est très sensible aux changements de temps, ça la déprime », glisse son ange gardien qui essuie avec humour ses rebuffades. Nous, on a trouvé la star très en forme. Ses béquilles sont à côté, elle ne s’en sert pas dans la maison. « Je m’accroche aux meubles. » Au moment de nous dire au revoir, elle nous prend dans ses bras. BB au naturel, enfantine et affectueuse, bien moins dure que les propos qu’elle tient souvent.

C’était trois jours avant sa photo en gilet jaune postée sur les réseaux sociaux. Du coup, on la rappelle. Ce mouvement de révolte semble lui donner la pêche…

oup de fil mercredi à BB après son post sur les réseaux sociaux. L’occasion de donner un nouveau coup de griffe au président Macron./Bernard D’Ormale

oup de fil mercredi à BB après son post sur les réseaux sociaux. L’occasion de donner un nouveau coup de griffe au président Macron./Bernard D’Ormale

Qu’est-ce qui vous touche dans ce mouvement ?

BRIGITTE BARDOT. Je suis avec eux. Macron n’a pas accordé la baisse des taxes prévue en janvier. Vous avez d’un côté des Ministres avec chauffeur, de l’autre, des gens qui ont trois francs six sous pour finir le mois. Je vais finir par devenir communiste… Non quand même pas (sourire). Mais Macron tue les petites gens. Ça me fait mal au cœur. Je lui souhaite… une bonne jaunisse.

Vous y allez fort…

Il se comporte comme un maître sans empathie, extrêmement lointain, supérieur, avec un côté royal. Mais seuls les imbéciles ne changent pas d’avis. Pourquoi ne pas accorder une prime de Noël aux Gilets jaunes afin qu’ils puissent acheter des cadeaux pour leurs enfants…

Sur Twitter, mercredi, BB envoie un message de soutien aux Gilets jaunes. compte twitter BB

Sur Twitter, mercredi, BB envoie un message de soutien aux Gilets jaunes. compte twitter BB

Le Président vous avait reçue cet été pour parler de votre Fondation…

Il voulait connaître nos besoins urgents. Le résultat n’a pas été à la hauteur. Dès qu’on a eu le dos tourné, il a accordé des avantages scandaleux aux chasseurs. On devait se revoir en décembre, mais il a remis le rendez-vous aux calendes grecques. Ce que je demande, c’est l’abaissement de la TVA sur les médicaments vétérinaires de 20 à 5,5 %. Les soins pour tous ces gens sans argent qui ont des animaux, c’est trop cher.

Quelle impression vous a fait le Président sinon ?

Macron a un charme fou. Il devrait être acteur ce type. Il a un physique agréable, il est extraordinairement séduisant.

Et Brigitte Macron ?

Elle est arrivée au milieu de notre rendez-vous avec leur chien. Je l’ai trouvée tout à fait charmante. Ils ont beaucoup d’allure tous les deux. C’est très joli leur histoire. Mais je préfère deux mochetés qui donnent des résultats. Le gouvernement ne fait rien (elle épelle) : R.I.E.N.

Dans « Larmes de combat », un livre très personnel publié début 2018, vous écrivez : « Je n’appartiens pas à l’espèce humaine ». C’est radical. Il y a quand même des gens que vous admirez, non ?

J’admire déjà tous ceux qui n’ont pas un rond, qui sont démunis, souvent malades, et qui s’occupent des animaux avec une ferveur et un dévouement extraordinaires. Comme ces gens qui ont de toutes petites associations sans aucune subvention. J’adore ceux qui font du bien et qui ne font pas de bruit.

Du grand public aux intellectuels, beaucoup défendent maintenant la cause animale et dénoncent les mauvais traitements…

Oui, beaucoup ont pris conscience de la souffrance animale. Alors que lorsque j’ai commencé, j’étais seule, et j’ai été ridiculisée, vraiment, par tout le monde. C’était terrible, mais j’ai tenu bon.

Votre Fondation a des missions de plus en plus importantes. Vous avez évoqué le nom de Laurence Parisot, l’ancienne patronne du Medef, pour prendre votre succession…

Laurence Parisot est administratrice de ma fondation. Mais pour l’instant elle ne connaît rien réellement des animaux et elle doit faire ses preuves en tant que protectrice. C’est long. Quand j’ai commencé, j’ai mis des années avant d’avoir les arguments nécessaires pour le combat.

Mais vous la verriez à votre place le jour où vous prendrez du recul ?

C’est à elle de voir. De savoir. Je lui ai beaucoup parlé de ce que faisait la fondation et elle a été extrêmement étonnée et subjuguée par ce travail immense. Ça l’intéresse. Mais elle vient de prendre un poste de présidente d’une banque américaine en France. Ce n’est pas vraiment compatible. Elle est très prise. Je n’ai pas d’idée préconçue, je réfléchis à qui pourrait reprendre ce que j’ai bâti quand je vais disparaître.

Vous êtes fatiguée ?

Je ne serai jamais fatiguée. Je serai comme Molière. Je mourrai en faisant de la protection animale.

Vous êtes une dure à cuire…

Très dure à cuire. J’ai 84 ans, je suis en pleine forme, j’ai ma tête, mon intelligence, mes coups de gueule, ma force, ma puissance, et tout ça au service des animaux. J’ai du mal à me déplacer avec mes béquilles, mais ça ne m’arrête pas. Je ne vois jamais de médecin. Je n’en ai pas. Le mien a pris sa retraite.

 

Fiona et Filoute dans les bras de Brigitte Bardot...Photo Bernard D’Ormale

Fiona et Filoute dans les bras de Brigitte Bardot...Photo Bernard D’Ormale

Politiquement, vous en êtes où ?

Je suis écœurée par la politique. J’en ai ras le bol. Je trouvais que Mélenchon avait de bonnes idées, et il est végétarien. C’est un type formidable, un meneur, quelqu’un qui pourrait vraiment réussir, mais il en fait trop, avec les immigrés par exemple.

Vous êtes sensible à la douleur des animaux, mais la détresse des migrants ne vous touche pas ?

Non, on est bien assez nombreux. Plein de petits vieux n’ont rien à bouffer, on ferait bien de s’en occuper.

Vous vous sentez proche d’Eric Zemmour ?

Oui, je l’adore.

Mais vous l’avez lu ?

Non, je le regarde à la télé. Il a du courage. Il dit ce qu’il pense, dans ce pays de langue de bois où, dès que l’on dit quelque chose de travers, on est traîné devant les tribunaux. J’ai été condamnée cinq fois. La plupart des gens n’osent pas l’ouvrir parce que c’est mal vu. J’ai toujours dit ce que je pensais. Ce n’est pas à 84 ans que je vais arrêter.

Et la manif des femmes contre le harcèlement, le week-end dernier, ça vous a touché ?

Non je m’en fiche.

Pourtant vous écrivez avoir connu une époque où « La femme était la propriété de son mari » et vous avez contribué à libérer les femmes non ?

Oui, mais on n’a plus le droit de leur dire qu’elles sont belles, de leur mettre la main sur les fesses, on est tout de suite envoyé au tribunal comme harceleur. Je trouvais adorable quand on me disait que j’avais un joli cul. J’allais pas porter plainte pour ça. Les mecs, ils ne vont plus avoir envie de faire la cour aux filles. Evidemment, je ne parle pas des excès, de la violence.

Vous faites très attention à votre allure…

C’est pour moi. Tous les jours, je me coiffe bien, je me maquille, je m’habille du mieux que je peux, je ne veux jamais être dans le laisser-aller. C’est une espèce de discipline de dignité. Plus on vieillit, plus on doit faire attention à son allure, à son physique.

Vieillir, ça vous fait quoi ?

C’est pas rigolo. Mais ça fait partie de la nature et je suis proche de la nature. Les animaux, ils s’en foutent de me voir telle que je suis. Même pour eux, je veux être la plus jolie possible. On le leur doit, même si on est dans la boue jusqu’aux genoux.

Et votre mari (NDLR : Bernard d’Ormale)… Vous avez l’air complices, vous êtes encore dans la séduction ?

A part séduire mes cochons et mes oies… Oui, Bernard est très important, il a de l’humour. Mais c’est pour moi-même que je fais attention, pour les gens qui peuvent venir, que je peux rencontrer sur le chemin. On me remet encore beaucoup de fleurs, des lettres.

On vous propose encore un film parfois ?

Il y a huit jours, Claude Lelouch me téléphone. Il me dit Brigitte, je vous appelle parce que je voudrais vous proposer quelque chose, j’ai dit non tout de suite, sans le laisser finir sa phrase. Non ! Après on a parlé d’autre chose. Il fait un film avec Belmondo, et il voulait faire le retour de Belmondo et Brigitte Bardot ah ah ! Il ne se mouche pas du pied, lui ! Ecoutez, il n’en est même pas question.

Ce serait émouvant. Comme ce film avec Jean-Louis Trintignant et Emmanuelle Riva sur la grande vieillesse d’un couple, « Amour », qui avait reçu la Palme d’or (en 2012). Ça ne vous tente pas du tout ?

Ah non, je déteste. J’avais vu des extraits à la télé. On n’a pas besoin de montrer la vieillesse. J’ai horreur de ce genre de truc au cinéma. Montrez-moi des jolies filles avec des beaux mecs et des belles histoires d’amour qui nous font rêver. La vie n’est déjà pas rigolote, et les films non plus. C’est un cauchemar. Et tous les acteurs se ressemblent, ils ont tous ces mêmes barbes étudiées, interchangeables, on ne fait aucune différence entre l’un et l’autre. Il y a des filles mignonnes, mais on ne les rend pas belles. Moi, j’aime le beau. Ça n’intéresse plus le cinéma, la beauté. On ne filme que le quotidien.

Vous n’avez pas vu le Grand Bain ?

Sept mecs en slip de bain devant la piscine, non, quelle horreur !

Mais vous aimez quoi ?

J’ai adoré cette série, « Downton Abbey ». Elle m’a subjuguée ! L’élégance, la peinture d’un temps qui, hélas, est révolu. C’est extraordinairement joyeux et instructif, on voit la tenue, la dignité, l’élégance d’une époque. J’aime beaucoup les films anglais. J’aime bien les émissions historiques aussi, comme celles de Stéphane Bern ou de Franck Ferrand sur Radio Classique, je l’écoute le matin. J’écoute Radio Classique jour et nuit.

On ne vous imagine pas fan de Mozart ?

Et si ! Le concerto 21 au piano, le 23, la Lettre à Elise de Beethoven, Chopin bien sûr, la Callas.

Et BB qui chante Gainsbourg, vous vous réécoutez parfois ?

Je ne regarde ni mes films ni mes photos, je n’écoute pas mes chansons. (NDLR : son mari intervient pour dire qu’il écoute ses chansons, lui). Je ne me penche jamais sur le passé. Ça me rend nostalgique et triste. Seul compte le moment présent que je vis à fond.

LA « BBIOGRAPHIE »

« Brigitte Bardot : BBiographie », de Bruno Ricard/ED AKFG

« Brigitte Bardot : BBiographie », de Bruno Ricard/ED AKFG

BB s’expose et se lit. A Marseille, affiches, photos, robes font défiler sa carrière. Bruno Ricard signe une « BBiographie » : il n’y manque pas une anecdote, pas la moindre apparition cinématographique, ni même une émission de télé. Ce que l’on préfère, c’est un recueil de ses saillies : « La sexualité ? C’est comme quand on a mangé trop de chocolat. Après, on a une crise de foie. » BB n’a jamais été une potiche. Elle cause, elle envoie, elle interpelle. Et elle touche.

« Et Bardot créa le mythe », château de la Buzine à Marseille (Bouches-du-Rhône), jusqu’au 10 mars.

« Brigitte Bardot : BBiographie », de Bruno Ricard (AKFG, 293 p., 25 €).

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Salon du livre de Boulogne Billancourt...

Publié le par Ricard Bruno

Salon du livre de Boulogne Billancourt...
Salon du livre de Boulogne Billancourt...

Mise en place du salon du livre qui aura lieu cette fin de semaine, pour ma part je serais présent dimanche 02 12 2018 pour dédicacer mon livre, de 14h00 à 19h00.

Merci à mon ami Jean-Marc Philippe pour ces visuels...

Salon du livre de Boulogne Billancourt...
Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>