Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

nouvelles de la fondation

LA FBB ET VÉTÉRINAIRES POUR TOUS LANCENT L’OPÉRATION SOLIDARITÉ VÉTÉRINAIRE UKRAINE AVEC LE SOUTIEN DU MINISTÈRE DE L’AGRICULTURE ET DE L’ALIMENTATION

Publié le par Ricard Bruno

LA FBB ET VÉTÉRINAIRES POUR TOUS LANCENT L’OPÉRATION SOLIDARITÉ VÉTÉRINAIRE UKRAINE AVEC LE SOUTIEN DU MINISTÈRE DE L’AGRICULTURE ET DE L’ALIMENTATION

Alors que des millions d’ukrainiens fuient actuellement leur pays en guerre, bon nombre d’entre eux ont refusé de laisser leur compagnon à quatre pattes derrière eux et trouvent refuge en France avec leur animal de compagnie. Un protocole a été mis en place par les autorités françaises afin de prévenir tout risque sanitaire lié à ces mouvements d’animaux (zoonoses, rage et trafics éventuels). Le ministère de l’agriculture et de l’alimentation, Vétérinaires Pour Tous et la Fondation Brigitte Bardot s’associent pour couvrir intégralement le coût de cette surveillance et les soins vétérinaires des animaux de réfugiés.

 

Communiqué en ukrainien :

Ветеринари для всіх» та Фонд Бріжит Бардо розпочинають операцію
«Ветеринарна солідарність Україна»
за підтримки Міністерства сільського господарства та продовольства
(#VetsolidaireUkraine)

 

Si les chiens et chats en provenance d’Ukraine entrant dans l’Union européenne doivent habituellement répondre à certaines exigences réglementaires strictes, la France a mis en place une dérogation permettant à tout réfugié ukrainien d’être accueilli en France avec son animal, pour faire face à la situation actuelle. Le nombre maximal d’animaux pouvant accompagner leur propriétaire ou personne autorisée est de cinq.

Une surveillance sanitaire est néanmoins mise en œuvre dès son arrivée, afin de s’assurer que l’animal ne présente aucun risque pour ses congénères ou pour les humains (communication du ministère de l’Agriculture à consulter sur ce lien). Plusieurs visites vétérinaires de surveillance sanitaire seront nécessaires au cours des semaines suivant l’accueil.

Ce protocole sanitaire, qui comprend notamment la vaccination, permet d’assurer la protection de l’animal et de la santé publique, mais représente un certain coût qui sera donc intégralement pris en charge grâce à cette collaboration entre le ministère de l’agriculture et de l’alimentation, Vétérinaires Pour Tous et la Fondation Brigitte Bardot.

 Pour consulter la procédure et la prise en charge via Vétérinaires pour Tous, cliquez sur ce lien

 Pour consulter le dossier à renseigner pour la prise en charge des soins vétérinaires dans le cadre de l’opération Solidarité   Vétérinaire Ukraine, cliquez sur ce lien

  • Les réfugiés accompagnés d’animaux doivent, dès leur arrivée, consulter un vétérinaire ou contacter la Direction Départementale en charge de la Protection des Populations (DDecPP) du département dans lequel ils sont hébergés
  • La surveillance antirabique dans le cadre d’une introduction provenant d’un pays tiers sera mise en place
  • Les soins préventifs courants seront réalisés : identification (si besoin), vaccination complète incluant vaccination contre la rage et délivrance d’un passeport, vermifugation et soins curatifs éventuels
  • L’ensemble des frais afférents sera pris en charge, sans avance par le réfugié.
  • Pour tout renseignement complémentaire, vous pouvez contacter Vet pour tous : http://www.veterinairespourtous.fr/

Pour des raisons de santé publique, il est indispensable de se conformer à ce protocole. Toute personne hébergeant un réfugié ukrainien accompagné d’un animal est donc invitée à lui communiquer ces informations afin de lui permettre de déclarer l’entrée de son animal sur le territoire et de mettre en œuvre le protocole sanitaire de précaution.

Afin d’assurer la gratuité de ce suivi sanitaire pour les réfugiés, un tiers des frais vétérinaires sera pris en charge par l’association Vétérinaires pour Tous (VPT), financée par le plan France Relance dans le cadre des actions mises en œuvre par le ministère de l’agriculture et de l’alimentation, un autre tiers sera abandonné par le vétérinaire réalisant les soins. Le dernier tiers, correspondant à la part devant habituellement être réglée par le propriétaire de l’animal, sera pris en charge par la Fondation Brigitte Bardot.

Les vétérinaires souhaitant participer à cette opération de solidarité peuvent dès à présent se rapprocher de  l’association Vétérinaires Pour Tous de leur région (ne pas contacter le standard téléphonique de VPT, mais écrire à l’antenne régionale concernée).

La Fondation Brigitte Bardot, qui met actuellement tout en œuvre pour porter assistance aux animaux en Ukraine, se félicite de cette collaboration, qui permettra peut-être d’alléger un peu détresse de milliers de réfugiés qui ont tout perdu et dont la compagnie de leur animal est plus que précieuse dans ces temps difficiles.

VICTOIRE, FIN DES ÉLECTROCUTIONS À LA GALOUFA D’ALGER !

Publié le par Ricard Bruno

VICTOIRE, FIN DES ÉLECTROCUTIONS À LA GALOUFA D’ALGER !

Après un échange de lettres entre Madame Brigitte  Bardot et le Président Abdelmadjid Tebboune où celui-ci avait exprimé partager son empathie et celle de nombreux Algériens quant au respect de la vie animale ainsi qu’au traitement salubre et bienséant des animaux, nous sommes fous de joie de vous annoncer l’arrêt des électrocutions à la fourrière d’Alger, la tristement célèbre « Galoufa ».

C’est à l’issue d’une réunion à Alger de la Fondation avec le Walli (préfet) Monsieur Ahmed Mabed ce mardi 22 mars que l’annonce de l’arrêt a été prononcée. Des milliers d’animaux n’auront plus à souffrir une mort atroce. C’est une victoire historique.  

Monsieur Mabed devient par là même le héros de tous les amoureux et protecteurs des animaux en Algérie et partout dans le monde. La Fondation en collaboration avec l’association locale B.C.H.E. a organisé une formation de capture de chiens avec l’expert Brian Faulkner et nous allons envoyer le vétérinaire de notre programme à Kabul avec Mayhew international pour une formation vétérinaire visant à commencer des stérilisations, départ d’une nouvelle stratégie de gestion responsable, efficace et non violente des animaux errants.

Nous demandons l’engagement des citoyens algériens qui aiment les animaux à les vacciner et stériliser pour que cette décision puisse être pérenne.

facebook_1647979950656_6912128898959897526

1

2

Partager cet article
Repost0

Ces associations françaises viennent en aide aux animaux de compagnie des Ukrainiens

Publié le par Ricard Bruno

Ces associations françaises viennent en aide aux animaux de compagnie des Ukrainiens

L'association Vétérinaires Pour Tous (VPT) et la Fondation Brigitte Bardot ont mis en place un protocole sanitaire pour l'accueil des animaux de compagnie des réfugiés ukrainiens.

Un protocole sanitaire a été mis en place pour l'accueil des animaux de compagnie des réfugiés ukrainiens, dans le cadre de l'opération Solidarité Vétérinaire Ukraine lancée par l'association Vétérinaires Pour Tous (VPT) et la Fondation Brigitte Bardot. Ce protocole a été mis en place par les autorités françaises «afin de prévenir tout risque sanitaire lié à ces mouvements d’animaux -zoonoses, rage et trafics éventuels- dans la mesure où l'Ukraine n'est pas indemne de rage», explique mercredi la Fondation Bardot dans un communiqué.

Pour les Ukrainiens, les femmes, les enfants... et les animaux d'abord !
Les chiens et chats ukrainiens aussi fuient la guerre et se retrouvent dans les centres d’accueil pour réfugiés, où ils posent un défi "inédit" et inattendu à la chaîne de l'accueil en France.
👉 Hier, la FBB a annoncé un partenariat avec Vétérinaires Pour Tous et le ministère de l'Agriculture pour prendre en charge les soins vétérinaires des animaux de compagnie des réfugiés ukrainiens.
Une prise en charge qui doit alléger un peu la détresse de milliers de réfugiés qui ont tout perdu.

Soutenue par le ministère de l'Agriculture, cette opération couvre intégralement le coût d'une surveillance sanitaire et les soins vétérinaires des chiens et chats venus d'Ukraine. «La France, en lien avec ses homologues européens, a mis en place une dérogation permettant à tout réfugié ukrainien d’être accueilli en France avec son animal, pour faire face à la situation actuelle», ajoute la Fondation Bardot, en rappelant que «les chiens et chats en provenance d'Ukraine entrant dans l'Union européenne doivent habituellement répondre à certaines exigences réglementaires strictes». A son arrivé sur le sol français, «afin de s’assurer que l’animal ne présente aucun risque sanitaire pour ses congénères ou pour les humains», le maître du chien ou du chat est «invité à consulter un vétérinaire ou à contacter la Direction Départementale en charge de la Protection des Populations (DDecPP) du département dans lequel il est hébergé».

 

"Alléger un peu la détresse de milliers de réfugiés"

Plusieurs visites vétérinaires de surveillance sanitaire seront nécessaires au cours des semaines suivant l’accueil. Ce protocole sanitaire, qui comprend la vaccination, permet d'assurer la protection de l’animal et de la santé publique. «VPT va dédier une partie de l’enveloppe accordée par l’État dans le cadre du Plan France Relance au financement des soins vétérinaires des animaux ukrainiens», a fait valoir Christophe Buhot, directeur de Vétérinaires Pour Tous «remerciant par avance tous ceux qui, en tant qu’adhérents de VPT, accueilleront et soigneront ces animaux en abandonnant un tiers de leurs honoraires sur chaque acte réalisé».

Christophe Marie, porte-parole de la Fondation Bardot, a estimé que cette collaboration allait «permettre d'alléger un peu la détresse de milliers de réfugiés qui ont tout perdu et dont la compagnie de leur animal est plus que précieuse». Le nombre maximal d'animaux pouvant accompagner leur propriétaire ou personne autorisée est de cinq.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Guerre en Ukraine: à la frontière, les animaux de compagnie sont aussi pris en charge

Publié le par Ricard Bruno

Ils sont souvent source de réconfort. En cette période de déracinement pour des millions d’Ukrainiens, une initiative a été mise en œuvre pour que les animaux de compagnie puissent être accueillis au même titre que leur maître (sse) réfugié (e).

Guerre en Ukraine: à la frontière, les animaux de compagnie sont aussi pris en charge

Car si d’ordinaire, les chiens et chats en provenance d’Ukraine entrant dans l’Union européenne doivent répondre à certaines exigences réglementaires strictes, la France, en lien avec ses homologues européens, a mis en place une dérogation permettant à tout réfugié ukrainien d’être accueilli en France avec son animal. Le nombre maximal d’animaux pouvant accompagner leur propriétaire ou personne autorisée est fixé à cinq.

Alléger la détresse

Un protocole a été mis en place par les autorités françaises afin de prévenir tout risque sanitaire lié à ces mouvements d’animaux (zoonoses, rage et trafics éventuels) dans la mesure où l’Ukraine n’est pas indemne de rage. Association inédite, le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, Vétérinaires Pour Tous et la Fondation Brigitte Bardot se sont entendus pour couvrir intégralement le coût de cette surveillance et les soins vétérinaires des animaux de réfugiés.

"Plusieurs visites vétérinaires de surveillance sanitaire seront nécessaires au cours des semaines suivant l’accueil", est-il précisé, afin de préserver la santé publique.

"Nous avons à cœur d’aider les réfugiés ayant fui avec leurs animaux pour leur permettre d’être accueillis sans risque en France. Cette collaboration, va permettre d’alléger un peu, nous l’espérons, la détresse de milliers de réfugiés qui ont tout perdu et dont la compagnie de leur animal est plus que précieuse dans ces temps difficiles", conclut le porte-parole de la Fondation, Christophe Marie.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Haution : L’homme qui a tué son chien devant la justice

Publié le par Ricard Bruno

Maîtres Grillon (Association Stéphane Lamart et SNDA) et Des Rivières-Pigeon (Fondation Brigitte Bardot) ont défendu les droits des animaux dans cette affaire.

Maîtres Grillon (Association Stéphane Lamart et SNDA) et Des Rivières-Pigeon (Fondation Brigitte Bardot) ont défendu les droits des animaux dans cette affaire.

Dans la nuit du 10 au 11 décembre 2021 à Haution, un homme a abattu son chien d’un coup de fusil. Interpellé, le prévenu a répondu de ses actes devant le tribunal, ce jeudi 10 mars.

L’affaire avait fait grand bruit. Elle en a fait au moins autant dans la salle d’audience, ce jeudi 10 mars. À la barre, un homme de 33 ans, habitant d’Haution, est jugé pour avoir tué son chien d’un coup de fusil dans la nuit du 10 au 11 décembre 2021, mais aussi pour détention d’arme non déclarée, de stupéfiants et pour destruction d’un volet d’une clinique vétérinaire à Vervins. Les faits se sont déroulés au domicile du prévenu. Alors que la soirée se passait bien, une dispute éclate entre lui et sa compagne. Deux chiens, l’un appartenant à la femme et l’autre à l’homme, se mettent à se battre en voulant protéger leur maître.

 

Un impact de la taille “d’un euro”

Le prévenu décide d’emmener son chien dans sa chambre pour lui infliger “une correction“, selon ses mots. L’animal de compagnie l’aurait alors mordu, déclenchant la colère de l’homme. Il se saisit d’un fusil et tire sur son chien

L’impact fait la taille d’une pièce d’un euro. Il a tiré presque à bout portant. Il y avait volonté de faire du mal“, affirme Patrice Grillon, avocat du barreau de Paris venu défendre les intérêts des associations Stéphane Lamart et de la Société Nationale de Défense des Animaux (SNDA). “Les chiens se sont remis à se battre, alors j’ai tiré pour lui faire peur. Je voulais tirer à côté“, déclare le prévenu à la barre. Ce qui fait tiquer l’un des assesseurs : “Vous vouliez tirer à côté ? Dans une maison ? Mais vous vous rendez compte de ce que vous…

Source de l'article : Cliquez ICI

 

Partager cet article
Repost0

PRESIDENTIELLE : UNE TRENTAINE D'ONG DEMANDENT AUX CANDIDATS DE S'ENGAGER POUR LES ANIMAUX

Publié le par Ricard Bruno

PRESIDENTIELLE : UNE TRENTAINE D'ONG DEMANDENT AUX CANDIDATS DE S'ENGAGER POUR LES ANIMAUX
La Fondation Bardot et 28 autres ONG se sont associées pour porter la voix des animaux en choisissant 22 mesures destinées aux candidats à l'élection présidentielle pour qu'ils s'engagent à faire évoluer la cause animale.
 
À 26 jours du premier tour, ces propositions sont portées par la campagne «Engagement animaux 2022» avec six thématiques:
  • animaux et société,
  • élevage transport et abattage,
  • expérimentation animale,
  • captivité et divertissement,
  • animaux de compagnie et de loisirs,
  • animaux sauvages et biodiversité.
 
Un sondage Ifop réalisé en février à la demande de la Fondation Bardot révèle que 86% des Français déclarent vouloir que les candidats fassent des propositions pour améliorer la condition animale, et 57 affirment que ces propositions pourraient influencer leur vote.
 
Une charte signée par plusieurs candidats.
 
«L'idée de cette campagne est d'informer les citoyens de l'ensemble des engagements des candidats par le biais d'un site internet www.engagement-animaux.fr», a expliqué mardi Lorène Jacquet de la Fondation Bardot lors d'une visioconférence.
 
Parmi les candidats qui ont signé la charte, Jean-Luc Mélenchon (LFI) a validé 98% des mesures tout comme l'écologiste Yannick Jadot, Nathalie Arthaud (LO) 85%, Philippe Poutou (NPA) 77%, Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) 67% et Marine Le Pen (RN) 58%.
 
Sur la thématique «Élevage, abattage et transport», Agathe Gignoux de CIWF s'est félicitée que «les candidats de gauche s'engagent sur 100% des mesures» rappelant qu'en France un milliard d'animaux sont abattus chaque année.
Elle déplore, en revanche, que sur ce sujet Nicolas Dupont-Aignan et Marine Le Pen «s'engagent nettement moins», cette dernière se «positionne uniquement sur l'abattage sans étourdissement».
 
Lorène Jacquet regrette que Nicolas Dupont-Aignan et Marine Le Pen ne s'engagent pas sur l'interdiction de la corrida et des combats de coqs même si Marine Le Pen est pour l'interdiction des arènes aux moins de 16 ans.
 
Elle approuve toutefois que Jean-Luc Mélenchon s'engage pour la première fois pour l'interdiction de la corrida.
 
«Lors de ce quinquennat, une partie de la gauche s'est clairement positionnée en faveur de la cause animale dans son ensemble. Cette tendance continue avec l'engagement de Jadot et Mélenchon. Ils ont d'ailleurs franchi le pas de l'abattage sans étourdissement», se félicite Melvine Josse de l'association convergence animaux politique (CAP).
Il regrette toutefois qu’Eric Zemmour (Reconquête!) «ne cherche en aucun cas à s'exprimer sur la condition animale et assume une opposition à la condition animale sur beaucoup de sujets».

Source : Fondation Brigitte Bardot

La saga de la fondation Brigitte Bardot le 07 03 2022 Europe 1

Publié le par Ricard Bruno

ELECTION PRESIDENTIELLE 2022 : LA CONDITION ANIMALE, UN ENJEU ELECTORAL !

Publié le par Ricard Bruno

ELECTION PRESIDENTIELLE 2022 : LA CONDITION ANIMALE, UN ENJEU ELECTORAL !

CHASSE

Alors que, ce week-end encore, une jeune femme de 25 ans a perdu la vie lors d’une randonnée, victime du tir d’une mineure armée participant à une battue aux sangliers, la Fondation Brigitte Bardot révèle un sondage Ifop inédit (réalisé en février 2022 avant ce nouveau drame) dans lequel 83% des Français se déclarent favorables à ce que soient instaurés 2 jours sans chasse par semaine (dont le dimanche) et l’intégralité des vacances scolaires.

Sur la chasse toujours, 86% des Français sont contre la chasse à courre. Pour mieux protéger l’animal sauvage dans la nature, 77% des Français sont favorables à la reconnaissance de son statut d’être vivant et sensible.

 

ÉLECTION

Dans le cadre de l’élection présidentielle, 86% des Français* souhaitent que les candidats se positionnent sur la question animale et présentent des mesures visant à améliorer la condition des animaux. Pour 57% des Français, les propositions des candidats en matière de protection animale pourraient influencer leur vote…

ANIMAUX DE COMPAGNIE

En France, chaque année, 200 000 animaux de compagnie sont victimes d’abandons et les ventes d’animaux en ligne encouragent le trafic et les importations illégales. Face à ce constat, 80% des Français sont favorables à l’interdiction de la vente des animaux de compagnie via les petites annonces et les réseaux sociaux.

Pour éviter la prolifération des chats et l’engorgement des fourrières, 87% des Français sont favorables à l’obligation de stérilisation des chats errants avec une participation financière des municipalités.

comment habituer chiens chien port masque humain coronavirus

EXPERIMENTATION ANIMALE

Deux millions d’animaux sont utilisés chaque année en France dans le cadre d’expérimentations (tests de toxicité, recherche fondamentale…). Si le nombre global d’animaux reste stable, sur les cinq dernières années on note une très forte augmentation du nombre de chiens expérimentés (+ 47%) et une augmentation plus sévère encore pour les chats (+ 200%).

Les Français sont 76% à être favorables à ce qu’en France les pouvoirs publics s’engagent à encourager le développement de méthodes substitutives à l’expérimentation animale (subvention, incitation fiscale…). Ils sont également 74% à être favorables à une interdiction du recours à l’expérimentation animale dans un délai de 10 ans.

Avant d’arriver à cette échéance de dix ans, 78% des Français sont favorables à la fermeture des élevages de chiens et de chats implantés en France pour alimenter les laboratoires de recherche.

HIPPOPHAGIE

Afin d’organiser l’accueil des équidés dans des structures adaptées et leur éviter l’abattoir, 87% des Français sont favorables à la reconnaissance du statut d’animal de compagnie pour le cheval.

COMBATS D’ANIMAUX

Pour 87% des Français, tout acte de cruauté volontaire, ayant entraîné la mort d’un animal, doit être puni sans exception pour les corridas et combats de coqs.

ELEVAGES

En France, plus de 80% des animaux sont élevés dans des conditions qui ne répondent pas à leurs besoins (cages, bâtiments fermés sans accès à l’extérieur). Les Français sont 88% à être favorables à l’interdiction de l’élevage en cages dans un délai de 5 ans. Ils sont 91% à être favorables à rendre obligatoire un accès extérieur, pour tous les élevages, dans un délai de 10 ans.

ABATTAGE RITUEL

Enfin, 90% des Français sont favorables à ce qu’en France (comme dans de nombreux autres Etats membres de l’UE) on rende obligatoire, en toute circonstance, l’étourdissement des animaux de boucherie avant leur abattage, sans exception pour l’abattage religieux (casher ou halal).

Pour Christophe Marie, porte-parole de la Fondation Brigitte Bardot :

« Ce nouveau sondage inédit illustre l’intérêt croissant des Français pour la condition animale. Sur l’ensemble des questions posées, les réponses se font chaque fois plus exigeantes, notamment pour l’obligation d’un étourdissement en toute circonstance, sans exception pour l’abattage rituel, le rejet quasi unanime de pratiques barbares comme la corrida, les combats de coqs ou la chasse à courre. Une préoccupation majeure pour les conditions d’élevage des animaux de consommation et le commerce en ligne des animaux de compagnie. Quelques nouveautés également comme la volonté de ne plus envoyer de chevaux à l’abattoir ou celle de faire fermer les élevages de chiens et de chats pour la recherche. La Fondation Brigitte Bardot a également souhaité connaître l’avis des Français sur l’annonce ambitieuse du candidat Yannick Jadot d’instaurer deux jours sans chasse par semaine et l’intégralité des vacances scolaires… soutien plus fort que jamais des Français ! »

 

Source de l'article : Fondation Brigitte Bardot : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Il y a 30 ans, par décret en Conseil d’État, la Fondation Brigitte Bardot obtient sa reconnaissance d’utilité publique.

Publié le par Ricard Bruno

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 > >>