Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

209 articles avec tout ou presque sur brigitte

Des photos inédites de Brigitte Bardot exposées pendant un an au Musée de la gendarmerie...

Publié le par Ricard Bruno

Des photos inédites de Brigitte Bardot exposées pendant un an au Musée de la gendarmerie...

La grande expo de l'année 2017 dans le tout nouveau musée de la place Blanqui sera consacrée à BB avec de nombreux clichés de la star à Saint-Tropez, dont beaucoup d'inédits.

Au naturel. À l'image de Brigitte Bardot. C'est ainsi que l'une des icones mondiales sera présentée, dès février, au musée de la gendarmerie et du cinéma, pendant quasiment une année pleine, exactement du 1er février 2017 au 15 janvier 2018.

Il s'agit d'une exposition de photographies qui la représenteront dans sa ville d'adoption. L'éternelle fiancée de Saint-Tropez dans sa vie de tous les jours.

"'est ce qui va rendre cette exposition unique, souligne son époux Bernard d'Ormale. Ici, on ne verra pas la star mais la femme, sur des images prises exclusivement au village".

Paris Match et Var-matin

Pour la signature des photos, de grands noms se sont déjà engagés, comme le magazine Paris-Match ou les agences de photographies Getty et Gamma-Rapho.

Acteur au quotidien de la vie locale Var-matin est bien évidemment associé à cette célébration. Le journal met à disposition les images de ses photographes et journalistes saisies au fil des décennies, toujours très respectueux de l'image de Brigitte Bardot l'actrice certes, mais surtout la Tropézienne, la femme, la femme engagée.

Après un long travail de recherches dans les archives du journal, assuré par Franz Chavaroche, les images présentées au titre de Var-matin sont signées Marie-Claude Pichon, Marc Voléry, Michel Luccioni, Franz Chavaroche, Luc Boutria, Patrick Bar et Philippe Arnassan .

"L'intérêt de l'événement, précise Franz Chavaroche, réside aussi dans le fait que nous allons présenter des images inédites".

Autant dire des trésors.

Lors du dernier conseil municipal, la commune a officialisé l'organisation de l'exposition et voté un montant de 40.000 euros pour sa mise en œuvre au musée de la gendarmerie et du cinéma.

Une statue de bronze

Cet événement en précédera un autre, probablement en mai, celle du dévoilement de la statue de Brigitte Bardot sur la place Blanqui. Le projet était dans les tuyaux depuis longtemps (cf notre article du 3 juin) mais c'est l'adjoint à la culture, Claude Bérard, qui l'a officiellement dévoilé lors du dernier conseil municipal.

Dessinée par le maître de l'érotisme italien Milo Manara, la statue en bronze est en train de prendre forme chez un sculpteur de Pietrasanta, la région du marbre de Carrare.

Une icône mondiale, des images inédites, un écrin déjà célèbre - le musée de la gendarmerie et du cinéma - tout semble déjà réuni pour faire de cette exposition un événement très couru.

Des photos inédites de Brigitte Bardot exposées pendant un an au Musée de la gendarmerie...
Des photos inédites de Brigitte Bardot exposées pendant un an au Musée de la gendarmerie...
Des photos inédites de Brigitte Bardot exposées pendant un an au Musée de la gendarmerie...
Des photos inédites de Brigitte Bardot exposées pendant un an au Musée de la gendarmerie...

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot n’existe pas : Un essai intelligent de Marie Céhère sur un mythe français mal compris...

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot n’existe pas : Un essai intelligent de Marie Céhère sur un mythe français mal compris...

Brigitte Bardot est-elle un mythe ? L’essai enjoué, précis, brillant de notre consoeur Marie Céhère, Brigitte Bardot ou l’art de déplaire, pose la question dans cette France des années 10 où tout comme les fées, les sous-bois, les fantômes, les stations-service au bord des départementales, les dernières séances dans un cinéma d’Aubusson, les stars aussi ont disparu. Où le désenchantement pixélisé des réseaux sociaux joue avec l’éphémère définitif et l’amnésie permanente d’un présent perpétuel qui ne laisse guère de place à la nostalgie, ce dernier mode de connaissance des âmes sensibles telles que les définissait Stendhal. Or, Marie Céhère qui n’a pas trente ans, est d’abord une nostalgique mais pas pour jouir du plaisir d’être triste, ou pas seulement, mais pour tenter de comprendre ce qu’on a pu perdre en route, ce qui fait que nous avons cette impression de plus en plus prégnante que si ce n’était pas mieux avant, c’est pire maintenant.

Oui, Bardot est un mythe et pas des moindres. La preuve, nous dit Marie Céhère, elle n’existe pas : « Brigitte Bardot n’est pas réelle. Le cinéma, la publicité, la presse, la télévision, la rumeur populaire en ont fait un concept, une créature dont le nom et les initiales suffisent, comme une formule, à provoquer des réactions extrêmes. » Déjà, dans un petit livre écrit sur le vif, B.B 60, François Nourissier, nous rappelle Marie Céhère, avait écrit : « B.B incarne ce qu’aiment les Français ». En tout cas, les Français des années 50-60, trop heureux que Bardot l’impudique, la décoiffée, la Vouivre des plateaux de cinéma, Bardot au corps évident et solaire, bouscule malgré eux cette France encore tranquillement patriarcale, peu habituée à voir la part sauvage et mystérieuse du féminin s’exposer dans la radieuse impudeur de la jeunesse. Et cela, que le corps de Bardot apparaisse dans la célèbre scène de danse de Et dieu créa la femme de Vadim ou allongé, nu, sur le toit de la villa de Malaparte dans Le mépris de Godard. Marie Céhère a compris et le montre très bien que le scandale Bardot est un obscur désir inavoué de scandale de la part d’une société qui a envie d’être choquée mais ne le dirait pour rien au monde. « Brigitte Bardot, cette chose qui se promène toute nue ? » aurait demandé Gabin quand on lui annonça qu’elle serait sa partenaire dans En cas de malheur. Oui, c’est exactement ça, Bardot est cette chose qui se promène toute nue dans un monde encore très habillé comme l’avait vu Claude Autant-Lara qui la montre se dénudant dans le bureau solennel d’un Gabin en costume pour le convaincre d’assurer sa défense, ce qui donne un des contrastes les plus érotiques du cinéma de papa.

La haine du féminin qui est si bien portée aujourd’hui, que ce soit par les fanatiques religieux ou les pornographes industriels qui sont, au bout du compte, les mêmes, rendrait-elle une nouvelle Bardot possible aujourd’hui ? C’est une autre des questions soulevées par Marie Céhère. On peut en douter, la nudité n’est plus subversive, elle a été neutralisée par la surexposition ou le refoulement, le gang-bang ou la burqa. Le dossier Bardot s’alourdit car, comme nous l’explique Marie Céhère, il y a un féminisme de Bardot mais un féminisme différentialiste, où la femme s’assume en tant que femme et pas nécessairement contre l’homme : « Brigitte Bardot ne s’est jamais lancée dans une compétition contre les hommes. Ses relations amoureuses, multiples, tumultueuses et publiques, ne revêtaient pas les caractères de la lutte des sexes. A l’instar du MLF qui manifestait dans les années 70 pour l’abolition des lois pénalisant l’avortement, elle revendiquait la possibilité d’exister en tant que femme et non d’être à égalité de pouvoir avec l’homme. » Bref, Bardot la réac, par un paradoxe dont Marie Céhère montre qu’il n’est qu’apparent, est en fait une révolutionnaire dont le mot clé, le sésame émancipateur est « l’autonomie ». Autonomie de son désir, de ses choix professionnels, de ses engouements politiques.

Dernier crime de Bardot, le plus impardonnable peut-être dans une société spectaculaire et panoptique mais qui est aussi la dernière contribution de la star à la construction inconsciente du mythe : sa disparition. Elle arrête brutalement sa carrière en 73, se réfugie sur la côte d’Azur. Ce n’est pas parce qu’elle est oubliée ou moins sollicitée par le cinéma. Simplement, elle ne veut plus être là, ou en tout cas plus là où on l’attend.

 

Elle aura ainsi conjugué « l’art de déplaire » jusqu’au bout, avec une élégance définitive qui est aussi celle de Marie Céhère dans ce livre vivement recommandable.

Brigitte Bardot, l’art de déplaire de Marie Céhère (Pierre-Guillaume de Roux)

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot en photos...

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot en photos...
Brigitte Bardot en photos...
Brigitte Bardot en photos...
Brigitte Bardot en photos...
Brigitte Bardot en photos...
Brigitte Bardot en photos...
Brigitte Bardot en photos...
Brigitte Bardot en photos...
Brigitte Bardot en photos...
Brigitte Bardot en photos...
Brigitte Bardot en photos...
Brigitte Bardot en photos...
Brigitte Bardot en photos...
Brigitte Bardot en photos...
Brigitte Bardot en photos...
Brigitte Bardot en photos...
Brigitte Bardot en photos...
Brigitte Bardot en photos...
Brigitte Bardot en photos...
Brigitte Bardot en photos...
Brigitte Bardot en photos...
Brigitte Bardot en photos...
Brigitte Bardot en photos...
Brigitte Bardot en photos...
Brigitte Bardot en photos...
Brigitte Bardot en photos...
Brigitte Bardot en photos...
Brigitte Bardot en photos...

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot Inédit et exclusif ! uniquement sur le blog Brigitte Bardot !

Publié le par Ricard Bruno

Extrait du documentaire sur Brigitte Bardot qui sera diffusé fin novembre 2016 sur France 3 suivit du film "En cas de malheur"

Bruno Ricard

Partager cet article

Repost 0

Sauvetages : La fondation Brigitte Bardot en action...

Publié le par Ricard Bruno

Sauvetages : La fondation Brigitte Bardot en action...


Actuellement la FBB a sous sa protection 879 moutons, 684 vaches, 580 chevaux, 246 chèvres, 111 cochons sauvés des abattoirs !*

Je ne parle même pas des dizaines de chiens et chats et autres animaux sous sa protection...

Bruno Ricard

*Source fondation Brigitte Bardot

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot veut "animaliser" le débat présidentiel

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot veut "animaliser" le débat présidentiel

Face au silence sur la cause animale, Brigitte Bardot lance un appel de Saint-Tropez pour demander que le sujet figure parmi les priorités à aborder à chaque interview de "présidentiable".

Un souhait qui part d’un constat très simple. Un silence jusqu’ici assourdissant sur le sujet.

"Aux primaires de la droite par exemple, je les ai écoutés tous ridicules derrière leur pupitre façon Questions pour un champion. Pas un n’a parlé des animaux et pas un journaliste n’a posé la question. C’est pourtant un débat de fond et d’éthique humaine. On ne peut plus fermer les yeux là-dessus. Il y a eu trop d’horreurs, d’abus, d’exploitation...", poursuit une Brigitte Bardot désenchantée face à des gouvernements successifs aux abonnés absents.

En attendant d’hypothétiques réponses des candidats, Brigitte s’associe cœur et âme au collectif où figurent notamment Boris Cyrulnik et le moine bouddhiste Matthieu Ricard, qui, en octobre dernier, publiait une tribune dans les colonnes du Monde en faveur de la création d’un secrétariat d’État à la condition animale. Pour une "vraie prise en compte" de ces maltraitances qui n’en finissent plus de miner BB.


Retrouvez les propos de Brigitte Bardot dans notre édition de demain mercredi ainsi qu'un long entretien exclusif chez elle à Saint-Tropez dans un hors-série "Animaux & nous", à paraître le 17 décembre 2016.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot en direct lors de la vente aux enchères Rossini le 05 11 2016

Publié le par Ricard Bruno

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot : Vente aux enchères, la presse en parle...

Publié le par Ricard Bruno

Journal le Parisien n°22446 du vendredi 04 11 2016

Journal le Parisien n°22446 du vendredi 04 11 2016

Rossini vente aux enchère dans l'émissionTélématin du 04 11 2016

Rossini sur Radio Classique Guillaume Durand (montage Bruno Ricard)

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot : Exclusif...

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot : Exclusif...

Une soirée spéciale consacrée à Brigitte Bardot sera diffusée fin novembre sur France3 .

Il y aura un documentaire inédit suivit du film "En cas de malheur".

Bruno Ricard

Partager cet article

Repost 0

Visite du Brigitte-Bardot, navire des flibustiers de Sea Shepherd

Publié le par Ricard Bruno

Visite du Brigitte-Bardot, navire des flibustiers de Sea Shepherd

(ONG) Sea Shepherd.

Le vaisseau spatial flottant est amarré au quai d'honneur depuis quelques semaines pour une mission en Méditerranée contre les filets "fantômes", filets détériorés qui continuent de pêcher et de tuer la faune marine s'ils ne sont pas retirés des fonds.

Samedi toute la journée, entre deux plongées jusqu'à 60 m, l'équipage a accueilli à bord les curieux pour une visite guidée gratuite. Embarquement avec les bergers de la mer.

C'est Xavier, l'un des 2 000 bénévoles que compte l'organisation dans le monde qui reçoit aujourd'hui.

On s'étonne d'abord du look de Formule 1 du Brigitte-Bardot, difficilement compatible avec des missions de sauvegarde. On ne croit pas si bien dire.

"Ce bateau a été construit en 1998 dans le but de battre le record du tour du monde à moteur, ce qu'il a fait. Nous l'avons récupéré pour nos missions. C'est vrai qu'il n'est pas très pratique, confesse le guide, mais nous l'avons aménagé."

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 > >>