La Fondation Bardot s'insurge contre un jeu basque consistant à arracher la tête d'une oie morte

Publié le par Ricard Bruno

Antzar Jokoa en 2011

L'"Antzara Jokoa" consiste à arracher la tête d'une oie morte, suspendue par les pattes. Une tradition "irrespectueuse" et "choquante" pour la fondation qui défend les animaux.

Commenter cet article

Diane 12/08/2015 07:34

Il est important de manifester sa désapprobation. Si, d'une oie vivante (horreur !) la tradition utilise une oie morte, il est indispensable de continuer à s'indigner et remplacer par une oie de chiffon, ce n'est pourtant pas compliqué ! comment est-ce encore possible de "jouer" avec des animaux qu'ils soient vivants ou morts : quel exemple pour les enfants ! les spectacles d'amusement avec des êtres vivants ou qui ont vécu sont pathétiques et dénotent d'une certaine mentalité....mais il existe des publicités avec des volailles qui vont dans ce sens !..à partir du moment où on ne respecte pas ce qu'on mange, notamment la "viande" pour ceux qui en consomment (déjà, qui, devant son assiette, pense à dire merci, à être reconnaissant pour l'animal qui a donné sa vie ?), comment peut-on s'étonner après, de telles coutumes ! .Franchement, comment pourrait-on se "civiliser" dans nos pays qui le prétendent avec de telles mentalités ! Il y a vraiment encore fort à instruire et à éduquer...