Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Gainsbourg héroïque sur TMC

Publié le par Ricard Bruno

Mardi 5 janvier prochain dès 20h40, Carole Rousseau sera aux commandes d'un nouveau numéro de « 90'Faits divers » consacré à Serge Gainsbourg. Gainsbourg héroïque sur TMC

A l'occasion de la sortie du film « Gainsbourg vie héroïque » au cinéma le 20 janvier 2010, la journaliste vous proposera de découvrir le témoignage d'anonymes qui ont connu l'artiste le plus controversé de son époque. Le documentaire vous révèlera qui était vraiment Serge Gainsbourg grâce à des images inédites et des reportages de qualité. De ses blessures à ses talents de peintre, en passant par les femmes de sa vie dont Jane Birkin, Brigitte Bardot ou Juliette Gréco, vous saurez la véritable histoire de Serge Gainsbourg.

Source : http://www.tvmag.com/programme-tv/article/documentaire/49467/gainsbourg-heroique-sur-tmc.html

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Affaire "Nagui"attaque "Brigitte Bardot" : 2ème Réponse de France2

Publié le par Ricard Bruno


>
>

Bonjour,
>
>
> Vous avez exprimé votre mécontentement concernant les propos tenus par Nagui dans l'émission "Tout le monde veut prendre sa place" diffusée le 16 décembre dernier.
>
> Vous souhaitez plus de mesure dans le comportement de cet animateur.
>
> Je comprends votre déception et vous remercie d'avoir pris le temps d'écrire à France 2 pour faire part de votre réaction.
>
> Je tiens à vous assurer que Nagui ne souhaite pas blesser les téléspectateurs ou les participants au jeu.
>
> Il souhaite simplement que l’humour soit au rendez-vous des émissions qu’il anime.
>
> Il est vrai que certaines paroles peuvent parfois être appréciées différemment selon les convictions de chacun.
>
> J'ai transmis vos remarques à « Effervescence Production », société de production de l’émission, afin qu'elle en prenne connaissance.
>
> Au nom des animateurs et de l'ensemble des équipes du groupe France Télévisions, je vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d'année et d'agréables moments en compagnie des programmes de France 2.
>
>
> Bien cordialement,
>
> Franck Vautier,
> Responsable du Service Communication Téléspectateurs

Mon nouveau courrier de ce jour en date du 28 12 2009
Monsieur Vauthier

Bonsoir

J'ai de nouveau bien lu votre courrier de ce jour concernant les propos scandaleux à l'encontre de madame Brigtte Bardot proféré par l'animateur "Nagui" dans son émission du 16 décembre dernier.
Je suis désolé mais il est hors de question que je me contente de cette réponse.
Vous me dites que l'animateur Nagui ne souhaite pas blesser les télespectateurs, mais il est coutumié de ce genre de fait ! 
Que fait France2 pour stoper ces dérives verbales...Rien du tout, vous répondez à chaque fois à côté des questions qui vous sont posées, je veut des réponses claires et nettes à mes questions, et arrêtez de répondre par des réponses évasives.
Nous sommes des milliers à avoir été choqués par les attaques contre madame Bardot, il n'y a qu'à voir le nombre de message reçu sur mon blog tous sont unanimes pour dire qu'il sont scandalisés par cet aimateur qui devrai resté dans son rôle d'animateur et ne pas injurié à tout va et en public des personnes telles madame Brigitte Bardot.
En attente de vous lire

Bruno Ricard


Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

L'inimitable et Incontournable Spécialité de Saint-Tropez !...

Publié le par Ricard Bruno

A Saint-Tropez, il n'existe qu'une seule Tarte Tropézienne, celle de son véritable créateur Alexandre Micka. Depuis son origine, elle est fabriquée dans le secret d'une boulangerie de la presqu'île de St-Tropez, en Provence, dans le Sud de la France, de façon artisanale et par de vrais boulangers-pâtissiers.
Son histoire, liée intimement à celle de Saint-Tropez, de Brigitte Bardot, de Jean-Louis Trintignant et de Roger Vadim, est insolite et originale.

La Tarte Tropézienne est aussi une entreprise qui s'est développée depuis une quinzaine d'années dans trois secteurs d'activité :
traiteur, pâtisserie et boulangerie avec un réseau de distribution de quinze points de vente répartis dans le département du Var, et sa célèbre boutique traiteur de la place des Lices à Saint-Tropez.
Bienvenue donc sur le site de la Tarte Tropézienne, de la véritable Tarte Tropézienne, celle de son unique créateur Alexandre Micka.


Pour la pâte :

- 350 g de farine
- 20 g levure de boulanger
- 50 g de sucre
- 4 œufs
- 150 g de beurre mou
- 2 cuillères à soupe d'eau froide
- jus de citron
- sel


Pour la crème :

- 50 g de farine
- 50 cl de lait
- 125 g de sucre semoule
- 2 œufs
- 30 cl crème
- 1 sachet de sucre vanillé
- gousse de vanille
- grains de sucre




Faire tiédir le lait et y incorporer la levure émiettée.

Former un puits de farine et y verser les œufs battus.

Ajouter le jus de citron, le sucre, une pincée de sel et le lait.

Ajouter le beurre en malaxant et former une boule.

Laisser la pâte reposer 1 h à température ambiante.

Au bout d'une heure, la malaxer puis la laisser à nouveau reposer 1h.


Préparation de la crème:

Faire bouillir le lait avec une gousse de vanille.

Mélanger le sucre, les œufs, la farine et ajouter le lait chaud en remuant.

Faire chauffer cette préparation jusqu'à ébullition en remuant.

Puis la faire refroidir.

Mettre la pâte dans un moule beurré et étaler en surface du jaune d'œuf délayé à l'aide d'un pinceau.

Saupoudrer de gros grains de sucre.

Cuire au four pendant 30 mn puis laisser refroidir.

Couper la brioche horizontalement en deux parties.

Fouetter la crème fraîche avec le sucre vanillé et la mélanger à la crème pâtissière.

Répartir cette crème sur la partie inférieure de la brioche et recouvrir du chapeau avec les grains de sucre.

                                                                        trop_zienne



L'histoire de la tarte Tropézienne :


Débarqué en Provence avec les américains en 1945, Alexandre Micka ouvre une boulangerie place de la Mairie à Saint-Tropez et vend à côté de ses pizzas, croissants et pâtisseries, un gâteau à la crème, issu d’une recette de sa Pologne natale.

Tout proche de là, une équipe tourne un film : « Et Dieu créa la femme ». Le nom des acteurs et du metteur en scène sont encore inconnus : Brigitte Bardot, premier rôle féminin ; Curd Jurgens, premier rôle masculin ; Jean-Louis Trintignant, jeune débutant et un certain Roger Vadim, metteur en scène. Le film allait enflammer la planète.
                                                                        
html1
Très rapidement, Alexandre Micka se charge des repas pour l’équipe de tournage et, chaque jour, son fameux gâteau est davantage demandé.

- " Tu devrais lui donner un nom à ton dessert " lui conseille un jour Brigitte Bardot. " Pourquoi ne l’appellerais-tu pas « la Tarte de Saint-Tropez » ? " Finalement, Alexandre Micka déposa la marque et le brevet en baptisant son gâteau « la Tarte Tropézienne ».

En 1975, la Tarte Tropézienne est localement connue, mais sa diffusion reste anecdotique. C’est alors que Jean-Baptiste Doumeng, surnommé " le Milliardaire Rouge ", avec l’accord d’Alexandre Micka, développe la tropézienne en « surgelé » et la diffuse partout en Europe. Il lance alors une vaste campagne de publicité à l’échelle communautaire et « la Tarte Tropézienne » devient célèbre !

En 1985, Alexandre Micka rencontre Albert Dufrêne, le fait entrer dans sa Société en tant que de Directeur Commercial et lui cède, peu de temps après, le savoir-faire et le nom de son succès.

Source : http://tattoofood.canalblog.com/archives/2009/12/27/15962510.html

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Emission spéciale Brigitte Bardot...

Publié le par Ricard Bruno

Excellente nouvelle pour ceux qui aurait manqué en 2006 l'émission "Un jour un destin" présenté par L.Delahousse, émission entièrement consacrée à Brigitte Bardot, cette dernière sera diffusée demain samedi 26 12 2009 sur France2 à 13h25 ! alors à vos magnétoscopes pour l'enregistrement.
Un jour / Un destin se penche sur le mystère Michael JacksonEt Match créa BB…

Bruno Ricard

Partager cet article

Repost 0

Joyeux Noël ! ! !

Publié le par Ricard Bruno

Bon réveillon à toutes et à tous et bien sur à tous nos fidèles compagnons à poils et à plume !

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot dénonce l'abattage de 40 000 chèvres

Publié le par Ricard Bruno


L'ancienne actrice française a dénoncé jeudi l'abattage préventif de quelque 40.000 chèvres et brebis pleines aux Pays-Bas, en raison d'une épidémie de fièvre Q.

«Ce n'est rien d'autre qu'un massacre qui doit être dénoncé et fermement condamné», déclare Mme Bardot dans une lettre adressée à la ministre néerlandaise de l' Gerda Verburg.

Ces mesures préventives sont «scandaleusement disproportionnées et profondément choquantes par leur caractère d'abattage systématique», affirme l'ex-actrice qui préside la Fondation Brigitte Bardot pour la protection des animaux.

 

«Cette fièvre Q n'entraîne chez l'homme qu'une simple grippe qui peut être traitée par antibiotique», souligne-t-elle. Les Pays-Bas ont durci depuis le 16 décembre les mesures de lutte contre une épidémie de fièvre Q, qui a causé la de six personnes en 2009, en ordonnant l'abattage préventif de quelque 40.000 chèvres et brebis pleines ainsi que 1.200 boucs infectés.

L'abattage doit permettre de limiter la propagation des bactéries libérées lorsque les animaux mettent bas ou lors d'avortements spontanés provoqués par la maladie. Il concerne plus de la moitié du cheptel des 55 exploitations infectées, situées essentiellement dans la province du Brabant (sud).

Source : http://www.leparisien.fr/societe/brigitte-bardot-denonce-l-abattage-de-40-000-chevres-24-12-2009-755770.php

Partager cet article

Repost 0

Exposition Brigitte Bardot : On en parle au Vénézuela...

Publié le par Ricard Bruno

Modelos con el vestuario de Brigitte Bardot toman parte de la exposición en su honor inaugurada en París este 24 de septiembre.
CHRISTOPHE ENA / AP

Por Javier Alonso; París (EFE).-  Actriz, mito erótico y cartel indispensable en millones de lugares públicos y privados, icono de la República Francesa y defensora de los bebés-foca, Brigitte Bardot cumple 75 años más "expuesta'' que nunca.

El lunes se podría decir que "BB'' entra de lleno en un período vital "venerable'', aunque esta mujer venerada desde su primera juventud, cuya silueta simboliza Francia casi tanto como la de la Torre Eiffel, es ya leyenda del cine, de la moda o de la publicidad.

Y como auténtico objeto de veneración surge en medio de Boulogne Billancourt (la "cuna'' de Renault y que también se identifica con las siglas BB) en una exposición que, con el título de "Brigitte Bardot, los años despreocupados'', rinde homenaje a la estrella.

''Esta exposición va a contar su vida, la vida de ustedes, una página de la historia de Francia'', asegura su biógrafo, el periodista Henry-Jean Servat, comisario de la exposición que se inaugura el 29 de septiembre en esta localidad al oeste de París.

Novecientos metros cuadrados se antojan pocos para los ríos de tinta y millones de páginas, kilómetros de cinta cinematográfica y miles de palabras dedicadas al mito viviente Bardot, recluida en su casa "La Madrague'', junto al Saint Tropez de la Costa Azul que contribuyó a promocionar.

Objeto de deseo para millones de hombres, desde 1992 casada con su cuarto esposo, Bernard d'Ormale, y entregada a causas ‘‘animales'' -la Bardot se comunica con el mundo ahora por escrito y para luchar contra el maltrato a seres vivos no humanos- las únicas palabras de BB llegan hoy vía cuestionario previo.

''No echo de menos el cine'', habla hoy Bardot en "Le Parisien'', el diario de la capital al que ha permitido difundir su palabra, manuscrita en dos páginas, y donde considera que "los filmes actuales no tienen interés''.

''No tienen guiones, diálogos, los actores ponen su talento al servicio de directores bastante tristes'', considera Bardot, angustiada no por el paso del tiempo, sino porque éste pasa sin conseguir lo que ya es su combate desde hace años.

''El tiempo que pasa sin llegar a victorias reales, a pesar de la energía que gasto; sí, eso me angustia porque no soy eterna'', afirma antes de mencionar sus "frentes'': las pieles, las corridas de toros, la experimentación animal, los circos, los zoológicos... todo aquello que considera "escandaloso''.

Su ex marido y descubridor, Roger Vadim, aseguró que a la Bardot lo que le preocupaba realmente era que todo el mundo se enamorara locamente de ella y para siempre; hoy BB se declara "asustada'' por la humanidad.

La protagonista de "Y Dios creó a la mujer'' (1956), filme que la convirtió en mito erótico, reconoció ya en 1960 que su vida se había convertido en algo "imposible'' por el asedio que le impuso la fama.

''Pasé mi juventud huyendo de los fotógrafos y los periodistas, que fastidiaron esa etapa de mi vida y fueron algo responsables de mi intento de suicidio el 28 de septiembre de 1960'', asegura Bardot, cuyas palabras se publican rodeadas de instantáneas, sin embargo, que son posados fotográficos de momentos íntimos que la estrella expuso públicamente.

La exposición continúa, a pesar del distanciamiento de la musa en su retiro mediterráneo, con una nueva exhibición de su vida y obra, de objetos personales y creación y recreación del mito, esta vez en homenaje en vida de quien representó a la misma República Francesa como Marianne, un busto para el que se tomaron como modelo sus rasgos faciales.

Hasta el 31 de enero del próximo año la exposición de BB en BB exhibirá objetos cedidos por coleccionistas, instituciones y artistas internacionales, así como personas que marcaron la vida de la estrella.

Sus 17 películas más importantes -con carteles originales, tráiler, entrevistas con sus directores- de una carrera cinematográfica que suspendió en 1973, una reconstrucción del dormitorio de su infancia y el relato de sus conquistas son algunos de los momentos "fuertes'' de la exposición en Boulogne Billancourt, en cuyos estudios la estrella rodó en varias ocasiones.

Será el recorrido por la vida de una mujer, símbolo sexual, apartada de los focos hoy, pero que autoriza una exposición en la que se podrán adquirir sus filmes en dvd, sus fotografías y hasta butacas y mesas estampados con la imagen de los labios de quien representó, según Marguerite Duras, "la aspiración no confesada del ser humano de sexo masculino''. EFE

Source : http://www.atravesdevenezuela.com/ATV/noticias/brigitte-bardot-la-mujer-mito-cumple-75-%C3%B1os

Partager cet article

Repost 0

Porter de la fourrure, c'est porter la mort ...

Publié le par Ricard Bruno

la Fondation Brigitte Bardot lance une nouvelle campagne choc contre la fourrure.
 

site dédié à l'hippophagiePlus le commerce de fourrure s’intensifie, plus la Fondation Brigitte Bardot doit se battre pour faire connaître l’horreur d’un tel marché, et pour que le public prenne conscience qu’en achetant de la fourrure, il achète la mort…. Car, comme le clame notre slogan « Porter de la fourrure c’est porter la mort ». C’est également encourager la torture d’animaux sans défense, privés de tout droit et considérés comme des objets de consommation.

>>accéder à notre dédié contre la fourrure

Une communication itinérante

communication itinérante avec le bus

Cette année, nous avons fait le choix d’une communication itinérante, véhiculée par un bus anglais recouvert d’un visuel choc. L’objectif était bien entendu d’être visibles partout dans Paris et d’aller à la rencontre de la population aux abords des lieux touristiques ou des rues commerçantes et à proximité des centres commerciaux, très fréquentés en fin d’année.

Notre bus a ainsi stationné près des grands magasins, place de la Madeleine, avenue Montaigne, sur les Champs-Élysées, place de la Concorde, à la Bastille, au Trocadéro, à Saint-Germaindes- prés, à Saint-Michel, au Châtelet et aux Halles, bref, dans des quartiers très passants. A chaque étape, nos hôtesses se sont chargées de diffuser tracts, badges et informations sur ce commerce de la mort. L’accueil n’a pas toujours été chaleureux car les « pro-fourrure » se montrent souvent agressifs. Mais globalement, l’impact de notre campagne aura été très positif et notre action a été bien perçue du public.

 

Une campagne d'affichage

Enfin, le visuel de notre campagne a été affiché dans le métro parisien pendant deux semaines au moment des fêtes de Noël. Là encore, nous avons pu faire passer notre message auprès des usagers du métro... En attendant le jour où la commercialisation de la fourrure sera enfin interdite.

NOUVELLE CAMPAGNE FONDATION BRIGITTE BARDOT : PORTER DE LA FOURRURE C'EST PORTER LA MORT !

Source : http://www.fondationbrigittebardot.fr/site/actu.php?id=40221

Partager cet article

Repost 0

Abattage rituel : Quick se met au halal ! La Fondation Brigitte Bardot intervient

Publié le par Ricard Bruno

Quick se met au halal ! La Fondation Brigitte Bardot intervient auprès du Directeur Général de « France Quick » pour condamner cette banalisation de l’abattage rituel.
 
Déjà 8 « restaurants » Quick proposent des hamburgers préparés avec de la viande issue d’animaux égorgés en toute conscience. La Fondation Brigitte Bardot est intervenue, lundi 21 décembre, auprès du Directeur Général de « France Quick » pour condamner cette banalisation de l’abattage rituel. La FBB se bat, en effet, depuis des années pour imposer l’étourdissement des animaux avant leur saignée, car l’abattage rituel (halal et casher) est une horreur pour les animaux égorgés en toute conscience et dans la souffrance.

Un récent rapport d’expertise de l’INRA démontre que lors d’un abattage rituel, la perte de conscience des bovins, après la saignée, peut aller jusqu’à… 14 minutes ! Cette durée excessive durant laquelle l’animal, égorgé, reste conscient et sensible à la douleur s’explique aussi parce que la saignée épargne la moelle épinière, les artères et les veines vertébrales restent intactes et continuent d’irriguer le cerveau.

Nous n’avons pas le droit moral d’accepter de plonger dans la souffrance un animal alors qu’il pourrait être insensibilisé, c’est pourquoi, la Fondation Brigitte Bardot a demandé à la direction de « Quick » de réagir afin que cette chaine de fast-food ne soit plus complice de cette barbarie.

Un DVD été joint à la lettre de Brigitte Bardot montrant ce qu’est l’abattage rituel, la Fondation avait également mis un lien vers la vidéo montrant l’investigation menée, cette année, par l’association GAIA dans des abattoirs belges (comparables aux abattoirs français puisque soumis à la même réglementation européenne) : http://www.gaia.be/fra

 Source et lettre de Brigitte Bardot  : http://www.fondationbrigittebardot.fr/site/actu.php?id=40220

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot « félicite » le couple de retraités et trouve le don « formidable »

Publié le par Ricard Bruno


Un don d'1,5 million d'euros à la SPA, c'est rare. Un couple de retraités dunkerquois ...

 

a voulu « faire quelque chose pour les animaux » du chenil Paul-Hué (voir nos éditions des 10 et 12 décembre) . Mais la donatrice n'a pas souhaité sortir de l'ombre. Elle aurait juste aimé que Brigitte Bardot (notre photo, crédit Frank Guillou / Fondation Brigitte Bardot), « cette grande dame », soit au courant du geste.

« Je ne savais pas qu'un tel don avait été fait », déclare celle qui a toujours bataillé pour les animaux. Jamais une telle somme n'avait été offerte « pour un refuge. Je trouve que c'est formidable, j'espère que les structures d'accueil seront à la hauteur ». Le couple souhaite, en effet, s'associer à la reconstruction du chenil vétuste. « Ce sont des gens exceptionnels, bravo à eux », s'enthousiasme « BB ».

« Je suis contente qu'elle ait répondu », poursuit la retraitée dunkerquoise. « Je suis étonnée qu'elle n'ait pas été mise au courant du don plus tôt, mais c'est fait maintenant ! Je crois que tout est dit, il n'y a rien à ajouter de plus. » Le couple, toujours discret, n'attend plus qu'une chose désormais : la rénovation du chenil.

Source : http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Dunkerque/actualite/Secteur_Dunkerque/2009/12/20/article_brigitte-bardot-felicite-le-couple-deret.shtml

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 > >>