Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

brigittebardot

Affichettes des films de Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

Affichette School for love 25,3 cm x 20,2 cm (Usa)

Affichette School for love 25,3 cm x 20,2 cm (Usa)

Affichettes That naughty girl  25,3 cm x 20,2 cm (Usa)
Affichettes That naughty girl  25,3 cm x 20,2 cm (Usa)
Affichettes That naughty girl  25,3 cm x 20,2 cm (Usa)
Affichettes That naughty girl  25,3 cm x 20,2 cm (Usa)
Affichettes That naughty girl  25,3 cm x 20,2 cm (Usa)
Affichettes That naughty girl  25,3 cm x 20,2 cm (Usa)
Affichettes That naughty girl  25,3 cm x 20,2 cm (Usa)
Affichettes That naughty girl  25,3 cm x 20,2 cm (Usa)

Affichettes That naughty girl 25,3 cm x 20,2 cm (Usa)

Affichettes Ti  ta to (Le trou Normand)  25,3 cm x 20,2 cm (Usa)
Affichettes Ti  ta to (Le trou Normand)  25,3 cm x 20,2 cm (Usa)
Affichettes Ti  ta to (Le trou Normand)  25,3 cm x 20,2 cm (Usa)

Affichettes Ti ta to (Le trou Normand) 25,3 cm x 20,2 cm (Usa)

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot en couverture de la revue GALA de cette semaine...

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot en couverture de la revue GALA de cette semaine...
Partager cet article
Repost0

Patrick Mahé revient sur le mariage de Brigitte Bardot, le 19 décembre 1952 émission du 03 01 2022

Publié le par Ricard Bruno

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot à Tomi Tomek: «Tu es la femme que j’aime le plus»

Publié le par Ricard Bruno

L’actrice française devenue militante de la cause animale voue une admiration sans borne à Tomi Tomek, hyperactive l’an dernier dans son refuge «SOS Chats» de Noiraigue.

 

Tomi Tomek a encadré des photos félines de Brigitte Bardot.

Tomi Tomek a encadré des photos félines de Brigitte Bardot.

Pour un message d’amour, c’en est un: «Ma Tomi d’amour, tu es la femme que j’aime et que j’admire le plus». Le courrier manuscrit est adressé à Tomi Tomek, militante de la cause animale et fondatrice il y a 40 ans de l’association «SOS Chats», qui gère un refuge à Noiraigue (NE). Qui lui voue tant d’admiration? Brigitte Bardot!

Tomi Tomek sait comment médiatiser ses combats, comme le faisait avant elle l’écologiste vaudois Franz Weber (1927-2019), qui a emmené Brigitte Bardot sur la banquise en 1977 pour défendre les bébés phoques. T.T. est l’amie des stars sensibles à la cause animale: parmi elles, le musicien genevois Alain Morisod et le présentateur français Michel Drucker répondent toujours présents.

Le message adressé à Tomi Tomek est très affectueux, avec des «ronron» et des «miaou»

Le message adressé à Tomi Tomek est très affectueux, avec des «ronron» et des «miaou»

 

Sa plus fidèle alliée, c’est Brigitte Bardot. «On est en contact depuis 1985», précise Tomi Tomek. À travers les combats communs, une amitié s’est tissée entre B.B. et T.T., deux femmes qui ne se sont jamais rencontrées. «On s’écrit régulièrement et on s’envoie des petits cadeaux», écrit Tomi Tomek.

«Bravo pour ce que tu fais»: le dernier courrier de Brigitte Bardot a surpris Tomi Tomek: «Elle a tellement de courriers à rédiger à Noël, avec une chambre remplie de cadeaux pour ses fans, que je ne m’attendais pas à cette carte», rapporte la pasionaria des chats.

Une photo des photos de B.B. accrochée au refuge «SOS Chats».

Une photo des photos de B.B. accrochée au refuge «SOS Chats».

 

Pour Tomi Tomek, l’année écoulée est marquée par la situation des animaux errants aux Émirats arabes unis, en marge de l’Expo universelle de Dubaï. Un combat qui a attiré l’attention des employés du pavillon suisse, tous unis avec elle pour sauver une famille de félins.

Une jeune chatte errante incarne cette lutte: «Sprüngli», baptisée ainsi en référence à une marque de chocolat suisse. Entrée au pavillon suisse pour y trouver à manger, cette minette y a trouvé un refuge avec ses quatre chatons, avec l’aval de Nicolas Bideau, directeur de Présence Suisse.

Tomi Tomek et la cause animale: le combat d’une vie.

Tomi Tomek et la cause animale: le combat d’une vie.

 

«Sprüngli» et sa progéniture ont été adoptés officiellement pour être rapatriés en Suisse une fois régularisés et vaccinées. Mais cette famille à poils n’est pas la seule sauvée par Tomi Tomek, laquelle n’a pas cessé de marteler que les chats errants étaient capturés pour être abandonnés au cœur du désert.

Nicolas Bideau l’a dit le mois dernier au «Matin-Dimanche»: les organisateurs de l’Expo ont récupéré les chats errants sur le site pour les placer dans des familles adoptives. Initiatrice d’une pétition, Tomi Tomek est reconnaissante: «Avec les preuves que nous avons fournies, ils ont même convaincu la Belgique de faire quelque chose».

Deux semaines avant sa carte de vœux, Brigitte Bardot a déjà envoyé une fleur à Tomi Tomek pour les 40 ans de son association.

Deux semaines avant sa carte de vœux, Brigitte Bardot a déjà envoyé une fleur à Tomi Tomek pour les 40 ans de son association.

Ce succès lointain acquis avec l’appui du consul général de Suisse à Dubaï tombe à pic pour «SOS Chats», une association qui fêtera ses 40 ans le 16 janvier prochain. La fête ne se déroulera pas à Noiraigue, mais à Prilly (VD), la ville de l’actrice Lauriane Gilliéron, Miss Suisse 2005 et marraine de «SOS Chats».

https://www.lematin.ch/story/brigitte-bardot-a-tomi-tomek-tu-es-la-femme-que-jaime-le-plus-873160879006

Source de l'article : Cliquez ICI

Décembre 1958 Brigitte Bardot danse le flamenco pour le Nouvel An !

Publié le par Ricard Bruno

Partager cet article
Repost0

FONDATION BRIGITTE BARDOT : PROTECTION ANIMALE ET ACTION SOCIALE

Publié le par Ricard Bruno

FONDATION BRIGITTE BARDOT  : PROTECTION ANIMALE ET ACTION SOCIALE

La Fondation Brigitte Bardot apporte chaque année son aide à des milliers de personnes dans le besoin, afin de leur permettre de soigner et protéger leurs animaux (prise en charge des soins vétérinaires, don de croquettes, laisses, couvertures, gamelles…). La Fondation Brigitte Bardot assure notamment un service d’assistance aux personnes sans domicile fixe de Paris et Ile-de-France se présentant dans ses locaux à Paris : une aide alimentaire (croquettes) et la prise en charge des soins vétérinaires de l’animal peuvent alors être accordées de façon suivie.

Consciente que détresse humaine et misère animale sont souvent liées, la Fondation Brigitte Bardot a élaboré un livret s’adressant aux bénévoles et salariés œuvrant sur le terrain auprès des personnes en situation de précarité détenant des animaux (associations de maraudes, organismes d’action sociale, centres d’hébergement d’urgence…). Ce livret contient des informations et recommandations élémentaires afin de les aider à détecter les situations nécessitant une surveillance ou une intervention, et à orienter les personnes pour assurer une meilleure protection de leurs animaux.

Malheureusement, rares sont les centres d’hébergement accueillant les animaux, qui sont pourtant la compagnie la plus précieuse et un soutien fondamental pour nombre de personnes se retrouvant à la rue. A Paris, quelques centres d’accueil acceptent les animaux et facilitent ainsi l’accès de leurs propriétaires à des services essentiels.

 

Centre d’accueil Adresse Coordonnées Précisions
LA CLOCHE 16, rue de Beauce, 75 003 Paris
M° Filles-du-Calvaire
ou Arts-et-Métiers
07 69 24 56 91
paris@lacloche.org
www.lacloche.org
Tout public (animaux acceptés)
Jeudi 15h30-17h30
Orientation vers des commerçants offrant des services (recharge de batterie de téléphone, toilettes,
micro-ondes, coupes de cheveux, etc.) et vers les activités et événements de l’association
ITINÉRANCES – ASSOCIATION
AURORE
61, boulevard de Magenta, 75 010 Paris
M° Château-d’Eau, Gare-del’Est
ou Jacques-Bonsergent
01 40 05 54 87
itinerances@aurore.asso.fr
Jeunes adultes en errance de 18 à 30 ans (animaux acceptés)
Lundi, mardi, jeudi et vendredi 14h-17h30
• Accueil, orientation, collation, douches, laverie
Sur rendez-vous :
• Accompagnement individualisé 10h-13h
ESI LA MAISON DANS
LE JARDIN – SAMU SOCIAL
DE PARIS
35, avenue Courteline, 75012 Paris
M° Saint-Mandé
01 41 74 84 50 Tout public (animaux acceptés)
Lundi, mardi, mercredi, vendredi 8h30-20h (dernières entrées 18h30)
• Rencontre avec un travailleur social
• Permanence juridique lundi 9h-17h
• Accueil social et insertion
• Permanences CPAM et consultations médicales
• Douches, laverie
Sur rendez-vous :
• Ateliers (bricolage, musique…) jeudi après-midi
ESI LA MAISON DANS
LA RUE – CENTRE D’ACTION
SOCIALE PROTESTANT
18, rue de Picpus, hall B, 75 012 Paris
M° Nation
01 40 02 09 88 Hommes et femmes majeurs sans hébergement stable, sans enfant (animaux laissés à l’entrée)
Du lundi au vendredi 8h-12h et 14h-17h (sauf mercredi matin)
• Accueil, écoute et accompagnement social
• Orientation
• Cafétéria
• Internet
• Douches, laverie
• Permanence sociale lundi et jeudi 8h-12h
Sur rendez-vous :
• Permanence juridique
• Permanence CPAM et consultations généralistes sur RDV
• Consultations psychologiques
LA CITÉ DES DAMES –
ADSF / FONDATION ARMÉE
DU SALUT
75 013 Paris – Adresse sur demande 01 86 46 01 20 / 01 78 10 79 25 Femmes isolées exclusivement, animaux de compagnie acceptés
24h/24 et 7j/7
Accueil de jour 9h30-18h30
Halte de nuit 20h-8h (dans la limite des places disponibles, sur inscription avant 18h)
• Accueil inconditionnel
• Café, collation
• Accès informatique
• Écoute, évaluation, orientation sociale et médicopsychologique
LA CLOCHE 24, rue Louise Weiss, 75 013 Paris
M° Chevaleret
07 69 24 56 91
paris@lacloche.org
www.lacloche.org
Tout public (animaux acceptés)
Jeudi 15h30-17h30
• Orientation vers des commerçants offrant des services (recharge de batterie de téléphone, toilettes, micro-ondes, coupes de cheveux, etc.) et vers les activités et événements de l’association
ESI CENTRE RENÉ-COTY –
CASVP
6, avenue René-Coty, 75 014 Paris
M° Denfert-Rochereau
01 43 27 54 15 Public parisien sans domicile sauf mineurs non accompagnés (animaux admis dans le sas d’entrée hors chiens de catégories 1/ chien d’attaque et 2/ chien de garde et de défense)
Du lundi au vendredi 8h30-13h et 14h-17h
• Accueil de jour
• Consultations médicales généralistes et soins infirmiers
• Douches, coiffure, pédicure, laverie
LE FLEURON SAINT JEAN Port Javel bas, 75015 Paris 01 45 58 35 35 Capacité pour l’accueil de 50 hommes, animaux acceptés
Hébergement en cabines doubles
Admission via le samu social (appel au 115 ou demandes via assistance sociale)
Accompagnement administratif et social
Consultations médicales généralistes
Accompagnement pour l’insertion professionnelle
LA CLOCHE 128, avenue de Saint-Ouen 75 018 Paris
M° Porte-de-Saint-Ouen
07 69 24 56 91
paris@lacloche.org
www.lacloche.org
Tout public, animaux acceptés
Jeudi 14h30-16h30
Orientation vers des commerçants offrant des services (recharge de batterie de téléphone, toilettes, micro-ondes, coupes de cheveux, etc.) et vers les activités et événements de l’association
RE-PAIRE SANTÉ –
ADSF AGIR POUR LE
DÉVELOPPEMENT DE LA
SANTÉ DES FEMMES
18, rue Bernard-Dimey, 75 018 Paris
M° Porte-de-Saint-Ouen
01 78 10 79 25
contact@adsfasso.org
Femmes en situation d’exclusion, avec ou sans enfant, animaux acceptés
Du lundi au vendredi 10h-17h
Sur rendez-vous :
• Accueil de jour
• entretiens avec professionnels de santé, kit d’hygiène, suivi parcours de soins
LA CLOCHE 85 bis, rue de Ménilmontant, 75 020 Paris
M° Ménilmontant
07 69 24 56 91
paris@lacloche.org
www.lacloche.org
Tout public (animaux acceptés)
Jeudi 14h30-16h30
• Orientation vers des commerçants offrant des services (recharge de batterie de téléphone, toilettes, micro-ondes, coupes de cheveux, etc.) et vers les activités et événements de l’association
CHRS LA MARCOTTE – Œuvre Falret 1 bis rue de Limoges 78000 Versailles 01 39 51 01 00 Accueil de femmes seules 18-30 ans.
Accueil pour 6 mois, renouvelable jusqu’à 24 mois.
Studettes individuelles pour personnes avec animaux
Admission via l’assistance sociale
Centre de stabilisation
ADOMA- hôpital Perray Vaucluse – Pavillons Vendemiaire – Brumaire – Frimaire
12 rue Pierre Médéric 91360 Epinay-sur-Orge 01 70 99 07 59 Accueil d’hommes et de femmes
Accepte uniquement les chiens (sauf cat 1), Les chiens dorment en chenils
Admission via le SIAO 75

Robert Hossein...un an déjà qu'il nous a quitté...

Publié le par Ricard Bruno

Robert Hossein...un an déjà qu'il nous a quitté...

Robert Hossein, de son nom de naissance Abraham Hosseinoff, né le 30 décembre 1927 à Paris 12e (Seine) et mort le 31 décembre 2020 à Essey-lès-Nancy (Meurthe-et-Moselle), est un réalisateur, acteur, scénariste, dialoguiste et metteur en scène français. Parmi ses films connus : « Toi, le venin » (1959, policier), « Madame Sans-Gêne » (1961, historique), « Angélique Marquise des Anges » (1964, aventure, avec Michèle Mercier), « Prêtres interdits » (1973, drame), « Liberté, égalité, choucroute » (1985, comédie, avec Michel Serrault) et « Les Misérables » (182, drame, avec Lino Ventura).

Fils d'un compositeur, André Hossein, et d'une pianiste, Robert Hossein suit très tôt des cours de théâtre, auprès notamment de René Simon et de Tania Balachova. Il obtient son premier succès d'estime à 19 ans, avec un rôle dans la pièce "Les voyous". Il se dirige un temps vers la mise en scène, avec notamment "Docteur Jekyll et Mister Hyde", "La chair de l'orchidée" d'après James Hadley Chase, ou bien encore "L'homme traqué", d'après Francis Carco. Il débute sa carrière cinématographique en 1948 dans Le Diable boiteux, de Sacha Guitry, où il tient un petit rôle de figuration. Sa carrière s'accélère avec le film de Jules Dassin, "Du rififi chez les hommes". Il donne la réplique à Brigitte Bardot, dans "Le Repos du guerrier", et à Sophia Loren, dans "Madame sans gêne".

 

En 1955, il réalise son premier film, "Les Salauds vont en enfer", dont il est également metteur en scène et acteur. Après "Pardonnez nos offenses", qu'il réalise en 1956, et "Toi le venin". En 1959, le voilà en héros romantique, incarnant Jeoffrey de Peyrac, dans Angélique Marquise des Anges, et dans un registre plus intimiste, "La musica", de Marguerite Duras, en 1967. En 1968, il retrouve Michèle Mercier, sa partenaire d'Angélique, pour "Une corde, un colt", western français qu'il réalise et interprète.

 

Il prend en charge en 1970 la Maison de la Culture de Reims, expérimentant un théâtre traité comme un véritable spectacle cinématographique. À son retour à Paris, Il se lance dans une série de grands spectacles au Palais des Sports et du Palais des Congrès de Paris, où le public est invité à prendre parti : "Le Cuirassé Potemkine", "Notre-Dame de Paris", ou bien encore "Danton et Robespierre". La comédie musicale "Les Misérables" connaîtra un succès phénoménal à Paris, et sera reprise à Broadway.

 

Il aura multiplié entre temps les apparitions au cinéma, notamment dans "Le Casse", d'Henri Verneuil, en 1971", "Les Uns et les Autres", de Claude Lelouch, en 1981, ou encore "Vénus beauté (institut)", de Tonie Marshall, en 1999..

Il aura été marié à Marina Vlady, puis Candice Patou. Depuis 2000, il dirige le théâtre Marigny.

En 2007, il présente une pièce intitulée N'ayez pas peur sur la vie de Jean-Paul II. Il voue une dévotion toute particulière à sainte Thérèse de Lisieux.

En 2009, on a pu le voir aux côtés de Jean-Paul Belmondo dans le film Un homme et son chien réalisé par Francis Huster.

En avril 2016, il est reçu par le pape François, sur la place Saint-Pierre à Rome. Il confie alors à Radio Vatican sa motivation pour la défense d'un théâtre populaire « qui permette aux jeunes de trouver des perspectives de culture, de sens et de foi ».

Robert Hossein est mort le jeudi 31 décembre 2020, à l'âge de 93 ans, du coronavirus, à Essey-lès-Nancy (France).

Partager cet article
Repost0

Claude Bolling...un an déjà...

Publié le par Ricard Bruno

Claude Bolling...un an déjà...
Claude Bolling...un an déjà...

Claude Bolling, né le 10 avril 1930 à Cannes dans les Alpes-Maritimes et mort le 29 décembre 2020 à Saint-Cloud, est un pianiste de jazz, chef d'orchestre, compositeur et arrangeur français. Il a écrit de nombreuses musiques de films comme celle de « Borsalino » (1970, policier, avec Alain Delon).

Claude Jean Harry Bolling naît le 10 avril 1930 à Cannes, fils d'Henri Bolling et de Geneviève Brannens.

Il étudie au conservatoire de Nice, puis à Paris.

Le 4 juillet 1959, il épouse la journaliste Irène Dervize-Sadyker, morte le 13 décembre 2017. Il a deux fils adoptifs, David, né en 1968, et Alexandre, né en 1969.

Enfant prodige, il joue dès l'âge de 14 ans de façon professionnelle avec Lionel Hampton et participe aux concerts organisés par le Hot Club de France à l'École normale de musique de Paris. En 1948, à la Grande semaine du jazz, il accompagne Chippie Hill. Au début des années 1950, il joue et enregistre avec Roy Eldridge (Fireworks) et Kenny Clarke.

Son orchestre, le Claude Bolling Big Band, est fondé en 1956.

Il compose des hybrides jazz-classique, notamment la Suite pour flûte et jazz piano trio (1973) enregistrée avec le flûtiste Jean-Pierre Rampal en 1975. Il compose une seconde suite pour flûte quelques années plus tard : Suite pour Flûte & Jazz Piano Trio no 2 (1987), puis, avec notamment Alexandre Lagoya (Concerto pour Guitare & Jazz Piano Trio, 1975), Pinchas Zukerman (Suite pour Violon & Jazz Piano Trio, 1977), Maurice André (Toot Suite - Pour Trompette & Jazz Piano trio, 1981) et Yo-Yo Ma (Suite pour Violoncelle & Jazz Piano Trio, 1984). Dans Picnic suite pour flûte, guitare et jazz piano trio (1980), il réunit Jean-Pierre Rampal et Alexandre Lagoya autour de son trio jazz. Sa Toot Suite pour trompette et piano jazz est enregistrée en formation trio jazz avec Maurice André. Il est appelé sur toutes les chaînes de télévision en France et dans tous les pays qu'il visite pour ses concerts, il représente le jazz français comme personne d'autre. En 1984, il est invité par la productrice franco-canadienne Véronique Perez à participer à une rencontre unique sur la scène du Centre national des Arts d'Ottawa, accompagné d'Oscar Peterson et de Michel Legrand, pour une série de solos, duos et trios. Ce spectacle rencontre un immense succès, est enregistré par la CBC et est vendu et diffusé dans presque tous les pays en plus d'être acheté par Air Canada pour être diffusé sur ses vols. En 1985, le International Film & TV Festival de New-York couronne ce spectacle d'une médaille de bronze pour Véronique Perez en tant que conceptrice et réalisatrice.

Il est à l'origine de la création d'un quatuor féminin au style yéyé qui collectionnera les tubes dans les années 1960, Les Parisiennes. Il leur fournit ses compositions, des arrangements, des clips, etc. Parmi leurs titres les plus connus figurent Il fait trop beau pour travailler, Le 30 février, L'argent ne fait pas le bonheur, Quand il y aura le tunnel sous la Manche. Claude Bolling apparaît même, fouet en main, habillé en dompteur de cirque avec les quatre filles en tenues « panthère » pour une séquence photo publiée dans le magazine Paris Match en 1969.

Il compose l'indicatif sonore de France Inter ORTF « 24h/24 » (car la radio diffusait des programmes 24 heures sur 24) et de son réseau Inter (radios locales) en 1964. Il produit la chanson 24 heures, enregistrée en août 1966 par le groupe Les Parisiennes. L'indicatif retentira à l'antenne d'abord jusqu'en 1975 au moment du passage de l'ORTF à Radio France puis de 1975 à 1982 dans une version plus électronique.

Dans les années 1970 et les 1980, il compose une centaine de bandes originales de films, français pour la plupart, dont la plus célèbre est celle du film Borsalino. Tous ses concerts et enregistrements font appel aux meilleurs musiciens du moment. En 2006, André Paquinet à Jazzaparc, avec les meilleurs musiciens français (dont ceux de Claude), avec Roger Guérin et Maurice André, déclarent au public du festival venu voir le Big Band de l'Olympia reconstitué, « Claude Bolling parmi les meilleures baguettes de Paris, fait de la musique de jazz sa vie, ses repas, il en mange, il mange avec ses notes... » Un film est tourné au sujet de ces journées, intitulé Najac an un.

Passionné de modélisme ferroviaire et du chemin de fer, surtout américain, il inaugure le 2 juillet 1988 à Saint-Léonard-de-Noblat (Haute-Vienne) le musée du chemin de fer HistoRail, dont il est président d'honneur.

Il est le parrain d'une école de musique intercommunale située à Trouville-sur-Mer (Calvados) qui porte son nom.
Claude Bolling est mort le mardi 29 décembre 2020, à l’âge de 90 ans, à Saint-Cloud (France).

Claude Bolling...un an déjà...

Il compose des hybrides jazz-classique, notamment la Suite pour flûte et jazz piano trio (1973) enregistrée avec le flûtiste Jean-Pierre Rampal en 1975. Il compose une seconde suite pour flûte quelques années plus tard : Suite pour Flûte & Jazz Piano Trio no 2 (1987), puis, avec notamment Alexandre Lagoya (Concerto pour Guitare & Jazz Piano Trio, 1975), Pinchas Zukerman (Suite pour Violon & Jazz Piano Trio, 1977), Maurice André (Toot Suite - Pour Trompette & Jazz Piano trio, 1981) et Yo-Yo Ma (Suite pour Violoncelle & Jazz Piano Trio, 1984). Dans Picnic suite pour flûte, guitare et jazz piano trio (1980), il réunit Jean-Pierre Rampal et Alexandre Lagoya autour de son trio jazz. Sa Toot Suite pour trompette et piano jazz est enregistrée en formation trio jazz avec Maurice André. Il est appelé sur toutes les chaînes de télévision en France et dans tous les pays qu'il visite pour ses concerts, il représente le jazz français comme personne d'autre. En 1984, il est invité par la productrice franco-canadienne Véronique Perez à participer à une rencontre unique sur la scène du Centre national des Arts d'Ottawa, accompagné d'Oscar Peterson et de Michel Legrand, pour une série de solos, duos et trios. Ce spectacle rencontre un immense succès, est enregistré par la CBC et est vendu et diffusé dans presque tous les pays en plus d'être acheté par Air Canada pour être diffusé sur ses vols. En 1985, le International Film & TV Festival de New-York couronne ce spectacle d'une médaille de bronze pour Véronique Perez en tant que conceptrice et réalisatrice.

Il est à l'origine de la création d'un quatuor féminin au style yéyé qui collectionnera les tubes dans les années 1960, Les Parisiennes. Il leur fournit ses compositions, des arrangements, des clips, etc. Parmi leurs titres les plus connus figurent Il fait trop beau pour travailler, Le 30 février, L'argent ne fait pas le bonheur, Quand il y aura le tunnel sous la Manche. Claude Bolling apparaît même, fouet en main, habillé en dompteur de cirque avec les quatre filles en tenues « panthère » pour une séquence photo publiée dans le magazine Paris Match en 1969.

Il compose l'indicatif sonore de France Inter ORTF « 24h/24 » (car la radio diffusait des programmes 24 heures sur 24) et de son réseau Inter (radios locales) en 1964. Il produit la chanson 24 heures, enregistrée en août 1966 par le groupe Les Parisiennes. L'indicatif retentira à l'antenne d'abord jusqu'en 1975 au moment du passage de l'ORTF à Radio France puis de 1975 à 1982 dans une version plus électronique.

Dans les années 1970 et les 1980, il compose une centaine de bandes originales de films, français pour la plupart, dont la plus célèbre est celle du film Borsalino. Tous ses concerts et enregistrements font appel aux meilleurs musiciens du moment. En 2006, André Paquinet à Jazzaparc, avec les meilleurs musiciens français (dont ceux de Claude), avec Roger Guérin et Maurice André, déclarent au public du festival venu voir le Big Band de l'Olympia reconstitué, « Claude Bolling parmi les meilleures baguettes de Paris, fait de la musique de jazz sa vie, ses repas, il en mange, il mange avec ses notes... » Un film est tourné au sujet de ces journées, intitulé Najac an un.

Passionné de modélisme ferroviaire et du chemin de fer, surtout américain, il inaugure le 2 juillet 1988 à Saint-Léonard-de-Noblat (Haute-Vienne) le musée du chemin de fer HistoRail, dont il est président d'honneur.

Il est le parrain d'une école de musique intercommunale située à Trouville-sur-Mer (Calvados) qui porte son nom.
Claude Bolling est mort le mardi 29 décembre 2020, à l’âge de 90 ans, à Saint-Cloud (France).

Claude Bolling...un an déjà...

Il compose l'indicatif sonore de France Inter ORTF « 24h/24 » (car la radio diffusait des programmes 24 heures sur 24) et de son réseau Inter (radios locales) en 1964. Il produit la chanson 24 heures, enregistrée en août 1966 par le groupe Les Parisiennes. L'indicatif retentira à l'antenne d'abord jusqu'en 1975 au moment du passage de l'ORTF à Radio France puis de 1975 à 1982 dans une version plus électronique.

Dans les années 1970 et les 1980, il compose une centaine de bandes originales de films, français pour la plupart, dont la plus célèbre est celle du film Borsalino. Tous ses concerts et enregistrements font appel aux meilleurs musiciens du moment. En 2006, André Paquinet à Jazzaparc, avec les meilleurs musiciens français (dont ceux de Claude), avec Roger Guérin et Maurice André, déclarent au public du festival venu voir le Big Band de l'Olympia reconstitué, « Claude Bolling parmi les meilleures baguettes de Paris, fait de la musique de jazz sa vie, ses repas, il en mange, il mange avec ses notes... » Un film est tourné au sujet de ces journées, intitulé Najac an un.

Passionné de modélisme ferroviaire et du chemin de fer, surtout américain, il inaugure le 2 juillet 1988 à Saint-Léonard-de-Noblat (Haute-Vienne) le musée du chemin de fer HistoRail, dont il est président d'honneur.

Il est le parrain d'une école de musique intercommunale située à Trouville-sur-Mer (Calvados) qui porte son nom.
Claude Bolling est mort le mardi 29 décembre 2020, à l’âge de 90 ans, à Saint-Cloud (France).

Claude Bolling...un an déjà...
Claude Bolling...un an déjà...
Claude Bolling...un an déjà...
Claude Bolling...un an déjà...
Claude Bolling...un an déjà...
Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot Le portrait de Matthieu Noël Dans Historiquement Vôtre le 28 12 2021

Publié le par Ricard Bruno

Partager cet article
Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 > >>