Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Brigitte Bardot fête son anniverssaire à l'Esquinade

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot fête son anniverssaire à l'Esquinade

Partager cet article

Repost0

Bon anniverssaire Brigitte...

Publié le par Ricard Bruno

Bon anniverssaire Brigitte...Bon anniverssaire Brigitte...
Bon anniverssaire Brigitte...
Bon anniverssaire Brigitte...Bon anniverssaire Brigitte...Bon anniverssaire Brigitte...

Journée exceptionnelle aujourd'hui l'anniversaire de celle qu'un jour Dieu créa, quelle plus belle image pouvait symboliser cette journée spéciale...BB est né le 28 septembre 1934 à 13h20 au 5 place Violet à Paris 75015...Brigitte on te souhaite le meilleur. Nous sommes tous avec toi pour tes combats, ne lâche RIEN...

Bruno, ton dévoué...

Partager cet article

Repost0

Article publié depuis Overblog et Twitter

Publié le par Ricard Bruno

Partager cet article

Repost0

Brigitte Bardot...triste nouvelle....

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot a perdu hier Roudoudou, qui a été enterré ce jour dans sa propriété du Capon.

J'ai connu Roudoudou lors de mes visites chez Brigitte, lorsque je venais accompagné de la miss Indi, Roudoudou était aussi souvent collé à Bernard, un amour de chien qui s'en est allé au paradis des animaux.

Bruno Ricard 

Brigitte Bardot...triste nouvelle....

Partager cet article

Repost0

Brigitte Bardot et Jean Piat

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot et Jean Piat

Partager cet article

Repost0

Petit Futé épinglé par Sea Sheperd pour une “propagande” pro-pêche

Publié le par Ricard Bruno

L'éditeur de guides de voyage Petit Futé a été copieusement critiqué par l'organisation non gouvernementale Sea Sheperd pour le texte de son guide Danemark, Iles Féroé, édition 2017-2018. La présentation d'une pêche traditionnelle de globicéphales dans les îles Féroé relève de la « propagande pro grind des tueurs de dauphins féringiens et défend le plus grand massacre (volontaire) de mammifères marins en Europe », souligne Sea Sheperd.

Petit Futé épinglé par Sea Sheperd pour une “propagande” pro-pêche

Le grindadráp, ou grind dans sa version réduite, se traduit littéralement par « mise à mort des baleines » : cette tradition culturelle chasse principalement les globicéphales, parfois appelés globicéphale noir ou baleines pilotes. On retrouve cette chasse uniquement aux îles Féroé, aujourd'hui, même si elle fut autrefois pratiquée à Terre-Neuve ou au Groenland.

 

À l'origine, cette chasse était nécessaire pour nourrir les populations scandinaves de cette région, mais elle est peu à peu devenue culturelle, et ne s'effectue aujourd'hui que pour répondre à une tradition. Le déroulement est d'ailleurs codifié : des bateaux rabattent les cétacés vers une baie, afin de les faire s'échouer sur une plage. Là, ils sont abattus à l'aide de couteaux traditionnels, sans distinction.

 

Dans son guide consacré aux îles Féroé, Petit Futé évoque cette tradition : « Tués en bande sur les plages depuis des générations, cette tradition fait partie de la culture locale », peut-on notamment lire. Et c'est la description de l'événement qui a agacé l'ONG Sea Sheperd, qui s'applique à protéger les océans de la main de l'homme. 

 

« “Éviter de dire aux Féringiens que l'on soutient l'association Sea Shepherd dans sa croisade contre la chasse aux globicéphales (...) cette tradition fait partie de la culture locale (...)”. Cette chasse est réglementée “dans l'intérêt de l'animal (...) les Féringiens se sont appliqués à humaniser leurs méthodes (...) la mise à mort n'est pas un pur spectacle, c'est un sacrifice rituel de l'animal.” Petit Futé va jusqu'à relayer la propagande anti Sea Shepherd de l'Association des Chasseurs de Baleines des Féroé : “(...) ne pas céder à la provocation car c'est ce que recherche Watson, qui attend un coup médiatique pour faire parler de lui” », indique Sea Sheperd dans un post sur Facebook.

« Petit Futé a depuis toujours mis en avant les territoires et les traditions locales en veillant à ne pas se positionner en donneur de leçon. Concernant ce sujet très sensible, notre objectif a été de traiter les deux points de vues », a indiqué l'éditeur sur Facebook. 

 

 

« Ainsi, il ne s’agit pas d’assurer la promotion de cette pratique ou de l’association des chasseurs, mais de donner des informations pour que notre lecteur puisse se faire une opinion. Nous citons également les actions de la Fondation Brigitte Bardot à l’encontre de cette pratique et soulignons une donnée écologiste militant en faveur de son arrêt », précise Petit Futé, qui évoque « un mauvais procès ».

 

Interrogé par le HuffPost, Jean-Paul Labourdette, président de Petit Futé, ajoute : « Nous nous efforçons de toujours présenter des guides les plus neutres possible. Nous ne nous positionnons jamais, que ce soit envers les militants écologistes ou les gouvernements des pays dont nous parlons. C'est un texte très précis sur la pêche que nous avons écrit et je comprends que cela ne plaise pas. »

 

Source de l'article : Cliquez ICI

 

Partager cet article

Repost0

Rayon chasse chez Decathlon : « Tuer des animaux n’est pas équivalent à jouer au foot ou au tennis.»

Publié le par Ricard Bruno

Rayon chasse chez Decathlon : « Tuer des animaux n’est pas équivalent à jouer au foot ou au tennis.»

Une pétition réclamant la suppression des rayons « chasse » des Décathlon circule sur les réseaux sociaux. Près de 80 000 personnes l’ont déjà signée. La saison de la chasse a débuté dimanche dernier en Bretagne, la chasse qui réunit environ 45 000 passionnés sur notre région.

A l’initiative de cette pétition, Pierre Rigaux, naturaliste, et opposé à la chasse, par conviction. Par ailleurs, un courrier, pour le moment sans réponse, a été adressé à la direction de Decathlon, par Pierre Rigaux et plusieurs ONG qui l’ont co-signé : ASPAS, AVA, AVES France, Fondation Brigitte Bardot, GREEN, One Voice.

Nous l’avons interrogé afin de connaitre ses motivations, alors que beaucoup de chasseurs ne comprennent pas pourquoi ils font l’objet d’une telle campagne de stigmatisation de leur pratique, la chasse remontant à la nuit des temps (certes, pas comme elle est pratiquée aujourd’hui).

Breizh-info.com : Pouvez vous vous présenter à nos lecteurs ?

Pierre Rigaux : Je suis naturaliste de passion et de métier : mon travail consiste à étudier les animaux sauvages, la nature, et à faire en sorte de protéger ce qui doit l’être. Après avoir longtemps été salarié dans le milieu associatif, je travaille désormais en indépendant. En parallèle de cette activité professionnelle d’expertise, j¹ai une activité militante et j’essaie d’informer les citoyens sur les réalités souvent méconnues des pratiques humaines concernant les animaux sauvages, notamment la chasse.

Breizh-info.com : Pour quelles raisons menez vous croisade contre le rayon chasse chez Décathlon ?

Pierre Rigaux : Decathlon, seule grande enseigne de vente d¹articles « sport & loisirs » à proposer un rayon chasse, participe à faire de cette activité un sport ou un loisir comme les autres. En particulier, Decathlon fait la promotion de la chasse auprès des enfants. Or la chasse consiste à tuer des animaux pour le plaisir, donc ça n’est pas un loisir ordinaire. Au-delà de Decathlon, mon objectif est que la chasse ne soit plus considérée comme une activité acceptable socialement. Tuer des animaux n’est pas équivalent à jouer au foot ou au tennis.

Breizh-info.com : Qu’est ce qui vous pose problème dans la chasse telle qu’elle se pratique aujourd’hui en France ?

Pierre Rigaux : L’immense majorité des animaux tués à la chasse sont des oiseaux migrateurs et des animaux d¹élevage. Vingt millions d’animaux sont élevés et lâchés tous les ans dans la nature pour être abattus. Contrairement à ce que veulent faire croire les chasseurs, cette activité n¹a évidemment rien d¹écologique. C’est essentiellement un amusement, au détriment de millions d¹animaux… et au détriment des gens qui ne peuvent plus se promener dans la campagne à cause du risque de balle perdue..

Breizh-info.com : Quid des chasseurs qui le font pour se nourrir, et pour ne pas se précipiter chaque semaine dans les rayons de la grande distribution et de l’abattage industriel ?

Pierre Rigaux : La plupart des animaux mangés après avoir été tués à la chasse sont… des faisans et perdrix d¹élevage ! C’est absurde. Quant aux chasseurs qui mangent les chevreuils ou autres grands mammifères, on peut leur rappeler que manger de la viande n¹est pas indispensable. Et surtout, la chasse ne peut pas nourrir tout le monde, donc le fait de banaliser la consommation de viande par la chasse ne fait que justifier l’envie de viande… qui passe forcément par l’élevage industriel si on veut que tout le monde puisse en manger.

Breizh-info.com : Quid par ailleurs de la nécessaire régulation des espèces. Les Choucas des tours, espèce protégée, fait des ravages en Bretagne et menace la sécurité des habitations (mais aussi les révolte). Que fait-on pour réguler ce problème ?

Pierre Rigaux : Si les choucas ou d’autres oiseaux posent des problèmes très localement aux activités humaines, on peut réfléchir aux techniques d’effarouchement qui existent déjà ; si elles sont insuffisantes, développons-en d’autres au lieu de confier la gestion des problèmes à la chasse de loisir. Il ne s’agit pas de « réguler » mais de régler un problème technique. Et sur le plan écologique, dans l’immense majorité des cas, la « régulation » n’a aucun sens. Dans certains cas très minoritaire comme celui des sangliers, il faut rappeler que ce sont les chasseurs eux-mêmes qui ont tout fait pour augmenter historiquement leurs effectifs. Et la chasse de loisir, telle qu’elle est pratiquée, ne fait pas baisser leurs effectifs qui continuent d’augmenter.

Breizh-info.com : N’y a t’il pas un juste milieu à trouver, entre pro et anti chasse ?

Pierre Rigaux : Je pense qu’il faut surtout reconsidérer notre relation aux animaux et à la nature. Ne pas être dans la confrontation, mais faire en sorte que la société change. Le chasseur du futur n’aura plus d’arme, il aura un appareil photo et des jumelles. Certains anciens ont déjà raccroché le fusil. Et à la campagne, on voit de plus en plus de jeunes qui s’intéressent à l¹observation de la nature, sans l’envie de tuer.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

une ânesse brûlée par des produits caustiques

Publié le par Ricard Bruno

une ânesse brûlée par des produits caustiques

Une plainte a été déposée. La fondation Brigitte Bardot est saisie. L'animal a été découvert le 14 septembre par sa propriétaire en Haute-Saône. Les brûlures à l'acide ont été constatées par un vétérinaire. 

 

Les deux ânesses de Michèle Guillotte vivent dans un pré à côté de sa maison dans une petite commune de Haute-Saône. Jeudi 14 septembre, ne voyant pas l'une des bêtes venir manger comme elle le fait chaque jour, la propriétaire constate des traces de blessures sur le pelage de l'animal.

Appelé, le vétérinaire constate que le dos, le cou, les flancs de la bête ont été arrosés d'un produit de type caustique sans doute de façon volontaire. Des blessures qui mettent en jeu le pronostic vital de l'animal écrit-il dans un certificat. "Je n'ai jamais vu ce genre d'agressions sur un animal" nous explique le vétérinaire au téléphone. 

"Je suis révoltée qu'on ait cette lâcheté de s'en prendre à des animaux inoffensifs" explique la propriétaire de l'ânesse. Depuis plusieurs jours, le vétérinaire passe soigner l'animal tous les jours. Bétadine, morphine, éther, Biafine... si les produits caustiques se sont immiscés jusque dans le sang de l'animal, il faudra peut-être l'euthanasier.

Une plainte pour cruauté sur l'animal a été déposée le 18 septembre à la gendarmerie de Dampierre en Haute-Saône. La plainte et un dossier ont été transmis à la Fondation Brigitte Bardot qui devrait se constituer partie civile. 

Au mois d'août en Bourgogne, une éleveuse de chiens avait incendié le berger allemand de son compagnon. Fudji le berger allemand n'avait pas survécu. La femme a été condamnée par le tribunal correctionnel de Chalon-sur-Saône, à 2 ans de prison, dont 1 avec sursis.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost0

Oise : il noie le hamster de son ex dans le bocal du poisson rouge

Publié le par Ricard Bruno

Les deux animaux ont été retrouvés morts.

Les deux animaux ont été retrouvés morts.

Un jeune homme éconduit avait saccagé l’appartement de son ancienne compagne, en juin dernier à Beauvais. Il a été condamné à dix mois de prison ferme.

La vengeance peut conduire aux pires bêtises. Et à la prison. Matthieu P. peut en témoigner. Quitté il y a quelques mois par sa compagne, le jeune homme n’a visiblement pas supporté la rupture. Alors, le 11 juin dernier, il décide de se venger.

Il pénètre dans l’appartement de Beauvais (Oise) de son ex-petite amie et saccage les lieux. La télé, une console de jeux, le frigo. Tout y passe. Les sous-vêtements de la jeune victime sont volés. Mais Matthieu P. ne s’arrête pas là. Visiblement rancunier, il s’empare du hamster du fils de la jeune femme, qu’il noie dans le bocal du poisson rouge. Les deux animaux seront retrouvés morts.

«Tu vas finir comme ton hamster»

Interpellé la semaine dernière à Beauvais par les policiers, Matthieu P. nie en bloc. Ce lundi, au tribunal, il continue. Tout juste concède-t-il des menaces de mort, caractérisées par ce SMS envoyée à sa victime : « Tu vas finir comme ton hamster ! »

Agressif, désinvolte, parfois menaçant quand il fixe sa victime assise dans la salle d’audience, le jeune homme nie pourtant être l’auteur des dégradations. Son avocat, Me Mehdi Boudjenane, évoque « des présomptions mais pas de preuves ». Si ce n’est, selon Florent Boura, le procureur, ce SMS « lourd de sens » où Matthieu P. explique à sa victime qu’elle l’a « bien cherché ».

Un élément qui s’ajoute au casier judiciaire du jeune homme de 23 ans, déjà condamné à douze reprises — notamment pour des violences sur sa compagne. « Tout converge vers lui, souligne Florent Boura. Ce n’est pas un cambriolage, mais un acte de vengeance. » Conformément aux réquisitions du procureur, Matthieu P. a été condamné à 18 mois de prison, dont 8 avec sursis. Il a été incarcéré.

Source de l'article : Cliquez ICI

 

Partager cet article

Repost0

Ramzy présent dans les arènes de Nîmes !

Publié le par Ricard Bruno

Quelle honte ! comment peut il par sa présence cautionner une telle pratique, cette pratique d'un autre âge perpétrer par des arriérés avides de sang...et qu'on ne me dise pas que c'est culturel !

Bruno Ricard  

Ramzy présent dans les arènes de Nîmes !

Partager cet article

Repost0

1 2 3 4 5 > >>