Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Brigitte Bardot furieuse après la mort du lion Cecil, elle demande l’extradition de Walter Palmer !

Publié le par Ricard Bruno

La mort du lion Cecil, animal vedette du Zimbabwe, a secoué le monde. La barbarie avec laquelle le dentiste, Walter Palmer, s’est appliquée à tuer cet animal pourtant protégé et en voie d’extinction. Furieuse, Brigitte Bardot n’a pas tardé à réagir via une lettre publiée sur son compte Twitter. Elle y demande notamment une punition sévère pour ce crime inhumain.

C’est avec horreur et effroi que les médias relayaient la mort du lion Cecil, abattu par un dentiste du nom de Walter Palmer. Après une chasse de plusieurs heures durant lesquelles ce vieil animal d’un parc du Zimbabwe a été traqué, il a finalement été tué de façon barbare, après avoir été décapité et dépecé.

Depuis, les réactions se multiplient sur la toile et plusieurs demandes d’extradition du responsable de cette barbarie afin qu’il réponde de ses crimes, ont été effectuées. La ministre de l’Environnement du Zimbabwe partage également ce souhait et espère ainsi que le britannique sera puni sur le territoire où il a arraché la vie à l’un des animaux les plus respectés du pays.

Depuis le tollé médiatique, Walter Palmer s’est exprimé et a assuré avoir été trompé par les guides locaux, pensant qu’il exerçait sa passion en toute légalité. Toutefois, cela n’a pas empêché au braconnier de demander à ce qu’on lui envoie la tête du défunt animal en guise de trophée.

"C’est écœurant"

Furieuse, Brigitte Bardot a exprimé sa tristesse, sa colère et son effroi dans une lettre publiée via son compte Twitter : "Walter Palmer, le serial killer qui vient d’assassiner Cecil, super lion icône du parc national Hwange au Zimbabwe, n’en était pas à son premier crime : ours, rhinocéros, panthères… sont quelques-uns de ses trophées affichés avec fierté. Cet immonde individu qui achète scandaleusement la mort d’animaux sauvages protégés, en voie d’extinction, porte atteinte au patrimoine naturel de l’humanité et mérite une punition plus qu’exemplaire ! La lapidation médiatique dont il fait l’objet ne fait que confirmer la révolte que provoque cette soif de sang, ce plaisir de domination, ce loisir de tuer, cette traque immonde dont a été victime Cecil, ce lion magnifique !

Cette ordure n’est, hélas, pas la seule. La chasse aux trophées est très prisée par de nombreux pervers qui, pour des sommes rondelettes, achètent le droit d’abattre certains vieux félins, éléphants ou autres retraités de parcs nationaux… Ils profitent aussi de la misère humaine pour acheter et corrompre des gardes censés protéger les animaux menacés. Le fric meurtrier pourrit, ensanglante les mains et l’âme de ceux qui le dilapident dans la destruction des animaux et de la nature, c’est écœurant. J’espère que les Etats-Unis répondront à la demande d’extradition du Zimbabwe pour que ce criminel soit puni plus sévèrement encore que ses complices dont la culpabilité est infiniment moindre" a-t-elle écrit.

Source : Non stop people


 
Brigitte Bardot furieuse après la mort du lion Cecil, elle demande l’extradition de Walter Palmer !

Partager cet article

Repost 0

Massacre de dauphins : Xavier Figarella, militant de Sea Shepherd et officier de la marine marchande témoigne

Publié le par Ricard Bruno

 

Les images révoltantes, insoutenables, tournent en boucle sur le web : la mise à mort incompréhensible de deux cents dauphins sur une plage idyllique des Iles Feroé.
Les images révoltantes, insoutenables, tournent en boucle sur le web : la mise à mort incompréhensible de deux cents dauphins sur une plage idyllique des Iles Feroé.photo Eliza Muirhead / Sea Shepherd Global
Militant de l'ONG Sea Shepherd, cet officier de la marine marchande, en campagne aux Iles Feroé pour cette organisation, a été interpellé par la marine danoise. Il a assisté à la mise à mort barbare des animaux
Lorsque nous sommes arrivés, deux navires militaires danois étaient déjà sur site, ils voulaient nous faire barrage. Je suis monté à bord d'un petit pneumatique avec un photographe pour les contourner, ils ont mis à l'eau deux bateaux rapides et nous ont bloqués. J'ai été menotté et remis à la police danoise". Confiscation des passeports et des équipements, interrogatoires... Xavier Figarella a été libéré sous condition après une nuit en prison, et il comparaîtra devant un tribunal. Il risque une peine de 2 à 10 ans de prison et une amende de 25 000 couronnes.

"Avec l'aide du Danemark"

Officier de la marine marchande, ce jeune homme originaire de Figarella, dans le Cap Corse, a travaillé sur différentes compagnies, notamment à la Méridionale.

Il a rejoint l'organisation en avril dernier et les Iles Feroé pour sa première campagne ONG qui se déroule de juin à septembre, période durant laquelle les grinds connaissent un pic dans l'archipel.

Il a donc assisté jeudi dernier, en début d'après midi, en direct à cette opération barbare, sa première expérience dont il ressort traumatisé mais plus déterminé encore à poursuivre le combat.

"Notre objectif est d'empêcher les dauphins de tomber dans le piège des bateaux qui se regroupent devant les plages pour rabattre les bancs vers le rivage. Il y avait un peu moins d'une trentaine d'embarcations ce jour-là, assistées par la marine nationale du Danemark qui apporte aux Iles Feroé une aide militaire et financière. De telles pratiques sont interdites en Europe, mais les Iles Feroé font valoir leur indépendance vis-à-vis des Danois pour légiférer à leur gré. Elles prétendent disposer de leurs ressources naturelles, notamment pour survivre mais c'est faux car les îles sont ravitaillées par le monde entier".

"Un crime gratuit"

Selon Xavier Figarella, ces animaux présentent un taux élevé de mercure, leur viande est donc impropre à la consommation. "Il n'y a pas nécessité de tuer, les cadavres d'animaux sont en grande partie jetés par la suite, c'est un crime gratuit. Cette tradition pouvait, à la limite, se concevoir à petite échelle dans des temps plus reculés lorsque les Feringiens utilisaient des bateaux en bois. Avec les moyens actuels, ce massacre à ciel ouvert prend des proportions gigantesques. Les animaux n'ont aucune chance d'y échapper même si nous parvenons à en sauver quelques-uns".

Ainsi, ce carnage constitue un rite, une fête où l'on se retrouve en famille. "Les enfants vivent cela depuis leur plus jeune âge, ils ne sont pas choqués de voir les dauphins charcutés, mutilés, éventrés vivants, et ils sont particulièrement hostiles envers les ONG. La foule a applaudi lors de notre interpellation, nous avons été injuriés, nous sommes, nous, les monstres qui s'interposent ! On ne peut pas arrêter de se battre quand on a vu un tel spectacle. J'en fais encore des cauchemars".

 

Partager cet article

Repost 0

Une orque échouée sauvée par des passants !

Publié le par Ricard Bruno

Partager cet article

Repost 0

L’INTRAMONTABILE BRIGITTE BARDOT

Publié le par Ricard Bruno

brigitte-bardot-roma-300

L’INTRAMONTABILE BRIGITTE BARDOT

Il connubio perfetto tra bellezza e mondanità di Saint-Tropez e il fascino intramontabile della sua abitante più celebre…

Roma, Italia.
brigitte-bardot-roma-352Fino al 31 ottobre 2015 l’elegante Hotel Sofitel Rome Villa Borghese, a due passi da via Veneto, ospiterà un’imperdibile mostra sulla intramontabile Brigitte Bardot, che ha da poco spento 80 candeline.
Promossa dal Comune di Saint-Tropez, perla della Costa Azzurra lanciata nell’immaginario collettivo dallo stesso film, Et Dieu créa la femme di Roger Vadim, che consacrò B.B. a star internazionale, questa esposizione presenta degli scatti originali e inediti che il fotografo Leonard de Raemy ha realizzato nel corso degli anni in cui è stato uno dei più grandi amici dell’attrice.
Il primo amore tra Brigitte Bardot e quello che era ancora un piccolo villaggio di pescatori sbocciò molto presto, fin da quando, ancora ragazzina, ci veniva in vacanza con la famiglia.
Ma fu solo a partire dalla fine degli anni ’50 che divenne un sodalizio inossidabile, quando la ormai diva corteggiatissima acquistò la villa La Madrague, inaugurando un decennio di grandiose feste che attirarono nella cittadina i protagonisti del jet set internazionale, che da allora non hanno più smesso di frequentarla, considerandola sempre un prezioso rifugio dal caos metropolitano e regalandosi tutti i comfort che la ricchezza può offrire.
Oggi la cittadina rende omaggio alla diva che più di ogni altra l’ha rappresentata nel mondo, amandola e ricambiata, con questa serie di meravigliose immagini di una delle più grandi icone del XX secolo.
Entrambe sempre bellissime come in quei meravigliosi anni ’60!

Per info: RendezVousenFrance.com

Testo e foto di Beatrice Caldovino

brigitte-bardot-roma-700

Trackback dal tuo sito.

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot torna a Roma...

Publié le par Ricard Bruno

 

Brigitte Bardot

Dopo Saint-Tropez, Roma era il suo posto preferito e ci è tornata, anche se non direttamente. L’icona dal fascino senza tempo di Brigitte Bardot delizierà gli occhi dei suoi fans con una mostra fotografica allestita al Sofitel Rome Villa Borghese, l’unico albergo francese 5 stelle a Roma a pochi passi da Via Veneto. La mostra sarà presente fino ad ottobre e gli scatti della celebre e ribelle diva sono di Leonard de Raemy, storico amico di Brigitte Bardot che si è ritirata dal mondo del cinema nel 1974 ma non ha mai smesso di essere una celebrità. Un appuntamento d’obbligo, quindi, per chi ama il cinema, l’arte, la mondanità o semplicemente le atmosfere di una volta che certi alberghi di Via Veneto sanno ancora suggerire. Il figlio del fotografo, Marc, ha voluto inoltre offrire al pubblico un centinaio di immagini mai viste prima in ricordo della lunga amicizia che ha unito suo padre e l’attrice. Un motivo in più, quindi, per non perdersi questa mostra nel cuore di Roma.

Source : Cliquez ICI : http://www.ilgiornaledelturismo.com/brigitte-bardot-torna-a-roma/

Partager cet article

Repost 0

MAGNIFIQUE BARDOT "Les photos inédites de l’actrice, en exclusivité à Rome"

Publié le par Ricard Bruno

MAGNIFIQUE BARDOT – Les photos inédites de l’actrice, en exclusivité à Rome

Jusqu’au 31 octobre prochain, le luxueux Sofitel Rome Villa Borghese, vous accueille tous les jours de la semaine, pour découvrir l’exposition Magnifique Bardot. Environ 40 clichés inédits qui rendent hommage à l’incontournable actrice française qui a bouleversé le cinéma international, en devenant une icône.

Les yeux sont les premiers qui donnent entrée à l’amour dans nos âmes” écrivait Honoré D’Urfé dans l’extraordinaire roman pastoral L’Astrée (1607-27). Partant de cette citation, tout en appréciant l’alliance entre les yeux, l’amour et l’âme, votre regard pourra ainsi commencer à se perdre dans l’inconnu de cette exposition qui dévoile en exclusivité des photographies de Brigitte Bardot, icône intemporelle de beauté et de style d’hier et d'aujourd'hui, immortalisée pendant ses nombreux tournages.

Porté par le faste du lieu, le visiteur découvre une série de clichés signée du célèbre photographe et reporter Léonard de Raemy qui a connu BB en 1965 sur le tournage de Viva Maria ! au Mexique. En outre, cette exposition vous permettra de découvrir des instants de l’actrice, en noir et blanc pour la plupart, jusqu’à présent endormis dans une boîte : “Je suis ici en tant qu’ambassadeur du travail de mon père, dont le réel désir était d’être derrière l’appareil photo. J’ai découvert une petite boîte en carton contenant des négatifs inédits de Brigitte Bardot“ a raconté Marc de Raemy, fils de  Léonard, expliquant la genèse de l’exposition lors du vernissage.

Décors, lumières et Brigitte, la symphonie de ces trois éléments livre aux photographies un sens distinctif, presque mémoratif, retranscrivant l’invisible pour renvoyer un véritable portrait de cette femme-idole, magnifiée par Hollywood, qui depuis longtemps s’est engagée dans la défense des animaux.

Bien que de prime abord, les clichés proposés apparaissent comme des fragments, en revanche, ils constituent un unicum, l’unité marquant de l’ensemble méconnu qui, à partir des années 60 immerge le visiteur dans l’histoire de l’une des figures emblématiques du septième art, symbole d’insolence et d’impertinence ainsi que de scandale. Brigitte, qui signifie “déesse du feu“ en celte, au fil de sa carrière, a incarné la liberté et l’émancipation, après la sortie en 1956 du film Et Dieu créa la femme, certains la surnommant la “créature du Diable”.

À l’Exposition universelle de Bruxelles en 1958, le pavillon du Vatican représente le péché de la luxure, en affichant la photographie de l’actrice en transe dansant le mambo forcené du film. “En effet, son influence a été plus sociologique que cinématographique. Elle a introduit une jeunesse et une insouciance dans le cinéma français“  a affirmé Henry-Jean Servat, commissaire de l’exposition et intime de l’actrice.

Encore une fois, le dialogue entre la France et l’Italie est éloquent. En fait, le choix d’inaugurer l’exposition dans la Cité éternelle et plus précisément dans le Sofitel Rome Villa Borghese, n’est cependant pas le fruit du hasard : le bâtiment surgit au cœur du quartier devenu célèbre dans les années 60 grâce au film de Fellini La Dolce Vita, par ailleurs l’hôtel reçoit régulièrement des évènements culturels français tels que le festival Rendez-Vous.

 

Une question à Henry-Jean Servat :

Quel est le propos de cette exposition ? A priori cette exposition inédite veut dévoiler au public des clichés jamais vus de Brigitte Bardot. De plus, cette combinaison entre cet hôtel et l’artiste est un élément qui fonctionne en harmonie dans le travail fait, afin d’accentuer l’esprit de découverte ainsi que le mouvement de passage caractérisant la nature de l’hôtel, lieu franchissable où les gens entrent et sortent sans cesse“.

Henri Prévost-Allard, Délégué à la promotion touristique de la mairie de Saint-Tropez, le témoignage de Simone Duckstein, la patronne de l'Hôtel de la Ponche, lieu qui a marqué aussi bien l’enfance que la jeunesse de Brigitte, Laurent Hudry, Directeur du Sofitel Rome Villa Borghese Claude Maniscalco, Directeur de l’Office de tourisme de Saint-Tropez,  Marc de Raemy et Henry-Jean Servat ont animé la conférence d’ouverture, modérée par Barbara Lovato de l’agence Atout France. Eric Tallon, conseiller culturel et directeur de l'Institut Français Italia, était aussi présent. Au travers de cette exposition Atout France – Rendevousenfrance.com et Saint-Tropez Tourisme souhaitent également ouvrir les portes du patrimoine touristique de Saint-Tropez. Ainsi, le visiteur pourra pénétrer dans les lieux et les coulisses de la presqu’île, goûtant son art de vivre ainsi que l’effervescence de l’histoire et du présent de cette ville qui, notamment grâce à BB, a connu le succès dans le monde entier.

Publié dans Brigitte Bardot

Partager cet article

Repost 0

Abandon d'animaux : Frédéric Lefebvre propose de durcir la peine encourue

Publié le par Ricard Bruno

Le député LR des Français de l'étranger, Frédéric Lefebvre

Le député LR des Français de l'étranger, Frédéric Lefebvre Crédits photo : François BOUCHON/Le Figaro

LE SCAN POLITIQUE - Le député «les Républicains» (LR) des Français de l'étranger a déposé une proposition de loi

L'ancien ministre Frédéric Lefebvre s'engage sur un dossier de saison: l'abandon des animaux de compagnie. Le député «les Républicains» (LR) des Français de l'étranger a déposé mardi une proposition de loi pour durcir les sanctions contre les prioritaires qui délaissent leurs «amis» à quatre pattes. Aujourd'hui, un tel délit est sanctionné par une peine pouvant aller jusqu'à deux années de prison et 30.000 euros d'amende. L'élu veut porter la peine à trois ans et 45.000 euros. A quoi s'ajouterait la confiscation de l'animal, rapporte metronews.

Frédéric Lefebvre s'étonne que le vol d'animaux est plus durement sanctionné que l'abandon de ces derniers. C'est cette incongruité qui l'a poussée à déposer son texte pour harmonier les peines. Et ce un an après le Parlement ait reconnu aux animaux un statut «d'être vivant doué de sensibilité».

Plaidoirie pour les poussins mâles

«Chaque année, plus de 60 000 animaux de compagnie sont abandonnés par leurs propriétaires sur les routes de France, et une recrudescence de ces abandons est enregistrée au moment des vacances estivales», écrit le parlementaire sur son site internet.

Les chiens et les chats ne sont pas les seuls à pouvoir compter sur la bienvaillance de Frédéric Lefebvre. Le 14 juillet dernier, l'élu a aussi posé une question écrite au ministre de l'Agriculture pour dénoncer le broyage des poussins mâles, les femelles étant les seules à être conservées. «En France, ce sont environ 50 millions de poussins mâles qui sont ainsi éliminés de façon particulièrement cruelle au premier jour de leur vie», note-t-il. Et de demander «si le ministre envisage d'instaurer de façon obligatoire en France la méthode de prédétermination du sexe des poussins».

Source de l'article : Le Figaro

Partager cet article

Repost 0

Justice pour le lion Cécil...

Publié le par Ricard Bruno

Le dentiste américain Walter Palmer reconnaît avoir tué le lion Cecil mais plaide sa bonne foi, bien voyons, ce n'est ni plus ni moins qu'un tueur, il n'en ai pas à son coup d'essai...

Quelle honte, c'est une horreur...

Bruno Ricard

Ces derniers jours, le chasseur est devenu la proie. Walter J. Palmer est la cible d'internautes du monde entier après qu'une association zimbabwéenne de lutte contre le braconnage l'a accusé d'avoir tué le lion Cecil, icône du parc national Hwange au Zimbabwe. Ce dentiste américain a admis mardi 28 juillet dans un communiqué avoir chassé le célèbre lion, mais réfute toute accusation de braconnage.

"Début juillet, j’étais au Zimbabwe pour une chasse à l’arc au gros gibier. J’ai embauché plusieurs guides professionnels qui ont obtenu tous les permis nécessaires. A ma connaissance, au cours de ce voyage, tout s’est déroulé dans le respect des lois. Jusqu’à la fin de la chasse, je n’avais pas idée que le lion que j’ai 'pris' était une célébrité locale, équipé d’un collier et objet d’une étude. J’ai fait confiance à l’expertise de mes guides locaux pour qu’ils s’assurent du cadre légal de cette chasse."

Reconnaissable entre mille à sa crinière noire, Cecil, le plus célèbre félidé du Zimbabwe avait d'abord été attiré grâce à une carcasse d'animal à l'extérieur du parc national, dans l'enceinte duquel la chasse est strictement prohibée. Il a ensuite été blessé par une flèche, puis pourchassé pendant une quarantaine d'heures par les chasseurs. Epuisé, il a finalement été achevé d'une balle à bout portant.

Selon la Zimbabwe Conservation Task Force (ZCTF), Walter Palmer avait enrôlé deux Zimbabwéens pour le mener jusqu'à l'animal âgé de 13 ans, et payé 50 000 euros pour cette chasse. Ces deux hommes devaient être jugés mercredi par le tribunal de Victoria Falls pour "braconnage", selon un communiqué des parcs nationaux publié mardi. Theo Bronkhorst, un chasseur professionnel de la société Bushman Safari – une entreprise spécialisée dans les grandes chasses de "léopards" – comparaîtra aux côtés de Honest Trymore Ndlovu, le propriétaire de la ferme où le lion aurait été tué et qui aurait donné son accord pour y organiser la battue.

Accumule les trophées de chasse

Dans son communiqué, Walter Palmer a exprimé ses regrets « que la poursuite d'une activité que j'aime et que je pratique avec responsabilité et dans la légalité se soit traduite par la mort de ce lion dont je ne connaissais pas le statut de célébrité locale ». Dentiste à Minneapolis, dans le Minnesota, l'homme est un amateur de gros gibier, capable de payer des dizaines de milliers d'euros et de voyager sur plusieurs continents pendant plusieurs mois pour tirer ces bêtes exotiques à l'arc.

 

Le New York Times l'avait interrogé sur sa passion en 2009. Il avait obtenu cette année-là un record homologué par le Pope and Young Club, qui garde trace des performances en matière de chasse à l'arc, pour un wapiti de Tule. L'année précédente, il avait plaidé coupable pour avoir menti à des agents du Fish and Wildlife Service sur l'endroit exact où il avait abattu un ours brun, durant une chasse guidée dans l'Etat du Wisconsin.

M. Palmer a appris à tirer à l'arc à l'âge de cinq ans et est réputé capable de loger une flèche dans une carte à jouer à 100 mètres de distance, rapportait également le New York Times. On peut le voir poser avec ses trophées, parmi lesquels un léopard, un lion et un rhinocéros, sur un blog et un compte Flickr de chasseurs professionnels.

Menaces de mort

Depuis que son nom a été rendu public, le dentiste tireur à l'arc est devenu l'homme le plus détesté d'Internet. « Trending topic » sur Twitter depuis un jour, avec près de 60 000 tweets échangés sous le hashtag #WalterPalmer, il est la cible de nombreuses menaces de mort, des internautes lui promettant de lui faire subir ce qu'il a infligé au lion.

D'autres s'en sont pris à son métier, inondant son cabinet de dentiste de messages et autres menaces. La page Facebook du cabinet a été fermée mardi dans l'après-midi et sa page Yelp, qui réunit les avis des internautes sur un établissement, a été inondée de mauvaises critiques.

Source de l'article : Le Monde

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

De Saint-Tropez, BB salue la décision de Jane Birkin de sauver la peau des crocos

Publié le par Ricard Bruno

 

share-logo
BB salue la décision de Jane Birkin de sauver la peau des crocos
Elle se sont succédé dans le cœur de Serge Gainsbourg. Ce mercredi, de la Madrague, Brigitte Bardot saluait la décision de Jane Birkin d’exiger que Hermès débaptise le sac en crocodile portant son nom.

«Alertée par les pratiques cruelles réservées aux crocodiles pour la production des sacs Hermès» et en guise de «protestation contre tout mauvais traitement envers les animaux», la chanteuse a signifié par communiqué cet arrêt jusqu’à ce que «de meilleures pratiques répondant aux normes internationales soient mises en place».

Un réveil un peu tardif diront certains. La création du «Birkin Croco» - l’un des sacs les plus chers du monde disponible à partir de 33 000 € - remonte en effet à 1984.

«Mieux vaut tard que jamais», salue toutefois de Saint-Tropez, Brigitte Bardot qui a elle-même un luxueux sac à son nom. Pour mémoire, «le Bardot» griffé Lancel est élaboré uniquement en tweed ou en alcantara, réalisé sans peaux ni matières chimiques, avec des colorations à base de pigments naturels. Conditions préalables imposées par BB avant sa commercialisation en 2010.

Source : Var Matin

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

VICTOIRE !

Publié le par Ricard Bruno

VICTOIRE !

L214 Ethique et Animaux Le Temple de Gadhimai vient d'annoncer qu'il renonce aux sacrifices d'animaux lors de son festival! "Le temps est venu de transformer une vieille tradition. Le temps est venu de remplacer la tuerie et la violence par le culte pacifique et la fête." - Ram Chandra Shah, représentant du temple de Gadhimai. Tous les 5 ans depuis 3 siècles, le sacrifice sanglant de centaines de milliers d'animaux a lieu à Gadhimai au Népal, en l'honneur d'une déesse. La suppression de ce massacre est une nouvelle extraordinaire, une victoire de la compassion sur les habitudes et les croyances, qui montre le chemin à suivre. Cette décision historique a été obtenue grâce à la Humane Society International et Animal Welfare Network Nepal (AWNN), qui mèneront un travail de sensibilisation sur le terrain en collaboration avec le temple. Plus d'infos (anglais): http://bit.ly/decision-gadhimai

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 > >>