Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Doit-on mettre fin à l'expérimentation animale ? R E A GI S S S E Z !

Publié le par Ricard Bruno

Doit-on mettre fin à l'expérimentation animale ?

 

 

Pour réagir et... il faut réagir! cliquez ci dessous :

 

 

http://www.newsring.fr/planete-sciences/1067-doit-on-mettre-fin-a-lexperimentation-animale#utm_source=newsringmail&utm_medium=e-mail&utm_campaign=debat_suit_contribution

 

 

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot à l' exposition Golden sixties de Liège...

Publié le par Ricard Bruno

Golden Sixties -J'avais 20 ans en 60 - Exposition

 

affiche golden sixties (1)

Exposition sur une ère de foisonnement et d'ébullition. À l'époque, un souffle nouveau passait sur l'économie, la culture,...À Liège du 16 juin 2012 à avril 2013

Les années 60 c'était...

  • La Nasa décroche la lune,
  • Jimi Hendrix enflamme Woodstock,
  • Mao brandit son petit livre rouge,
  • Martin Luther King fait un rêve,
  • Mai 68 soulève la France,
  • Eddy Merckx déplace les foules,
  • Kennedy assassiné,
  • La libération de la femme,
  • Les hippies,
  • la culture Yéyé,
  • Et bien sur Brigitte Bardot!
  • Etc...

blog3-0559--c-.JPG

blog3-0562--c-.JPGblog3 0570 (©)

                  PLV Clothing Collection                                        Frédéric François et ma pomme !

blog3 0648 (©)                   blog3-0680--c-.JPG

Robe de BB dans le film Viva Maria         Soutient gorge de BB dans le film "Boulevard du rhum"

Partager cet article

Repost 0

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA FLAC

Publié le par Ricard Bruno

 

Poulidor--1-.jpg Poulidor (1)

 Poulidor.jpg

 

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA FLAC

Fédération des Luttes pour l'Abolition des Corridas

Bonjour

Un périple anti-corrida à vélo inédit en France de 586 kms reliera Paris à Chambéry du 23 au 28 juin prochain. Cette action sportive militante est parrainée par l'ancien champion cycliste Raymond Poulidor, l'écrivain spécialiste du cyclisme Christian Laborde et le philosophe savoyard Yves Paccalet. Vous trouverez tous les détails de cet évènement grâce au lien ci-dessous.

 Découvrez notre action "A vélo pour les taureaux"

http://www.flac-anticorrida.org/nos-campagnes/sports-sans-violence/a-velo-pour-les-taureaux/

À chaque ville traversée: Melun, Auxerre, Dijon, Mâcon et Bourg en Bresse, un stand de la FLAC sera installé afin de recueillir les signatures de notre manifeste, sensibiliser les habitants sur notre cause et recevoir les journalistes.

Le but: à l'arrivée le 28 juin, être reçus par une délégation de la mairie de Chambéry. Yves Paccalet sera parmi nous. Il faut savoir que depuis 2010, la FLAC est en relation avec cette ville particulièrement sensible à la cause animale. Par la suite, nous demanderons à la préfecture de Savoie de présenter une motion afin de se déclarer "Ville anti-corrida et amie des animaux".

Rendez-vous Place Saint Michel à Paris le 23 juin 2012 entre 10h et 11h

Arrivée à Chambéry le 28 juin 2012 devant l'Hôtel de ville entre 17h et 18h

Contacts: Thierry Hély: 06 23 94 84 83

                    Sylvain Perret: 06 42 97 99 35

                    Martial Mouqueron: 06 76 88 51 50

 

Merci

Cordialement

Thierry Hély

Chargé de communication de la FLAC

www.flac-anticorrida.org

 

Partager cet article

Repost 0

Alerte : Mauvaises nouvelles pour les macaques...

Publié le par Ricard Bruno

 

Manifestation samedi 23 juin

Rassemblement 14h devant l'entrée du Parc de Lacroix Laval à Marcy l'Etoile (route de Sain Bel 69280 Marcy l'Etoile).

 

Les nouvelles pour les macaques de Lyon ne sont pas bonnes… Rien n’est encore confirmé mais l’étude aurait été menée (elle n’est peut-être pas encore terminée mais c’est l’omerta totale sur le protocole).

Lettre-de-Brigitte-Bardot-le-18-06-2012.jpg

Partager cet article

Repost 0

Bardot demande à l'Allemagne de refuser l'extradition de Paul Watson

Publié le par Ricard Bruno

 

Brigitte Bardot a demandé mercredi à la ministre allemande de la Justice, Sabine Leutheusser-Schnarrenberger, de refuser l'extradition vers le Costa Rica du militant écologiste Paul Watson, arrêté puis libéré sous caution en Allemagne.

Le fondateur de Sea Shepherd, 61 ans, a été arrêté le 13 mai en Allemagne en vertu d'une demande d'extradition du Costa Rica, qui l'accuse d'avoir mis en danger un équipage costaricien lors d'une opération contre la chasse aux requins en 2002.

Un tribunal de Francfort l'a libéré sous caution, en attendant l'examen de la demande d'extradition.

"Madame la Ministre, je me tourne vers vous car (...) la demande d'extradition du Costa-Rica ne repose sur rien, vous le savez parfaitement, alors il faut maintenant mettre un terme à cette attitude imbécile qui scandalise de très nombreux militants à travers le monde, dont je me fais le porte-parole auprès de vous", a écrit Brigitte Bardot à la ministre dans une lettre rendue publique par sa Fondation.

L'ancienne actrice a par ailleurs estimé que Paul Watson "a été racketté" pour une +liberté+ conditionnelle très cher payée, 250.000 euros".

Selon elle, par la faute des autorités allemandes, Sea Shepherd et son trimaran de pointe, le "Brigitte Bardot", sont aujourd'hui bloqués à quai alors que les brigands pillent les océans.

"Vous devriez remettre l'ordre du mérite à Paul Watson plutôt que le traiter de cette manière indigne", a-t-elle conclu espérant "une intervention immédiate" de Sabine Leutheusser-Schnarrenberger.

 

Source : Cliquez ici

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

La bague coquine de Brigitte Bardot vendue aux enchères!

Publié le par Ricard Bruno

Une bague érotique ayant appartenu à Brigitte Bardot a trouvé de nouveaux propriétaires lors d’une vente aux enchères à Genève.

topelement.jpg

Brigitte Bardot ne cesse de faire fantasmer. La preuve hier à l’Hôtel des ventes de Genève qui proposait aux enchères une bague à motif érotique ayant appartenu à l’actrice. Plusieurs intéressés se sont battus pour acquérir le bijou polisson qui a attisé bien des convoitises. La bague, en or ciselé, a été adjugée pour la somme de 4'400 CHF, soit plus de dix fois son prix d’estimation (lot 1662, est. 400-600 CHF). C’est un couple de collectionneurs suisses, grands admirateurs de BB depuis de longues années, qui ont remporté l’objet de tous les désirs.

Le bijou figure deux silhouettes de femmes nues qui ne sont pas sans rappeler les courbes sculpturale de la star. Une tête d’homme s’ajoute à la ronde sensuelle qui forme l’anneau. Cunnilingus et caresses rassemblent les divers personnages. On ignore dans quelles circonstances Brigitte Bardot était entrée en possession de ce bijou particulier mais le motif devait charmer celle que l’on considère toujours comme le symbole de l’émancipation féminine et de la liberté sexuelle.

Les prochaines enchères de l’Hôtel des ventes auront lieu du 24 ou 27 septembre. Pas sûr que les livres du XVIIIe siècle qui y seront proposés ne soient aussi excitants...

 

Source : Cliquez ici

Partager cet article

Repost 0

Communiqué de la FLAC...

Publié le par Ricard Bruno

Chers amis,

Une action anti-corrida complètement inédite en France aura lieu du 23 au 29 juin prochain. L'objectif: que la ville de Chambéry, Préfecture de Savoie, se déclare "Ville anti-corrida et amie des animaux". La FLAC, en relation avec le maire de Chambéry et son conseil municipal depuis notre implantation dans cette ville en 2010 (voir lien ci-dessous), garde bon espoir. Il faut savoir que cette municipalité est très sensible à la condition animale et à la cause anti-corrida. A fortiori quand on sait que la plupart des députés de Savoie sont des anti-corridas notoires. Résultat: cette motion serait une victoire extraordinaire pour notre cause dans la mesure où pour la première fois, une Préfecture prendrait une telle décision.

http://www.flac-anticorrida.org/fete-animal-chambery/  

En ouvrant le lien ci-dessous, vous comprendrez la nature, dans tous ses détails, de cette démarche sportive anti-corrida. Son but: relier Paris à Chambéry en vélo. Soit: 600 kms d'efforts et de sueur pour convaincre la mairie de Chambéry. L'ASCR 66 et L 214 sont les partenaires de la FLAC dans ce projet ambitieux.

Découvrez notre action "A vélo pour les taureaux" : Cliquez ICI

Ce périple sera parrainé officiellement par une véritable légende du cyclisme français en la personne de Raymond Poulidor. Il ne sera pas seul puisque l'écrivain Christian Laborde, passionné de vélo, et le philosophe savoyard Yves Paccalet nous ont fait le grand honneur, à leur tour, de nous parrainer. Yves Paccalet, assurément, jouera un très grand rôle dans la décision de la mairie de Chambéry.

TRES IMPORTANT !  Pour mener à bien cet objectif, il nous faut recueillir un maximum de signatures pour la pétition ci-dessous. Symboliquement, 600 signatures serait l'idéal. 1 signature par km. C'est très simple et cela ne vous prendra que 2 minutes. Ensuite, cette pétition sera remise aux médias et à la délégation de la municipalité de Chambéry qui nous recevra.

Signez notre pétition "Chambéry ville anti-corrida" : Cliquez ici

Par ailleurs, si vous connaissez des personnes susceptibles de tenir des stands FLAC dans les villes qui seront traversées, veuillez avoir la gentillesse de nous le signaler: Melun, Auxerre, Dijon, Mâcon et Bourg-en-Bresse.

Encore une fois, nous comptons sur vous pour signer et diffuser cette pétition sans modération.

Merci infiniment à l'avance !  Pour les taureaux et les chevaux martyrisés dans les arènes et pour "Chambéry ville anti-corrida et amie des animaux".

Tous les espoirs nous sont permis. Voir lien ci-dessous.

http://www.youtube.com/watch?v=ZKMoAOHbwnA&feature=youtu.be  

Pensez aussi à nous soutenir en adhérant à la FLAC. : http://www.flac-anticorrida.org/agir/adherer/  

Amitiés et à très bientôt dans la lutte !

 

Thierry Hély

Chargé de communication de la FLAC

www.flac-anticorrida.org  

Partager cet article

Repost 0

La marque Brigitte Bardot dans Biba de juillet 2012

Publié le par Ricard Bruno

Biba-juillet-2012.jpg

Biba-juillet-2012--1-.jpg

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

La Fondation Brigitte Bardot dénonce les aides publiques "à la malbouffe"

Publié le par Ricard Bruno

Groupe Doux. La Fondation Brigitte Bardot dénonce les aides publiques "à la malbouffe"

 

Christophe Marie, porte-parole de la Fondation Brigitte Bardot, réagit au dépôt de bilan du groupe Doux et dénonce le soutien de l'activité du groupe par des fonds publics :  « En France, Doux est à la fois le symbole de la malbouffe et de la cruauté exercée sur les animaux qui endurent des souffrances extrêmes de la naissance à l’abattoir. Un groupe qui n’a aucune éthique vis-à-vis des bêtes « produites » n’en a pas davantage pour son personnel, ces élevages intensifs sont la honte de l’agriculture et ne devraient plus être soutenus par des fonds publics ».

 

Source : Cliquez ici

 

...

Doux. Les éleveurs seront désormais payés comptant

 

Les éleveurs fournissant le groupe volailler Doux seront payés comptant pour leurs prochaines livraisons, afin que l'activité du groupe puisse se poursuivre au moins à court terme. Une réunion se tenait ce lundi à Rennes pour étudier les conséquences de la mise en redressement judiciaire du groupe.

 

Lire également
>>
Doux en redressement judiciaire : tous nos articles

"Les paiements de tous les fournisseurs seront assurés à partir d'aujourd'hui par l'administrateur judiciaire", a déclaré Michel Morin, vice-président de la région Bretagne en charge de l'agriculture. "C'est une garantie qui n'est pas négligeable, parce qu'elle permet de poursuivre l'activité. Les outils de production doivent pouvoir continuer à fonctionner", a-t-il ajouté. 

Ce lundi, à Rennes, une réunion a rassemblé une cinquantaine de professionnels impliqués dans le dossier à la préfecture de région Bretagne.

Ces paiements ne concerneront cependant pas, à ce stade, les arriérés dus aux quelque 800 éleveurs français sous contrat avec le leader européen de la volaille. Ceux-ci subissent des retards de 60 à 80 jours en moyenne, et jusqu'à 115 jours dans certains cas.

"Permettre un nouveau départ pour l'aviculture française"
A plus long terme, et alors que la période d'observation accordée au groupe est de six mois, "il faut permettre un nouveau départ pour l'aviculture française", en trouvant pour Doux, "en France ou à l'étranger, une participation ou une reprise de l'outil de travail", a ajouté M. Morin.

"Les ministres de l'Agriculture et du Redressement productif suivent de très près la situation et souhaitent pouvoir garantir la pérennité de l'entreprise", a déclaré de son côté Georges-Pierre Malpel, leur représentant. "Cette filière, même si elle a quelques difficultés, a de l'avenir".

"Rassurés pour les jours à venir"
Ces annonces ont été accueillies avec un certain soulagement par les représentants agricoles. "Il est rassurant pour les éleveurs de pouvoir se dire qu'il vont pouvoir continuer à fournir. Maintenant, la question est de savoir ce qu'on fait pour pérenniser cette filière", a dit Pierre Lec'hvien, président de la coordination rurale des Côtes d'Armor. "Nous sommes rassurés pour les jours à venir, maintenant il va falloir gérer les arriérés", a affirmé pour sa part Pierre-Yves Lozahic, un éleveur du même département. "Pour l'instant, j'ai confiance et j'ai rempli mon poulailler", a-t-il ajouté.

Doux a un "devoir de transparence"
Jean Cabaret, porte-parole de la Confédération paysanne de Bretagne, a estimé que Doux avait un "devoir de transparence" pour avoir perçu "des centaines de millions d'euros de l'Europe". "Le contribuable, les salariés, les producteurs que nous sommes avons droit à la transparence".

Le groupe familial Doux, handicapé par une dette estimée à plus de 430 millions d'euros, a été placé vendredi en redressement judiciaire, à sa demande. Il emploie 3.400 personnes en France, en plus de ses fournisseurs.

Source : Cliquez ici

Publié dans le web en parle

Partager cet article

Repost 0

Saint-Germain-sur-L’Arbres : La fondation Bardot...

Publié le par Ricard Bruno

Saint-Germain-sur-L’Arbresle La fondation Brigitte Bardot pointe du doigt des tests du laboratoire Ricerca.

 

« Nous sommes totalement en règle sur notre activité », affirme Stéphane Bulle, le directeur du laboratoire Ricerca Biosciences. Implanté à Saint-Germain-sur-l’Arbresle, au domaine des Oncins, cet institut, spécialisé dans l’évaluation de la sécurité des médicaments, travaille dans la discrétion la plus totale.

Sauf qu’aujourd’hui, il fait parler de lui. La Fondation Brigitte-Bardot, fermement opposée à l’expérimentation animale, vient en effet d’alerter le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche au sujet du lancement d’une étude toxicologique qui doit être menée au laboratoire sur 32 macaques. Une expérimentation jugée « contraire aux réglementations européennes et nationales puisqu’elle vise un médicament déjà mis sur le marché depuis plusieurs années », indique Christophe Marie, le porte-parole de la Fondation qui ajoute : « Il existe des méthodes qui peuvent parfaitement se substituer à l’animal, plus fiables et plus performantes. Il est donc invraisemblable que de nouveaux tests soient autorisés sur des primates pour un médicament qui bénéficie déjà d’une autorisation de mise sur le marché. »

Selon nos informations, le laboratoire travaillerait sous contrat pour un commanditaire basé aux États-Unis en vue d’une mise sur le marché américain de ce médicament. Il s’agirait d’adapter le produit pour en modifier le goût.

« Cela nous semble choquant, car les laboratoires ont déjà du recul sur ce médicament avec des tests pratiqués sur des patients qui l’utilisent », expose encore Christophe Marie qui demande à Geneviève Fioraso, la ministre de la Recherche, nouvellement nommée, d’intervenir pour empêcher ces tests « inutiles et cruels » tant que le laboratoire ne pourra apporter la preuve que les tests programmés ne peuvent être remplacés par des tests alternatifs.

Des tests qui n’auraient pas encore commencé mais qui, selon les informations de la Fondation Bardot, consisteraient à « gaver les macaques de ce médicament durant deux semaines à des doses toxiques, puis à les tuer afin d’étudier leurs organes ».

D’après Christophe Marie, cette étude diviserait même « au sein des équipes de recherche du laboratoire », puisque la « fuite » viendrait de l’intérieur.

Contacté par nos soins, le directeur de Ricerca Biosciences ne souhaite pas, pour des raisons de confidentialité, s’étendre sur le sujet. Il dit seulement : « Nous avons transmis au ministère tous les éléments du dossier. Ce que je peux dire, c’est que ce que nous faisons est autorisé. Nous sommes accrédités dans toutes nos activités et sommes inspectés régulièrement. » L’homme s’en remet donc à l’arbitrage du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Ministère qui devrait se positionner, d’ici à quelques jours, après avoir vérifié certains points du protocole de cette étude toxicologique.

La Fondation Brigitte- Bardot, qui a reçu, en deux jours seulement, le soutien de 2 000 internautes, se dit prête à prendre en charge la totalité des macaques afin de les sauver et de leur offrir une vie compatible avec leurs besoins naturels.

 

Source : Cliquez ici : http://www.leprogres.fr/rhone/2012/06/02/saint-germain-sur-l-arbreslela-fondation-bardot-pointe-du-doigt-des-tests-du-laboratoire-ricerca

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>