Najat Vallaud-Belkacem : le coup de gueule de Brigitte Bardot contre "la propagande de l’Interbev"

Publié le par Ricard Bruno

Najat Vallaud-Belkacem : le coup de gueule de Brigitte Bardot contre "la propagande de l’Interbev"

Brigitte Bardot n’a pas apprécié la diffusion d’un reportage de France 2 mardi 6 décembre consacré à l’intervention de l’Interprofession bétail et viande (Interbev) dans les écoles. La militante pour les droits des animaux a adressé une lettre à Najat Vallaud-Belkacem, la ministre de l’Éducation nationale, dénonçant la "propagande" que fait Interbev dans les établissements scolaires.

Mise en garde. Que vient faire le lobby de la viande dans les salles de classe ? Une question que s’est posée une équipe du journal de France 2 qui a enquêté sur l’action de l’Interprofession bétail et viande au sein des établissements scolaires. Un reportage diffusé mardi et qui a fait sortir de ses gonds Brigitte Bardot. La présidente de la fondation qui porte son nom a adressé une lettre ouverte à Najat Vallaud-Belkacem, la ministre de l’Éducation.

"Le reportage (…) sur la propagande de l’Interbev dans les écoles primaires est absolument scandaleux et doit entraîner une réaction immédiate de vos services auprès des établissements scolaires qui ne sauraient accepter le prosélytisme des filières ‘viandes’ auprès des élèves", écrit l’ancienne gloire du cinéma français.

Najat Vallaud-Belkacem taclée par Brigitte Bardot

Brigitte Bardot n’y va pas de main morte avec Najat Vallaud-Belkacem. "La France est devenue une nullité dans le domaine de l’éducation nationale. Plutôt qu’apprendre aux enfants les bases du savoir, vous tolérez qu’ils soient manipulés par des lobbies qui défendent une activité commerciale (…)", continue-t-elle.

Une polémique qui s’ajoute à celles liées aux mauvais résultats des écoliers français en mathématiques et surtout en matière d’inégalités sociales à l’école. Selon la dernière enquête Pisa, la France ne parvient pas à réduire le pourcentage d’enfants en grande difficulté, ils seraient aux alentours de 20% et une large proportion est d’origine sociale élevée.

Source de l'article Cliquez ICI

Najat Vallaud-Belkacem : le coup de gueule de Brigitte Bardot contre "la propagande de l’Interbev"

Commenter cet article

elisa 10/12/2016 15:16

Tout le monde sait que c'est bien un sujet de santé publique, mais on persiste à les obliger à manger des produits animaux tous les jours,.. C'est un non sens !
Il faut continuer à oeuvrer pour que les gens changent leurs habitudes, et puis que les éleveurs pensent à se reconvertir.
Je suis triste de voir des fils d'éleveurs prendre la suite de l'exploitation de leurs parents.... sont ils aveugles ? c'est pas leur avenir de faire de l'élevage d'animaux pour la consommation de viande. L'avenir c'est la culture bio.... ils le savent bien. Les mentalités sont dures à changer. Pourtant il y a mille raisons pour ne pas continuer. C'est un suicide. Et Que font nos politiques ? Ils voient pas ?