Lilou, la truie qui détend les voyageurs dans l'aéroport de San Francisco...

Publié le par Ricard Bruno

Lilou la truie distrait les passagers à l'aéroport de San Francisco

Lilou la truie distrait les passagers à l'aéroport de San Francisco

Les voyageurs de l’aéroport deSan Francisco sont décidément bien trop stressés. Pour remédier à cela, et pour éviter les crises de nerfs dans les longues files d’attentes, l’aéroport a décidé de faire passer parmi eux une… truie.

Vêtue d’un tutu violet, du vernis à onglet sur les sabots et parfois même affublée d’une casquette et de rubans, Lilou a pour tâche de déambuler parmi les voyageurs, pour les apaiser et les distraire. Les plus curieux peuvent caresser le dos de Lilou qui se laisse volontiers faire. Car Lilou n’est pas une truie comme les autres, elle est certifiée par le programme de soutien thérapeutique de la Société pour la prévention de la cruauté animale, un équivalent de la SPA.

>> A lire aussi : Poitiers: 200 cochons se baladent sur l'autoroute après un accident

Pour obtenir ce diplôme, un animal soit « être intéressé et désireux d’approcher et d’être touché par des gens quels que soit leur âge, leur genre, leur couleur de peau, leur taille et le fait que leur mobilité soit réduite », selon les propos de la SPA rapportés par Slate. Quand Lilou n’est pas de perm' à l’aéroport, est la propriété de Tatyana Danilova, qui vit à San Francisco et la promène en laisse dans son quartier. Lilou a même un compte Instagram qui compte plus de 4.000 abonnés. Pas mal pour un cochon.

Elle n’est toutefois pas la seule à l’aéroport de San Francisco à tenter de détendre les voyageurs. Une escouade de chiens, chats et lapins thérapeutique se relaye également pour veiller au bien-être des passagers qui attende les contrôles de sécurité. Il fallait y penser.

Publié dans le web en parle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

elisa 13/12/2016 08:28

Les animaux dans les maisons de retraite : on sait le bien que ça fait aux personnes qui souffrent dans leur coin, de solitude et qui retrouve le sourire quand on leur amène un chien. Pourquoi ce n'est pas plus étendu; Cette truie dans l'aeroport, c'est formidable quand on sait tout le temps qu'on passe dans ces endroits.