La Fondation Brigitte Bardot interdite de Salon du cheval à Paris!

Publié le par Ricard Bruno

salon-du-cheval-2007-logo.jpg
LA FONDATION  BRIGITTE BARDOT NTERDITE DE SALON,UNE HONTE, UN SCANDALE, réagissez voir adresse courriel en fin de message!

BRUNO RICARD

La Fondation Brigitte-Bardot (FBB) a annoncé vendredi avoir dû renoncer à participer au Salon du cheval de Paris, qui commence ce samedi, l'organisme propriétaire du Salon craignant que sa campagne contre la consommation de viande de cheval n'indispose des exposants.

"Après trois participations sans heurts au Salon du cheval en 1999, 2000 et 2002, nous avons été très surpris de cette volonté de museler notre action", a déclaré vendredi soir à l'Associated Press Ghyslaine Calmels-Bock, directrice générale de la FBB. La "campagne contre l'hippophagie" est parrainée par la comédienne Mathilde Seigner.

En dépit d'un contrat de participation en bonne et due forme pour un stand de 40 mètres carrés, signé le 16 novembre avec Comexpo, l'exploitant du salon, la FBB a reçu dix jours plus tard un courrier du Centre national des expositions & concours agricoles (CENECA), propriétaire du même salon, dans lequel la fondation apprenait qu'elle n'était plus la bienvenue pour la manifestation, qui se déroule jusqu'au 9 décembre au parc des expositions de la porte de Versailles.

"Nous apprenons que la FBB à l'intention de mener des actions visant à déstabiliser certains de nos exposants", écrit Christian Patria, président du CENECA, dans un courrier daté du 23 novembre que l'AP a pu lire.

Le signataire estime qu'il incombe aux organisateurs "d'assurer la tranquillité de tous, et surtout de permettre à chacun de présenter ses produits sans faire de discours critiques ou polémiques, ni de propagande".

"De ce fait, le CENECA (...) se voit dans l'obligation de refuser votre participation au Salon 2007, celui-ci n'ayant pas pour finalité d'être un lieu de prosélytisme d'un exposant ou d'un autre", écrit M. Patria.

La Fondation a déposé un référé d'heure à heure (procédure très rapide), mardi, auprès du tribunal de Grande instance de Paris, mais dans l'ordonnance rendue vendredi soir, le juge des référés n'a pas statué et a renvoyé l'affaire sur le fond à une date ultérieure.

"Cela signifie en substance que je peux parler de mes combats contre l'hippophagie mais que je ne peux le faire au Salon du cheval", a déclaré à l'AP Me Kelidjian, avocat de la FBB. Il dénonce un véritable "bâillonnement et une atteinte à la liberté d'expression" de la fondation.

Vous pouvez réagir et dire ce que vous pensez  à la "CENECA" : cbernard@comexpo-paris.com

Source : http://canadianpress.google.com/article/ALeqM5i8IRu4QENG94Sz70ETFe7P5RkLGg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article