Antitaurins à Dax : censure ou couac ?

Publié le par Ricard Bruno

La Fédération des Luttes pour l’abolition des corridas dénonce « la pression » contre la conférence du professeur Hubert Montagner. La salle des Jonquilles était pourtant réservée...

Le professeur Hubert Montagner sera bien à Dax ce vendredi. Pour une conférence de presse, à défaut d’une conférence tout court.

Le professeur Hubert Montagner sera bien à Dax ce vendredi. Pour une conférence de presse, à défaut d’une conférence tout court.

La conférence de presse qui se tiendra ce vendredi soir dans le local d’Europe Écologie - Les Verts, à Dax, aura-t-elle plus d’écho qu’aurait eue la conférence « tout court » que devait tenir le professeur Montagner à la même heure ? Telle est la question. Celle de la salle en revanche ressemble plus à un couac dans l’organisation que dans une farouche volonté de ne pas voir venir l’universitaire reconnu s’exprimer sur « l’influence de la violence sur le psychisme de l’enfant ».

À l’origine, cette conférence initiée par la Fédération des Luttes pour l’abolition des corridas (Flac) et Europe Écologie - Les Verts (EELV) devait se tenir dans la salle des Jonquilles au Sablar. Le conseiller municipal Jean-Marie Vignes l’avait demandée au nom d’EELV, début octobre, tandis que sa collègue Isabelle Nail-Arrouy avait évoqué la venue du professeur Montagner dès septembre, à l’occasion de son entretien avec le maire « lorsqu’il m’avait dit son fort mécontentement au sujet de nos prises de positions ». « On nous a fait lanterner 15 jours et on nous a trouvé la plus petite salle qu’on pouvait. Mais nous avons accepté, expliquait mercredi Jean-Marie Vignes. Ce n’est que la semaine dernière qu’on nous a demandé qui louait la salle et qui l’assurait. Nous avons finalement décidé que ce serait EELV et envoyé le mail vendredi, mais nous n’avions toujours pas de réponse. »

Faute de confirmation définitive de la mairie, lundi, les deux conseillers municipaux Verts se sont rendus à l’Arrayade et son centre riche en salles à louer. Un acompte a été versé pour EELV. Sauf que la secrétaire n’aurait pas compris qu’il s’agissait d’un parti politique. C’est Thierry Hély, porte-parole de la Flac, qui a reçu l’appel de l’Arrayade mardi matin : « Le gérant m’a téléphoné un peu embarrassé. Leurs statuts les empêcheraient d’accueillir une organisation politique. J’ai donc proposé que ce soit la Flac qui soit inscrite. C’est là que la mention taurine est apparue. Le gérant m’a expliqué que vu le contexte et ce qui s’était passé à Rodilhan ou Rion, ils ne voulaient pas mettre leur personnel en péril. (1) »

Dès mardi après-midi, la Flac déplorait « un cas de pression et de censure ». Dans un communiqué conjoint, les conseillères municipales Sylvie Laulom et Isabelle Nay-Arrouy estiment « qu’à Dax, la liberté d’expression n’existe pas ». « On nous traite comme si nous étions des délinquants, commentait mercredi Isabelle Nay-Arrouy.Nous avons quand même le droit de réclamer l’interdiction des corridas aux enfants. Il y en a bien une pour les films violents à la télévision pour les enfants de moins de 12 ans. D’autant que nous avions ouvert ce débat démocratique à des adeptes de ce genre de spectacle. »

La Flac avait en effet invité à venir s’exprimer ce vendredi soir des aficionados tels que Pierre Albaladéjo ou Richard Milian et les jeunes élèves de son école taurine. Mais aucune des personnalités conviées n’a répondu. Et surtout, la mairie en était restée à la demande de Jean-Marie Vignes pour la salle des Jonquilles : « Il y avait un problème d’assurance mais la convention était prête au nom de M. Vignes, même si nous avions bien compris qu’il y avait la Flac derrière, assurait-on mercredi au cabinet du maire. Mais patatras lundi, nous apprenons par nos réseaux que la conférence se fait à l’Arrayade ! » Une information que Jean-Marie Vignes confirme quand la mairie l’appelle lundi. Sauf que mardi matin, l’Arrayade se retire du jeu.

Malgré la déception de plusieurs Dacquois qui comptaient assister au débat, le Pr Montagner et « des psychiatres et psychologues venus de Paris » donneront donc une conférence, mais de presse seulement, avenue Georges-Clemenceau. À moins qu’une salle soit miraculeusement trouvée et louée en bonne et due forme entretemps ?

Source : Cliquez ICI


 

Publié dans le web en parle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Elisa 24/11/2013 09:30


C'est pourtant pas les salles qui manquent à Dax !


Dax n'est ppas unep forteresse !

Elisa 24/11/2013 08:32


Ces voltes face ne m'étonne pas ; ils sont puissants, Dax est un important bastionde la tauromachie.


Faire témoigner les élèves de l'école taurine ? ils seront muselés, par leurs parents et leur prof. Quant aux écarteurs et sauteurs des courses landaises, c'est l'omerta,sinon les courses ce sera
fini pour eux.