Viandes - Brigitte Bardot : “Il est inadmissible de continuer à manger du cheval au XXIe siècle”

Publié le par Ricard Bruno

En un mot comme en cent adhérez et faites adhérer à la fondation Brigitte Bardot, plus nous serons nombreux à lutter aux côtés de Brigitte Bardot plus nous ferons avancer la cause animale.

Bruno Ricard 

Fondation Brigitte Bardot
28 rue Vineuse
75116 Paris FRANCE
tél: 33 (0)1 45 05 14 60 - fax: 33 (0)1 45 05 14 80


 
Choquée par l’utilisation du cheval en boucherie, Brigitte Bardot, fervente protectrice des animaux, présente aujourd’hui sa nouvelle campagne « Ne mangez pas de cheval ».

Brigitte Bardot était hier dans sa maison de la Madrague près de Saint-Tropez où elle répondait au nombreux courriers qu’elle reçoit chaque jour. Entre deux lettres, la plus mythique des actrices françaises, et depuis 1986, la présidente de la fondation qui porte son nom, nous a accordé un entretien.

FRANCE-SOIR. Pourquoi avez-vous décidé de lancer une nouvelle campagne contre le marché de la viande chevaline ?
BRIGITTE BARDOT.
Parce que la lutte contre l’hippophagie fait partie des quatre causes pour lesquelles je ne cesserai jamais de me battre. Il y a les bébés phoques, la fourrure, l’abattage rituel et l’hippophagie. Aujourd’hui nous lançons cette nouvelle campagne parce qu’il est totalement inadmissible qu’au XXIe siècle nous puissions encore manger du cheval. Nous ne sommes pas en guerre, nous ne mourrons pas de faim, il est alors intolérable de manger du cheval. Ça me retourne le cœur. Je trouve épouvantable que l’on puisse mettre dans notre assiette une créature aussi formidable. Les gens ne se rendent pas compte des conditions dans lesquelles les chevaux sont vendus, puis transportés et enfin tués dans les abattoirs. Le cheval est un animal très peureux alors vous imaginez la peur qu’il a lorsqu’il va à l’abattoir. Il faut que les gens sachent.

La campagne de votre fondation s’accompagne du dépôt d’un projet de loi à l’Assemblée nationale. Pouvez-vous nous en dire plus ?
Le député des Alpes-Maritimes Lionnel Luca, qui fait partie du conseil d’administration de notre fondation, va déposer à l’Assemblée nationale une proposition de loi visant à modifier le statut juridique des chevaux en le faisant passer d’animal de bétail à celui d’animal de compagnie. Le cheval a toujours été le compagnon de l’homme, il lui a servi à travailler les champs, à se déplacer, à faire la guerre. Aujourd’hui, le cheval sert à se balader, à gagner des courses, à jouer dans des spectacles. Il n’est pas normal que le cheval ne soit pas considéré comme un animal de compagnie au même titre que le chien ou le chat.

Pensez-vous que cette proposition va être adoptée ?
Vous savez, j’ai dû me battre pendant trente-deux ans pour que la législation sur les bébés phoques change. Je me bats aussi depuis vingt-huit ans pour que les moutons soient étourdis lors des abattages rituels. Il faut du temps pour que les mentalités évoluent. Alors dans trente-deux ans je serai passé de l’autre côté mais je ne perds pas espoir. La campagne d’affichage, ainsi que la diffusion de notre enquête et la proposition de loi ne sont qu’une première étape. Ce serait merveilleux que la proposition soit adoptée, la France donnerait ainsi l’exemple.

Mathilde Seigner est la marraine de la campagne « Ne mangez pas de cheval ». Pourquoi lui avez-vous demandé de vous accompagner dans cette démarche ?
Pour des raisons de santé, je ne peux malheureusement plus me déplacer comme avant. J’ai alors téléphoné à Mathilde en lui demandant de me représenter pour cette campagne et je la remercie d’avoir accepté. Mathilde est une véritable amoureuse des chevaux. Elle les connaît bien et a joué dans un magnifique film avec eux (NDLR : Danse avec lui) et c’est une femme qui n’a pas l’habitude de manier la langue de bois. C’est donc tout naturellement qu’elle sera la figure de proue de notre fondation pour « Ne mangez pas de cheval ».

Biographie express

1934. Naissance à Paris.

1956. Consécration mondiale grâce à Et Dieu… créa la femme réalisé par son mari Roger Vadim.

1962. BB devient végétarienne et débute son combat pour la cause animale en obtenant notamment l’étourdissement préalable à l’abattage des animaux

1977. Elle lance la campagne contre la chasse aux blanchons, les fameux bébés phoques, traqués pour leur fourrure.

1986. Création de la Fondation Brigitte Bardot.

2002. A l’occasion de la Coupe du monde de football, elle appelle au boycott des produits sud-coréens pour protester contre la consommation de viandes de chat et de chien en Corée du Sud.

2009. Elle demande au président de la Commission européenne d’instaurer une journée végétarienne au sein des Etats membres. Lancement de la campagne « Ne mangez pas de cheval ».

Source : http://www.francesoir.fr/societe/2009/11/24/brigitte-bardot-viande-cheval.html
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Benjii 01/12/2009 09:19


Vous allez  laisser tranquille les gens.
Je pense qu'il est inadmissible d'être à ce point antilibertaire que vous au XXIe sciècle.
Lutter pour que l'abattage se fasse dans de bonne condition je suis entiérement d'accord mais arrêter donc vos discours nauséabond.
Personne de vous force à manger du cheval, alors ne nous forçais pas à ne plus en manger.


Ricard Bruno 01/12/2009 12:20



Tout d'abord Bonjour en général c'est que l'on dit quand on s'adresse aux gens...


Non je vous rassure nous ne laisserons jamais tranquille les gens comme vous qui consommez "la mort" nous dénoncerons
tant qu’il le faudra ces pratiques répugnantes.


Il est scandaleux et inadmissible à notre époque que la plus belle conquête de l'homme finisse dans une assiette, il y a un proverbe
qui dit"on est ce que l'on bouffe"il semble que vous n’en soyez pas conscient, vous faites parti de ceux qui se foute éperdument de la condition animale qui plus ai un animal comme le cheval doit
être considéré comme animal de compagnie.


Bruno Ricard


Ps : Pour votre culture il sera souhaitable que vous, vous exprimiez bien en Français et écriviez bien en vous adressant sur ce
blog, car beaucoup de fautes!



ecureuil 25/11/2009 09:18


je suis a 100% d'accord, c'est inadmissible de manger encore du cheval de nos jours !
bravo pour cette lutte et j'espère que les gens entendrons raison !


lo cascio marie rose 25/11/2009 07:24



Je suis de tout coeur avec ce projet et j'encourage BB dans cette lutte si difficile !! Moi même il y a quelques années je mangeais du cheval et mangeais du foie gras !!! Mais quand j'ai pris
connaissance des conditions intolérable et des tortures que subissent ces animaux j'ai été horrifiée. Je n'en mange plus depuis car quand on a vu comment celà se passe dans les boucheries et
élevages on ne peut plus cautionner de tels actes de cruautés en mangeant du cheval ou du foie gras (ceci est malheureusement aussi valable pour la plupart des bêtes).
Les choses doivent effectivement changer.

marie rose



clavaud 24/11/2009 18:39


Chère Brigitte,

Depuis toujours je m'intéresse aux animaux ; si vous avez lu mon dernier mail, j'ai toujours "récupéré" mes animaux dans la rue, actuellement je nourris une dizaine de chats à Bouzigues (Hérault)
laissés en majorité par des "propriétaires" peu scrupuleux.... Je les aime tant, et elles me le rende bien... Il y en a plusieurs qui m'attendent tous les matins, tous les soirs, et me suivent en
voiture.. dès que je pars au travail.... J'aimerai tant avoir un terrain pour m'en occuper entièrement et leur promulguer l'amour dont ils ont besoin, et sûrement moi aussi, parallèlement, mais en
ce qui concerne le cheval, (bien-sûr je n'en ai jamais mangé...) horreur, malheur, j'aime trop l'amie équine... ayant pratiqué à mes heures de jeunesse l'équitation... ayant des amis possédant des
chevaux, faisant des randonnées... Je les aime trop... Quelle ignominie... l'homme n'en est pas à sa première fortitude.... Comment l'être humain peut être aussi ignoble. Je suis donc horrifiée par
tout cela. Je vous admire et vous adore, je pense que vous êtes un peu mon double sentimental. Merci encore pour tout ce que vous faites pour eux... moi, malheureusement, pour nourrir mes petits,
je m'enfonce dans les dettes... mais je m'en fou.... Je vous aime et vous embrasse fort Amicalement..... CHANTAL MARYSE CLAVAUD