Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Déclaration universelle des droits de l'animal

Publié le par Ricard Bruno

La Déclaration Universelle des Droits de l'Animal a été proclamée solennellement à Paris 

le 15 octobre 1978, à la Maison de l'Unesco à Paris. 

Son texte révisé par la Ligue Internationale des Droits de l'Animal en 1989, a été rendu public en 1990.

 

Dans la multitude des types de perception, d’action et de réaction des animaux vis à vis de leur environnement, la neurophysiologie et l’éthologie nous permettent d’entrevoir des bases communes à tous les types de comportements qui régissent les rapports entre les différentes espèces animales, que ces comportements soient innés, mémorisés, ou issus d’apprentissage. 

 

Ces mêmes disciplines scientifiques nous conduisent à constater la réalité de la souffrance de l’animal. 

La souffrance entraîne une réponse motrice (retrait, fuite), ou comportementale (cri, défense), ou neurovégétative (ulcère de contrainte), ou bien encore s’exprime par des troubles du comportement (prostration, automutilation, agressivité permanente). 

La sensibilité douloureuse, et la capacité d’y réagir pour en neutraliser ou en détourner la cause, sont des mécanismes adaptatifs de survie suffisamment répandus et essentiels pour que l’on puisse déduire qu’ils sont nécessairement apparus très tôt au cours de l’évolution du monde animal.

 

La déclaration universelle des droits de l'animal est à consulter en intégralité sur le site de la Fondation Droit Animal, éthique et science: http://www.fondation-droits-animal.org

 

 

 

IL EST PROCLAME CE QUI SUIT :

 

Cette égalité n’occulte pas la diversité des espèces et des individus.

Article 2

Toute vie animale a droit au respect.

Article 3

1- Aucun animal ne doit être soumis à de mauvais traitements ou à des actes cruels.

2- Si la mise à mort d’un animal est nécessaire, elle doit être instantanée, indolore et non génératrice d’angoisse.

3- L’animal mort doit être traité avec décence.

Article 4

1- L’animal sauvage a le droit de vivre libre dans son milieu naturel, et de s’y reproduire.

2- La privation prolongée de sa liberté, la chasse et la pêche de loisir, ainsi que toute utilisation de l’animal sauvage à d’autres fins que vitales, sont contraires à ce droit.

Article 5

1- L’animal que l’homme tient sous sa dépendance a droit à un entretien et à des soins attentifs.

2- Il ne doit en aucun cas être abandonné, ou mis à mort de manière injustifiée.

3- Toutes les formes d’élevage et d’utilisation de l’animal doivent respecter la physiologie et le comportement propres à l’espèce.

4- Les  exhibitions,  les spectacles, les  films utilisant des animaux doivent aussi respecter leur dignité et ne comporter aucune violence.

Article 6

1- L’expérimentation sur l’animal impliquant une souffrance physique ou psychique viole les droits de l’animal.

2- Les méthodes de remplacement doivent être développées et systématiquement mises en œuvre.

Article 7

Tout acte impliquant sans nécessité la mort d’un animal et toute décision conduisant à un tel acte constituent un crime contre la vie.

Article 8

1- Tout acte compromettant la survie d’une espèce sauvage, et toute décision conduisant à un tel acte constituent un génocide, c’est à dire un crime contre l’espèce.

2- Le massacre des animaux sauvages, la pollution et la destruction des biotopes sont des génocides.

Article 9

1- La personnalité juridique de l’animal et ses droits doivent être reconnus par la loi.

2- La défense et la sauvegarde de l’animal doivent avoir des représentants au sein des organismes gouvernementaux.

Article 10

L’éducation et l’instruction publique doivent conduire l’homme, dès son enfance, à observer, à comprendre, et à respecter les animaux.

Article premier

Tous les animaux ont des droits égaux à l’existence dans le cadre des équilibres biologiques.

Considérant que la Vie est une, tous les êtres vivants ayant une origine commune et s'étant différenciés au cours de l'évolution des espèces,

Considérant que tout être vivant possède des droits naturels et que tout animal doté d'un système nerveux possède des droits particuliers,

Considérant que le mépris, voire la simple méconnaissance de ces droits naturels provoquent de graves atteintes à la Nature et conduisent l'homme à commettre des crimes envers les animaux,

Considérant que la coexistence des espèces dans le monde implique la reconnaissance par l'espèce humaine du droit à l'existence des autres espèces animales,

Considérant que le respect des animaux par l'homme est inséparable du respect des hommes entre eux,

Partager cet article
Repost0

Commuiqué de la FLAC...Corrida B A S T A !

Publié le par Ricard Bruno

Chers amis,

POUR INFO

Hier, la corrida de Béziers a été annulée pour cause de pluie. Robert Margé, éleveur de taureaux, dans le Midi Libre d'aujourd'hui, se lamente "lamentablement"...  On va le plaindre...  Bien fait pour eux ! Mais pour les pauvres taureaux, ce n'est que partie remise...

Cela dit, dommage que ce ne fut pas pour la grande corrida du 12 août dernier avec Sébastien Castella. 12 000 aficionados, le "fessier" (je suis poli...) courageusement assis sur les gradins, auraient été obligés de déguerpir. C'est vraiment dommage ! Nous y étions.
A bientôt

Thierry Hély



Partager cet article
Repost0

Courrier de Brigitte Bardot au maire de Boulogne sur mer...

Publié le par Ricard Bruno

Veuillez trouver ci après le courrier que Brigitte Bardot a envoyé par Fax le 12 08 2001 au maire de Boulogne sur mer.

 

Lettre-pour-la-defense-du-bull-terrier-courrier-du-12-08-2.JPG 

Bruno Ricard

Partager cet article
Repost0

Communiqué de la FLAC...

Publié le par Ricard Bruno

Excellente couverture médiatique !

 

 

12 août 2011

 

Fin d'après-midi: une délégation du Comité Agathois Anti Corrida, affilié à la FLAC, est présente devant les arènes de Béziers juste avant une corrida avec Sébastien Castella. 4 élus sont pris à partie courtoisement mais fermement. Parmi lesquels, le Député Maire d'Agde Gilles D'Ettore, que nous pensions être plutôt de notre côté... Hélas... Voir lien ci-dessous et articles de presse en pièce jointe. Vous pouvez bien évidemment réagir.

 

http://www.herault-tribune.com/articles/10606/surprise-notre-depute-dans-l-arene-par-thierry-hely-comite-agathois-anti-corrida/?PHPSESSID=4c86fb66c3cf846e07d802ae6d024fe6   

 

 Un peu plus tard:  le COLBAC, adhérent à la FLAC, se rassemble au siège d'une antenne du conseil régional à Béziers, afin de protester contre une exposition glorifiant la corrida. Article de presse en pièce jointe.

 

13 août 2011

 

Le matin: le COLBAC dépose une gerbe symbolique au pied de la statue d'un taureau à Béziers. C'est en quelque sorte rendre hommage au monument aux morts des taureaux martyrs. S'en suit un discours très pertinent. La télévision et la presse étaient présentes.

 

 http://www.pluzz.fr/jt-12-13-languedoc-roussillon-2011-08-14-12h00.html?direct=12-00 (A partir de 4 mn 41)

 

http://www.lindependant.fr/2011/08/13/manifs-anti-corrida-a-beziers,50971.php

 

 http://www.midilibre.fr/2011/08/13/les-anti-corrida-chargent-marge,371350.php

 

http://www.libetoulouse.fr/2007/2011/08/st%C3%A9phane-hessel-tot-ou-tard-les-tib%C3%A9tains-devront-exercer-leur-religion-comme-les-palestiniens-pourr.html  (Dans les brèves à gauche)

 

Là aussi, n'hésitez pas à réagir.

 

L'après midi, comme chaque année, le COLBAC a distribué des milliers de tracts à un carrefour de Béziers très fréquenté.

 

Un grand merci à toutes celles et ceux qui ont fait le déplacement à Béziers pour venir "agacer" les aficionados biterrois. Avec les nombreux médias en prime !

 

Amitiés dans la lutte !

 

Thierry Hély

 

Chargé de communication de la FLAC

 

 

 

Partager cet article
Repost0

S O S Animaux de Tunisie...Appel aux dons..

Publié le par Ricard Bruno

header.jpg

anpic.jpg

Courriel : sosanimaux.tunisie@gmail.com

 

Présentation

SOS Animaux est une association fondée en octobre 2007, à l’initiative du médecin vétérinaire, le Dr Raoudha Mansour, qui en est la présidente, et réunissant des membres engagés et motivés pour défendre la cause des animaux et leur assurer une protection.

Objectifs

  • Lutter contre la maltraitance animale.
  • Protéger et aider les animaux qui souffrent.
  • Sensibiliser l’opinion et les pouvoirs publics sur les méthodes alternatives permettant d’endiguer le flot de la population errante.

Notre programme d’action

  • Organiser des campagnes médiatiques pour alerter et sensibiliser l’opinion publique sur les mauvaises conditions de vie de bon nombre d’animaux en Tunisie.
  • Mener des campagnes de stérilisation et de vaccination des animaux errants (chiens et chats).
  • Promouvoir l’intégration de la question de la protection animale dans les programmes scolaires.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à prendre contact avec l’association.

Faire un don :

Date de création : 09 octobre 2007
Publication au JORT : N° 98 du 30 octobre 2007
Adresse : Route de Tunis, km 5
8000 Nabeul
BP70 8000 Nabeul

GSM : +216 25239239

Mail: sosanimaux.tunisie@gmail.com

RIB : 11 300 00291 14 00878 8 24
IBAN : TN 59 11 300 00291 14 00878 8

 

Adhésion : Téléchargez le formulaire en format PDF

 

Bruno Ricard

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot avocate du chien qui a défiguré une fillette...

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot, ici au palais de l'Elysée en 2007, réclame un peu de dignité pour le bull-terrier qui a mordu une fillette de 4 ans, mi-juillet à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais).

Brigitte Bardot, ici au palais de l'Elysée en 2007, réclame un peu de dignité pour le bull-terrier qui a mordu une fillette de 4 ans, mi-juillet à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais).

 

Brigitte Bardot a pris la défense du chien bull-terrier qui a mordu une fillette de quatre ans à Boulogne-sur-Mer. Dans un entretien publié ce samedi par la Voix du Nord, la passionaria de la cause animale, estime que les conditions d'isolement de Prince sont trop dures et qu'il doit bénéficier de la prison à vie, plutôt que la mort.  

 

« Il faut sortir le chien de son enfer. Les conditions de Prince sont indignes car il est à l'isolement total, il ne voit personne. Il est dans une espèce de cachot avec des jets d'eau qui passent automatiquement pour enlever ses crottes. On lui passe sa nourriture par un tourniquet. Il a fait quelque chose de pas bien mais il a des circonstances atténuantes». Et d'ajouter qu'il faut «faire la différence entre ce que font des animaux et des humains qui sont responsables et qui ne sont pas traités comme ça».

 

«On a supprimé la peine de mort pour les êtres humains. Pourquoi continuer à l'appliquer pour les animaux, qui eux, n'ont pas la même conscience ?», demande-t-elle. L'ancienne actrice a écrit au maire de Boulogne-sur-Mer pour lui demander un meilleur traitement - «un peu de lumière et lui permettre de voir quelqu'un qui lui apporte à manger» - , et proposer de l'accueillir dans l'un des refuges de sa fondation.

 

Bardot ne manque pas de compassion pour la petite fille : « ce qui lui est arrivé est épouvantable. Mais on a monté en épingle l'histoire. Merci mon dieu, elle n'a pas de blessures qui nécessitent des greffes. Elle a été extrêmement blessée et surtout très traumatisée, j'en suis malade pour elle».

 

Dans les colonnes du journal, le maire PS, Frédéric Cuvillier, répond que les conditions de garde du chien sont «acceptables», invitant l'ex-actrice à venir le constater sur place. Il souligne que l'animal dépend de la justice. Une information judiciaire pour «blessures involontaires» a été ouverte par le parquet de Boulogne le 21 juillet

 

Le 16 juillet dernier, la petite Carmen avait été mordue au visage par Prince dans l'appartement d'amis de ses parents. Le bull-terrier a réagi alors qu'elle le chahutait et levait la main vers lui, dormant sur le canapé. Chien de la SPA, il ne devait pas être adopté par une famille avec enfant, parce qu'en septembre dernier, pour se nourrir, il avait partiellement mangé le cadavre de son corps, mort naturellement. Le nouveau maître de Prince, choqué par l'accident, a demandé l'euthanasie à l'issue de l'enquête.

 

Source : http://www.leparisien.fr/faits-divers/brigitte-bardot-avocate-du-chien-qui-a-defigure-une-fillette-13-08-2011-1564825.php

 

 

Partager cet article
Repost0

L’ex-actrice a rejoint la mobilisation pour sauver Prince, qui a mordu une fillette au visage.

Publié le par Ricard Bruno

 

Voilà un renfort de poids pour la mobilisation en faveur de Prince. Le bull terrier, menacé d’euthanasie après avoir mordu au visage, le 16 juillet dernier, à Boulogne, une petite fille de quatre ans , fait l’objet d’une vague de sympathie dans sa région. Un collectif s’est formé et a fait circuler une pétition pour réclamer que la pauvre bête ne soit pas abattue. Et vendredi, c’est Brigitte Bardot en personne qui a rejoint le mouvement.

L’ancienne grande star, aujourd’hui recluse dans sa villa de Saint-Tropez, ne sort de son silence que pour les grandes causes. La défense d’un chien qui a quasiment arraché le nez et une oreille à sa victime semble en être une. L’ex-actrice commence d’ailleurs par dénoncer les conditions de détentions de l’animal. "Je ne demande pas de le remettre en liberté. Je demande simplement d’avoir l’humanité de le laisser dans une cage, avec un peu de lumière du jour, et qu’il voit quelqu’un dans la journée. Qu’il ait un contact", plaide Brigitte Bardot sur le site Internet de La Voix du Nord . "Le drame, c’est que le chien va devenir fou, parce qu’il est tout seul depuis plus de trois semaines. Ou alors il va se laisser mourir".

"Humainement parlant…"

Et l’ancienne idole de développer l’un de ses thèmes favoris, à savoir l’innocence des animaux face à la méchanceté des hommes. "Humainement parlant, il faut quand même voir la différence entre ce qu’a fait un chien ou ce que font certains humains, qui sont eux responsables, parce que ce sont des être humains, et qui ne sont pas traités comme ça. C’est cela qui m’a scandalisé." Brigitte Bardot est même prête à accueillir le canidé. "Ma fondation est prête à la reprendre, à le mettre isolé dans un endroit où il aura une vie à peu près normal jusqu’à sa mort. Loin, évidemment des autres chiens."

C’est ensuite contre l’euthanasie potentielle de Prince que BB s’élève. "On a supprimé la peine de mort pour les êtres humaine, pourquoi est-ce qu’on continue à la faire subir aux animaux, qui n’ont pas la même conscience de ce qu’ils font ?", s’interroge-t-elle benoîtement. "Un être humain qui tue un enfant, qui viole une petite fille, qui l’égorge, qui la tue, il sait très bien ce qu’il fait. Un chien qui saute au visage d’une petite fille, qui lui fait du mal, c’est terrible, mais c’est pas pareil. Il le fait pas par méchanceté, il le fait par peur, parce qu’il a été surpris par quelque chose", ose-t-elle encore. "J’espère que Prince sortira de son cachot et ne sera pas euthanasié. C’est tout ce que j’espère."

Prince avait dévoré le cadavre de son ancien maître

Voilà donc le maire de Boulogne, Frédéric Cuvelier, encore plus sous pression. L’élu s’était déjà fait remettre le 27 juillet une pétition intitulée "Sauvons Prince le bull terrier" , comprenant plus de 10.000 signataires. L’auteur du texte se met à la fin du document à la place de Prince, tentant, de manière un brin surréaliste, d’expliquer ce qui a pu se passer dans le cerveau paniqué de l’animal.

La remise de la pétition à la mairie de Boulogne :

Le bull terrier commence pourtant à avoir un passé chargé. Il avait en effet dévoré le cadavre de son premier maître avant d’être recueilli par la SPA.

Quant à la petite Carmen, elle est sortie de l’hôpital le 27 juillet après un séjour de 11 jours. "Elle gardera des traces, mais c'est moins grave que ce que nous redoutions. Elle a eu une partie du nez déchirée, d'importantes morsures au visage. Mais pas d'arrachement total. Carmen ne sera pas la petite fille sans visage qu'on craignait, même si un gros travail de reconstruction sera nécessaire", a précisé l’avocat de la famille, Me Gioia.

 

Source : http://www.europe1.fr/Faits-divers/Bardot-prend-la-defense-d-un-chien-mordeur-666981/

Partager cet article
Repost0

Emission "5 Touristes" : Brigitte Bardot écrit au PDG de France Télévisions

Publié le par Ricard Bruno

 

Dans sa lettre adressée le 11 Août 2011, à Monsieur Rémy Pflimlin, PDG de France Télévisions, Brigitte Bardot se plaint des mauvais traitements infligés aux animaux lors des tournages de l'émission " 5 Touristes ".

 

 

Monsieur le Président,

La diffusion, sur France 2, du programme « 5 touristes » entraîne actuellement des plaintes pour divers actes de cruauté perpétrés sur les animaux, présentés de manière trompeuse dans une évidente volonté de banalisation, voire d’endoctrinement.

Ainsi, dans l’épisode tourné au Portugal, est présenté un simulacre de « forcados » qui, lors d’une corrida portugaise, consiste à attraper un taureau affaibli par des banderilles plantées dans la chair qui entraînent de profondes déchirures musculaires chez la bête victime de ces jeux barbares. A l’issue du « combat », le taureau sera conduit à l’abattoir ou tué directement dans le toril si ses blessures ne lui permettent pas d’être transporté.

Dans votre programme, il s’agit d’un entraînement, le taureau blessé est remplacé par une vachette, les commentaires des « touristes » et de la voix off sont à la fois bêtifiants et mensongers. On peut entendre notamment : « la bête se retrouve en vacances après, elle est libre », ou encore « au Portugal il n’y a pas de mise à mort, c’est interdit »… Sans préciser toutefois que la mise à mort se fait après le spectacle en dehors du regard des spectateurs !

Même volonté de tromper les téléspectateurs dans l’épisode tourné à Saint-Martin durant lequel les candidats participent à un entrainement au combat de coqs, où les éleveurs sont présentés comme des « amoureux de leur champion », les coqs étant « bichonnés, soignés » et ne connaissant « pas toujours une fin tragique… ».

Monsieur le Président, il y a une limite à ne pas dépasser, prendre les téléspectateurs pour des imbéciles est une chose et ce n’est pas glorieux, mais vouloir faire passer ces actes de cruauté pour d’innocents divertissements n’est pas acceptable.

Les coqs, lors des combats, sont armés d’ergots métalliques meurtriers, il s’agit de barbarie, rien de plus et je trouve scandaleux d’en faire un divertissement sympathique alors que ces actes sont, en France, punis de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende.

Je n’apprécie pas non plus qu’un candidat se serve de mon nom pour revendiquer son « amour » des animaux avant de défendre les corridas… La chaîne a choisi de garder cette référence au montage et, là encore, il s’agit clairement d’une manipulation détestable.

J’aimerais donc qu’à l’avenir les directeurs des programmes soient un peu plus sensibilisés à la souffrance animale pour ne plus la mettre en scène, la valoriser, mais enfin la combattre comme nous devons combattre toutes les souffrances, toutes les détresses.

Dans l’espoir d’être entendue, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, mes salutations distinguées.


Brigitte Bardot
Présidente
Partager cet article
Repost0

La SNCF n'a pas cédé !

Publié le par Ricard Bruno

Selon certaines sources, les taurins ont essayé de faire pression sur la SNCF afin qu'elle remette la photo de corrida sur sa plaquette publicitaire. En vain ! 

Les aficionados sont furieux et ravalent leur salive !  Il faut savoir que le site de la SNCF est l'un des plus visités en France. Et bien, patatras ! Plus de photo de corrida !  Après le Midi Libre et France Bleu Hérault, c'est au tour de France 3/Région d'évoquer très honnêtement cette polémique. Et en premier titre !  Voir lien ci-dessous. Les addicts de la tauromachie ont dû apprécier...


Merci à Gil Blot du COLBAC (Comité biterrois anti-corrida) de nous avoir accompagné sur le lieu du tournage. Et enfin, un grand bravo à notre représentant à Paris Sylvain Perret, à l'origine de cette TGV (Très Grande Victoire...).

Nous comptons sur vous pour remercier Laurence Dranoel. C'est elle qui a fait retirer très rapidement cette fameuse photo. Adresse pour la remercier:  suggestions@service-client.voyages-sncf.com

Merci à l'avance et vive la SNCF !  (Supprimer Nos Corridas Françaises...)

Amitiés dans la lutte.

Thierry Hély
Chargé de communication de la
FLAC

Publié dans le web en parle

Partager cet article
Repost0

<< < 1 2 3 4 5 > >>