Actualité - Fourrure Torture : Agissez vite !

Publié le par Ricard Bruno

URGENT ! Ecrivez à vos députés européens pour leur communiquer votre opposition complète aux importations des produits de la chasse aux phoques !

Ce lundi 2 mars 2009, les députés européens de la Commission du marché intérieur et de la protection du consommateur (IMCO) décideront des amendements pour la réglementation en Europe concernant l’importation des produits issus de la chasse aux phoques.

Il est crucial d’écrire aux députés européens de la commission IMCO, avant ce lundi 2 mars 2009 à midi, pour qu’ils soutiennent les amendements de la Députée européenne Arlene McCarthy allant dans le sens d’une interdiction complète de l’importation des produits issus de la chasse aux phoques au sein de l’Union européenne.

Quelques conseils pour rédiger vos mails : 
  Ecrivez aux députés européens de votre pays (liste ci-dessous) : un mail par député européen. 
  Indiquez vos coordonnées : nom, prénom et adresse complète. 
  Commencez votre mail par : Monsieur le Député européen, ou alors par : Madame la Députée européenne, 
  Demandez à ce qu’ils soutiennent, lors du vote de ce lundi 2 mars 2009, les amendements de la Députée européenne Arlene McCarthy qui vont dans le sens d’une interdiction inconditionnelle de l’importation des produits issus de la chasse aux phoques, au sein de l’Union européenne. 
 Une formule de politesse, 
  Vos prénom et nom.

Les mails de vos députés européens de la commission IMCO, de Belgique et de France :

Belgique
Giovanna CORDA giovanna.corda@europarl.europa.eu
Mia DE VITS mia.devits@europarl.europa.eu
Pierre JONCKHEER pierre.jonckheer@europarl.europa.eu
Marianne THYSSEN marianne.thyssen@europarl.europa.eu

France
Janelly FOURTOU janelly.fourtou@europarl.europa.eu
Catherine NERIS catherine.neris@europarl.europa.eu
Jacques TOUBON jacques.toubon@europarl.europa.eu
Bernadette VERGNAUD bernadette.vergnaud@europarl.europa.eu
Brigitte FOURÉ brigitte.foure@europarl.europa.eu
Benoît HAMON benoit.hamon@europarl.europa.eu
Marine LE PEN marine.lepen@europarl.europa.eu
Béatrice PATRIE aquitaine@beatrice-patrie.org

Nouvelle réglementation pour la chasse aux phoques au Canada en 2009 : des mesures totalement dérisoires pour détourner le projet d’embargo européen !

Le 27 décembre 2008, le gouvernement canadien a fait paraître une nouvelle réglementation destinée à contourner le projet d’embargo européen des produits dérivés de la chasse aux phoques.

Les mesures proposées sont totalement dérisoires face aux souffrances subies par les phoques qui agonisent après avoir reçu un coup de hakapik sur le crâne ou qui, une fois blessés par un coup de fusil, meurent noyés.

Le ministère des Pêches et des Océans estime le coût de cette nouvelle législation entre 1,8 et 3,6 millions de dollars la première année, et entre 1,6 et 2 millions de dollars les années suivantes. Le gouvernement canadien, qui tente une nouvelle fois de donner une image plus humaine au massacre annuel de centaines de milliers de phoques, ferait mieux d’utiliser l’argent des contribuables dans des programmes de reconversion comme l’écotourisme.

Namibie : Un massacre passé sous silence

Le massacre des otaries en Namibie soutenu par le gouvernement est d’une barbarie inouïe. Cette année encore, le quota est fixé à 86 000 otaries.

Seal Alert demande expressément aux autorités namibiennes d’annoncer un moratoire immédiat concernant leur politique de chasse aux trophées, aussi bien pour les bébés otaries que pour les mâles adultes.

Comme alternative, l’écotourisme, qui existe déjà en Namibie et attire en moyenne 300 000 touristes, est proposé. Il pourrait se développer davantage et donc générer des emplois durables.

Agissez en écrivant aux autorités namibiennes et en signant la pétition contre la chasse aux otaries en Namibie.

La chasse aux phoques au Canada toujours aussi cruelle en 2008

Le ministère canadien des pêches et océans a autorisé pour 2008 l’abattage de 275000 phoques !
 

 

En cliquant sur la vidéo à gauche tournée par HSUS, vous pourrez visionner la réalité cachée par le Canada !
 

 

La chasse aux phoques au Canada est le plus grand massacre de mammifères marins dans le monde. Plus d’un million de phoques ont été abattus sur la banquise canadienne lors de ces 4 dernières années.

Chacun est invité à contacter le bureau du Premier Ministre canadien, ainsi que l’ambassade du Canada dans son pays, pour leur demander de mettre un terme à la chasse aux phoques.

Agissez en écrivant aux autorités canadiennes.

Plus d’information...

Mobilisation contre la chasse aux phoques au Canada

Pour protester contre la reprise annuelle de la chasse aux phoques au Canada, le plus grand massacre de mammifères marins au monde, Fourrure Torture s’est mobilisé le 15 mars 2008, à Paris et à Nice, aux côtés de plusieurs associations à travers le monde (Canada, Etats-Unis, Irlande, Royaume-Uni, Croatie, Pérou, Afrique du Sud, Hongrie...).

Une cinquantaine de personnes se sont rassemblées, place de la Reine Astrid à Paris, autour d’une "banquise ensanglantée" pour demander l’abolition de la chasse aux phoques.

A Nice, les militants et sympathisants de Fourrure Torture manifestaient aux abords du consulat du Canada.


Fourrure Torture - Information sur la chasse aux phoques

Présentation de Fourrure Torture

Fourrure Torture défend tous les animaux à fourrure dans le monde. Le but de Fourrure Torture est de dénoncer le commerce de la fourrure en informant le public sur les dessous de cette industrie macabre. Fourrure Torture fait partie de l’International Anti-Fur Coalition, qui regroupe près de 50 associations, et en est le représentant en France. À travers ses actions, Fourrure Torture met en avant les cruautés de la chasse aux phoques qui sont toujours d’actualité.

Contexte de la chasse aux phoques

La chasse aux phoques se déroule en une véritable cadence infernale. Les organisations de défense des animaux dénoncent la cruauté avec laquelle ces mammifères sont tués. Les chasseurs canadiens utilisent des gourdins, des hakapiks (instruments avec une pointe métallique) ou des fusils. Les témoins ont pu voir sur place des phoques lutter contre la mort pendant plus d’une heure, après avoir eu le crâne fracassé. La vision de nombreuses dépouilles sans peau et le son particulièrement horrible produit par les gourdins écrasant le crâne des bébés phoques ont marqué tout particulièrement les observateurs. Le travail des associations sur place est très difficile, puisque les chasseurs font tout pour empêcher le travail des observateurs.

Chaque année, en Namibie, des dizaines de milliers d’otaries sont tuées sous les coups de poignards des chasseurs.

Source : http://www.chasse-aux-phoques.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ray27 24/03/2009 17:22

Je suis encore revoltée de voir encore des couturiers qui se flattent d'utiiser de la fourrure pour leur collection !!et pire encore, dans un pays de l'Est sous la communauté europeenne, certains éleveurs , plument les oies vivantes pour plus de rendement !! mais ou sont nos dirigants!! sont ils sourds et aveugles!!!!!