Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

le web en parle;;;;

Brigitte Bardot Lettre du 21 01 2019 à Xavier Lesquen

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot Lettre du 21 01 2019 à Xavier Lesquen

Merci à BDO pour l'information

Partager cet article
Repost0

Source des Abatilles avec Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

Source des Abatilles avec Brigitte Bardot
Partager cet article
Repost0

Il plante son chihuahua avec un couteau!

Publié le par Ricard Bruno

Le monde devient fou, mais comment peut faire de telles horreurs, pas de cadeau pour cette ordure ! de la prison ferme et pas de remise de peine, pas de bracelets et autres...

Bruno Ricard 

LONGEVILLE-LÈS-METZ - Un habitant de Longeville-lès-Metz a poignardé son chien dans l'appartement de son père, lundi.
La police a interpelé l'homme lundi soir, à Longeville-lès-Metz

La police a interpelé l'homme lundi soir, à Longeville-lès-Metz

La malheureuse bête n'a eu aucune chance, victime des excès de colère de son maître. Un homme de 39 ans a poignardé son chihuahua avec un couteau de cuisine, à Longeville-lès-Metz, lundi soir. Une scène atroce, qui s'ajoute en plus à d'autres méfaits, puisque l'homme sera également jugé pour avoir agressé son père de 80 ans, rapporte Le Républicain Lorrain.

Interpelé lundi soir en train de dégrader la porte de l'appartement de son paternel, l'homme, qui était alcoolisé, a affirmé être en conflit avec ce dernier. Un conflit qui aurait dépassé les limites, puisque le fils a violemment menacé le vieil homme malade. Il l'a notamment saisi au niveau du cou en tenant un couteau à la main, en plus de briser son téléphone et de le priver de son masque respiratoire.

 

Une affaire plutôt glauque, qui a donc viré au sordide lorsque le trentenaire s'en est pris à son propre chien dans l'appartement du père. Il sera jugé ce mercredi pour acte de cruauté envers un animal domestique, violences avec usage ou menace d’une arme et dégradations. La Société de protection des animaux s'est portée partie civile.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Grand débat national Brigitte Bardot dénonce un mépris insupportable

Publié le par Ricard Bruno

Grand débat national  Brigitte Bardot dénonce un mépris insupportable

Avec ses multiples prises de position, Brigitte Bardot est devenue une farouche opposante de la politique d'Emmanuel Macron. Soutenant les "gilets jaunes", déclarant que le président devrait faire carrière au cinéma, l'actrice dénonce maintenant la tenue du grand débat national. Une information relayée par Var Matin.

Fervente militante de la cause animale, Brigitte Bardot s'exprime le jour du lancement du grand débat national. La Tropézienne dénonce, dans une lettre intitulée "Un grand débat national... pour rien", qu'aucune des propositions de la "lettre aux Français" d'Emmanuel Macron ne traite des animaux, et notamment de la chasse.

"Les Français sont scandalisés, écœurés par le traitement réservé aux animaux, dernière roue du carrosse de Monsieur Macron, alors que les autres pays sont en marche et avancent sur la condition animale", s'alarme la présidente de la fondation qui porte son nom. Elle qui dénonce une "soumission aux chasseurs" rajoute : "C'est une insulte, un mépris insupportable pour ce combat que je mène depuis quarante-sept ans."

Brigitte Bardot conclut en disant qu'elle attend le rendez-vous que le chef de l'État lui a promis.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article
Repost0

Brigitte Bardot Interview du 06 01 2019

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot Interview du 06 01 2019
Brigitte Bardot Interview du 06 01 2019
Brigitte Bardot Interview du 06 01 2019
Partager cet article
Repost0

États-Unis. Californie : pour les animaleries, interdiction d'acheter des animaux ailleurs qu'au refuge

Publié le par Ricard Bruno

États-Unis. Californie : pour les animaleries, interdiction d'acheter des animaux ailleurs qu'au refuge

Depuis le 1er janvier dans cet État américain, tout animal domestique vendu en animalerie doit venir d’un refuge, sous peine d’amende.

La Californie est devenue, cette semaine, le premier État américain à interdire aux animaleries de vendre des chiens, des chats et des lapins qui ne seraient pas issus de refuges ou d’association de secours, rapporte The New York Times.Adoptée en octobre 2017, cette loi est entrée en vigueur le 1er janvier.

Les animaleries qui ne respectent pas cette interdiction se verront infliger des amendes allant jusqu’à 500 dollars par animal. Les particuliers peuvent toujours acheter des animaux domestiques directement chez un éleveur.

 

D’après le quotidien de New York, plusieurs États américains envisagent de suivre la législation californienne en la matière. Le journal cite ainsi Kevin O’Neill, vice président de l’association américaine contre la cruauté animale :

Ce changement pourrait faire en sorte que ce sujet passe d’un effort municipal à un effort au niveau de l’État. Je pense que de plus en plus d’États vont s’y mettre.”

Plus de 250 localités américaines ont déjà adopté ce genre de mesures.

Source de l'article : Cliquez ICI

 

Partager cet article
Repost0

M6...Brigitte Bardot exposition au château de la Buzine

Publié le par Ricard Bruno

Partager cet article
Repost0

Inauguration de l'exposition Brigitte Bardot le 26 09 2018 au château de la Buzine à Marseille

Publié le par Ricard Bruno

Caen: Le tortionnaire de chats condamné à un an de prison ferme après de nouvelles plaintes

Publié le par Ricard Bruno

L'homme âgé de 50 ans a été condamné pour avoir mutilé 27 chats (illustration).

L'homme âgé de 50 ans a été condamné pour avoir mutilé 27 chats (illustration).

Un père de famille de 50 ans, accusé d’actes de torture et de barbarie sur des chats, comparaissait pour la seconde fois ce mercredi 18 juillet à Caen (Calvados). L’homme, ingénieur et cadre dirigeant d’une grande entreprise de l’agglomération caennaise, avait déjà écopé de 18 mois de prison, dont neuf mois ferme, lors d'un premier procès en juin dernier.

Mais en découvrant l’affaire, de nouveaux plaignants se sont manifestés, indique France Bleu Normandie. Ce mercredi 18 juillet, le tortionnaire comparaissait à nouveau pour les mêmes faits de barbarie sur des félins.

Crocs arrachés et pattes brisées

Selon les éléments évoqués lors du premier procès, ce père de quatre enfants a torturé des chats entre mai et juin 2018. Il sévissait dans plusieurs communes au nord et à l’est de Caen. Au total, il est soupçonné d’avoir mutilé plus de 27 félins.

« La nuit, dans la rue, il leur brisait les pattes. Certains chats ont même eu la mâchoire fracturée et les crocs arrachés (…). Le prévenu installait parfois des cages de capture pour attraper les chats », rapporte France Bleu. Des actes d’une violence inouïe que le prévenu, inconnu des services de police, n’était pas parvenu à expliquer. Le père de famille s’est contenté d’indiquer que son traitement contre la maladie de Parkinson « l’empêchait de dormir ».

Condamné à la peine maximale

Devant la gravité des faits, la procureure de la République de Caen a requis la peine maximale : deux ans de prison dont un an ferme et 30 000 euros d’amende, avec obligation d’indemniser les victimes. Le tribunal l’a suivie dans ses réquisitions.

Une peine saluée par les 23 victimes qui s’étaient portées partie civile, dont des propriétaires de chats et de nombreuses associations parmi lesquelles la SPA, la Fondation 30 millions d’amis et la Fondation Brigitte Bardot. Fin juin, le quinquagénaire avait fait appel de sa première condamnation. On ignore pour l’instant s’il fera appel de la seconde.

Source de l'article : Cliquez ICI