Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

1258 articles avec action protection animale

Magnifique Vidéo sur les requins à voir absolument...

Publié le par Ricard Bruno

 Magnifique vidéo à voir et à revoir, on ne s'en lasse pas!

Bruno Ricard

Partager cet article

Repost 0

Les daims de Bart sauvés par Brigitte Bardot...

Publié le par Ricard Bruno

Sur fond de menaces d’abattage, les daims de Bart qui vivaient depuis des années en liberté dans le vaste jardin clos d’un particulier, à Bart ( Franche - Comté ), ont tous été capturés puis transportés dans un parc agréé de Maine-et-Loire.

Les daims de Bart ont été endormis ce matin avant d'être transportés dans le Maine et Loire.

Les daims de Bart ont été endormis ce matin avant d'être transportés dans le Maine et Loire.

C’est l’épilogue de plusieurs mois de procédures judiciaires, sur fond de menaces d’abattage, pour les daims de Bart qui vivaient depuis des années en liberté dans le vaste jardin clos d’un particulier.

 

 Ce matin, ils ont tous été capturés puis transportés dans un parc agréé de Maine-et-Loire.

Agissant sous autorisation préfectorale, la direction départementale de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) a en effet organisé hier matin cette vaste opération, laquelle faisait suite à une décision du tribunal de Montbéliard du 15 septembre dernier et portant sur la confiscation du cheptel.

Trempés jusqu'aux os

Dès 7 h 30, sous l’autorité d’Emmanuel Renaud de l’ONCFS et en partenariat avec les gendarmes de Bavans, de trois lieutenants de louveterie, des services vétérinaires du Doubs ainsi que d’un vétérinaire, Stéphane Cretenet, venu tout spécialement de Pontarlier, le dispositif s’est mis en place. « Nous allons essayer dans un premier temps de les endormir avec un lanceur hypodermique chargé d’un puissant somnifère ». Ce somnifère, qui ne peut être délivré et administré qu’en présence d’un vétérinaire était à constituer et à manipuler avec précaution. Une dose trop forte est la vie des animaux pouvait être menacé. Les fortes précipitations de ce matin, la sensible baisse des températures en l’espace d’une nuit sur le Pays de Montbéliard, ainsi que le stress des animaux ont cependant compliqué la tâche des gardes-chasse trempés jusqu’aux os.

À tel point qu’après être parvenus au bout de deux heures à endormir un animal, grâce au lanceur hypodermique, ces derniers ont décidé d’opter pour une capture au filet, plus difficile à réaliser mais moins traumatisante.

« Même vivants dans un enclos, les daims restaient particulièrement sauvages. Leur capture était donc d’autant plus difficile », admettait Emmanuel Renaud.

Avec patience, les représentants de l’ONCFS ainsi que les trois lieutenants de louveterie bénévoles sont donc parvenus à les capturer les uns après les autres.

La fondation Bardot finance l’opération

À 10 h 30, les six daims étaient installés dans des sabots, après que le vétérinaire leur ait administré un tranquillisant. Dès lors, un long périple les attendait pour rejoindre le parc de cervidés « La coulée du Cerf », à Saint-Laurent-des-Autels, près de Nantes, dans le Maine-et-Loire. Une véritable aventure puisque la loi n’autorise pas que les animaux voyagent « plus de huit heures ». Les six daims sont donc arrivés à destination ce soir à 19 h, dans un parc qui a du reste été trouvé par des habitants du Pays de Montbéliard qui se sont mobilisés pour trouver un nouveau « toit », si l’on dire, au cheptel.

Très impliquée dans ce dossier, la Fondation Bardot à pour sa part pris intégralement en charge le financement de cette opération. Le coût est considérable. Une seule injection de puissant somnifère valait 150 €. Quant au transport, il est estimé à « 2.000 €» par Aline Maatouk qui a suivi le dossier pour la fondation de BB. Selon elle, l’ensemble de l’opération « devrait coûter au final près de 3.000 €». Une somme importante mais justifiée pour l’association car elle offre aux daims la possibilité d’une nouvelle vie dans un parc, cette fois, agréé.

 Source : Cliquez ici

Partager cet article

Repost 0

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA FLAC

Publié le par Ricard Bruno

Mise en scène spectaculaire et inédite à Paris et à Bayonne contre la corrida

 

 La FLAC (Fédération des Luttes pour l’Abolition des Corridas) s’oppose à la violence de la corrida et au rassemblement taurin de Bayonne. 

 

 La FLAC dénonce l’utilisation de fonds publics par des maires taurins pour l’organisation de corridas de taureaux et cérémonies tauromachiques dans leur commune (assises de la tauromachie du 22 Octobre 2011 à Bayonne par exemple).

 

Alors que nous traversons une crise majeure, ces élus font payer la note aux contribuables et dilapident l’argent public quand nombre d’urgences sociales et économiques sont négligées (plus de 2 millions d’euros à Bayonne ; 5,5 millions d’euros à Bilbao alloués à la corrida en 2011).

 

66 à 71% des Français sont favorables à l’abolition de la pratique des corridas (sondages officiels IFOP, IPSOS et SOFRES) mais aucun débat démocratique n’a lieu, au contraire, la corrida a été inscrite en catimini au Patrimoine Culturel français par des personnes en conflits d’intérêts flagrants (Philippe BELAVAL).

 

Afin de dénoncer ce déni de démocratie et d’éthique, un tableau humain spectaculaire et inédit sera formé ce samedi 22 octobre à 14h Place Edmond Michelet (à Côté du centre Culturel Georges Pompidou).

 

Ce rassemblement fait écho à celui qui aura lieu simultanément à Bayonne, où pour la première fois en France, un parti politique (l’Alliance Ecologiste Indépendante) organisera une action similaire en faveur des animaux.

 

 Rendez-vous avec les médias à partir de 15h.

 

Fédération des Luttes pour l’Abolition des corridas (FLAC)

 

Organisation de la manifestation :  Sylvain Perret                   

                                               Maïwen Wauty         

 

Chargé de communication :          Thierry Hély            

 

Merci
Cordialement

www.flac-anticorrida.org

Partager cet article

Repost 0

INEDIT ! Pour la première fois en France, un parti politique appelle à manifester contre la corrida.

Publié le par Ricard Bruno

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE DE L’AEI 

 

INEDIT ! Pour la première fois en France, un parti politique appelle à manifester contre la corrida.

 affiche bayonne FB-2

 

L’Alliance Ecologiste Indépendante rappelle son opposition à la violence de la corrida et déplore l’utilisation de fonds publics par les maires « taurins » pour l’organisation des corridas dans leur commune.

 

Il est inadmissible que ces élus décident arbitrairement de faire payer la note à leurs administrés. Note qui risque de s’alourdir encore, suite aux Assises de la tauromachie du 22 Octobre 2011 initiées par Jean Grenet.

 

A Bayonne, comme dans chaque ville taurine (et partout ailleurs), il y a quantité d’urgences autrement plus importantes que cette tradition archaïque qui sont à prendre en charge par les collectivités !

 

Aussi il est scandaleux en période de crise majeure, que des maires dilapident tant d’argent public : par exemple, plus de 2 millions d’euros à Bayonne et 5,5 millions d’euros à Bilbao de budget alloué à la corrida en 2011 !

 

Rappelons que les sondages d’opinion établissent que 70% à 80% des citoyens (français comme espagnols) sont contre cette pratique cruelle.

 

Afin de dénoncer ce déni de démocratie et d’éthique, nous nous rassemblerons ce samedi 22 Octobre à 15h face à l’Hôtel de Ville de Bayonne, place de la Liberté. Avec la présence de ZARA WHITES, Secrétaire nationale de l’Alliance Ecologiste Indépendante. Une mise en scène terriblement symbolique et inédite s’y déroulera lors de ce rassemblement. Ce sera la première fois qu’un parti politique organise une action en faveur des droits des animaux.

Affiche en pièce jointe.

 Rendez-vous avec les médias à partir de 15h30.

 Merci

Cordialement

 

Alliance Ecologiste Indépendante / Commission Protection Animale.

Organisation de la manifestation : 06 82 30 41 87 / 06 50 93 87 02

www.alliance-ecologiste-independante.fr


Partager cet article

Repost 0

Mitterand demain sur France Inter...mobilisation ! Corrida Basta !

Publié le par Ricard Bruno

 

C O R R I D A ...B A S T A !

 

Intervenez en masse demain entre 10h00 et 11h00 sur France Inter : Emission : "Quel service public pour la culture? " le ministre de l'inculture "Frédéric Mitterand" est l'invité de cette émission.

Vous pouvez dès à présent contacter France Inter par mail : elodie.piel@radiofrance.com

Et demain matin vous pourrez appeler en direct le 01 45 24 70 00

Pour poster une question écrite ici: http://www.franceinter.fr/contact/135823

Il faut inonder le standard et la boite mail de questions courtes du genre: quand est-ce que vous désinscrivez la corrida du patrimoine national comme vous l'ont demandé sans relâche des militants au cours de vos déplacements à Paris et en province

Lien de l'émission pour intervenir et déposer vos commentaires : http://www.franceinter.fr/emission-service-public-quel-service-public-pour-la-culture#comments

 

Bruno Ricard

 

 

Partager cet article

Repost 0

Des œufs de batterie chez Monoprix ! Ça suffit !

Publié le par Ricard Bruno

Le groupe Monoprix affiche un engagement fort en matière de développement durable. Il revendique même d'avoir été un des « premiers à s'être engagé dans cette démarche innovante et audacieuse ».

Monoprix affirme que « le positionnement "responsable" de Monoprix est largement reconnu aussi bien par les collaborateurs que par les clients ».

Qu'en est-il du bien-être animal ? Monoprix, responsable ?

Depuis mars 2010, la Fondation Brigitte BardotGAIA et L214 échangent avec le groupe Monoprix pour l'inciter à prendre quelques engagements en matière de bien-être animal (élevage, transport et abattage). Aucun des sujets ne semble avoir vraiment touché l'enseigne.

elevage poules pondeuses

Après un an de discussion avec Monoprix sur les œufs et les conditions d’élevage des poules, la chaîne a pour le moment décidé de continuer à vendre des œufs de batterie.

Monoprix ne peut pas jouer sur les deux tableaux : d'un côté revendiquer un positionnement différent et fort sur l'éthique comparé à celui de ses concurrents et de l’autre continuer à distribuer des produits issus des formes d’élevages qui causent le maximum de souffrance aux animaux.

En Europe, une multitude d'enseignes ont retiré les œufs de batterie de leurs linéaires, il est grand temps que Monoprix s'inspire de leur exemple.

Le surcoût lié à l'achat d'œufs issus de poules élevées en plein air par rapport aux œufs de batterie est de l'ordre de moins d'un euro par mois ! Les consommateurs sont très majoritairement opposés à l’élevage des poules pondeuses en cage. Aux grandes surfaces de prendre leurs responsabilités.

L'élevage en batterie des poules pondeuses est une des pires formes de l'élevage intensif (VOIR CI-DESSOUS).

Chez Monoprix, on ne semble guère se soucier du bien-être animal.

Faites savoir que pour vous, ça compte ! Passez à l'action !

Source : L214

Partager cet article

Repost 0

Communiqué du CRAC...

Publié le par Ricard Bruno

Chers amis de combat,
  
suite à notre action de samedi dernier dans les arènes de Rodilhan, les barbares se sont clairement dévoilés. Vous trouverez ci-dessous un échantillon, sans doute très incomplet, des articles de presse et des vidéos sur le sujet. Le plus souvent, un article papier, plus complet est sorti en même temps que l'article éléctronique. Si vous pouvez vous en procurer un exemplaire, merci de l'envoyer à l'adresse du CRAC Europe pour que nous puissions faire la synthèse. CRAC Europe, BP 10244, 30105 Alès Cedex.
  
Parmi les très nombreux articles qui ne sont pas forcément en lien ci-dessous, vous pouvez en retrouver un certain nombre en ligne sur notre site :
  
Ne manquez pas la dernière vidéo en ligne montée avec humour par notre orléanais de choc :

http://www.dailymotion.com/video/xln4qs_saut-dans-l-arene_animals?start=4#from=embed

En bas de mail, vous trouverez notre dernier communiqué de presse qui a été traduit en espagnol et en anglais et qui est déjà diffusé à l'étranger. Si vous souhaitez contribuer à cette diffusion, n'hésitez pas à nous le demander.

Le Midi Libre qui a l'habitude de présenter des pleines pages sur la corrida, a fait depuis lundi un formidable travail d'investigation, pointant la barbarie des aficionados et la passivité hautement coupable des élus. En bas de mail, vous trouverez un message de Jean-Paul Richier appelant à féliciter le Midi-Libre pour son travail très honnête sur le sujet. Merci de le faire car le Midi-Libre subit certainement de fortes pressions. Un journaliste aficionado de France 3 Pays Gardois, Daniel Moine, qui m'a interviewvé hier matin a commis un reportage particulièrement lamentable. J'espère que la diffusion n'a pas dépassé les frontière du Gard, terre de barbarie! En fin de reportage, M. Moine nous dit qu'il y a des choses plus importantes comme s'occuper des gens qui meurent de faim dans la corne de l'Afrique. M. Moine utilise son métier pour faire passer un message absolument honteux, digne d'un aficionado. IL est d'ailleurs furieux contre Midi Libre!

Un immense merci à tous les partenaires de cette action! Les blessures sont nombreuses, les ITT aussi. Bon courage à toutes et à tous et bon rétablissement. Les plaintes sont très nombreuses pour vols, agression sexuelle, violence en réunion, coups et blessures, non assistance à personne en danger. Cette affaire va se déplacer très rapidement sur le champ politique. Les élus barbares doivent perdre leur mandat. Pensez, s'il vous plaît à envoyer les vidéos aux différents députés afin qu'ils signent la proposition de loi pour l'abolition. Le procureur de la république de Nîmes n'a pas attendu de recevoir nos plaintes pour ouvrir une enquête ce qui est une excellente chose. De son côté, le maire de Rodilhan a porté plainte contre le CRAC pour "entrave à un spectacle, utilisation de fumigènes, refus d'obtempérer". Ce même maire qui faisait partie des barbares qui nous agressaient, nous avons les preuves par l'image! Tout cela va aller très loin!

En ce qui concerne les médias, vous devriez pouvoir entendre en fin de journée une intervention de Jean-Marc Montegnies, directeur de l'association "Animaux en Péril", et de moi-même sur l'antenne de France-Info. A suivre donc! Des contacts avec des chaînes de télévision nationale devraient également aboutir.

APPEL AUX DONS!

Enfin, l'ensemble de cette action a généré et va générer des frais importants (déplacements des militants, achat du matériel pour s'enchaîner, frais d'avocat à venir). Le CRAC Europe qui centralise l'ensemble des plaintes lance une souscription nationale pour soutenir la suite de l'action. Une ligne budgétaire indépendante est ouverte sur le compte du CRAC Europe et vos dons seront traités à part pour cette action, en toute transparence. N'oubliez pas que 66% de vos dons sont déductibles des impôts. Vous pouvez nous envoyer un chèque à la BP du CRAC Europe, effectuer un virement bancaire classique ou passer par paypal via notre site (info en page d'accueil : www.anticorrida.com ). Un grand merci par avance pour votre générosité! Les taureaux ont besoin de nous!

Les équipes organisatrices de l'action, Droits des Animaux, Animaux en Péril et le CRAC Europe dédient cette action aux six veaux torturés à mort samedi dernier en terre barbare.

Bien à vous

Jean-Pierre Garrigues, vice-président du CRAC Europe

Merci à toutes et à tous pour la récolte des information!

 

http://www.anticorrida.com/rodilan-8-octobre-2011/#rodilan-8-octobre-2011/publications-des-medias

http://www.midilibre.fr/2011/10/14/graines-de-toreros-les-elus-reagissent,402312.php

http://www.fondationbrigittebardot.fr/site/actu.php?id=40366

 

http://www.respectons.org/a-la-une/

http://franchecomte.eelv.fr/2011/10/13/corrida-soutien-aux-militantes-frappees-a-rodilhan/

 

un député belge demande des comptes à Sarkozy :

 

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10150362872330854&set=a.289740020853.150279.225318740853&type=1&theater

 

- Un article dans un journal belge sur ce député :

 

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=2023281352195&set=a.1519165629617.2063974.1548826168&type=1&theater

 

 

http://www.dhnet.be/infos/monde/article/371841/une-femme-qu-on-humilie.html

 

http://www.parismatch.com/Actu-Match/Societe/Actu/Gard-Une-manifestation-anti-corrida-vire-a-l-affrontement-342407/

http://www.midilibre.fr/2011/10/12/gard-les-anticorrida-molestes-a-rodilhan-une-enquete-ouverte,401425.php#xtor=EPR-2-

http://www.charliehebdo.fr/corrida.html

http://www.bienpublic.com/actualite/2011/10/13/trois-dijonnais-malmenes-lors-d-une-manifestation-anti-corrida?&source=lettre

 

http://www.notre-planete.info/actualites/actu_2980_action_anti-corrida_violence.php

 

http://franche-comte.france3.fr/info/rodilhan-30--des-franc-comtoises-molestees-70792680.html

 

http://www.estrepublicain.fr/loisirs/2011/10/12/militants-anti-corrida-lynches

 http://www.negotiationisover.net/2011/10/09/coordinated-strategic-disruption-at-a-bullfight/

- Communiqué de la SPA :

 

http://www.spa.asso.fr/uploads/Document/3a/WEB_CHEMIN_88057_1318511825.pdf

 

- Un article de PETA :

 

http://blog.peta.org.uk/2011/10/95-french-demonstrators-beaten-kicked-punched-and-sprayed-with-water/

 

- "le Bien Public", Côte d'Or :

 

http://www.bienpublic.com/actualite/2011/10/13/trois-dijonnais-malmenes-lors-d-une-manifestation-anti-corrida



http://www.tvanimalista.com/2011/10/10/violencia-taurina-a-franca/



http://bellaciao.org/fr/spip.php?article121164



http://paris.indymedia.org/spip.php?article8720

 

Et en Allemagne :
http://www.sos-galgos.net/2011-10-10/frankreich-brot-und-spiele-schulen-der-folter-schulen-der-gewalt.html

 

http://www.sudpresse.be/actualite/societe/2011-10-10/des-militants-d-animaux-en-peril-roues-de-coups-dans-une-arene-du-sud-de-la-france-909033.shtml

 

- Sur BFM TV

 

http://temoins.bfmtv.com/fr/photos/info/2011-10-08/24635/action-anti-corrida-a-nimes.html

 

- Sur TV animalista :

 

http://www.tvanimalista.com/2011/10/10/violencia-taurina-a-franca/

 

 

http://www.rtbf.be/info/societe/detail_des-images-impressionnantes-d-une-manifestation-anti-corrida-qui-degenere?id=6890183

 

http://languedoc-roussillon.france3.fr/info/mano-a-mano-muscle-dans-les-arenes-de-rodilhan-70729541.html

 

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=RmOJJa_6n2I

 

http://www.rtl.be/info/monde/france/829081/des-militants-anti-corrida-frappes-dans-l-arene-de-rodilhan-video

 

http://www.lepost.fr/article/2011/10/09/2609631_journaliste-pris-a-partie-pendant-une-manifestation-pacifique-anti-corrida.html

 

http://www.20minutes.fr/ledirect/804384/pres-nimes-action-anti-corrida-degenere-video

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/202018;a-rodilhan-les-pro-corrida-ont-montre-l-etendue-de-leur-violence.html

 

http://www.midilibre.fr/2011/10/11/quand-une-action-anti-corrida-degenere-dans-les-arenes-de-rodilhan,400850.php

 

http://www.rue89.com/2011/10/10/les-militants-anti-corrida-se-font-etriller-dans-les-arenes-225401

 

http://www.enquete-debat.fr/archives/rassemblement-anti-corrida-arene-rodilhan-08-10-11


 http://you.leparisien.fr/youx/2011/10/08/les-anti-corrida-tabasses-par-les-aficionados-10934.html

 

http://www.youtube.com/watch?v=X_dP8_73KPM&feature=youtu.be

 

http://www.dailymotion.com/video/xlk9jx_rassemblement-anti-corrida-arene-rodilhan-08-10-11_news

 

http://www.dailymotion.com/video/xlk9jx_rassemblement-anti-corrida-arene-rodilhan-08-10-11_news?start=9#from=embed

 

http://www.youtube.com/watch?v=SwUtLyYzdBY

 

http://www.negotiationisover.net/2011/10/09/coordinated-strategic-disruption-at-a-bullfight/

  

  

sans oublier Wikipédia qui sur sa page de Rodilhan  intègre la vidéo :

 

Les communes de Nîmes, Marguerittes, Manduel et Bouillargues sont limitrophes à la commune de Rodilhan. Ses habitants s'appellent Rodilhanais et Rodilhanaises.

 

Rodilhan est l'une des 79 communes membres du Schéma de Cohérence Territoriale SCOT du Sud du Gard (voir lien) et fait également partie des 41 communes du Pays Garrigues Costières.

 

Vidéohttp://www.youtube.com/watch?v=X_dP8_73KPM == Histoire et Anecdotes == La commune de Rodilhan s'est créée à partir des parcelles de Bouillargues et de Nîmes (20 septembre 1961). Le 8 octobre 2011, les arènes ont été le lieu de violences envers les anti corridas venus exprimer leur opposition au spectacle. Les aficionados s'en sont alors pris aux manifestants, engendrant des blessures graves. http://www.youtube.com/watch?v=X_dP8_73KPM

 

Le 8 octobre 2011, la commune de Rodilhan s'est illustrée par un démonstration d'une rare violence envers des manifestants pacifiques venus demander la fin des corridas. Les élus locaux, présents n'ont pas hésités à laisser faire et encourager ce déchainement de violence à l'encontre d'hommes et femmes. La violence allant même jusqu'à arracher les vêtements des femmes immobilisées au sol. La dignité avec laquelle les manifestants ont subit les coups sans les rendre font de cette journée un évènement clé vers l'abolition de la corrida.

 

vidéo sur les évènements du 8 Octobre 2011 dans les arènes de Rodilhan

 

 

 

 

Et un message de Jean-Paul Richier :

Bonjour,

  

Le quotidien régional Le Midi Libre, qui pourtant rend traditionnellement compte des corridas et des férias de la région, peut aussi faire montre d'une salutaire indépendance.

  

Ainsi, Le Midi Libre rend compte sur son site des violences subies par les protestataires, lors du sit-in pacifique aux arènes de Rodhilhan le 8 octobre dernier, et met en ligne la vidéo où sont enregistrées ces violences en annonçant « Les images parlent d'elles-même. Découvrez-les. ».

  

L'article suivant incite à envoyer un petit mot à ce quotidien, pour l'encourager dans cette voie malgré les pressions qu'il subit de la part du mundillo :

http://www.lepost.fr/article/2011/10/13/2612672_le-midi-libre-resiste-aux-pressions-du-monde-de-la-corrida-remercions-le.html

vidéo

  

Cordialement à tous

  

--

Jean-Paul Richier

 

====================

  

  

  

COMMUNIQUÉ DU CRAC EUROPE

                            POUR LA PROTECTION DE L’ENFANCE

                                               12 octobre 2011

 

 

Du pain et des jeux ! Écoles de torture, écoles de la violence !

 

Samedi 8 octobre à 15 h 50, les associations CRAC Europe pour la protection de l’enfance (France), Droits des animaux (France) et Animaux en Péril (Belgique) ont investi les arènes de Rodilhan, petit village à quelques kilomètres de Nîmes. Elles étaient soutenues par Farm Sanctuary (Belgique), Respectons, le CLAM, la Fondation Brigitte Bardot, la BAC Marseille, l’association Bourdon, le groupe de Lutèce,Minotaure Films et le  collectif Contre l'Expérimentation et l'Exploitation Animale. L’agglomération nîmoise organisait la finale de « Graines de toreros ». Spectacle gratuit, payé par les contribuables, bien entendu. Spectacle au cours duquel six veaux devaient être torturés à mort, hurlant de douleur sous les coups d’épée d’apprentis tortionnaires. Notre objectif : empêcher la tenue de ce spectacle ignoble par une action pacifique d’occupation de l’arène.

 

À 15 h 50 donc, 30 militants ont déployé dans les gradins une quinzaine de banderoles pendant que 65 autres pacifistes allaient s’enchaîner sur le sable. C’est alors que le monde de la tauromachie a montré une fois de plus son vrai visage : celui de la haine, de la violence ; celui de la barbarie. Les 65 militants ont été tout simplement roués de coups : coups de pied et coups de poing à la tête et dans le dos. Bras, pieds et jambes tordus. Certains militants ont été traînés par les cheveux. Des spectateurs sont descendus dans l’arène pour participer à la curée. D’autres debout, le bras tendu, poing serré et pouce vers le bas, demandaient notre mise à mort. Cette sauvagerie, cette pluie de coups a duré près d’une demi-heure pour celles et ceux qui ont résisté le plus longtemps. Aucun militant n’a répliqué, aucun militant n’a insulté. Les consignes étaient claires et ont été respectées à la lettre.

 

Ivres de haine et aussi d’alcool pour bon nombre d’entre eux, des spectateurs se sont attaqués à un caméraman de France 3 (info diffusée sur France 3 Sud samedi 8 octobre, au journal du soir). Vingt militants portent plainte et font constater leurs blessures depuis dimanche 9 octobre. Une militante a le pied fracturé, de nombreuses contusions, elle est en état de choc et vient d’obtenir une ITT de plus de huit jours. Une autre a deux côtes fracturées, un autre a reçu de manière volontaire l’eau sous pression d’une lance à incendie dans l’oreille. Il est en état de choc. Une militante a eu ses vêtements arrachés, elle porte plainte pour attouchements.

Les organisateurs étaient présents, à commencer par Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes, sénateur du Gard et président de l’agglomération nîmoise. Ils n’ont rien fait pour faire cesser le massacre. Tous les militants portent plainte pour non-assistance à personne en danger.

 

Nous n’en resterons pas là, d’autres actions viendront, plus fortes, plus nombreuses, toujours pacifiques. Faudra-t-il que des militants soient gravement blessés ou y laisse leur vie pour qu’enfin les politiques prennent leurs responsabilités ? Les élus aficionados, par leur silence coupable, se mettent clairement du côté de la populace violente et haineuse. Du côté des tortionnaires, des sadiques et des assassins en puissance. Quand on est capable de torturer des animaux pour le plaisir, on est capable de s’attaquer à des militants pacifistes qui ne se défendent pas non plus. Le monde de la corrida est le monde de la lâcheté et de la violence !

 

Saluons enfin le « courage » du ministre de l’Inculture, Frédéric Mitterrand, pour avoir élevé au rang de patrimoine culturel de la France ce spectacle abject !

 

 

                                               Pour l’ensemble des militants pacifistes

                                                                  Jean-Pierre Garrigues

                                                        Vice-président du CRAC Europe

                                                        www.anticorrida.com

Partager cet article

Repost 0

Communiqué de la FLAC...

Publié le par Ricard Bruno

Chers amis,

A l'occasion des assises internationales pro-corridas qui seront organisées par le maire de Bayonne (vu les inquiétudes du milieu taurin quant à leur avenir...), pour la première fois, un parti politique, l'AEI (Alliance Ecologiste Indépendante), appelle à une présence symbolique contre la corrida dans cette ville face à la mairie. 

Ce rassemblement pacifique anti-corrida, trouve son intérêt et sa pertinence dans le fait que pour la première fois, ce ne sera pas une association de protection animale classique qui en sera l'initiatrice, mais un parti politique. Nous attendons la même démarche de la part d'autres mouvements politiques...


Une mise en scène particulièrement percutante est prévue à l'attention des médias.

Rendez-vous devant la mairie de Bayonne le 22 octobre à 14h 30.
Voir l'affiche en pièce jointe.

8 octobre 2011: les aficionados dans toute leur sauvagerie à l'état pur ! 
Ce jour là, à Rodhilan, les taurins ont montré leur véritable visage: celui de la plus grande lâcheté. En effet, comment être capable de frapper des femmes et des hommes assis qui ne répliquent pas ?  BRAVO à tous ces militants !  Et SURTOUT, bravo de ne pas avoir répondu. Tout le monde n'en est pas capable.

Ci-dessous, un reportage belge sur ces évènements avec des témoignages de militants très émouvants.

http://www.rtl.be/videos/videos/video/366111.aspx

Ce reportage devrait être diffusé en France à une heure de grande écoute, en présence de "peoples" qui se régalent avec ces "spectacles" de torture animale. Hé oui, Mesdames et Messieurs les "peoples" aficionados, ces sauvages qui frappent, que vous le vouliez ou non, appartiennent à votre famille de passion: celle de la corrida...

Nous vous invitons à visiter notre site qui vient d'être mis à jour:

www.flac-anticorrida.org

Amitiés dans la lutte. Plus que jamais !

Thierry Hély
Chargé de communication de la
FLAC
www.flac-anticorrida.org

Partager cet article

Repost 0

les barbares ont montré toute l’étendue de leur violence!Corrida Basta !

Publié le par Ricard Bruno

 

B R A V O  à tout ces miltants de la cause animale!

 

Bruno Ricard

Partager cet article

Repost 0

Manifestation pacifiste anti corrida...ça dégénère...

Publié le par Ricard Bruno

Samedi 8 octobre à Rodilhan, à quelques kilomètres de Nîmes, était organisée une manifestation pacifiste pour protester contre la corrida. Les afficionados ont une fois de plus fait la preuve de leur goût pour le sang en faisant preuve d’une violence inouïe envers les militants.
95 militants venus de toute la France et même de Belgique et issus de différentes associations, dont Respectons qui était représentée par Patrick et Manu, s’étaient donné rendez-vous dans les arènes de Rodilhan, près de Nîmes, où devait se dérouler une corrida. Alors que certains se tenaient dans les gradins avec des banderoles, d’autres s’étaient enchaînés, en cercle, au centre de l’arène. Les afficionados s’en sont donné à cœur joie et la manifestation, pacifiste, a donné lieu à un déchaînement de violence jamais vue auparavant. Coups de poing, de pied, cheveux tirés, jets d’eau puissants envoyés à même le visage, vêtements arrachés… Les violences ont été telles que 20 militants ont du être conduits aux urgences. Des plaintes seront bien entendu déposées, en espérant que la justice fasse son travail et ne laisse pas ce scandale impuni.
Une vidéo a été réalisée. Les images sont plus que parlantes, nous vous invitons donc à les visionner et à les diffuser le plus largement possible à vos contacts afin que chacun puisse prendre toute la mesure de la violence généré par ce « loisir » barbare :
Voici également le texte rédigé par Christophe Marie de la Fondation Brigitte Bardot, présent au moment des événements :
Le 8 octobre 2011, nous étions près de cent militants venus d’un peu partout, y compris de Belgique, pour former une résistance citoyenne à la torture animale.
Ce jour là, 6 veaux devaient être torturés à mort dans les arènes de Rodilhan (à quelques kilomètres de Nîmes) lors de la finale des « graines de toréros »… Ces jeunes tortionnaires allaient se livrer à une becerrada, corrida pratiquée sur de jeunes animaux qui, ne comprenant rien de ce qui leur arrive et sous la douleur des banderilles qui déchirent leur chair, hurlent et appellent leur mère.
Donc, ce 8 octobre nous étions une centaine prête à affronter la violence dans l’espoir de mettre à mal cette boucherie immonde au cours de laquelle tout le sadisme, la perversité et la cruauté des hommes est déployée contre des jeunes animaux qui n’ont absolument aucun moyen de s’opposer.
Deux groupes étaient formés, l’un dans les gradins pour déployer des banderoles et faire diversion, l’autre devant sauter sur la piste pour s’enchaîner et tenter d’empêcher le spectacle de mort.
Très vite, tout s’est enchainé, les banderoles, le saut dans l’arène (plus de deux mètres mais avec l’adrénaline personne n’a reculé devant l’obstacle), l’opposition, la résistance !
Le mot d’ordre : ne pas répondre aux provocations ni aux coups… Alors la haine des barbares s’est montrée avec toute sa férocité, sa violence à l’encontre des animaux bien sûr mais aussi des militants sans aucune défense et qui ont été roués de coups.
Pendant que nos camarades aux banderoles se faisaient molester dans les gradins, sur la piste, enchaînés, impuissants, nous recevions tour-à-tour des coups de poings, de pieds, des gifles, des crachats… Face à moi une jeune fille s’est retrouvée violentée avec deux sadiques venus lui déchirer ses vêtements, arracher son soutien-gorge, l’asperger d’eau comme nous tous, militante qui sous les coups, les gestes obscènes, est restée d’une dignité exemplaire.
La pagaille générale a permis également aux aficionados de voler ou casser des portables, des caméras mais aussi de molester le cameraman de France 3 qui a très vite été éjecté hors des arènes.
Nous sommes restés soudés pendant 20 minutes au cœur des arènes, 20 minutes d’une folie qu’aucune image ne pourra retranscrire car la haine, la véritable haine, nous arrivait comme une vague du public en même temps que les coups. Face à moi, dans les gradins, plusieurs spectateurs tenaient leur poing devant, pouce baissé, pour signifier aux autres que le sacrifice pouvait commencer.
Car le plus monstrueux peut-être est qu’il n’y avait aucune empathie, je n’ai entendu personne pour dénoncer ce qui était en train de se passer dans cette arène, non, que des encouragements et des appels au meurtre. Le vrai visage de ces gens étaient visibles alors, ceux là-même qui prétendent qu’il vaut mieux défendre les hommes que les animaux sont prêts à torturer et, si besoin, à tuer des êtres humains dès lors que ces derniers ne peuvent se défendre.
Après 20 minutes quelques chaines ont été coupées, alors la violence a redoublé d’intensité, nous avons été trainés en groupe, certains écrasés sous d’autres, tirés par les bras, les jambes, par les cheveux comme je l’ai été, nos chaînes nous coupant la respiration. Mis à l’écart les coups sont arrivés de partout à la fois et les gendarmes ont assuré le strict minimum, enfin, il serait plus juste de dire qu’ils n’ont rien assuré du tout car ils n’étaient visiblement pas là pour nous protéger mais pour laisser faire.
A la sortie le spectacle était apocalyptique, nous ressemblions tous à des zombies, blancs de poussière, boitant, comparant nos blessures mais pas peu fiers d’avoir pu troubler ce spectacle de pure barbarie.
Certains des militants ont fini aux urgences, tous ont été violentés d’une manière ou d’une autre, mais cet acte de résistance doit aujourd’hui servir à montrer ce que nous n’avons plus le droit d’accepter car malgré notre action, malgré les coups et le reste, 6 veaux ont été torturés à mort à Rodilhan sous les applaudissements et la joie d’une foule enivrée de violence, pas seulement de violence…
Les jeux du cirque ce n’est plus tolérable en 2011, ce n’est plus acceptable ou alors cela signifie que l’homme est toujours un barbare… Le 8 octobre 2011, dans les arènes de Rodilhan, il n’était pas permis d’en douter.
Christophe Marie

Très beau témoignage de Delphine Simon
Un témoignage
Quand on est arrivés près des arènes, par petits groupes de deux, on est passés près du camion où vous attendiez, sans le savoir, votre massacre prochain…
Alors je vous ai envoyé une pensée, « on va faire en sorte d’empêcher le massacre »…
Et puis on est rentrés, comme hors du temps, dans cette arène, malaise, je regardais les gens autour de moi et je me demandais, comment peuvent-i...l venir là comme s’ils venaient au théâtre ? Ils riaient, se disaient bonjour, attendaient… Nous nous savions… qu’ils allaient être surpris… Alors ça nous donnait la force…
15h50, le coup de sifflet, on déploie les banderoles ; il leur a fallu moins de trois minutes pour intervenir, une dizaine de fous furieux qui nous ont sauté dessus, certains sont montés directement, d’autres tiraient d’en bas, donnaient des coups de balais, ils arrachaient, tiraient hurlaient… Ce n’étaient pas des êtres humains que nous avions en face de nous…. C’étaient des psychopathes…
Une fois les banderoles arrachées, ils se sont apaisés un peu, mais ils n’avaient pas encore vu qui se passait en bas… Nos amis de combat s’étaient enchaînés sur le sable de l’arène ; plus de 50 personnes criaient « Abolition ! Abolition ! » en levant le point… 
J’ai essayé d’aller récupérer une banderole, mais un type m’a poussée dans l’escalier en me donnant un coup de pied et en me disant que ça suffisait ; son regard en disait long sur ce qu’il me ferait si j’essayais de remonter dans les gradins avec ma banderole…
Ca ne servait à rien, j’ai lâché ma banderole, je suis descendue, et j’ai sauté au milieu pour rejoindre mes amis… mes amis de combat..
Pas de chaîne alors je me suis mise au milieu du cercle pour crier avec eux « Abolition ! Abolition ! La torture n’est pas notre culture ! »
De là où j’étais, je pouvais voir les visages déformés par la haine de ces gens qui tapaient sur les miens, qui arrachaient leurs vêtements, qui arrosaient avec le puissant jet d’eau de pacifiques militants enchaînés, sans défense…
Comment comprendre ces êtres dans les gradins qui éructaient leur violence et réclamaient notre mise à mort en baissant le pouce vers la terre ?
Comment se sentir de la même espèce que ces gens-là ? Comment les considérer comme des humains ? Humains ??? 
Mais qu’importe, nous ne pensions qu’à vous qui attendiez, sans le savoir, votre dernière heure, dans ce camion derrière les arènes…. Pour vous… Il fallait tenir… Si on tenait suffisamment longtemps, ils annuleraient…
Ils ont hurlé, frappé, ils ont tiré, ils ont déchiré, ils ont donné des coups de poings, des coups de pieds, ils ont réussi à nous trainer hors de l’arène, un par un, parce que pour eux, ce qui comptait, ce n’était pas ce que nous faisions, ou pourquoi nous le faisions, mais que le « spectacle » puisse commencer….
Après qu’ils aient fini leur sale boulot, le premier, les portes se sont fermées finalement…
La fin d’un espoir, la fin de notre espoir de vous sauver hélas…
Après avoir repris mes esprits, ne sachant plus trop quoi faire, je me suis dirigée vers le camion, j’ai posé ma main sur la tôle, j’ai fermé les yeux, et je vous ai envoyé une pensée… pour vous demander pardon d’avoir échoué, mais nous étions là, nous l’espèce humaine, l’espèce « humaine » ; 
On sera là chaque fois… On ne lâchera pas tant qu’en France et dans le monde, on pourra torturer des animaux juste pour le plaisir…
Alors je ne sais pas si vous nous avez entendus, si vous avez senti notre présence, je sais juste que ce matin, quand je me suis levée, comme beaucoup d’entre nous présents hier, oui j’avais mal, au bras, au dos, à la tête, mais ce qui faisait le plus mal, c’est de devoir se réveiller dans un monde un peu moins beau… sans vous.
Alors j’ai cherché vos noms sur internet… sur les site taurins.. ; je voulais vous dédier notre action, mais ils ne sont même pas cités, vos noms…. Juste « 6 toritos de Dos Hermanas , « propriété » de Patrick Laugier ; c’est tout ce que nous saurons de vous, ça et que vous êtes morts sous les coups des apprentis tortionnaires… 
Avant que nous repartions, nous avons attendu les derniers.. Ceux d’entre nous qui étaient restés pour filmer la suite, ou prendre des photos… Une pensée pour notre ami qui nous a rejoint et qui n'a pu retenir ses larmes… parce qu’il a dû assister à la suite… Merci à lui… Merci à tous ceux qui étaient présents ce 8 octobre pour dénoncer la barbarie… et à tous ceux qui n’étaient pas présents mais qui luttent chaque jour pour qu'on arrête le massacre…
A vous les six veaux sans nom, votre calvaire est terminé, quand la corrida sera abolie, on vous enverra une pensée… A vous qui êtes tombés sous les coups des apprentis tortionnaires… 
Et pour l’heure, au nom de l’espèce Humaine… Pardon…
Delphine



Chers amis de combat,

Voici le communiqué ci-dessous que nous venons d’envoyer aux médias. Merci de le diffuser au maximum par tous les moyens à votre disposition et aussi aux politiques qui cautionnent la violence et la haine de la lie de la société : les aficionados. Des centaines de photos ont été prises par des militants, des films également. Tous les agresseurs vont être identifiés. Les plaintes commencent à être déposées dès aujourd’hui. Nous espérions 80 militants pour une action de ce type et nous étions 95. Une vague d’indignation active est en route et elle va s’amplifier. En 2012, les taureaux voteront !

En fin de page, les liens pour les reportages de France 3.

A bientôt pour la suite !

Bien à vous

Pour le CRAC Europe et ses partenaires

Jean-Pierre Garrigues

www.anticorrida.com

         COMMUNIQUÉ DU CRAC EUROPE

                            POUR LA PROTECTION DE L’ENFANCE

                                               9 octobre 2011

Du pain et des jeux ! Écoles de torture, écoles de la violence !

Samedi 8 octobre à 15 h 50, les associations CRAC Europe pour la protection de l’enfance (France), Droits des animaux (France) et Animaux en Péril (Belgique) ont investi les arènes de Rodilhan, petit village à quelques kilomètres de Nîmes.  Elles étaient soutenues par Farm Sanctuary (Belgique), Respectons, le CLAM, la Fondation Brigitte Bardot, la BAC Marseille, le groupe de Lutèce et Minotaure Films. L’agglomération nîmoise organisait la finale de « Graines de toreros ». Spectacle gratuit, payé par les contribuables, bien entendu. Spectacle au cours duquel six veaux devaient être torturés à mort, hurlant de douleur sous les coups d’épée d’apprentis tortionnaires. Notre objectif : empêcher la tenue de ce spectacle ignoble par une action pacifique d’occupation de l’arène.

À 15 h 50 donc, 30 militants ont déployé dans les gradins une quinzaine de banderoles pendant que 65 autres pacifistes allaient s’enchaîner sur le sable. C’est alors que le monde de la tauromachie a montré une fois de plus son vrai visage : celui de la haine, de la violence ; celui de la barbarie. Les 65 militants ont été tout simplement roués de coups : coups de pied et coups de poing à la tête et dans le dos. Bras, pieds et jambes tordus. Certains militants ont été traînés par les cheveux. Des spectateurs sont descendus dans l’arène pour participer à la curée. D’autres debout, le bras tendu, poing serré et pouce vers le bas, demandaient notre mise à mort. Cette sauvagerie, cette pluie de coups a duré près d’une demi-heure pour celles et ceux qui ont résisté le plus longtemps. Aucun militant n’a répliqué, aucun militant n’a insulté. Les consignes étaient claires et ont été respectées à la lettre.

Ivres de haine et aussi d’alcool pour bon nombre d’entre eux, des spectateurs se sont attaqués à un caméraman de France 3 (info diffusée sur France 3 Sud samedi 8 octobre, au journal du soir). Vingt militants portent plainte dès aujourd’hui et font constater leurs blessures. Une militante a le pied fracturé, de nombreuses contusions, elle est en état de choc et vient d’obtenir une ITT de plus de huit jours.

Nous n’en resterons pas là, d’autres actions viendront, plus fortes, plus nombreuses, toujours pacifiques. Faudra-t-il que des militants soient gravement blessés ou y laisse leur vie pour qu’enfin les politiques prennent leurs responsabilités ? Manuel Valls, grand défenseur de la corrida, en ce jour  de primaire socialiste, se met clairement du côté de la populace violente et haineuse. Du côté des tortionnaires, des sadiques et des assassins en puissance. Quand on est capable de torturer des animaux pour le plaisir, on est capable de s’attaquer à des militants pacifistes qui ne se défendent pas non plus. Le monde de la corrida est le monde de la lâcheté et de la violence !

Saluons enfin le « courage » du ministre de l’Inculture, Frédéric Mitterrand, pour avoir élevé au rang de patrimoine culturel de la France ce spectacle abject !

                                               Pour l’ensemble des courageux militants

                                                                  Jean-Pierre Garrigues

                                                        Vice-président du CRAC Europe


Vidéo sur le site de France 3: http://languedoc-roussillon.france3.fr/info/mano-a-mano-muscle-dans-les-arenes-de-rodilhan-70729541.html?onglet=videos&id-video=000323241_CAPP_ManomanomuscldanslesarnesdeRodilhan_081020111818_Au


L'action a fait l'ouverture du journal de France 3 région hier soir...
http://www.pluzz.fr/jt-19-20-languedoc-roussillon-2011-10-08-19h00.html


Ils disent que leur journaliste a été pris à partie par les aficionados et que 20 plaintes pour coups et blessures vont être déposées.

http://www.objectifgard.com/article-tensions-entre-anti-et-pro-corridas-lors-de-la-finale-de-graines-de-torero-ce-samedi-08-octobre-201-86170903.html

Partager cet article

Repost 0