Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Une centaine de poneys, moutons et brebis sauvés par la fondation Brigitte Bardot et 30 millions d’amis

Publié le par Ricard Bruno

Depuis plusieurs mois, une centaine de poneys, brebis et moutons étaient laissés à l’abandon dans une commune du Pays de Bray.

Depuis plusieurs mois, une centaine de poneys, brebis et moutons étaient laissés à l’abandon dans une commune du Pays de Bray.

Un propriétaire malveillant a laissé à l’abandon depuis plusieurs mois une centaine de ses bêtes. Les habitants de la commune de Saint-Saire dans le pays de Bray ont prévenu les autorités. C’est le vendredi 17 février 2017 que le calvaire de ces animaux a pris fin.

Une centaine de poneys, moutons et brebis sauvés par la fondation Brigitte Bardot et 30 millions d’amis
Une centaine de poneys, moutons et brebis sauvés par la fondation Brigitte Bardot et 30 millions d’amis

La fondation Brigitte Bardot et 30 millions d’amis ont dépêché une équipe pour sauver les bêtes en souffrance. Des gendarmes de la brigade de Neufchâtel et quatre agents de la Direction départementale de la protection des populations (DDPP) ont participé à cette action. C’est la DDPP qui a lancé la procédure.

Une centaine de poneys, moutons et brebis sauvés par la fondation Brigitte Bardot et 30 millions d’amis

Errant dans un terrain à peine clôturé
Pendant des mois poneys, moutons et chèvres étaient laissés sans soins dans un terrain de 7 hectares à peine clôturé.


L’avenir des bêtes


Les animaux ont été placés dans des refuges de la fondation Brigitte Bardot ou dans des associations partenaires.
Le parquet de Dieppe a ouvert une enquête. Le propriétaire a déjà été condamné il y a plusieurs années. Interrogé par nos confrères du réveil de Neufchâtel, Le directeur du  pôle protection animale précise :

compte tenu du manque de traçabilité des animaux on pouvait craindre qu’ils partent vers des filières clandestines

Une centaine de poneys, moutons et brebis sauvés par la fondation Brigitte Bardot et 30 millions d’amis

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot ..."Et Bardot créa Buzios"...

Publié le par Ricard Bruno

C'était en 2014 à Buzios (Brésil) on me contacta pour faire une exposition Brigitte Bardot à Buzios...je fût accompagné par la directrice de publication du très beau magazine "Vivre Saint-Tropez"... Danielle Roche et son fils..

Brigitte me fît à cette occasion un très beau courrier qui fût affiché lors de cette exposition.

Petit en retour en arrière...

Bruno Ricard

Brigitte Bardot ..."Et Bardot créa Buzios"...
Brigitte Bardot ..."Et Bardot créa Buzios"...
Brigitte Bardot ..."Et Bardot créa Buzios"...
Brigitte Bardot ..."Et Bardot créa Buzios"...
Brigitte Bardot ..."Et Bardot créa Buzios"...
Brigitte Bardot ..."Et Bardot créa Buzios"...
Brigitte Bardot ..."Et Bardot créa Buzios"...
Brigitte Bardot ..."Et Bardot créa Buzios"...
Brigitte Bardot ..."Et Bardot créa Buzios"...
Brigitte Bardot ..."Et Bardot créa Buzios"...
Brigitte Bardot ..."Et Bardot créa Buzios"...
Brigitte Bardot ..."Et Bardot créa Buzios"...
Brigitte Bardot ..."Et Bardot créa Buzios"...
Brigitte Bardot ..."Et Bardot créa Buzios"...

Partager cet article

Repost 0

Ventura, Gabin, Bardot... au coeur d'une exposition de clichés inédits §

Publié le par Ricard Bruno

Ventura, Gabin, Bardot... au coeur d'une exposition de clichés inédits §
Ventura, Gabin, Bardot... au coeur d'une exposition de clichés inédits §
Ventura, Gabin, Bardot... au coeur d'une exposition de clichés inédits §
Ventura, Gabin, Bardot... au coeur d'une exposition de clichés inédits §
Ventura, Gabin, Bardot... au coeur d'une exposition de clichés inédits §

À la galerie La Turbule, Brigitte Phily, accueille le photographe, Patrice Saguet, pour la première exposition-vente de 2017. « Toutes ces photos ont été prises par Raoul Saguet, le père de Patrice », indique Brigitte Phily.

Né en 1929 à Paris il a débuté sa carrière comme coursier à Paris Presse, avant de devenir chef de service photo à Télé Magazine, puis de rejoindre Paris Match et l’agence Sygma en 1975, date de son décès à 46 ans.


Patrice a pu récupérer une petite sacoche, contenant des négatifs, qui n’avait pas attiré son attention à l’époque. L’année passée à la faveur d’un énième déménagement, Patrice a retrouvé la sacoche oubliée et découvert les archives des publications de 1955-1960, consacrées aux stars du cinéma français et américain venues à Paris, pour la présentation de films. Il a décidé de réaliser les tirages des photos, objets de l’exposition.


« À l’époque, les photographies publiées dans les journaux et quotidiens étaient plus ou moins archivées. Personne ne se souciait de la valeur inestimable que de tels documents prendraient avec le temps. La plupart des négatifs ont été perdus, voire détruits au fil des années. Ces clichés, représentent d’authentiques témoignages d’une époque où l’électronique et photoshop n’existaient pas », assure Brigitte Phily.

Source de l'article : Facebook

Partager cet article

Repost 0

Au Kenya, cet homme amène de l'eau tous les jours, dans des zones reculées, à des animaux qui peuvent mourir de soif à cause de la sécheresse

Publié le par Ricard Bruno

Au Kenya, dans le parc national de Tsavo West, un homme s’illustre chaque jour par son dévouement incroyable. Au volant de son camion-citerne, il vient abreuver les animaux souffrant de la sécheresse.


Avec plus de 11 000 litres d’eau dans son camion, Patrick fait office de père Noël journalier pour les animaux de la savane. Alors qu’aucune goutte de pluie n’est tombée du ciel depuis plusieurs mois, la faune kényane se retrouve en danger de mort par manque d’eau.


Heureusement, Patrick Kilonzo Mwalua se dévoue chaque jour pour parcourir le parc national de Tsavo West afin de rejoindre les endroits les plus secs de la région. Les troupeaux de buffles, d’antilopes, de zèbres et autres éléphants n’attend que lui pour pouvoir étancher leur soif.

Au Kenya, cet homme amène de l'eau tous les jours, dans des zones reculées, à des animaux qui peuvent mourir de soif à cause de la sécheresse

Auprès de The Dodo, l’homme au camion se confie sur son initiative : « Il n’y a carrément plus d’eau, donc les animaux dépendent des humains. Si on ne les aide pas, ils mourront ». Dès qu’il arrive à son camion, les animaux sont aux aguets, ils savent que l’homme va leur donner de l’eau : « La nuit dernière, j’ai trouvé 500 buffles qui attendaient l’eau. Quand je suis arrivé, ils pouvaient sentir l’eau. Ils sont venus jusqu’à moi. Ils ont commencé à boire alors que je me tenais juste là, ils étaient si excités ».

Au Kenya, cet homme amène de l'eau tous les jours, dans des zones reculées, à des animaux qui peuvent mourir de soif à cause de la sécheresse

Mais comment ce simple fermier est-il devenu le sauveur de tout une faune ? Une prise de conscience qui l’a amené a lancé un projet de conservation appelé « Les Volontaires de Tsavo ». En plus d’abreuver les animaux, il visite les écoles pour sensibiliser les enfants à prendre soin de la vie sauvage, comme s’il s’agissait de leur héritage.

Au Kenya, cet homme amène de l'eau tous les jours, dans des zones reculées, à des animaux qui peuvent mourir de soif à cause de la sécheresse

Pour mener à bien sa mission, il a dû louer ce camion-citerne pour desservir plusieurs endroits asséchés de la région. Et pour financer son projet, il peut s’appuyer sur le crowdfunding, via le site GoFundMe, et trois Américaines qui pilotent le tout depuis leurs ordinateurs.


L’une d’entre elles, Angie Brown, originaire du Connecticut, explique sa mobilisation pour cette problématique auprès de The Dodo : « J’ai visité le Kenya en décembre 2015, bien que je ne connaissais pas Patrick à l’époque, et que je ne l’avais pas rencontré ». Quand elle entendit parler de la sécheresse, elle se connecta sur Facebook et trouva Cher Callaway (originaire de l’Utah) et Tami Calliope (originaire du Vermont).

Au Kenya, cet homme amène de l'eau tous les jours, dans des zones reculées, à des animaux qui peuvent mourir de soif à cause de la sécheresse

Cher Callaway avait déjà travaillé  avec Patrick sur plusieurs projets pour la protection des animaux au Kenya : « Son engagement envers la vie sauvage et son héritage sont incommensurables. Il risque sa vie au milieu de la nuit pour délivrer de l’eau dans les régions asséchées ».

Au Kenya, cet homme amène de l'eau tous les jours, dans des zones reculées, à des animaux qui peuvent mourir de soif à cause de la sécheresse

Jusqu’à maintenant, la recherche de fonds est un vrai succès d’après Angie Brown mais ce n’est pas suffisant pour assurer une réussite pérenne au projet. En réalité, elles espèrent pouvoir lui acheter son propre camion qui lui permettrait d’avaler encore plus de kilomètres à travers la savane.

Au Kenya, cet homme amène de l'eau tous les jours, dans des zones reculées, à des animaux qui peuvent mourir de soif à cause de la sécheresse

Incroyable cette histoire, n’est-ce pas ?

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot : Abolition de l'hippophagie : c’est d’une importance capitale pour moi, signez et faites signer la pétition !

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot : Abolition de l'hippophagie : c’est d’une importance capitale pour moi, signez et faites signer la pétition  !
Brigitte Bardot : Abolition de l'hippophagie : c’est d’une importance capitale pour moi, signez et faites signer la pétition  !

Je ne mange pas de viande de cheval !

Le cheval, la plus noble conquête de l'homme ne doit plus finir dans nos assiettes. Honte à l'Italie, la France et la Belgique, principaux consommateurs de viande de cheval en Europe !

"Ceux qui aiment les chevaux , les aiment vivants et libres dans les prés, pas dans leur assiette" Brigitte Bardot.

Je soutiens le texte de Brigitte Bardot, je signe la pétition.

" Vous qui aimez les chevaux,

Qui les montez professionnellement ou pour le loisir, vous qui les aimez forts, beaux, nobles, puissants, dociles ou farouches, acceptez-vous qu’une fois réformés, ces animaux si nobles soient pour la plupart envoyés aux abattoirs pour finir en lasagnes ?

Si comme moi cet état de faits vous répugne et vous écœure, REAGISSEZ en signant cette pétition, afin que nous formions un groupe soudé, puissant et assez déterminé pour exiger du gouvernement L’ABOLITION de L’HIPPOPHAGIE en France et le changement du statut du cheval d’animal de rente à « animal de compagnie ».

Votre soutien m’est indispensable et urgent.
Je compte sur vous de toutes mes forces.
Merci

Brigitte Bardot "

Pourquoi ne faut-il pas manger de viande de cheval

Un de mes premiers combats après celui des phoques en 1977 fut de m’attaquer à un commerce infâme et inhumain : celui de la viande de cheval. C’est Roger Macchia, Président du C.H.E.M., qui à l’époque me fit découvrir la barbarie des transports de chevaux entre la Pologne et la France et celui non moins ignoble entre le continent américain et la France.

Que ce soit par train, par camion ou par cargo, le résultat est le même. Entassés, piétinés les uns par les autres, sans boire ni manger, arrivant blessés, agonisants ou morts, nous sommes le réceptacle d’animaux horriblement mutilés qu’il faut parfois gruter pour les déposer plus morts que vifs sous le couteau des tueurs.

Et pourtant, le cheval est « la plus noble conquête de l’homme », le compagnon indispensable de l’être humain, que ce soit pour les transports, les travaux des champs, le sport, les loisirs mais hélas aussi pour les guerres où ils ont donné leur vie pour notre liberté !

le cheval, comme le chien, est un ami de toujours. Le cheval ne doit pas faire partie du bétail, sauf pour la Belgique, la Hollande, l’Italie et bien sûr la France, ces 4 pays qui, honteusement, continuent à s’empiffrer d’une agonie et d’une douleur obscènes !

Le France devient une véritable poubelle. On nous envoie ce qui reste des chevaux qui, après une vie de labeur au service de l’homme, mériteraient une retraite autre que l’abattoir. J’ai vu de mes propres yeux l’épouvante dans leurs yeux à Gorizia en Italie à la frontière slovène, en 2000, alors qu’ils transitaient, venus des pays de l’Est, pour entrer dans la Communauté Européenne ! Cela me hante !

Pourtant les pays de l’Est sont « pauvres » en comparaison du luxe dans lequel nous nous vautrons. Eux, ne mangent pas de cheval, pas plus que les pays du continent américain. Ils ont cette dignité !

C’est vers 1866, dans un contexte de famine et de pauvreté que les Parisiens affamés commencèrent à se nourrir de tout ce qui était « mangeable », à commencer par les chevaux !

Nous n’en sommes plus là, il me semble.

Nous regorgeons d’aliments, nous crevons de cholestérol et d’obésité, nous ne pensons qu’à bouffer. Notre physique est le reflet de notre âme, de notre cœur. Nous sommes devenus robotisés, déshumanisés, et « ignorants » par commodité. Les emballages plastifiés des supermarchés nous présentent la chair des chevaux bien rangée, bien « appétissante » pour ceux qui ne savent pas la détresse, la douleur, la souffrance qu’ont enduré ces pauvres bêtes avant de finir dans ces présentoirs.

Lorsque j’ai fait un scandale auprès de la Corée du Sud lors de la Coupe du Monde de football en 2002 parce qu’ils mangent du chien et qu’ils se conduisent de manière barbare et atroce, j’ai été non seulement menacée de mort mais on m’a répondu que « chez moi » en France on mangeait bien du cheval alors que j’aille me faire voir !

Mettons-nous enfin aux normes des autres pays de l’Union Européenne qui ne mangent pas de cheval.

Aujourd’hui, j’en appelle à vous tous. Je vous supplie de ne plus manger de cheval pour arrêter cet infâme commerce indigne d’êtres dits « humains ».

Au 21ème siècle, alors que nous sommes des phares, qui donnons exemple à d’autres, nous ne pouvons pas, nous ne devons pas continuer d’accepter une barbarie aussi écœurante, aussi lamentable.

Tolstoï a dit : « Tant qu’il y aura des abattoirs, il y aura des champs de bataille ».

Supprimons les abattoirs de chevaux, peut être le monde sera t’il moins sanguinaire !

Brigitte Bardot

 

Pour ne plus voir de telles images, Pour que cette barbarie cesse enfin, JE DIS NON A L'HIPPOPHAGIE !

 

En signant cette pétition, je soutiens la proposition de loi déposée à l’Assemblée Nationale par le député Nicolas Dupont-Aignan, visant à modifier le statut juridique du cheval en le faisant passer d’animal de rente à animal de compagnie.

Cliquez ICI pour télécharger la pétition papier.

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot : Vous aimez les Animaux ? Alors ne portez plus de fourrure

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot : Vous aimez les Animaux ? Alors ne portez plus de fourrure

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot : artistes peignant de la bouche et du pied, quel talent ! quelle leçon ! Je vous aime

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot : artistes peignant de la bouche et du pied, quel talent ! quelle leçon ! Je vous aime
Brigitte Bardot : artistes peignant de la bouche et du pied, quel talent ! quelle leçon ! Je vous aime

Partager cet article

Repost 0

Brigitte Bardot marraine d'honneur de "La roue tourne"...

Publié le par Ricard Bruno

La roue tourne vient en aide aux Acteurs âgés et démunis...

Association La Roue Tourne

14 rue Pierre Demours

75017 Paris

Tel : 01.46.22.36.50

Ils ont besoin de vous merci de ne pas les oublier !

Brigitte Bardot

Brigitte Bardot marraine d'honneur de "La roue tourne"...

Partager cet article

Repost 0

L'affaire Pauline Dubuisson avec Brigitte Bardot en couverture !

Publié le par Ricard Bruno

L'affaire Pauline Dubuisson avec Brigitte Bardot en couverture !

1953 : Assise dans le box des accusés, Pauline Dubuisson subit le mépris des avocats et les injures de la foule. Deux ans plus tôt, la jeune femme a tué son amant avant de tenter de se donner la mort. Pourtant, tout au long du procès, c’est bien un autre crime qui lui sera reproché : celui d’être une femme libre dans la France des années 50. Contre ses moeurs scandaleuses, son esprit brillant et sa beauté rebelle, un pays entier va déverser sa haine, au cours de ce qui est resté comme étant L’Affaire Pauline Dubuisson.

Partager cet article

Repost 0

Condition animale: Brigitte Bardot interpelle les politiques

Publié le par Ricard Bruno

Paris - L'ancienne actrice française Brigitte Bardot accuse les politiques français de ne rien faire pour mettre un terme à "l'atroce souffrance" des animaux dans les abattoirs, les élevages et les cirques, dans une tribune mercredi, à deux mois de l'élection présidentielle.

"Les gouvernements passent et la douleur (des animaux) reste !", écrit l'égérie de la cause animale, appelant les "politiques, ceux qui ont le pouvoir et ne font rien", à se "bouger un peu". 

"Qu'avez-vous fait, ô ministres intègres, depuis les images dantesques des découpages à vif des animaux dans les abattoirs, passées à la TV ' Vous avez fait du bla-bla-bla, rien de concret, immédiat, afin de mettre un terme urgent à ces scandaleuses atrocités qui se perpétuent jour après jour", lance-t-elle dans ce texte diffusé via son compte Twitter. 

 
 

Brigitte Bardot interpelle également les "conseillers vertueux" sur les "images cruelles" de visons d'élevage "jetés aux chiens" qui "ont scandalisé l'opinion publique" et sur "l'atroce souffrance des lapins encore épluchés vivants". 

Une association française militant pour le bien-être animal et l'abolition de la consommation de viande, L214, a diffusé ces derniers mois plusieurs vidéos choc montrant différents cas de maltraitance animale dans des abattoirs en France qui ont suscité l'émoi. 

Leur diffusion a conduit à des inspections, à des fermetures d'abattoirs et au lancement d'une enquête parlementaire sur la souffrance des animaux de boucherie. 

Quant aux "animaux sauvages incarcérés dans les cirques, esclaves soumis d'un dressage douloureux, qu'attendez-vous pour les interdire comme l'ont déjà fait la plupart des pays de l'UE, à commencer par la proche Belgique '", demande l'ancienne actrice. 

"En cette période électorale, le public vous jugera sur vos actes concernant aussi les animaux dont personne ne parle dans les beaux discours dont vous nous saoulez !", avertit Brigitte Bardot, en rappelant que le code pénal "condamne la cruauté et la maltraitance envers les animaux". 

Source de l'article : Cliquez ICI

Condition animale: Brigitte Bardot interpelle les politiques

Partager cet article

Repost 0