Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

En Tanzanie, le protecteur des éléphants assassiné !

Publié le par Ricard Bruno

Le Sud-Africain "Wayne Lotter", connu pour son combat contre le braconnage, a été tué par balles à Dar es-Salaam.
 
En Tanzanie, le protecteur des éléphants assassiné !

Wayne Lotter, un célèbre défenseur sud-africain de l’environnement qui s’était consacré à la lutte contre le braconnage des éléphants en Tanzanie, a été tué par balles dans la nuit du mercredi 16 au jeudi 17 août, a annoncé la branche locale de Protected Area Management Solutions (PAMS), une fondation de protection de la nature. Ce meurtre a eu lieu à Masaki, un quartier huppé de Dar es-Salaam, la capitale économique de la Tanzanie. L’identité et les motivations des auteurs sont inconnues.

« Wayne avait consacré sa vie à la faune sauvage africaine, travaillant d’abord, alors qu’il était encore jeune homme, comme ranger dans son Afrique du Sud natale, puis en étant à l’avant-garde de la lutte contre le braconnage en Tanzanie », écrit la fondation PAMS dans son communiqué, assurant que la police tanzanienne a ouvert une enquête.

Lire aussi :   En dix ans, l’Afrique a perdu 20 % de ses éléphants

La célèbre primatologue Jane Goodall a réagi à l’annonce en qualifiant M. Lotter de « héros », qui avait dû faire face à « des menaces personnelles » dans sa lutte contre le braconnage. « Si ce lâche attentat était une tentative de mettre fin au travail de la fondation PAMS, ce sera un échec », a-t-elle ajouté.

« Reine de l’ivoire »

La Tanzanie, l’un des pays qui comptent la plus importante population d’éléphants sur le continent africain, est aussi l’un des plus touchés par le braconnage. Un recensement récent notait que la population de pachydermes y a diminué de 60 % entre 2009 et 2014. La fondation PAMS estime toutefois qu’une « réduction considérable » du braconnage a été constatée depuis 2014, notamment grâce aux efforts de la NTSCIU, une unité tanzanienne d’élite spécialisée dans les crimes « graves » nationaux et internationaux, dont le braconnage.

Lire aussi :   En Tanzanie, une unité d’élite pour combattre le braconnage

La fondation PAMS aide au financement de cette unité, qui a arrêté près de 900 braconniers ces dernières années, dont la Chinoise Yang Fenlan, surnommée la « reine de l’ivoire », actuellement jugée pour le trafic illégal de 706 défenses d’éléphants entre 2000 et 2014. En mars, le plus célèbre trafiquant d’ivoire tanzanien, Boniface Matthew Maliango, surnommé « le diable », a été condamné à douze ans de prison après son arrestation par la NTSCIU.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Cirque avec animaux : Le CLAC dénonce les violences en presqu’île de Crozon !

Publié le par Ricard Bruno

Cirque avec animaux : Le CLAC dénonce les violences en presqu’île de Crozon !
 

Partager cet article

Repost 0

Une vidéo choc pour torpiller les exportations de bovins vivants !

Publié le par Ricard Bruno

Le CIWF a mis en ligne des images chocs sur le transport de bovins par bateau. Son objectif : que ses sympathisants signent une pétition affirmant que « La France doit cesser les exportations d’animaux vivants » hors de l’Union européenne, aussi bien par la voie maritime que terrestre.

Les associations de protection animale s’attaquent couramment au transport des animaux vivants sur de longues distances. Le plus souvent, ce sont les camions qui sillonnent l’Europe chargés de veaux ou de broutards qu’elles ont dans le collimateur. Ce 17 août 2017, elles partent à l’abordage du transport maritime des bovins vivants, parlant de « calvaire en mer ».

Neuf navires « inspectés »

Les images mises en ligne aujourd’hui sont présentées comme le travail d’Animal welfare foundation et Tierschutzbund Zürich, diffusé en Fance par le CIWF. Il s’agit d’une « enquête menée […] entre 2014 et 2017, 9 navires bétaillers […] dont 4 agréés par la France ». Et qui, toujours selon l’association, « en vertu de la réglementation, […] n’auraient jamais dû être autorisés à transporter du bétail ».

Quatre de ces navires sont peut-être agréés par la France, mais sur la vidéo, aucune boucle d’animaux français à l’horizon. Le CIWF affirme que ces bateaux sont « des car-ferries et cargos transformés pour transporter les animaux ». Et qu’ils présentent « de nombreux risques pour la sécurité et le bien-être des animaux : rampes de chargement et déchargement trop pentues, angles droits… »

Une pétition à la clé

La liste des griefs est longue, et comme à chaque fois, elle débouche sur une pétition intitulée « La France doit cesser les exportations d’animaux vivants ». Car si le CIWF affirme appeler « Stéphane Travert à soutenir la révision » de la réglementation européenne, sa cible réelle est d’« interdire, à terme, les exportations d’animaux vivants hors de l’Union européenne, par voies terrestre et maritime ».

La vidéo ne fait pas non plus mention des ports dans lesquels les images ont été prises. En avril dernier déjà, le CIWF avec la Fondation Brigitte Bardot et L214 exposaient clairement son point de vue : mieux vaudrait réduire le nombre d’animaux qui naissent plutôt que de les exporter vivants vers le pourtour méditerranéen.

Source de l'article : Cliquez ICI

 

 

Partager cet article

Repost 0

Maltraité et mort de faim, ce chien a été jeté dans un vide-ordures. ensuite un miracle s’est produit !

Publié le par Ricard Bruno

Au début, votre cœur sera brisé à la vue de ce petit être. Patrick a été retrouvé emballé coincé dans un vide-ordures. Un camion poubelle était prêt à l’emmener, jusqu’à ce qu’on le sauve au dernier moment.

On ne sait pas trop comment ce chien a fini dans la poubelle, mais nous savons que ses anciens propriétaires l’on attaché à une grille pendant plus d’une semaine.

 


Il a fallu beaucoup de soins et d’amour pour le guérir.



 


L’histoire de Patrick est réconfortante. Ça nous rappelle que les petits gestes d’amour et les soins apportent beaucoup.

Partager cet article

Repost 0

20 ans, un bel anniversaire !

Publié le par Ricard Bruno

Le refuge Au Bonheur des chevaux a fêté ses 20 ans d'existence.

Le refuge Au Bonheur des chevaux a fêté ses 20 ans d'existence.

Malgré une météo un peu capricieuse, «Au Bonheur des chevaux» a fêté ses 20 ans dans la joie et la bonne humeur. Le refuge pour animaux maltraités a ouvert ses portes en 1997 à l'initiative d'un couple, Marie de Ghilage et Gilles Richard, et si au début quelques chevaux trouvaient à Prayssas un refuge pour couler des jours heureux, aujourd'hui le cheptel s'est agrandi et les portes se sont ouvertes pour d'autres animaux car Marie ne supporte pas de voir des animaux souffrir et son amour pour les bêtes se confirme à chaque nouvelle adoption :

47 équidés (35 chevaux, 5 mules et 7 ânes), 30 moutons, 26 chèvres et 4 cochons (3 cochons nains et un petit de 400 kilos dénommé «Maurice») composent aujourd'hui la population animale de ce paradis pour animaux, gardé et animé par les sept chiens qui gambadent autour d'eux.

Tous ces animaux font bon ménage et s'entendent très bien avec la race de bipèdes (les bénévoles) qui s'occupent d'eux et les entourent d'amour et de bienveillance.

Cette association fédère autour d'elle de nombreux soutiens. Son parrain, tout d'abord, Henri-Jean Servat, l'homme de télévision, la Fondation Brigitte Bardot qui apporte un soutien financier avec la Fondation 30 Millions d'amis, soutiens nécessaires pour assurer le confort et la nourriture quotidienne de cette arche de Noé.

Les dons arrivent de toute la France de la part des quatre cents membres donateurs et des dix bénévoles actifs qui, chaque jour, donnent de leur temps pour entretenir les espaces de vie de toute cette population animale.

Le 15 août, amis des animaux, membres de l'association et bénévoles se sont réunis pour fêter dignement cet anniversaire dans une grande convivialité et ont pu profiter des attractions, jeux et cadeaux entourés des animaux qui semblaient très heureux de toute cette joyeuse animation.

La restauration était assurée bénévolement par le patron du restaurant «Le Petit Belge», d'Agen, qui vient, chaque année, régaler les convives, notamment avec ses fameuses fricadelles/frites et bien d'autres spécialités.

Au «Bonheur des chevaux» (et des autres) mérite bien son nom, car cette association apporte un havre de paix à des animaux dont la vie n'a pas toujours été facilitée à cause d'accidents de la vie ou de la bêtise des hommes. Quelle que soit leur origine, chaque animal finit ses jours entourés d'attention dans un cadre et des installations bien entretenues.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

10 livres indispensables sur Brigitte Bardot !

Publié le par Ricard Bruno

 

livres brigitte bardot icone cinema biographie 11

Cet été, on se replonge avec délice dans la vie de Brigitte Bardot à travers 10 beaux livres, riches et passionnants. En somme, l'essentiel pour mieux comprendre l'inoxydable mythe BB.

Brigitte Bardot, le mythe éternel de Dominique Choulant, éditions Autres Temps

Brigitte Bardot, le mythe éternel de Dominique Choulant, éditions Autres Temps

Le style Bardot de Henry-Jean Servat, éditions Flammarion
Le style Bardot de Henry-Jean Servat, éditions Flammarion
 

Brigitte Bardot vue par Léonard de Raemy, éditions Didier Carpentier

Brigitte Bardot vue par Léonard de Raemy, éditions Didier Carpentier
 
Brigitte Bardot, la petite fiancée de Paris Match, éditions Glénat
Brigitte Bardot, la petite fiancée de Paris Match
 
BB en liberté de Jacques Héripret, éditions Eyrolles
BB en liberté de Jacques Héripret, éditions Eyrolles
 
BB par Brigitte Bardot, éditions Ouest-France
BB par Brigitte Bardot, éditions Ouest-France
 
Bardot, l'indomptable d'Alain Wodrascka et François Bagnaud, éditions Hugo & Cie
Bardot, l'indomptable d'Alain Woorascka et François Bagnaud, éditions Hugo & Cie
 
Brigitte, les années Bardot de Bernard Bastide, éditions Télémaque
Brigitte, les années Bardot de Bernard Bastide, éditions Télémaque
 
Initiales BB, mémoires de Brigitte Bardot, éditions Grasset
Initiales BB, mémoires de Brigitte Bardot, éditions Grasset
 
Brigitte Bardot, Répliques et Piques, rassemblées par François Bagnaud, éditions l'Archipel
Brigitte Bardot, répliques et piques, rassemblées par François Bagnaud, éditions l'Archipel
 

Partager cet article

Repost 0

Pourquoi Pamela Anderson collectionne les rendez-vous manqués à Saint-Tropez ?

Publié le par Ricard Bruno

Pamela Anderson

Pamela Anderson

Décidément c’est un peu Pim Pam’... Poum! cet été pour l’ex-naïade d’Alerte à Malibu, victime d’un grand coup de mou.

Résumé des épisodes tropéziens. Victime tout d’abord d’une association avec un restaurateur de la presqu’île qui, selon ses dires, "ne respecte pas les droits humains", elle a été contrainte début juillet de quitter le navire et fermer son restaurant vegan estival au bout d’une semaine.

Second camouflet, celle qui s’est inventée une "filiation" avec Brigitte Bardot qui l’appellerait sa "fille" et lui parlerait "souvent au téléphone", n’a toujours pas été reçue par la pensionnaire de la Madrague qui a visiblement d’autres "chats" à fouetter...

>>LIRE AUSSI. Pour Brigitte Bardot, les chasseurs sont des "djihadistes du monde animal"

Pas d’audience de BB

BB sans égratigner la belle, confirme par ailleurs qu’elles n’ont échangé qu’une seule fois. C’était en... février 2008, après la venue de Pam’ dans les bureaux parisiens de sa Fondation, pour apporter son soutien à la campagne contre la reprise de la chasse aux phoques au Canada.

"Je l’ai eue au téléphone. Nous avons échangé en anglais. J’ai dû lui demander de ralentir le débit, parce que je ne comprenais rien!", confiait alors Brigitte en rigolant.

Julien Doré, une complicité de façade?

Dernier épisode, celle qui joue aux partenaires lascives dans le clip Le Lac de Julien Doré n’aurait même pas été conviée - ou n’a pas souhaité se rendre ? - à son concert au Festival de Ramatuelle qui vient de s’achever ... Complicité de façade? Participation monnayée et sans lendemain dans l’univers Doré?

Au Luc histoire sans parole

En tout cas, voilà qui fait beaucoup pour celle qui jusqu’ici ne communique que par le biais d’interviews relues ou de photos destinées à servir sa com’. A l’image de son passage en mode ultra-furtif pour dénoncer les cirques avec animaux au Luc en juin.

Pamela s’extrayant d’une limousine noire uniquement pour faire une photo avec une pancarte, avant de repartir au bout d’une minute chrono! Sans même avoir joint le geste... à la parole.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Elvis Presley rêvait de rencontrer Brigitte Bardot...

Publié le par Ricard Bruno

Elvis Presley rêvait de rencontrer Brigitte Bardot...

Elvis Presley rêvait de rencontrer Brigitte Bardot...

Issu d’un milieu très modeste, Elvis Presley a su se forger un destin hors du commun. Trente-deux ans après sa mort, son nom reste une légende.

N’est pas King qui veut. Pour prétendre à ce titre de légende, il faut avoir du talent, danser comme un dieu, afficher un sourire ravageur, un charisme digne des plus grands dandys, entonner des tubes et emballer les filles. Des qualités de séducteur et d’artiste qu’avait le grand Elvis Presley. Sans aucun doute, il est l’un des hommes qui ont marqué le XXe siècle. Avec des milliers de concerts à son actif, une trentaine de films à son palmarès et une cinquantaine de conquêtes féminines au compteur, Elvis Presley restera à jamais le roi du rock… et de la drague.

Un destin

Né le 8 janvier 1935 à Tupelo, dans le Mississippi, d’une famille pauvre, Elvis Aaron Presley est le fils unique de Gladys Love Smith et de Vernon Elvis Presley. Il a eu un frère jumeau, mort-né, appelé Jesse Garon Presley. Sa mère était ouvrière et son père travaillait dans une épicerie. En grandes difficultés financières, la famille Presley déménage à Memphis, dans le Tennessee, alors qu’Elvis n’a que 13 ans. Très vite, il affirme un goût prononcé pour la musique noire.

Eté 1953, Elvis a 18 ans. Il pousse alors la porte d’un petit studio d’enregistrement, Sun Records, à Memphis. Afin de faire un cadeau à sa mère, il décide d’enregistrer à ses frais (4 dollars) deux titres, My Happiness et That’s When Your Heartaches Begin, La secrétaire du studio note les coordonnées du jeune homme –encore inconnu– pour son boss, Sam Phillips. Même si le jeune chanteur n’emballe pas plus que cela le directeur du label, son style lui tape dans l’œil. En 1954, après de nombreux essais, peu concluants, Elvis entonne That’s All Right Mama, d’Arthur Crudup. C’est la stupéfaction. Il métamorphose ce titre, un blues à l’origine, en chanson rock and roll. Le jeune chanteur vient de trouver sa voie.

Un amour interdit

Après quatre ans de succès, de fans hystériques, de tubes et de tournées (surtout dans le sud des Etats-Unis), le bel Elvis part faire son service militaire avec l’US Army. Il coupe sa banane pour une coiffure de rigueur et décide de servir en Europe, « parce qu’il rêvait de rencontrer Brigitte Bardot », nous confie Patrick Mahé, auteur du Roman des amours d’Elvis (éd. du Rocher). En Allemagne, en 1959, il rencontre celle qui deviendra « la » femme de sa vie : Priscilla Beaulieu. Elle n’a que 14 ans et demi, lui 23. Il tombe sous le charme de la jeune fille, brune et pâle, en tenue d’écolière, qui collectionne ses photos… Quelques mois plus tard, Priscilla emménage à Graceland, avec le consentement de ses parents. Ils se marient en 1967 à Las Vegas. Neuf fois plus tard, le 1er février 1968, leur fille unique, Lisa Marie Presley, voit le jour.

Un mari volage

Bourreau des cœurs – même si pour tous son grand amour fut Priscilla –, le rocker s’est attiré bien des faveurs féminines, plus ou moins avérées. Avec son sourire en coin, ses yeux plissés et son Perfecto, il séduit les plus belles femmes : danseuses de cabaret, actrices, réceptionniste des hôtels les plus prestigieux… Blondes, brunes, rousses, toutes sont folles de lui et tombent dans ses bras : Anita Carter, Cheryl Holdridge, Alice ou Helen Kessler (peut-être même les deux), Nancy Sinatra (fille de), Dolores Hart… Patrick Mahé précise : « Il aurait plu à Mme de Fontenay, parce qu’il adorait les Miss. »

Un homme rattrapé par ses démons

De concert en concert, d’Etat en Etat, de soirées en mondanités, dès 1975, Elvis s’épuise. Il oublie même les paroles de ses chansons sur scène. En 1977, il entre en dépression à la suite de la sortie du livre « brûlot » de son ancien garde du corps (un ami d’enfance qu’il a renvoyé après que ce dernier eut violenté un fan), il se replie dans sa solitude à Graceland. A cette époque, il est marié à Ginger Alden, sa dernière compagne. Il avale des pilules prescrites par son « bon docteur Nichopoulos » qui lui prescrit une quarantaine de médicaments par jour… Il vit en retrait du monde. Se lève à 21 heures et se couche sur les coups de 9 heures du matin. Il grossit à vue d’œil et pèse cette année-là 106 kg.

Dans la nuit du 15 au 16 août 1977, Elvis – l’oiseau de nuit – entreprend une grande partie de squash. Entre 5 heures et 6 h 40, il se lance à corps perdu dans une grande bataille avec son cousin Billy Smith. Une fois l’affrontement sportif terminé, le King rejoint sa chambre à coucher vers 9 heures. Il avale un cachet de somnifère, comme à son habitude, mais cette fois-ci son cœur ne supporte pas. Il s’écroule sur le sol de la salle de bains, victime d’une d’arythmie cardiaque. Ginger Alden se réveille vers 14 heures. Son mari n’est pas au lit. Elle le cherche, l’appelle. Puis le retrouve étendu au sol. C’est la fin : le King est mort !

 

Partager cet article

Repost 0

Feria de Dax: Des anti-tauromachie pénètrent dans l'arène pour dénoncer la pratique !

Publié le par Ricard Bruno

Deux hommes et une femme ont pénétré ce samedi dans les arènes de Dax après la mise à mort du premier taureau lors de la toute première corrida de la féria 2017... http://www.20minutes.fr/bordeaux/2116871-20170814-feria-dax-anti-tauromachie-penetrent-arene-denoncer-pratique

Deux hommes et une femme ont pénétré ce samedi dans les arènes de Dax après la mise à mort du premier taureau lors de la toute première corrida de la féria 2017...

Deux hommes et une femme ont pénétré ce samedi dans les arènes de Dax après la mise à mort du premier taureau lors de la toute première corrida de la féria 2017...

 Corrida, honte de la France », était-il écrit sur son torse. Samedi après-midi, un homme - accompagné de deux autres personnes - a pénétré dans les arènes de Dax après la mise à mort du premier taureau, lors de la toute première corrida de la féria 2017, révèle France Bleu Gascogne. Et ce, pour dénoncer la pratique.

« Vegan Strike Group »

Appartenant au collectif « Vegan Strike Group », l’homme a été plaqué au sol sous les applaudissements du public. Il a ensuite reçu de violents coups de pied comme le montrent les images ci-dessous relayées par la Fondation Brigitte Bardot, note BFM

Selon les informations de France Bleu Gascogne, les trois membres du groupe ont été entendus dans la foulée au commissariat de Dax, avant d’être remis en liberté. Ils devraient être prochainement jugés au tribunal de Dax pour avoir perturbé l’ordre public et bravé les arrêtés d’interdiction de manifestation dans un rayon de 500 mètres autour des arènes, précise BFM TV.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0

Journée mondiale des éléphants : la société civile hausse le ton pour la protection des pachydermes

Publié le par Ricard Bruno

Quatre organismes de conservation de la faune, à but non lucratif, ont alerté le 12 août, les gouvernements et organisations de la société civile du monde afin qu'ils amplifient leurs actions de protection des pachydermes.

Dans de nombreuses déclarations, le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW), l'Ordre des Pachydermes, African Parks et la Fondation Brigitte Bardot ont une fois prévenu sur la situation dramatique de ces grands mammifères et alertent sur la disparition progressive de leur habitat naturel.

« Si rien n’est fait, un cinquième de leur population pourrait disparaître durant la décennie », prévient l’IFAW. Et à l'Ordre des Pachydermes d’ajouter que c’est : « le triste cas de l'éléphant africain, qui a vu sa population baisser de 61% en seulement trente ans ».

La Fondation Brigitte Bardot a pour sa part encouragé toutes les initiatives en faveur de la sauvegarde de ces pachydermes et a congratulé le travail des USA ainsi que des associations comme SOS Eléphants au Tchad et Friends of the Asian Eléphants en Thaïlande.

Dans une déclaration, ladite organisation a félicité les USA qui ont confirmé en juillet dernier l’embargo sur les importations des trophées issus de la chasse sportive aux éléphants en provenance du Zimbabwe. Ajoutant qu’ : « A l’instar des USA, nous demandons que tous les pays adoptent ce type d’embargo afin que la chasse aux trophées d’espèces menacées d’extinction soit désormais interdite partout dans le monde et particulièrement en Afrique ».

Par contre en rapport avec l’éléphant africain, l’ONG African Parks dénombre en revanche à plus de 80 éléphants de moins de trois ans dans le parc national de Zakouma au Tchad. L’organisme affirme que la population a grandi et que le troupeau a dépassé 500.

Selon la même source, 520 éléphants ont eu une nouvelle maison au Malawi pour repeupler la réserve faunique de Nkhotakota et aider à faire du parc l'une des premières réserves d'éléphants de ce pays. Elle rapporte également que dans le parc national de la Garamba en République démocratique du Congo, trente-neuf éléphants ont reçu des colliers de suivi GPS en mai dernier, afin de mieux les protéger et les surveiller.

Enfin, des bonnes perspectives sont annoncées dans la réserve de Chinko, en République centrafricaine ou les éléphants ont été revus dans cette zone de sécurité.

Rappelons qu’African Parks, un organisme de conservation à but non lucratif, assume la responsabilité complète de la réhabilitation et la gestion à long terme des parcs nationaux et des aires protégées en partenariat avec les gouvernements et les communautés locales. Cette ONG protège plus de 15 000 éléphants et est présente dans 11 parcs appartenant à huit pays africains. En terme de superficie, cette ONG couvre six millions et demi d'hectares et assure la sécurité des espèces en voie de disparition sur l'ensemble du continent notamment au Bénin, en République centrafricaine, au Tchad,  en République démocratique du Congo, en République du Congo, au Malawi, au Rwanda et en Zambie.

Source de l'article : Cliquez ICI

Partager cet article

Repost 0