Les députés valident le changement de statut des animaux

Publié le par Ricard Bruno

Le texte, qui vise à harmoniser le Code civil avec les Codes rural et pénal, n'aura toutefois pas de conséquences pratiques sur la protection animale.

Le texte, qui vise à harmoniser le Code civil avec les Codes rural et pénal, n'aura toutefois pas de conséquences pratiques sur la protection animale.

La définition des animaux est passée dans le code civil de «bien meuble» à «être vivant doué de sensibilité». Bien mais pas suffisant selon les associations et des élus écologistes.

Les députés ont reconnu mardi soir aux animaux la qualité symbolique d’«être vivants doués de sensibilité», alors que jusqu’à maintenant le code civil les considère comme «des biens meubles». Cette modification législative fait suite à une pétition lancée il y a près de deux ans par la fondation de protection animale Trente Millions d’amis, et qui a reçu le soutien de plusieurs intellectuels.

Au terme d’un débat long et animé, les députés ont voté un amendement socialiste en ce sens, dans le cadre d’un projet de loi de modernisation et de simplification du droit, texte fourre tout qui traite aussi bien des tribunaux fonciers en Polynésie, des procédures de tutelle ou du droit des obligations et dont l’examen se poursuivra mercredi. Actuellement, le code rural et le code pénal «reconnaissent, explicitement ou implicitement, les animaux comme "des êtres vivants et sensibles"» mais pas le code civil, expliquent les auteurs de l’amendement, au premier chef le député PS des Hautes-Pyrénées Jean Glavany.

L’amendement doit permettre, selon eux, de «concilier la qualification juridique et la valeur affective» de l’animal. «Pour parvenir à un régime juridique de l’animal cohérent, dans un souci d’harmonisation de nos différents codes et de modernisation du droit, l’amendement donne une définition juridique de l’animal, être vivant et doué de sensibilité, et soumet expressément les animaux au régime juridique des biens corporels en mettant l’accent sur les lois spéciales qui les protègent».

«C’est un amendement de cohérence avec le code rural et le code pénal. Cet amendement n’entraine aucune conséquence juridique, aucun effet juridique non maitrisé», a assuré la rapporteure Colette Capdevielle (PS).

De son côté, la fondation Brigitte-Bardot a estimé que cette modification était «une simple évolution juridique» et «en aucun cas une révolution pour les animaux». «Que le statut de l’animal passe de "bien meuble" à "être vivant doué de sensibilité" est normal. Ce qui est anormal en revanche, c’est de ne pas l’avoir fait plus tôt», a déclaré Christophe Marie, porte-parole de la fondation. «Il s’agit simplement d’harmoniser les textes, mais en aucun cas de remettre en cause l’exploitation animale», a-t-il ajouté.

89% des Français sont favorables à une telle modification du code civil, selon un sondage Ifop réalisé fin octobre pour 30 Millions d’amis. A la même période, une vingtaine d’intellectuels, philosophes, écrivains, historiens et scientifiques français se sont également prononcé en ce sens. Il s’agit notamment des philosophes Michel Onfray et Luc Ferry, de l’écrivain Erik Orsenna, de l’Académie française, de l’astrophysicien Hubert Reeves, président de Humanité et Biodiversité, et de Matthieu Ricard, moine bouddhiste et docteur en génétique cellulaire.

L’écologiste Laurence Abeille s’est étonnée de cet amendement alors qu’un groupe d’études sur la protection animale à l’Assemblée prépare une «proposition de loi bien plus ambitieuse sur le statut de l’animal». Laurence Abeille a présenté des sous-amendements pour remettre en cause des pratiques qui nient selon elle cette sensibilité animale comme l’élevage intensif. Elle a été soutenue par la socialiste Geneviève Gaillard, également membre du groupe de protection animale.

Mais ils ont été rejetés, de même qu’un amendement pour interdire la corrida et les combats de coq, pratiques qui vont selon Laurence Abeille à l’encontre du caractère sensible de l’animal. Cet amendement a été jugé «hors sujet» par la rapporteure Colette Capdevielle, députée des Pyrénées-Atlantiques où la tauromachie est répandue.

Source : Cliquez ICI

Ces eurodéputés n'ont pas voté pour l'amendement Eickhout visant à supprimer les aides de la PAC aux corridas

Publié le par Ricard Bruno

Ces eurodéputés n'ont pas voté pour l'amendement Eickhout visant à supprimer les aides de la PAC aux corridas

Dominique Bilde, Aymeric Chauprade et Mireille d'Ornano n'ont pas voté et Marie-Christine Boutonnet, Marielle de Sarnez, Patrick Le Hyaric, Marine Le Pen, Gilles Lebreton, Philippe Loiseau, Bernard Monot, Jean-Luc Mélenchon et Florian Philippot se sont abstenus lors du vote sur l'amendement Eickhout «visant à interdire dans le budget 2015 que les subventions européennes soient utilisées pour soutenir ces activités».

Bien que l'amendement ait recueilli 323 voix contre 309, l'amendement a été rejeté, faute de majorité qualifiée (376 voix "pour"). Texte de la pétition de soutien à l'amendement Eickhout :

Dites STOP aux subventions européennes pour la tauromachie Le 22 octobre, le Parlement européen vote le nouveau budget de l’UE pour 2015, dont la partie concernant les subventions agricoles européennes de la PAC. Pour Bas Eickhout, au nom du groupe Verts/ALE, il est inacceptable que les activités de reproduction et d’élevage de taureaux destinés à la corrida puissent encore être les bénéficiaires de subventions agricoles. C'est pourquoi nous avons déposé un amendement visant à interdire dans le budget 2015 que les subventions européennes soient utilisées pour soutenir ces activités. Au sein du Parlement européen, notre proposition a d'abord obtenu un large soutien des membres de la commission de l'Environnement, mais a été par la suite rejeté par les membres de la commission du Budget. C'est maintenant au tour de l'ensemble des députés européens réunis en plénière de se prononcer. En appelant à un "vote nominal" sur cet amendement, nous pourrons savoir exactement qui, de chaque député européen, soutient ou non cette pratique sanguinaire d'un autre temps. La Convention européenne sur la protection des animaux dans les élevages est claire: Les animaux ne doivent pas souffrir de douleurs, blessures, peur ou détresse. Il est également clair que les agriculteurs qui reproduisent et élèvent des taureaux pour la corrida ne se conforment pas à ces conditions. Par conséquent, ces agriculteurs ne devraient plus pouvoir recevoir de subventions européennes. En tant que gardienne des Traités, la Commission européenne doit maintenant rendre des comptes sur la manière dont elle entend faire respecter cette Convention européenne sur la protection des animaux. Les députés européens écologistes français Michèle Rivasi, Pascal Durand, Karima Delli, Yannick Jadot, Eva Joly, José Bové se mobilisent aux côtés de Bas Eickhout et refusent que l'argent public européen serve à maintenir à flot une activité qui se trouverait autrement déficitaire en raison de la désaffectation continue du public pour cette pratique sanguinaire. Le mouchoir orange Vous savez à quoi sert le mouchoir orange dans une corrida? C'est ce qui permet au Président de la corrida de gracier exceptionnellement un taureau qui s'est montré particulièrement bon, et ainsi de lui sauver la vie. Notre objectif est d'agiter autant de mouchoirs oranges que possible avant mercredi, aussi bien en ligne qu'à l'intérieur de l'hémicycle.

Site de soutien à l'amendement Eickhout : CLIQUEZ ICI

Sainte Rita...Bientôt détruite! mobilisation générale !

Publié le par Ricard Bruno

Mes amis bonsoir Connaissez-vous l’église Sainte Rita ? Non ? Et pourtant elle est mondialement connue nichée dans le 15ème arrondissement de Paris au 27 Rue François Bonvin à Paris, elle accueille chaque année les animaux pour leur bénédiction et pourtant cette église des animaux, sera démolie et ses fidèles expulsés !

C’est une honte on ne peut laisser faire! il faut mobiliser au maximum les amis des animaux et au-delà également!

Je suis athée mais cela me concerne de très près et j’ai décidé pour soutenir cette église de venir le 09 novembre prochain faire bénir la baronne Indi !

Il existe sur Internet une pétition pour que cette église ne soit pas détruite :

Pétition cliquez ICI

À l'attention : de l'archevêque primat de l'Église gallicane, Monseigneur Dominique Philippe Il faut être solidaire pour apporter un maximum de soutien à cette église qui est la seule à baptiser les animaux, et à recevoir aussi chaleureusement chacun d’entre nous Soutenons son Excellence Monseigneur Dominique Philippe Archevêque, il est écœurant, et décevant de vouloir démolir cette magnifique église qui représente beaucoup de chose pour ses visiteurs. Sainte Rita a son vécu dans ce monument, elle était la défenderesse des âmes et personnes désespérées, c'est à nous aujourd’hui d’être là pour eux : Sainte Rita, Dieu, Saint Bonaventure et Saint Padré Pio. Nous devons défendre ce monument historique qui fait partie de l'histoire de nos ancêtres, croyants ou non, il est intolérable de détruire cet emblème de l'histoire Française. Nos églises doivent être classées monuments historiques toutes sans exception.

Apportons notre aide et notre soutien en signant cette pétition ! VOUS POUVEZ AUSSI FAIRE VOS DONS : Paroisse Sainte Rita 27 rue francois bonvin 75015 Paris

Article du Parisien Cliquez ICI

Mgr André BAUWELEERS Mgr Dominique PHILIPPE Mgr Jean-Paul MARTY Mgr Damien DIEFENTHAL

Mgr André BAUWELEERS Mgr Dominique PHILIPPE Mgr Jean-Paul MARTY Mgr Damien DIEFENTHAL

Zoo de Fréjus...une honte

Publié le par Ricard Bruno

La semaine dernière j'ai accompagné Bernard d'Ormale (mari de Brigitte Bardot) au tristement célèbre zoo de Fréjus et, ce que nous avons vu est lamentable...ce zoo devrait fermer une bonne fois pour toute, ce n'est plus tolérable de laisser des animaux dans de tels états, des enclos minuscules, un éléphant sans eau ni herbage dans un enclos grand comme un "mouchoir de poche", des bassins dans des états lamentables avec une eau croupie, de la viande distribuée à la limite de la pourriture etc...

Bruno Ricard

Zoo de Fréjus...une honte
Zoo de Fréjus...une honte
Zoo de Fréjus...une honte

Brigitte Bardot interpelle de nouveau François Hollande: "Agissez"

Publié le par Ricard Bruno

Brigitte Bardot interpelle de nouveau François Hollande: "Agissez"

Brigitte Bardot repart en guerre concernant l’abolition de l’hippophagie (consommation de la viande de cheval) et la remise en application de l’étourdissement des animaux avant leur abattage. Sa lettre ouverte adressée au président parue voici un mois dans notre titre et plusieurs quotidiens nationaux étant demeurée sans réponse, elle relance François Hollande dans une missive adressée ce mardi à l’Elysée. "Je suis fatiguée d’avoir à me répéter indéfiniment, vous avez déjà tous les éléments en main, alors agissez, au moins sur ces deux sujets comme l’ont fait bien d’autres pays européens", écrit une BB à bout de souffle mais loin de désarmer, joignant à son courrier deux propositions de loi concernant les causes défendues.

Source : Cliquez ICI

Lettre de Brigitte Bardot...

Lettre de Brigitte Bardot...

Un loup abattu dans les Alpes-Maritimes, le 9e en France depuis juin

Publié le par Ricard Bruno

UNE HONTE ! Encore un loup abattu !

Ce gouvernement comme les autres cautionnent la destruction d'espèces protégées!

Bruno Ricard

Un loup abattu dans les Alpes-Maritimes, le 9e en France depuis juin

Un louve de 31 kilos a été tuée lors d’une battue autorisée, samedi à Roubion, indique ce lundi la préfecture des Alpes-Maritimes. Il s’agit du 9e animal abattu en France depuis le mois de juin, le 3e dans le 06. "Cette opération s’inscrit dans le cadre du tir de prélèvement ordonné par arrêté préfectoral du 11 septembre 2014 sur les communes de Auvare, Beuil, Daluis, Guillaumes, Ilonse, Pierlas, Puget-Rostang et Roubion, afin de limiter des dégâts importants aux troupeaux domestiques", précise la préfecture dans un communiqué. Cet arrêté vise à “limiter des dégâts importants de troupeaux domestiques" sans nuire "au maintien des populations" de loups. Un loup mâle de 36 kilos avait déjà été abattu la semaine dernière dans le département.

Source ; Cliquez ICI

Un couple menacé d'expulsion est soutenu par la Fondation Brigitte Bardot

Publié le par Ricard Bruno

Corinne Dantan apportant des soins à un animal.

Corinne Dantan apportant des soins à un animal.

Le 17 Octobre 2014, Corinne et Richard Dantan reçoivent un courrier de la sous préfecture de Pithiviers. Leur maison va être saisie. Ils doivent être expulsés avant la fin du mois. Problème : ce couple de Bazoches-les-Gallerandes gère, au sein de son domicile, un centre de soins pour la faune sauvage du Loiret, nommé Apus Apuces 45. Il s’agit d’une association à but non lucratif, reconnue d’intérêt général, et qui a pour finalité de recueillir, soigner et réintroduire les animaux sauvages blessés, malades, orphelins dans leur milieu naturel. Depuis 2013, ce couple a secouru plus de 300 animaux. Selon eux, cette situation serait imputable à leur fils. Ils se sont engagés comme caution pour lui. Corinne Dantan déclare : "Nous lui avons donné toutes nos économies, puis comme ça ne suffisait pas nous avons hypothéqué notre maison. Il n'a pas honoré son prêt. Aujourd'hui, notre maison va être saisie comme notre centre de soins pour animaux". La Présidente de la Fondation Brigitte Bardot a adressé un courrier à la préfecture. Elle demande de "réexaminer cette situation et de laisser du temps à ce couple pour trouver des solutions". Elle explique également : "Ces gens viennent en aide aux animaux sauvages blessés appartenant à des espèces protégées et ne comptent ni leur temps ni leur argent pour cette noble cause reconnue d'intérêt général. Les expulser revient à mettre en danger tous les animaux qu’ils accueillent ou qu’ils seront obligés de refuser de soigner s'ils quittent leur maison aménagée en infirmerie pour tous ces animaux en détresse".

Source : Cliquez ICI

Facebook...compte piraté

Publié le par Ricard Bruno

Bonjour mon compte Facebook avait été piraté dans la nuit par un Africain se trouvant au Mali, ce salopard en a profité que je sois à Saint-Tropez , merci de faire passer le message sur votre mur, et par hasard si vous receviez des demandes d'argent ou autres de la sorte il faut totalement les ignorer, j'ai tout perdu, toutes les photographies de BB, toutes les pages que j'avais monté, je vais tout faire pour essayer de les récupérer, merci de faire passer le massage sur votre mur et de demander à tout le monde de me redemander en ami.

Bruno Ricard

Je vous rappel mon compte : https://www.facebook.com/profile.php?id=100005696357676

La Bardot mania...

Publié le par Ricard Bruno

Découvrez une sélection de « must-have » B.B qui vous donneront une silhouette stylée dans l’air du temps et un look idéal pour la froide saison. BRIGITTE BARDOT CLOTHING COLLECTION FALL WINTER AUTOMNE HIVER 2014 2015 Pour vous peindre le tableau des tendances mode automne hiver 2014 2015, il y aura un vent sixties qui soufflera dans nos penderies avec des robes trapèzes et des imprimés rétro. Difficile de passer à côté de la robe. C’est une pièce mode véritablement indispensable dans son dressing. Mieux : la robe est LE vêtement de notre penderie. Elle est complètement incontournable et elle nous le rend bien. Collants en hiver ou jambes nues en été, elle se porte facilement toute l’année. Même si c’est un classique, la robe sait s’adapter aux saisons et se renouveler pour coller à son époque. Il y a aussi les robes midi qui prennent la relève de la fameuse jupe midi. Une longueur qui tombe juste en dessous du genou, la robe midi se retrouve souvent version laine pour l’hiver 2014-2015. Dans la même veine, l’esprit sixties repointe le bout de son nez. Comme il sait le faire régulièrement. Les robes deviennent des robes trapèzes et des robes col claudine. Un mélange subtil et magique du mythique style Bardot. A shopper sur www.brigitte-bardot.fr

--

___________ Bon week end a tous !

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 300 > >>
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog